• Fichiers

    Windows 10 : 10 trucs et astuces pour optimiser et accélérer

    Windows 10 présente l’avantage des mises à jour automatiques. L’utilisateur choisit à quel moment les exécuter. Certaines de ces mises à jour améliorent la sécurité et, parfois, les performances. Pourtant, sur le long terme, beaucoup d’utilisateurs, même s’ils lancent régulièrement la fonction système mise à jour, déplorent une dégradation des performances : le temps de mise en route ("boot") s’allonge, les applications ralentissent, quand elles ne s’arrêtent pas totalement et vont jusqu’à bloquer l’ordinateur. On entend alors souvent parler « d’obsolescence programmée ».
    Lors des mises à jour, le PC peut avoir besoin de redémarrer plusieurs fois. S’il s’est écoulé un certain temps depuis votre dernière mise à jour, il est recommandé de lancer la fonction Rechercher mises à jour complémentaires.
    Il est toujours possible d’exécuter les opérations de maintenance manuellement. Pour commencer, on ouvre le panneau de configuration, on y sélectionne Système et sécurité > Sécurité et maintenance.
    Dans le menu Maintenance, cliquer sur la flèche descendante, puis Commencer la maintenance pour lancer le processus. Au préalable, on enregistre bien tous ses fichiers et documents en cours d’exécution.
    Avec une forte montée en charge de son PC, ces bonnes pratiques de mise à jour ne suffiront pas toujours à garantir le maintien des performances originelles.

    Pas de recette miracle
    Pour aller plus loin, voici un ensemble de trucs et astuces pour améliorer le fonctionnement de Windows 10 et de son PC. Mais, attention, il n’existe pas de recette miracle – sauf à tout réinstaller, après avoir pris soin de sauvegarder sa configuration et tous ses fichiers de travail, et après avoir, si possible, augmenté sa capacité de mémoire vive (rajout de barrettes mémoire d’au moins 4, voire 8 ou 16 Go) et si possible, là aussi, avoir opté pour un disque SSD, toujours plus rapide qu’un disque dur. Windows 10 requiert à lui seul près de 4 Go de mémoire. Et un processeur de quatre cœurs au minimum est recommandé.
    Outre la configuration matérielle insuffisante, les premiers responsables du ralentissement d’un PC sont souvent les logiciels malveillants, les fichiers temporaires.
    Autre point : un PC branché sur le secteur fonctionnera mieux que sur batterie (car il n’est plus en mode d’économie d’énergie). D’où le dilemme connu des grands voyageurs entre autonomie d’énergie et performances.

    Désactiver le démarrage automatique des logiciels
    Première recommandation : vérifier sa charge CPU, c’est-à-dire la sollicitation du processeur en termes de capacité. Ceci permettra d’évaluer les gains obtenus en termes de performances après avoir appliqué les mesures d’optimisation préconisées ci-après. En clair, on vérifiera la réalité du gain de performances en comparant avant et après intervention.
    Pour cela, on sélectionne Performance dans le gestionnaire des tâches : un diagramme en temps réel s’affiche, indiquant en pourcentage la capacité utilisée de la CPU durant 60 secondes : à 100 %, elle est saturée ; le système n’est pas du tout performant. On peut également afficher le moniteur de ressources, avec un autre indice intéressant : l’élévation de la température.
    Pour accélérer le démarrage (ou "boot"), si l’on ne peut pas changer son disque dur pour un disque SSD et si la mémoire vive est réduite, on utilisera une clé USB 3.0 de 1 Go, ou une carte mémoire SSD externe.
    Avec la fonctionnalité ReadyBoost, Windows 10 va y stocker des informations qu’il conserve habituellement sur le disque dur. Les temps d’accès aux données étant beaucoup plus rapides sur une mémoire "flash" externe, le démarrage sera nettement "boosté".

    Bloquer les logiciels non indispensables
    Une autre disposition efficace consiste à empêcher que des logiciels non indispensables ne démarrent automatiquement lors du démarrage de l’appareil. On maintiendra le lancement de logiciels nécessaires, comme l’antivirus. A conserver également, sauf cas particuliers, les logiciels de connectivité (Wi-Fi, accès internet). Pour le reste, c’est à chacun de faire le tri : quelles applications – le minimum – vont démarrer par défaut.
    Pour vérifier quels logiciels démarrent automatiquement, on désactive la fonction démarrage automatique dans la liste du gestionnaire de tâches (Crtl + Alt +Suppr) : clic droit activé / désactivé. Autre méthode : sélectionner le programme souhaité avec un clic gauche, puis cliquer sur "Désactiver". Les applications ayant un impact fort sont repérées par la notion "Haut" dans la colonne "Impact au démarrage".
    Il est également recommandé de supprimer totalement les logiciels non utilisés. C’est souvent le cas de logiciels annexes, téléchargés à votre insu lors d’un téléchargement. Pour les supprimer, on ouvre dans le Panneau de configuration, l’onglet Applications > Applications et fonctionnalités : il suffit alors de trier les applications par date d’installation, pour déterminer celles que vous utilisez fréquemment ou rarement. Puis de cliquer sur Désinstaller.
    Dans le menu Nettoyage de disque, on activera régulièrement la commande Nettoyer les fichiers système afin de vider le "dossier" où s’enregistrent les fichiers temporaires qui s’accumulent et occupent de la mémoire : vignettes, fichiers compressés, pages web hors connexion, etc. On peut préférer supprimer les fichiers un à un afin de garder les plus utilisés, les plus utiles. On commence en général par le "dossier" Téléchargements. En fin d’opération, Windows 10 rend compte du volume libéré.
    Si l’on utilise régulièrement OneDrive, il est clair qu’on n’en supprimera pas l’accès. Mais on peut ajuster la bande passante réseau. Dans les paramètres de OneDrive, sélectionner l’onglet Réseau puis modifier les options Taux de chargement ("upload" vers le cloud) et Taux de téléchargement ("download"), en choisissant une Limitation (supérieure ou égale à 50 Ko/s). En cas de doute, retenir l’option Ajuster automatiquement.

    Désactiver la mémoire virtuelle – si possible
    Par défaut, Windows 10 active la fonction de mémoire virtuelle utilisée lorsque la mémoire vive physique (RAM) est saturée. Or, avec un disque dur, cette utilisation de la mémoire virtuelle dégrade les performances. Donc, si on dispose d’une capacité de mémoire vive largement suffisante (8 Go au minimum), on peut la neutraliser : lancer dans la ligne de recherche "Afficher les paramètres système avancés". Dans la boîte de dialogue Propriétés système, sélectionner l’onglet Avancé puis, dans la zone "Mémoire virtuelle" : Modifier. Et décocher l’option Gestion automatique du fichier d’échange pour les lecteurs, puis l’option Aucun fichier d’échange et OK.


    Les applications non visibles, en arrière-plan
    Certains logiciels fonctionnent en arrière-plan et sont donc invisibles. Or, ils consomment de la mémoire vive. Pour les désactiver, il faut sélectionner dans le menu Démarrer, l’icône Système (roue crantée). Puis Confidentialité. Dans le menu de gauche, dans Applications en arrière-plan, il faut désactiver la fonction Autoriser l’exécution des applications en arrière-plan. Il est possible de le faire pour l’ensemble, mais il est préférable de le limiter à certaines applications – que l’on notera et sur lesquelles on se renseignera (via une recherche sur internet). Dans le doute, il est donc recommandé de laisser Activé (position bleue).
    Soulignons ici que les navigateurs web (Chrome, Edge, Firefox, Opera) consomment beaucoup de ressources (mémoire vive, processeur), surtout si on laisse ouvertes de nombreuses pages web. On fera donc la traque aux "extensions" ou "modules complémentaires" inutiles. Dans Chrome, par exemple, cliquer sur Plus d’outils dans le menu (les trois points verticaux, en haut à droite), puis sur Extensions : désactiver (interrupteur bleu) ou carrément supprimer pour désinstaller.

    Désactiver les effets visuels
    Les effets visuels ou esthétiques introduits dans Windows 10, à la mode Mac – petites animations, coins arrondis, effets d’ombre autour des fenêtres, etc. – sont sympas mais consomment des ressources du processeur. Pour les désactiver, il faut lancer la recherche Régler l’apparence et les performances de Windows, puis Options de performances et Désactiver. Il est également possible de conserver certains effets grâce à la fonction Personnalisé : on choisit manuellement en confirmant OK et Appliquer.
    A noter que les effets de transparence sur certaines fonctionnalités (par exemple sur la barre des tâches) consomment beaucoup de ressources. Pour les désactiver, tapez "Afficher la transparence dans Windows" dans la barre de recherche. Un curseur s’affiche que vous orientez vers "Désactivé" pour l’arrière-plan, pour l’écran de verrouillage, pour le menu Démarrer, etc.

    Optimiser son "hardware", opter pour le SSD
    Windows 10 inclut son propre programme de défragmentation des disques durs, qui opère automatiquement par défaut. Cela consiste à rapprocher des blocs de fichiers éparpillés sur le disque. La lecture des fichiers est ainsi accélérée. Cette procédure d’optimisation peut toujours être appelée à partir de l’explorateur de fichiers : clic droit sur le volume à défragmenter puis propriétés > optimiser. Cette opération d’optimisation ne s’applique pas aux disques SDD (solid state drives).
    Ceci conduit à recommander, lorsque c’est possible, de changer son disque dur pour un disque SDD (de 2,5 ou 3,5 pouces, selon l’espace existant). Les performances seront toujours nettement supérieures à celles d’un disque dur. Cette installation d’un disque SDD n’est pas toujours facile ni possible sur certains PC portables ou Notebook. Les novices feront appel à un professionnel (cas de composants soudés sur la carte mère ou connecteurs non standards).
    Pour recopier le contenu du disque dur sur le nouveau SSD, il faudra utiliser un logiciel (libre) comme Clonezilla ou Macrium Reflect Free.
    Enfin, revenons sur une mesure clé : rajouter de la mémoire vive, sous forme de barrettes, pour atteindre au moins 8 Go, voire le double. En étant un peu averti, on peut le faire soi-même. Pour connaître les emplacements disponibles sur votre carte mère et le type de mémoire vive (par exemple DDR4), il faut cliquer sur Performance dans le gestionnaire de tâches (Crtl + Alt + Suppr). Si vous ne vous sentez pas à la hauteur pour le faire, un professionnel le fera pour quelques dizaines d’euros.

    En dernier recours, réinstaller ou "réinitialiser" Windows 10
    Si après toutes ces mesures, l’amélioration n’est pas suffisamment perceptible – et avant de vous résoudre à changer de PC – vous pouvez lancer une procédure radicale, qui peut durer de longues dizaines de minutes, voire plus d’une heure. Cela consiste à réinitialiser toute l’installation de Windows 10 ; c’est-à-dire un reformatage complet, avec désinstallation de toutes les applications.
    Avant de s’y lancer tête baissée, on veillera à bien sauvegarder toutes ses données et sa configuration. Et on gardera à portée de main, dans un fichier protégé que l’on imprimera sur papier, tous les codes de licences et les mots de passe administrateur, etc. indispensables pour réinstaller et redémarrer les principaux logiciels (payants ou non) : antivirus, messagerie, applications métier, accès aux "drive" externes sur le cloud, etc.
    Pour lancer cette opération radicale et délicate (donc, dans le doute, on fera appel à un pro), il faut choisir, dans le menu Système (la roue crantée), Mise à jour et sécurité > Récupération. Ensuite, dans la section Réinitialiser ce PC et la commande Commencer. On peut conserver les fichiers personnels – sauf si l’on prévoit de céder l’ordinateur à une autre personne. Et il faudra être patient...

    4 raisons de craquer pour l’Asus Zenbook Flip

    Sur le marché des ultrabooks, le Zenbook Flip d’Asus figure sans doute parmi les meilleurs modèles du moment. Voici 4 raisons de craquer. 
    Le marché des ultrabooks a le vent en poupe. Les métiers d’aujourd’hui exigent une certaine mobilité, aussi transporter des PC portables lourds et encombrants devient vite fatiguant.
    Sur ce segment, Asus propose le Zenbook Flip, un PC portable compact, élégant et capable de se retourner à 360°. Voici donc 4 raisons de craquer pour l’Asus Zenbook Flip.
    DÉCOUVRIR LE ASUS ZENBOOK FLIP
    Pour son format hybride
    Le Zenbook est d’abord un PC à l’esthétique soignée. Son revêtement en aluminium brossé lui confère d’abord un aspect résolument premium. Le choix de ce matériau permet également l’alléger son poids sur la balance : 1,3 kg seulement. Avec une épaisseur de seulement 13,9 mm et une résistance militaire, il est incontestablement taillé pour la mobilité.
    L’originalité du Zenbook Flip repose sur son format hybride. Grâce à sa charnière rotative, son écran peut pivoter à 360°. Il devient alors, au choix, un support multimédia (format tente) ou une tablette, avec ses applications. Cette polyvalence ravira les plus productifs d’entre vous. 
    Windows 10 : la sécurité au rendez-vous
    Dans Windows 10, la fonctionnalité Windows Hello est proposée dès l’installation. Elle permet de sécuriser votre sessions avec la reconnaissance faciale ou un lecteur d’empreinte digital.
    Windows Hello permet aussi de sécuriser les achats d’applications et permet aussi d’utiliser votre bracelet ou montre connectée, votre smartphone ou vos autres devices pour déverrouiller rapidement votre PC Windows 10 sans avoir à entrer de mot de passe.
    Alors que le nombre d’antivirus sur le marché explose, Microsoft Defender est installé par défaut sur Windows 10. Il vous permet de protéger votre appareil et vous donne accès à une suite complète de fonctions de sécurité avancées.
    Un outil de contrôle parental complet est aussi fourni et vous permet de limiter l’accès à certains contenus sensibles, de planifier le temps d’écran, et bloquer les achats en ligne. Toutes ces solutions sécurisent votre utilisation de Windows 10. 
    Pour son magnifique écran OLED 
    L’autre point fort du Zenbook Flip est son magnifique écran OLED. Asus met les petits pixels dans les grands et équipe sa machine d’une dalle Full HD certifiée Pantone.
    Le choix de la technologie OLED présente plusieurs avantages. D’abord, ce type de dalle consomme moins d’énergie puisque les LED s’éteignent pour créer la couleur noir. Visuellement, les contrastes sont proches de la perfection et les noirs infinis. Voilà qui devrait ravir les fans de films et séries, entre autres.
    Pour les longues heures de travail, Asus a pensé à épargner vos yeux. Un système de réduction des lumières bleues de l’ordre de 70% est intégré.
    Définitivement taillé pour la productivité et le multimédia, le Zenbook Flip embarque aussi un système de son signé Harman Kardon. Oui, Asus a pensé à tout pour offrir une expérience immersive incomparable.
    Pour ses excellentes performances
     
    Un beau PC c’est bien, s’il est puissant c’est mieux. Asus a donc misé sur un processeur Intel Core i7 de 11e génération certifié EVO (nouveau standard haut de gamme d’Intel) ainsi qu’une puce graphique Intel Iris X. L’ensemble s’accompagne de 16 Go de RAM et d’un SSD de 512 Go (PCIe) ainsi que 32 Go d’Optane pour une réactivité parfaite et des chargements toujours rapides.
    Autant dire que le Zenbook Flip délivre d’excellentes performances et saura s’adapter aux besoins en productivité de ses utilisateurs. Cerise sur le circuit imprimé, il intègre la connectique Thunderbolt 4 et est compatible WiFi 6.
    Pour son autonomie record 

    À quoi bon concevoir des PC portables fins et légers si nous sommes obligés de transporter systématiquement leurs chargeurs ? Avec le Zenbook Flip, le chargeur reste à la maison. En effet, l’ultrabook d’Asus est capable de vous accompagner pendant 11 heures. De quoi voir venir.
    Cela n’a pas empêché Asus de soigner le matériel de recharge. Le chargeur secteur fourni est capable de recharger la batterie à 60% en 49 minutes seulement. Le Zenbook Flip est en plus compatible Easy Charge. La batterie peut donc se recharger avec n’importe quel câble USB-C sur n’importe quelle source d’énergie (prise murale, train, avion, batterie externe, etc.). Qui dit mieux ?
    Vous l’aurez compris, le Zenbook Flip a tout pour lui. Élégant et polyvalent, il dispose aussi d’une fiche technique promettant beaucoup de puissance. Son écran OLED associé à un système de son Harman Kardon ravira les amateurs de multimédia. Et pour les plus mobiles, sa batterie ultra moderne assure une autonomie record et se recharge à vitesse grand V. Difficile de faire mieux à ce niveau de prix : le Zenbook Flip est disponible à partir de 1599,99€. Alors, vous aussi vous craquez ? 
    ACHETER LE ASUS ZENBOOK FLIP

    Watercooling AIO Floe RC Ultra, deux écrans et prise en charge de la RAM

    Thermaltake passe à la vitesse supérieure avec ses nouveaux AIO Floe RC Ultra. Ces Watercooling clé en main se positionnent sur le haut de gamme avec un équipement unique. Ils prennent en charge le refroidissement de la mémoire vive tout en s’armant de deux écrans.
    Ce Floe RC Ultra est une version enrichie du Floe RC. Thermaltake remplace le RGB par deux écrans. Le premier est placé sur le haut du Waterblock (LCD de 2.1″ à la définition de 480 x 480 pixels) et le deuxième au niveau du waterblock mémoire (3.9″). Dans les deux cas nous avons des solutions capables d’afficher des tas d’information via l’environnement TT RGB PLUS 2.0.
    AIO Floe RC Ultra, de l’ultra haut de gamme 
     
    Watercooling AIO Floe RC Ultra 240

    Watercooling AIO Floe RC Ultra 360
    La ventilation est confiée à des ventilateurs de 120 mm, des TouchFan Ultra PWM. Nous retrouvons deux unités pour le 240 et trois pour le 360. Ils turbinent entre 500 et 2500 rpm. A plein régime nous avons un débit d’air de 72.69 rpm pour une pression statique de 3.78 mm H2O. La pression statique indique la force avec laquelle chaque ventilateur pousse l’air. Il s’agit d’une donnée importante car les radiateurs d’AIO sont constitués d’un réseau dense d’ailettes de forme sinusoïdale. Cette structure ne favorise pas le passage de l’air.  De son côté la pompe tourne à 3200 rpm.
    Le Floe RC Ultra 240 se positionne aux alentours des 390 € contre 425 € pour le modèle de 360. A noter que les barrettes mémoire ne sont pas disponibles en bundle. Il faut également des solutions de la famille TOUGHRAM RC disponible en 8 Go avec des fréquences de 3200 MHz à 4400 MHz.

    Processeur, Intel dévoile ses innovations en matière de processus et de packaging

    Intel accélère ses innovations en matière de processus et de packaging. Une cadence annuelle d’innovation pour le leadership du silicium jusqu’au système.
    NEWS HIGHLIGHTS
    Feuille de route des innovations en matière de processus et de packaging pour alimenter la prochaine série de produits d’ici 2025 et au-delà.
    Deux technologies de processus révolutionnaires : RibbonFET, la première nouvelle architecture de transistors d’Intel depuis plus de dix ans, et PowerVia, une première dans l’industrie grâce à la méthode d’alimentation par l’arrière.
    Poursuite du leadership dans les innovations en matière de packaging 3D avancé avec Foveros Omni et Foveros Direct.
    Nouvelle dénomination des nœuds pour créer un cadre cohérent et une vision plus précise des nœuds de processus pour les clients et l’industrie, alors qu’Intel entre dans l’ère de l’angström des semi-conducteurs.
    Forte dynamique pour les services de fonderie d’Intel (IFS) avec l’annonce des premiers clients.
    Intel Corporation a dévoilé aujourd’hui l’une des feuilles de route technologiques les plus détaillées qu’elle ait jamais fournie en matière de processus et de packaging, présentant une série d’innovations fondamentales qui alimenteront ses produits jusqu’en 2025 et au-delà. Outre l’annonce de RibbonFET, sa première nouvelle architecture de transistor depuis plus de dix ans, et de PowerVia, une nouvelle méthode d’alimentation par l’arrière : une première dans l’industrie, la société a souligné son adoption rapide de la lithographie extrême ultraviolette (EUV) de nouvelle génération, appelée EUV à haute ouverture numérique (High NA). Intel est en mesure de recevoir le premier outil de production EUV à haute ouverture numérique de l’industrie.
    Pat Gelsinger, PDG d’Intel, lors du webcast mondial “Intel Accelerated” a déclaré
    “En nous appuyant sur le leadership incontesté d’Intel dans le domaine des packaging avancés, nous accélérons notre feuille de route en matière d’innovation afin de nous assurer que nous sommes sur la voie du leadership en matière de performance des processus prévu d’ici 2025. Nous tirons parti de notre pipeline d’innovations inégalée pour réaliser des avancées technologiques depuis le transistor, jusqu’au niveau du système. Jusqu’à ce que le tableau périodique soit épuisé, nous serons déterminés à respecter la loi de Moore et à innover grâce à la magie du silicium.”
    L’industrie reconnaît depuis longtemps que la dénomination traditionnelle des nœuds de processus basée sur le nanomètre a cessé de correspondre à la métrique réelle de la longueur de grille en 1997. Aujourd’hui, Intel a introduit une nouvelle structure de dénomination pour ses nœuds de processus, créant un cadre clair et cohérent pour donner aux clients une vue plus précise des nœuds de processus dans l’ensemble de l’industrie. Cette clarté est plus importante que jamais avec le lancement des services de fonderie d’Intel (IFS).
    M. Gelsinger a déclaré
    “Les innovations dévoilées aujourd’hui ne serviront pas seulement la feuille de route des produits d’Intel, elles seront également essentielles pour nos clients de la fonderie. L’intérêt pour l’IFS a été fort et je suis ravi que nous ayons annoncé aujourd’hui nos deux premiers clients majeurs. L’IFS est en route pour la course !”
    Feuille de route d’Intel 
     

    Les technologues d’Intel ont décrit la feuille de route suivante avec les noms des nouveaux nœuds et des innovations permettant d’atteindre chaque nœud :
    Intel 7 offre une augmentation d’environ 10 à 15 % des performances par watt par rapport à Intel 10nm SuperFin, sur la base des optimisations des transistors FinFET. Intel 7 sera présent dans des produits tels que Alder Lake en 2021 pour le client et Sapphire Rapids pour le centre de données, qui devrait être en production au premier trimestre de 2022.
    Intel 4 adopte pleinement la lithographie EUV pour imprimer des caractéristiques incroyablement petites à l’aide d’une lumière à longueur d’onde ultra-courte. Avec une augmentation d’environ 20 % de la performance par watt, ainsi que des améliorations de la surface, Intel 4 sera prêt pour la production dans la seconde moitié de 2022 pour des produits livrés en 2023, y compris Meteor Lake pour le client et Granite Rapids pour le centre de données.
    Intel 3 tire parti d’optimisations FinFET supplémentaires et d’une augmentation de l’EUV pour offrir une augmentation d’environ 18 % des performances par watt par rapport à Intel 4, ainsi que des améliorations supplémentaires de la surface. Intel 3 sera prêt à commencer la fabrication de produits dans la seconde moitié de 2023.
    Intel 20A inaugure l’ère de l’angström avec deux technologies révolutionnaires, RibbonFET et PowerVia. RibbonFET, l’implémentation par Intel d’un transistor à grille tout autour, sera la première nouvelle architecture de transistor de l’entreprise depuis le pionnier FinFET en 2011. Cette technologie permet d’accélérer la vitesse de commutation des transistors tout en obtenant le même courant d’attaque que des ailettes multiples dans un encombrement réduit. PowerVia est la première implémentation industrielle unique d’Intel pour la fourniture d’énergie sur la face arrière, optimisant la transmission du signal en éliminant le besoin d’acheminer l’énergie sur la face avant de la plaquette. La montée en puissance d’Intel 20A est prévue pour 2024. L’entreprise se réjouit également de la possibilité de s’associer à Qualcomm en utilisant sa technologie de processus Intel 20A.
    2025 et au-delà : Au-delà de l’Intel 20A, l’Intel 18A est déjà en cours de développement pour le début de l’année 2025, avec des améliorations apportées au RibbonFET qui permettront de faire un nouveau saut important dans les performances des transistors. Intel travaille également à la définition, à la construction et au déploiement de l’EUV High NA de nouvelle génération, et s’attend à recevoir le premier outil de production de l’industrie. Intel travaille en étroite collaboration avec ASML pour assurer le succès de cette percée industrielle au-delà de la génération actuelle d’EUV.
    Ann Kelleher, vice-présidente senior et directrice générale du développement technologique a déclaré
    “Intel a une longue histoire d’innovations fondamentales en matière de processus qui ont fait progresser l’industrie à pas de géant. Nous avons mené la transition vers le silicium tendu à 90 nm, vers les portes métalliques à haute teneur en k à 45 nm et vers le FinFET à 22 nm. Intel 20A sera un autre moment décisif dans la technologie des processus avec deux innovations révolutionnaires : RibbonFET et PowerVia”.
    Avec la nouvelle stratégie IDM 2.0 d’Intel, le conditionnement devient encore plus important pour tirer parti des avantages de la loi de Moore. Intel a annoncé qu’AWS sera le premier client à utiliser les solutions de packaging d’IFS, tout en fournissant les informations suivantes sur la feuille de route de l’entreprise en matière de packaging avancé :
    EMIB continue de mener le secteur en tant que première solution de pont embarqué 2,5D, avec des produits expédiés depuis 2017. Sapphire Rapids sera le premier produit Xeon pour datacenter à être livré en volume avec EMIB (embedded multi-die interconnect bridge). Ce sera également le premier dispositif de la taille d’un double réticule dans l’industrie, offrant presque les mêmes performances qu’une conception monolithique. Au-delà de Sapphire Rapids, la prochaine génération d’EMIB passera d’un pas de bosse de 55 microns à 45 microns.
    Foveros tire parti des capacités de packaging au niveau de la tranche pour fournir une solution d’empilement 3D unique en son genre. Meteor Lake sera la deuxième génération d’implémentation de Foveros dans un produit client et se caractérise par un pas de bosse de 36 microns, des tuiles couvrant plusieurs nœuds technologiques et une gamme de puissance de conception thermique allant de 5 à 125W.
    Foveros Omni inaugure la prochaine génération de la technologie Foveros en offrant une flexibilité illimitée avec la technologie d’empilage 3D performante pour l’interconnexion de puce à puce et les conceptions modulaires. Foveros Omni permet la désagrégation des puces, en mélangeant plusieurs tuiles de puces supérieures avec plusieurs tuiles de base sur des nœuds de fabrication mixtes. Il devrait être prêt pour la fabrication en volume en 2023.
    Foveros Direct passe à la liaison directe cuivre/cuivre pour des interconnexions à faible résistance et estompe la frontière entre la fin du wafer et le début du conditionnement. Foveros Direct permet d’obtenir des pas de bosse inférieurs à 10 microns, ce qui augmente d’un ordre de grandeur la densité d’interconnexion pour l’empilement 3D, ouvrant ainsi de nouveaux concepts pour le partitionnement fonctionnel des puces qui étaient auparavant irréalisables. Foveros Direct est complémentaire de Foveros Omni et devrait également être prêt en 2023.
    Les avancées dont il est question aujourd’hui ont été principalement développées dans les installations d’Intel en Oregon et en Arizona, ce qui confirme le rôle de l’entreprise en tant que seul acteur de pointe dont la recherche et le développement ainsi que la fabrication se font aux États-Unis. Des partenariats approfondis sont essentiels pour faire passer les innovations fondamentales du laboratoire à la fabrication en grande série. Intel s’engage à collaborer avec les gouvernements pour renforcer les chaînes d’approvisionnement et favoriser la sécurité économique et nationale.
    La société a clôturé son webcast en confirmant plus de détails sur son événement Intel InnovatiON. Intel InnovatiON se tiendra à San Francisco et en ligne les 27 et 28 octobre 2021. De plus amples informations sont disponibles sur le site Web Intel ON.

    Radeon RX 6600 XT et 6600, des tarifs respectifs de 299 et 329 $ ?

    Selon un rapport la tarification des prochaines Radeon RX 6600 XT et 6600 sera plus agressive que prévu. Le positionnement sous la barre des 400 $ se confirme.
    AMD a programmé deux nouvelles références afin de s’attaquer au milieu de gamme. Ces nouveautés sont les Radeon RX 6600 XT et Radeon RX 6600.  La première sera normalement commercialisée le 11 aout prochain tandis que la RX 6600 sera lancée à la rentrée (septembre ou octobre).
    Radeon RX 6600 XT, un tarif de 329 $ ? 
     
    Radeon RX 6600 XT OEM
    Un nouveau rapport aborde la question épineuse de la tarification. Une bonne nouvelle est de la partie. Elle demande confirmation mais ces deux solutions auraient des tarifs plus bas que ceux avancés depuis quelques semaines. Concrètement la Radeon RX 6600 XT serait proposée à 349 $ et non 399 $ et la Radeon RX 6600 à 299 $.  Si cette politique tarifaire se confirme AMD a l’objectif de s’attaquer brutalement à l’actuelle GeForce RTX 3060 à 329 $ avec des performances en « rasterisation » équivalentes pour ne pas dire supérieures.
    L’équipement de la RX 6600 XT est censé mettre en avant un GPU Navi 23 issu d’une gravure à 7 nm . Sa mécanique (architecture RDNA 2) devrait donner naissance à 2048 processeurs de flux, un Infinity Cache de 32 Mo et 8 Go de GDDR6 exploités au travers d’un but 128-bit. AMD cible probablement le 1080p Full Option et le 1440p.

    be quiet! présente son Dark Rock TF 2, un ventirad top flow à double radiateur

    Un ventirad armé de deux turbines Silent Wings 3 de 135 mm qui prend en charge jusqu’à 230 W de TDP.
    Après avoir dévoilé son premier kit watercooling ARGB, le Silent Loop 2, au printemps, be quiet! ajoute nouveau ventirad à son catalogue, le Dark Rock TF 2. Ce modèle présenté comme un ventirad top flow premium peut gérer un processeur avec un TDP atteignant 230 W. Sa conception repose sur l’association de deux dissipateurs de chaleur avec inserts anti-vibrations en caoutchouc épaulés par six caloducs de 6 mm de diamètre et une paire de ventilateurs. 
    Pour les revêtement, la marque allemande a choisi l’aluminium pour les surfaces de refroidissement. La plaque supérieure est en aluminium brossé et bénéficie aussi « d’un revêtement noir en particules de céramique censé améliorer la dissipation thermique face à d’autres revêtements moins sophistiqués » selon la société. Ce Dark Rock TF 2 mesure 163 x 140 x 134 mm avec les ventilateurs et pèse 945 grammes. Il autorise l’installation de modules mémoire allant jusqu’à 49 mm de haut.
    be quiet! lance le ventirad Pure Rock Slim 2 et les dissipateurs SSD MC1 et MC1 Pro
    27,1 dBA à 100 % en PWM
    En ce qui concerne les ventilateurs, ce sont un Silent Wings 3 135 mm en forme d‘entonnoir et un Silent Wings 135 mm plus classique. Les turbines profitent de paliers fluid-dynamic durables et d’un moteur à 6 pôles. La vitesse de rotation maximale est de 1400 tr/min pour l’un, 1300 tr/min pour l’autre. En matière de niveau sonore, be quiet! annonce 11,1 dBA à 50 % PWM, 19,7 dBA à 75 % et 27,1 dBA à pleine vitesse.
    Le ventirad, livré avec un kit de montage et un pont de fixation intégré, est compatible avec les processeurs Intel avec socket LA 1200 / 2066 / 1150 / 1151 / 1155 / 2011(-3) ; AMD AM4 / AM3(+).
    Le Dark Rock TF 2 sera disponible à partir du 10 août au prix recommandé de 85,90 euros. be quiet! accorde une garantie de 3 ans. 

    Windows 11 : Microsoft veut vous empêcher de l’installer sur un PC incompatible

    Windows 11 n’est pas compatible avec de nombreux PC à cause de la configuration minimale exigée. En théorie, vous ne pourrez pas contourner les restrictions pour l’installer sur un PC incompatible. C’est en tout cas ce que Microsoft compte faire.
    À la suite de l’annonce de Windows 11 que nous avons eu l’occasion d’installer et de tester, Microsoft a déçu de nombreux utilisateurs. Et pour cause, le prochain système d’exploitation ne sera pas compatible avec tous les PC dotés d’une configuration correcte par rapport aux standards actuels. 

    Microsoft n’a pas revu à la baisse la configuration minimale, mais cette possibilité n’est pas encore complètement écartée. En attendant, la firme de Redmond prévient qu’elle n’autorisera aucune triche pour installer Windows 11 sur une machine incompatible. Vous pouvez d’ailleurs vérifier la compatibilité de votre PC avec Windows 11 en passant par un outil gratuit, PC Health Check. 
    Microsoft met en place une politique très stricte pour l’installation de Windows 11
    Microsoft a donné plus de détails sur la migration vers Windows 11 lors d’une session AMA (ask-me-anything). Une telle session se présente sous la forme d’une interview interactive où les internautes posent des questions en direct. Aria Carley qui est directrice de programme chez Microsoft a expliqué que : « nous savons que ça craint que certains ne soient pas éligibles pour Windows 11. Mais, la bonne chose à retenir est que la raison pour laquelle nous faisons cela est de garder les appareils plus productifs, d’avoir une meilleure expérience et une meilleure sécurité que jamais auparavant afin qu’ils puissent rester protégés ».
    Microsoft se montre donc particulièrement strict en ce qui concerne Windows 11. La raison ? Il veut privilégier la sécurité des ordinateurs à tout prix. Aria Carley a confirmé que vous ne pourrez pas modifier la stratégie de groupe (GPO) pour contourner les restrictions. À titre d’information, la stratégie de groupe est une technologie de gestion des configurations intégrées à Windows Server Active Directory. « La stratégie de groupe ne vous permettra pas de contourner l’exigence matérielle de Windows 11. Nous allons toujours vous empêcher de mettre à niveau votre appareil vers un état non pris en charge », a-t-elle ajouté.
    Bien entendu, les utilisateurs trouveront toujours un moyen de contourner les règles de Microsoft. Certains réussiront à installer Windows 11 sur un PC incompatible. Néanmoins, soyez vigilants à l’égard des faux fichiers d’installation de Windows 11. Ces derniers ont pour seul objectif d’installer des malwares et des trojans sur votre PC. Pour rappel, Windows 11 est déjà disponible en Insider Preview. Sa sortie officielle est attendue pour cet automne, mais nous n’avons pas de date plus précise.

    Radeon RX RDNA 3, 15360 processeurs de flux pour le haut de gamme

    AMD travaille sur sa prochaine architecture graphique nommée RDNA 3. Selon de récentes indiscrétions les performances face à RDNA 2 vont s’envoler.
    A l’image d’Ada Lovelace de Nvidia, l’architecture graphique RDNA 3 d’AMD devrait proposer une importante hausse des performances face à RDNA 2. Les dernières rumeurs évoquent une vitrine équipée d’un GPU disposant de 15360 processeurs de flux soit quatre fois l’équipement de l’actuel Radeon RX 6800. Tout ceci prendrait naissance via 60 WGPs. WGP est la contraction de Workgroup Processors.
    Radeon RX 7000 series, Navi 31 vise le haut de gamme
    Il est rapporté que certaines approches d’AMD ne seront pas similaires à celles de Nvidia. Par exemple la firme ne souhaiterait pas travailler avec d’imposant bus mémoire. L’idée serait de capitaliser sur la technologie Infinity Cache. Le choix serait d’augmentant la taille et la bande passante du cache de la puce tout en conservant des bus mémoires relativement classiques comme du 256-bit.
    L’architecture RDNA 3 va se déployer sur tous les segments du marché dont le haut de gamme avec « Navi 31 ». L’équipement ne devrait pas être l’unique champ d’investigation. Un bouleversement architectural est possible avec l’abandon de la conception dite monolithique au profit d’une approche modulaire (MCM). La fabrication serait confiée à TSMC au travers d’une finesse de gravure à 5 nm ou 6 nm.

    Windows 10, Microsoft confirme un nouveau bug d’impression

    Microsoft a confirmé un nouveau problème avec Windows 10. Il est lié au dernier Patch Tuesday. Les dernières mises à jour cumulatives sont à l’origine d’un problème d’impression sur certaines configurations.
    Redmond affirme que le souci est lié aux mises à jour cumulatives de juillet 2021. Elles engendrent une défaillance pouvant entraîner l’échec de l’impression et de la numérisation sur certains appareils qui utilisent l’authentification par carte à puce. Il est ajouté
    « Après l’installation des mises à jour publiées le 13 juillet 2021 sur les contrôleurs de domaine (DC) de votre environnement, les imprimantes, les scanners et les périphériques multifonctions qui ne sont pas conformes à la section 3.2.1 de la spécification RFC 4556 peuvent ne pas imprimer lors de l’utilisation de l’authentification par carte à puce (PIV). »
    Le bug touche toutes les mises à jour cumulatives Windows 10 publiées à l’occasion de la dernière grande maintenance mensuelle, le Patch Tuesday de juillet 2021. Les équipes sont travail sur un correctif. Il est recommandé de s’assurer de l’ensemble des appareils concernés est équipé des derniers micrologiciels et pilotes disponibles. Microsoft explique
    « Si votre microprogramme et vos pilotes sont à jour et que vous rencontrez toujours ce problème, nous vous recommandons de contacter le fabricant de l’appareil. Demandez si une modification de paramètre ou de configuration est nécessaire pour mettre l’appareil en conformité avec la modification de durcissement ou si une mise à jour conforme sera disponible. »
    Windows 10, une solution de contournement existe
    En attendant l’arrivée du correctif, une solution de contournement existe. Elle consiste a changer le mode d’authentification en adoptant à une solution par nom d’utilisateur et mot de passe. Ce devrait fonctionner même après l’installation des dernières mises à jour cumulatives.
    « Nous travaillons sur une atténuation temporaire et fournirons une mise à jour à court terme. Cette atténuation temporaire devrait permettre l’impression et la numérisation sur les appareils touchés. Cela laissera le temps aux fabricants de périphériques de publier des microprogrammes et des pilotes conformes pour leurs appareils. De plus, cela devrait laisser le temps de mettre à jour les paramètres, les firmware et les pilotes de votre environnement et de les rendre conformes. »

    KS7, Akasa propose un ventirad de 16 mm de hauteur !

    Akasa a annoncé un petit ventirad, le KS7. Compact l’engin vise les PC à petit facteur de forme. Attention il n’assure pas le refroidissement de tous les processeurs Mainstream.
    Ce KS7 un ventirad extrêmes compact. Il prend la forme d’un carré de 85 mm de côté. Sa hauteur est de son côté très faible avec un petit 16 mm. Il s’équipe pour prendre place sur deux types de sockets, les LGA 1200 et 115x. 
     
     

    Ventirad KS7
    Sa mécanique assure une dissipation thermique maximale de 35 Watts. Il prend en charge des processeurs comme le Core i9-10900T mais pas le  Core i9-11900K ou 10900K.  Son équipement comprend en ventilateur PMW de 64 mm. Placé en son centre il propulse l’air au travers de sa structure en aluminium. Il turbine entre 2 200 et 4 000 tr / min. A plein régime il assure un débit d’air de 24,61 CFM pour une pression statique de 3,76 mm H20 et des nuisances sonores de 32,8 dBA.
    Akasa ne précise pas son tarif.

    Windows 11, Microsoft aborde la question épineuse de ses exigences matérielles

    Windows 11 est actuellement en test au travers du programme Windows Insider. Les premières Preview sont disponibles en téléchargement. Concernant la version finale, elle devrait débarquer à l’automne prochain. Elle va prendre différentes formes dont celle d’une mise à niveau gratuite pour les utilisateurs de Windows 10. Dans tous les cas, le système d’exploitation a des exigences matérielles.
    Nous avons abordé cette question à plusieurs reprises. Microsoft revoit à la hausse le minimum requis pour pouvoir installer cette version de Windows. La configuration minimale est nouvelle et surtout bien plus exigeante que celle de Windows 10. Elle ne fait pas que des heureux car beaucoup d’ordinateurs portable et de bureau « anciens » ne sont pas compatibles. C’est un vrai problème poussant, d’un certain point de vue, à la consommation.
    Sans mettre à niveau son matériel ou acheter un nouvel ordinateur, Windows 11 ne sera pas exploitable. Il faudra se contenter de Windows 10 dont l’espérance de vie est déjà comptée. Microsoft annonce la fin de sa prise en charge en 2025.
    Dans une récente session de questions et réponses concernant la mise à niveau vers Windows 11 Microsoft a précisé
    « Nous savons que certains PC ne seront pas éligibles à Windows 11, mais la chose à retenir est que la raison pour laquelle nous faisons ça et de garantir que les appareils seront plus productifs tout en s’assurant qu’ils offrent une sécurité accrue … »
    Windows 11 et la compatibilité
    La compatibilité sera déterminée à l’aide des différents outils de télémétrie de Windows. Le service Windows Update sera alors en mesure d’indiquer si l’installation de Windows 11 est possible ou non. Il est probable qu’en cas de problème, l’information apparaisse directement dans les outils de gestion de Windows Update. Il ne sera alors pas possible de contourner les restrictions mises en place. A ce sujet la firme précise
    « Une stratégie de groupe ne vous permettra pas de contourner les recommandations matérielles pour Windows 11. Nous vous empêcherons de mettre à niveau votre appareil vers un état non pris en charge car nous voulons vraiment nous assurer que vos appareils restent pris en charge et sécurisés. »
    Actuellement Windows 11 est pris en charge par les processeurs Intel de 8ième génération et plus récent et les processeurs Ryzen Zen 2 et plus recent. Il est possible que les processeurs de 7ième génération soient également compatibles. L’une des demandes de l’OS est la prise en charge du TPM 2.0 une fonction de sécurité désormais intégrée aux nouveaux ordinateurs portables et ordinateurs de bureau.

    Radeon RX 6600 XT, le calendrier se précise, 31 juillet, 6 aout et 11 aout

    Nous savons depuis plusieurs semaines qu’AMD va lancer la Radeon RX 6600 XT. Visant le segment milieu de gamme, la belle va s’attaquer à la GeForce RTX 3060 de Nvidia.
    De nombreux rapports ont été publiés à son sujet. Nous avons également vu ensemble pas mal d’informations non officielles. Les dernières en date ont abordé la question de la date de sa sortie. Le 11 aout a été mis en avant mais sans outre précision. Selon de nouvelles indiscrétions ce rendez-vous serait la date de sa commercialisation. Du coup les présentations sont censées avoir lieu avant. C’est justement ce qui confirment un nouveau calendrier.
    Radeon RX 6600 XT, trois rendez-vous
    AMD aurait prévu de présenter sa nouveauté le 30 juillet prochain à l’occasion du salon du jeu vidéo ChinaJoy en Chine. Nous devrions profiter aussi des premiers documents abordant la question cruciale de ses performances. Par contre il faudra attendre le 6 aout pour découvrir les tests indépendants. Ensuite quelques jours supplémentaires seront nécessaires avant de pouvoir l’acheter. A noter que cette nouveauté sera accompagnée de la Radeon RX 6600 en septembre.
    Pour revenir à ses caractéristiques, elle est censée mettre en avant un GPU Navi 23 issu d’une gravure à 7 nm . Sa mécanique (architecture RDNA 2) sevrait donner naissance à 2048 processeurs de flux . Son équipement comprendrait un Infinity Cache de 32 Mo et 8 Go de GDDR6 exploités au travers d’un but 128-bit. AMD cible probablement le 1080p Full Option et le 1440p.

    Linky : un compteur explose en pleine nuit sans raison, un incendie se déclare

    Un compteur Linky situé dans une maison du village de Pleumeur-Bodou dans les Côtes-d’Armor a explosé en pleine nuit, effrayant les voisins. La détonation était si forte qu’ils ont pensé qu’il s’agissait d’une voiture stationnée dans la rue. 
    Mercredi 21 juillet, un compteur Linky a pris feu en Bretagne. Souvent jugé trop intrusif, cet épisode ne va pas aider le boîtier d’Enedis à se faire apprécier des propriétaires. En effet, le compteur Linky est récemment devenu payant et coûte 130 euros. Dès 2022, les utilisateurs verront donc leur facture d'électricité annuelle augmenter d'une dizaine d'euros.
    Etienne Hurtel et son épouse étaient tranquillement en train de regarder la télévision quand l’explosion a eu lieu, privant au passage toute la rue d’électricité. « C’était tellement fort que j’ai cru que la voiture de mon voisin d’en face avait explosé », a déclaré Étienne. Selon un de ses voisins, « une épaisse fumée toxique » s’échappait d’un bâtiment à l’extérieur, dans lequel le compteur Linky venait de se désintégrer. Pourtant, on se souvient que l’ANFR avait prouvé qu’il était sans danger pour la santé.
    UN INCENDIE S’EST DÉCLARÉ APRÈS L’EXPLOSION DU COMPTEUR LINKY
    Le voisinage d’Étienne a dû faire appel aux pompiers, puisqu’un incendie s’est déclaré aux alentours du compteur. « Ils sont censés être ignifugés, mais là on a bien vu que ce n'était pas le cas, ce n'est pas rassurant », a déclaré un voisin. Un autre a même immédiatement contacté Enedis pour changer l’emplacement du boîtier et le mettre à l’extérieur. « S'il avait été placé dans la maison ou que quelqu'un passait dans la rue, il y aurait eu un blessé », déplore Étienne.
    Selon les pompiers, le compteur ne peut pas prendre feu. D’après leur enquête, l’incendie n’était pas d’origine électrique, le compteur a alors été mis hors de cause. Heureusement, personne n’a été blessé lors de cet incident, et un technicien Enedis a rapidement été dépêché pour rétablir le courant qui avait été coupé dans une rue.
    Ce n’est pas la première fois que les Bretons sont victimes des compteurs Linky, puisque nous avions vu le mois dernier que de faux démarcheurs se faisaient passer pour Enedis. Ces derniers proposaient d’intervenir physiquement pour « mettre à jour » le compteur, mais en profitaient pour commettre des vols.

    Xiaomi présente le n PC 27″ QHD à moins de 500 euros

    Xiaomi a officialisé plusieurs produits de son écosystème si varié. Une paire d’écouteurs. Une friteuse. Un routeur WiFi 6. Une trottinette électrique. Ainsi qu’un moniteur de PC pour le jeu. Il s’appelle Mi 2K Gaming Monitor. Il s’appuie sur une fiche technique très correcte. Et son prix est inférieur à 500 euros. Présentation. 
    Xiaomi a étoffé aujourd’hui son catalogue de produits connexes à son cœur de catalogue, la téléphonie mobile. Dans un article précédent, nous vous avons présenté la Mi Electric Scooter 3, proposée sous la barre des 500 euros et dont la principale caractéristique est d’embarquer un moteur assez puissant pour gravir des côtes à 16°. Le cinquième produit proposé par Xiaomi aujourd’hui est le Mi 2K Gaming Monitor, un écran de PC qui s’adresse aux gamers, mais pas uniquement.
    MI 2K GAMING MONITOR : ÉCRAN 27 POUCES QHD COMPATIBLE 165 HZ
    Le Mi 2K Gaming Monitor est un écran de PC aux caractéristiques intéressantes pour le jeu vidéo. Son écran affiche un taux de rafraichissement de 165 Hz, l’un des taux de référence actuellement sur le marché. Bien évidemment, ce taux est adaptatif. Il varie en fonction de l’équipement qui lui est attaché ou au contenu qu’il affiche. Ainsi, le moniteur évite ce désagréable effet de scintillement que l’on rencontre quand deux appareils ne sont pas parfaitement synchronisés. 
     
    Autre caractéristique gaming, le Mi 2K Gaming Monitor offre un taux de réponse de 1 milliseconde quand le taux de rafraichissement est à 165 Hz et 2 ms quand il est à 144 Hz. Enfin, l’angle de vision est de 178°, ce qui est plutôt bon. Notez que le Mi 2K Gaming Monitor s’appuie sur une dalle IPS de 27 pouces dont la définition est 2K très précisément : 2560 pixels en largeur et 1440 pixels en hauteur.
    Lire aussi – Test Samsung Odyssey G7 : l’un des meilleurs écrans gaming du marché
    Le Mi 2K Gaming Monitor s’adresse donc aux gamers, mais pas uniquement. Il veut également toucher les professionnels de l’image. Pour cela il a plusieurs arguments. L’écran peut afficher 16,7 millions de couleurs. Il couvre 100 % de l’échantillon sRGB et 95 % de l’échantillon DCI-P3. Il est compatible HDR. Plus précisément, il prend en charge la technologie VESA DisplayHDR 400. Enfin, il est certifié TÜV Rheinland.
    UN PRIX ANNONCÉ INFÉRIEUR À 500 EUROS POUR LE MI 2K GAMING MONITOR
    Le reste de la fiche technique comprend un taux de contraste de 1000 :1 (ce qui est correct, mais pas exceptionnel) et une luminosité de 400 cd/m2 (ce qui est plutôt dans la bonne moyenne). À l’arrière, vous retrouvez un port HDMI 2.0, un port Display Port, un port USB 3.0, une sortie audio et un port USB pour y brancher une clé et afficher des photos ou de petites vidéos. Son prix public conseillé annoncé par Xiaomi est de 499 euros. Mais, comme toujours avec la marque chinoise, un léger décalage tarifaire pourrait s’appliquer en France. A ce prix, il sera bien moins cher que le Huawei MateView, également compatible 165 Hz, mais pouvant afficher de la 4K.

    Stock PS5 : une vente privée Veepee est prévue ce 26 juillet 2021

    La PS5 fera son grand retour en stock sur le site Veepee.fr ce lundi 26 juillet 2021 dès 19 heures. Via l'intermédiaire d'une vente privée, l'enseigne en ligne permettra aux personnes à la recherche de la console de Sony d'y mettre (enfin) la main dessus. 
     
    CLIQUEZ ICI POUR ACCÉDER À VEEPEE.FR
    PS5 : LA CONSOLE DE RETOUR EN STOCK SUR VEEPEE CE LUNDI 26 JUILLET 2021
    Tenez-vous prêts, la PS5 sera de retour en stock ce lundi 26 juillet 2021. Pour tenter sa chance, il faudra se rendre sur le site de vente privée Veepee. L'illustration annonçant la vente nous permet de savoir la date et l'heure à laquelle aura lieu ce nouveau réapprovisionnement. C'est donc ce lundi 26 juillet dès 19 heures qu'il faudra se rendre sur Veepee.fr pour espérer réussir à acheter la console tant convoitée du constructeur nippon.
    En ce qui concerne les offres PS5 qui sont susceptibles d'être proposées, on devrait avoir droit à deux packs. Le premier comprenant la console édition standard avec une deuxième manette. Le second avec les jeux Spider-Man Miles Morales, Returnal ainsi que la télécommande PS5 et un casque audio gamer de marque Konix.
    Comme lors des derniers stocks PS5, il faudra faire preuve de réactivité afin de pouvoir y mettre la main dessus. On ne sait pas quelles quantités de la console dispose Veepee pour cette vente privée, mais quoiqu'il en soit, les exemplaires disponibles risquent de partir comme des petits pains.
    Nous vous conseillons donc d'avoir bien préparé votre compte à l'avance en ayant renseigné vos coordonnées et moyens de paiement. Arriver quelques minutes avant l'ouverture de la vente peut également augmenter vos chances.
    Enfin, dans cette optique, nous vous invitons également à consulter notre article qui regroupe les astuces et conseils pour réussir à acheter la PS5. Il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter bonne chance à toutes et à tous, en espérant que la console soit (enfin) votre lors de ce prochain stock PS5 Veepee !

    New World et GeForce RTX 3090, EVGA remplace ses cartes HS

    Le titre New World fait parler de lui depuis quelques jours, du moins sa version bêta fermée. Plusieurs rapports alarmants annoncent que certaines GeForce RTX 3090 rendent l’âme en l’exécutant.
    Rapidement l’affaire a pris de l’importance. Une partie des cartes graphiques RTX 3090 est signée EVGA. Ce constructeur vient de se manifester en annonçant que la garantie de ses produits s’applique. En clair ses GeForce RTX 3090 rendues HS par le MMO sont couvertes par la garantie et sont éligibles à un remplacement. C’est une bonne nouvelle.
    Le problème ne semble pas seulement concerner les propriétaires de cette référence. Les nombreux retours évoquent d’autres cartes comme les Radeon RX 6000 series et les Radeon RX 500 series. Il est rapporté des plantages du jeux et des défaillances lors de son exécution.
    New World, drôle de déclaration d’Amazon
    De son côté Amazon travaille sur un correctif qui est censé résoudre le problème.  La firme a récemment déclaré qu’il n’y avait pas de problème avec son jeu tout en précisant
     “vous pouvez jouer en toute sécurité à la bêta fermée”
    Il faut cependant savoir qu’Amazon n’assure aucune responsabilité dans cette histoire ce qui limite la portée de sa déclaration.  La version « bêta fermée » s’accompagne d’une licence qui l’exonère de toute responsabilité vis-à-vis des dommages matériels résultant de l’utilisation de son jeu…

    Windows 11 et sa nouvelle interface, Microsoft explique ses choix

    Windows 11 propose une importante refonte de l’interface utilisateur. De nombreux choix, nouveautés et modifications ont été apportés en particulier au niveau du menu démarrer. A ce sujet Microsoft propose quelques explications autour de cette transformation.
    Avec Windows 11, le géant du logiciel introduit des changements majeurs au niveau de l’interface. Cela concerne de nombreuses choses dont deux zones populaires, la barre des tâches et le menu Démarrer. Le nouveau menu Démarrer abandonne les vignettes dynamiques tandis que la barre des tâches propose un centrage des icônes.  Le Menu Démarrer, Windows Search, le centre de notification et différents menus sont désormais flottant au-dessus de la barre des tâches.
    L’introduction d’un nouveau design dans un système d’exploitation n’est pas une « petite affaire ». Dans une série de vidéos, Microsoft aborde cet aspect essentiel. La firme évoque son nouveau langage de conception et la manière dont il est né.
    Windows 11 et son interface, des années de travail 
     
     
    Windows 11 de Microsoft
    Redmond explique que LA mission de l’interface de Windows 11 est de répondre à différents usages. Elle est censée être adaptée aux besoins des utilisateurs sur tablettes, sur PC de bureau, sur PC portable ou encore équipés de grands moniteurs. Elle serait ainsi le résultat d’années de travail. Par exemple la simple modification du centrage des icônes serait le résultat de nombreux tests.
    “Les expériences proposées par le centrage des icônes dans la barre des tâches du Windows 11 et le Menu démarrage sont les résultats de plusieures années de recherche et de tests par une équipe d’environ 40 concepteurs.”
    L’équipe a dû répondre à des questions et faire des choix
    Le Menu Démarrer doit-il être aligné à gauche ou au centre ?
    Devrait-il y avoir une zone de recherche ?
    Devrait-il y avoir une liste de toutes les applications pour proposer un environnement familier ?
    Les discutions ont donné naissance à différentes conceptions pour la barre de recherche, les documents et les applications du menu Démarrer.  En ce qui concerne l’alignement par défaut sur la barre des tâches, Microsoft explique que l’impératif était de s’assurer que le « bouton Démarrer » resterait efficace aussi bien sur tablettes, portables que sur un ordinateur de bureau équipé d’un moniteur ultra-large. La position centrée des icônes permettrait de résoudre un problème de conception où l’utilisateur se retrouve obligé de parcourir une importante distance pour interagir avec le bouton Démarrer.
    Malgré toutes ces louanges, la conception de cette nouvelle barre des tâches n’est pas parfaite.  Certains choix sont critiqués. L’un des plus importants est probablement la disparition du glisser/déposer.

    EVGA lance les alimentations Supernova P6

    EVGA est sur le point de lancer une nouvelle série de blocs d'alimentation certifiés 80-Plus Platinum. Succédant à la série Supernova P5, la prochaine gamme de blocs d'alimentation Supernova P6 présentera une nouvelle conception de plate-forme, de nouveaux matériaux et un meilleur placement dans un nouveau châssis plus petit.
    Disponible en modèles 650W, 750W, 850W et 1000W, l'EVGA Supernova P6 est le dernier ajout à la gamme de blocs d'alimentation d'EVGA. Dotées d'un pont complet, d'une rectification par résonance LLC et d'une conception DC-DC, ces nouvelles alimentations ont été conçues pour offrir stabilité, efficacité et régulation de tension stricte à n'importe quelle charge. 
    L'OPP (Overpower Protection) a été conçu pour se déclencher lorsque le bloc d'alimentation atteint 135 % de la tension nominale maximale, fonctionnant en dernier recours pour protéger un système contre les dommages. Cependant, le micrologiciel des blocs d'alimentation Supernova P6 arrête l'unité 5 à 10 % plus tôt si les conditions de suralimentation durent plus de 1 ms, empêchant ainsi un arrêt accidentel lors d'un pic de puissance temporaire.
    Plus petits que leurs prédécesseurs, les blocs d'alimentation Supernova P6 offrent une efficacité et une régulation de tension améliorées, générant moins de chaleur pendant le travail, permettant à EVGA de créer le bloc d'alimentation certifié ATX Platinum le plus court de l'entreprise. Malgré sa petite taille, il dispose d'un ventilateur FDB de 135 mm qui ne commence à tourner qu'à une certaine charge de travail si le mode Eco est activé, ce qui le rend presque silencieux pendant le fonctionnement.
    Discutez sur notre page Facebook, ICI .
    KitGuru dit : Envisagez-vous de construire un nouveau PC ? Avez-vous déjà décidé d'une alimentation pour cela? Les nouvelles unités Supernova d'EVGA feront-elles partie de votre liste restreinte ?

    AMD Radeon RX 6600 XT et RX 6600 PDSF compris entre 299 $ et 349 $

    Compte tenu de l'impact de la pénurie actuelle de GPU sur les prix et le stock de toutes les cartes graphiques, la plupart des détaillants ne les vendent pas au PDSF. Cependant, il vaut toujours la peine de connaître le PDSF d'une carte car cela nous donne une idée des performances d'une carte graphique par rapport à ses homologues.
    Comme l'AMD Radeon RX 6600 XT devrait sortir le 11 août , un nouveau rapport de Neowin suggère que cette carte graphique viendra avec un PDSF de 349 $. Initialement, son prix était prévu à 369 $, mais AMD aurait décidé qu'il valait mieux le séparer davantage du RTX 3060 Ti et le rapprocher du RTX 3060. 
     
    Quant à la Radeon RX 6600, elle devrait présenter un PDSF de 299 $. En rastérisation traditionnelle, il devrait offrir des performances similaires à celles du RTX 3060. De plus, le rapport indique également que la Radeon RX 6600 sortira plus tard que la variante XT.
    Le rapport corrobore également la plupart des spécifications rumeurs que nous avons partagées jusqu'à présent. Les deux cartes devraient comporter 32 Mo de cache Infinity, un GPU Navi 23 et 8 Go de mémoire GDDR6 sur un bus mémoire 128 bits. La Radeon RX 6600 XT contiendra 2 048 processeurs de flux, tandis que la Radeon RX 6600 devrait comporter 1 792 processeurs de flux.
    KitGuru dit : Quelle carte graphique de la série Radeon RX 6600 semble la plus intéressante ? Envisagez-vous d'en acheter un ?

    Le Ryzen 7 5800H malmène deux processeurs mobiles Alder Lake dans UserBenchmark et Geekbench 5

    La puce 8 cœurs / 16 threads d’AMD domine ses concurrents du jour à 14 cœurs / 20 threads et 8 cœurs / 12 threads dans les tests multicœurs.
    En milieu de semaine dernière, nous découvrions les bonnes prestations d’un Core i9-12900K, soit d’une puce Alder Lake desktop, dans Cinebench R20 : le processeur battait notamment l’AMD Ryzen 9 5950X. Toutefois, la source à l’origine de cette fuite nous mettait en garde à propos de la consommation nécessaire à la puce d’Intel pour atteindre ce niveau. Et effectivement, de nouvelles données suggèrent que lorsqu’elle ne peut engloutir les watts à foison, l’architecture hybride d’Intel est déjà moins à l’aise. 
     
     
    Le célèbre Tum_Apisak a partagé des résultats dans UserBenchmark et Geekbench 5 de puces mobiles Alder Lake-P. Contrairement aux solutions desktop, ces gammes sont logiquement soumises à des contraintes énergétiques plus fortes. Notez cependant que les tests s’effectuent sous Windows 10, ce qui peut nuire aux performances des puces Intel (Windows 11 supporterait mieux cette architecture que la version actuelle de l’OS). Les deux puces Alder Lake prennent place dans des systèmes HP (HP 89C0 et HP 896D) et collaborent avec de la mémoire DDR5. 
    La gamme Alder Lake mobile dévoilée : des TDP de 5 à 55 W et de 5 à 16 cœurs C 
     
    Le Ryzen 7 5800H toujours devant en multicœurs
    Dans Geekbench 5, nous retrouvons un processeur Alder Lake-P armé de 14 cœurs / 20 threads et 24 Mo de cache L3. Cela suggère une configuration de 6 cœurs Golden Cove et 8 cœurs Gracemont, seuls les premiers bénéficiant, a priori, de l’Hyper-Threading. Le logiciel donne des fréquences de 945 MHz (base) et 4 253 MHz (Boost) ; il est probable qu’elles soient erronées. Le processeur œuvre avec 16 Go de RAM DDR5-4800. Il obtient 1 258 points en mono-cœur et 6 831 points en multicœurs. Ces résultats sont inférieurs à ceux d’un Ryzen 7 5800H (8 cœurs / 16 threads) : ce dernier marque 1 338 points et 7 063 points respectivement. La puce d’AMD a donc une avance de 6 % en mono-cœur et de 3 % en multicœurs.
    Dans UserBenchmark, c’est un processeur Alder Lake-P doté de 8 cœurs / 12 threads qui est à l’œuvre. Ainsi, il possède soit 2 cœurs Golden Cove et 8 cœurs Gracemont, soit 4 cœurs de chaque. Il travaille avec 8 Go de DDR5-4800. Le système marque 160 points dans le test mono-cœur et 773 points dans le test multicœurs. Le Ryzen 7 5800H offre quant à lui 133 points en mono-cœur et 898 points en multicœurs. La puce d’Intel jouit ainsi d’une avance de 20 % dans le premier cas, mais le Ryzen 7 5800H surclasse son rival de 16 % en multicœurs.

    Windows 11 et la barre des tâches, le « glisser-déposer » disparait et le mécontentement est là !

    Windows 11 sera disponible à l’automne prochain. Comme toutes les nouvelles versions de Windows, il va s’accompagner d’ajustements. En clair Microsoft va supprimer et abandonner certaines fonctionnalités.
    Nous avons publié en détail les grands changements attendus.  Certaines avancées importantes telles que « Timeline » vont disparaitre ou être remplacées. L’objectif de ces ajustements est de soulager le système d’exploitation de certaines fonctions peu populaires afin de se concentrer sur l’essentiel. L’affaire n’est pas si simple car certaines modifications peuvent affecter durablement l’usage quotidien de Windows.
    C’est justement ce qui se passe avec la barre des tâches. Sans explication Microsoft a décidé de supprimer quelques fonctions essentielles. Par exemple, sa position n’est plus ajustable. Elle ne peut fonctionner que sur le bas de l’écran. Il n’est plus autorisé de la placer sur le haut ou en latéral.
    Windows 11 et la barre des tâches 
     
    Windows 11 de Microsoft
    En parallèle est sans l’annoncer dans sa document la firme a également abandonné la prise en charge du glisser-déposer. Il s’agit de la petite manipulation pratique et rapide permettant d’ouvrir un fichier en le déposant directement sur l’icône de son application (présente dans la barre des tâches).
    L’affaire a pris de l’importance car beaucoup ont pensé qu’il s’agissait d’un bug et non d’un choix. Dans un récent post sur le Feedback Hub, Microsoft a clarifié la situation en admettant que ce comportement n’est pas un « problème connu ». Il ne s’agit pas d’une défaillance de Windows 11 mais d’une modification volontaire.  Redmond explique
    « Actuellement, faire glisser un fichier sur une application dans la barre des tâches pour l’ouvrir dans cette application n’est pas pris en charge dans Windows 11, mais nous apprécions tous vos commentaires. »
    A cela s’ajoute aussi l’absence de la même manipulation mais pour créer un raccourci.
    Certaines réactions d’utilisateurs à la déclaration de Microsoft sont musclées ce qui souligne que ce choix n’est pas apprécié. Il est possible de lire sur le Feedback Hub
     « Désolé Microsoft, mais cette réponse est pathétique. Pourquoi supprimer des fonctionnalités qui sont dans Windows depuis des années ? » 
    Ou encore
    « C’est une telle déception ! On s’attend à de meilleures fonctionnalités dans les nouvelles versions de logiciels. Casser des choses parfaitement bonnes dans le processus est tout à fait inacceptable. ».
    Pour le moment, nous ne savons pas si c’est un choix définitif ou temporaire mais nécessaire aux tests en cours autour de Windows 11.

    SSD NVMe P5 Plus de Crucial, du 2 To à 6,6 Go/s

    Crucial va prochainement compléter son portefeuille de disque flash avec l’arrivée de la gamme P5 Plus. Ces SSD prennent en charge le PCIe 4.0. Ils ont été dévoilés par erreur sur Amazon.
    Nous retrouvons des solutions au format M.2 2280 prenant en charge le protocole NVMe. La nouveauté est la prise en charge du PCIe 4.0 et plus précisément d’une interface PCIe 4.0 x4. L’idée est de rejoindre la concurrence désormais bien armée sur ce terrain sachant qu’une impasse sur la première génération de SSD PCIe 4.0 a été faite.
    SSD P5 Plus, que savons-nous ?
    Le P5 Plus devrait se décliner en trois capacités avec du 500 Go, du 1 To et du 2 To. Sa mécanique s’appuie sur des puces NAND Flash 3D TLC conçues par Micron Il faut s’attendre à des débits solides capables d’offrir du 6.6 Go/s en lecture séquentielle. Si un bond en avant est assuré face au P5 nous ne serons pas à la hauteur de certaines références PCIe 4.0 proposant du 7 Go/s comme le SN850 1 To de WD par exemple.
    Crucial va probablement jouer sur le tarif afin de rester compétitif. Du coté endurance nous sommes sur du 300 To, 600 To et 1200 To selon la capacité. Le P5 Plus n’a pas encore été officialisé. L’annonce qui a été rapidement retirée table sur la date du 10 aout pour la disponibilité.

    New World et la RTX 3090, selon Amazon “vous pouvez jouer en toute sécurité à la bêta fermée”

    Le « gros » problème de New World avec certaines GeForce RTX 3090 prend encore de l’importance. Il semble que cette référence n’est plus la seule susceptible de « griller ». De récents rapports évoquent de nouvelles cartes concernées.
    Nous retrouvons les références Radeon RX 590, 6800 et 6800 XT ou encore la récente GeForce RTX 3080 Ti de Nvidia.  Du coté d’Amazon il n’y a aucun problème avec ce jeu. Par contre une nouvelle option va être mise en place afin de limiter le nombre d’image par seconde.
    “Des centaines de milliers de personnes ont joué à la bêta fermée de New World, avec des millions d’heures de jeu au total. Nous avons reçu quelques rapports de joueurs utilisant des cartes graphiques hautes performances rencontrant une défaillance matérielle lors des parties avec New World. New World effectue des appels DirectX standard fournis par l’API Windows. Nous n’avons vu aucune indication de problèmes généralisés avec les GeForce RTX 3090, que ce soit avec les versions « bêta » ou pendant nos nombreux mois de tests des versions « Alpha ».
    Vous pouvez jouer en toute sécurité à la bêta fermée de New World. Afin de rassurer davantage les joueurs, nous allons implémenter aujourd’hui un patch qui limite le nombre d’images par seconde sur notre écran de menu. Nous sommes reconnaissants pour le soutien que New World reçoit des joueurs du monde entier, et nous continuerons à écouter leurs commentaires tout au long de la bêta et au-delà.”
    Actualité du 21 juillet 2021.
    La GeForce RTX 3090 et le jeu New World ne font pas bon ménage. Plusieurs rapports tirent la sonnette d’alarme. Il est déconseillé de tester ce titre avec cette carte graphique. Pourquoi ? Elle est susceptible de rendre l’âme.
    Si vous êtes l’heureux propriétaire de l’actuelle vitrine de Nvidia, la GeForce RTX 3090 et que vous prévoyez de jouer au dernier MMORPG d’Amazon, New World, il est déconseillé de le faire. Selon plusieurs retours des utilisateurs ont été victimes d’une grave défaillance de leur carte graphique au point qu’elle ne fonctionne plus.
    Dans certains cas il a été possible de découvrir l’imposant monde de ce MMORPG mais au prix d’une carte graphique HS au bout de 15 à 20 minutes. La défaillance semble ne concerner que la GeForce RTX 3090 qui est actuellement la solution la plus rapide du marché mais également la plus chère. L’édition Founders Edition est proposée à 1549 € sur le site de Nvidia. Le problème touche plusieurs joueurs et concerne des versions personnalisées (EVGA et autre).
    New World, attention si vous possédez une GeForce RTX 3090 
      
     
     
    Il est expliqué que le système de ventilation de la carte se met brusquement à 100% puis un écran noir apparait. La carte devient ensuite inutilisable.
    Pour le moment nous n’avons pas d’explication. Certains avancent que le titre New World propose une fréquence d’images non plafonnée et une grande plage de rendu. La GeForce RTX 3090 est actuellement la seule référence équipée de 24 Go de GDDR6X. Il ne serait donc pas impossible que le jeu met à très rude épreuve les puces mémoire et le GPU. Tout ceci enclencherait une hausse trop importante des températures à l’origine d’un dommage irréversible de certains composants.
    Un correctif est susceptible de résoudre ce problème, mais il n’y a pas de solution pour le moment. En attendant d’en savoir plus il est fortement déconseillé si vous avez une GeForce RTX 3090 de tester New World.

    Windows 11 Build 22000.100 se déploie, la liste des nouveautés

    Microsoft propose une nouvelle version de Windows 11, la Build 22000.100. Disponible au travers du programme Windows Insider elle incarne la quatrième Preview grand public du système d’exploitation. Il n’y a pas de nouvelles fonctionnalités mais des améliorations et des corrections de bugs.
    Les utilisateurs inscrits sur le canal DEV du programme Windows Insider sont la cible d’une nouvelle mise à jour cumulative Windows 11. Nommée KB5004300, elle permet au système d’exploitation de progresser en version 10.0.22000.100. Comme nous l’avons souligné Microsoft s’attaque aux bugs, à la stabilité et aux performances. Nous retrouvons plusieurs améliorations.
    Par exemple certaines concernent la barre des tâches. Microsoft met à jour la petite fenêtre flottante présentant les différentes icônes de la barre d’état système. 
     
    Windows 11 – Afficher les icônes cachées
    Ce contenu (Afficher les icônes cachées) n’apparait que si un clic sur le bouton dédié a lieu. Nous avons désormais une interface « moderne » avec des coins arrondis et de l’ombre. Il est aussi possible de constater un ajustement de l’icône du clavier tactile dans la barre des tâches. Le menu flottant du calendrier a aussi été mis à jour.
    Windows 11 Build 22000.100, de nombreuses améliorations.
    Des améliorations sont apportées au modèle d’alerte présent au niveau de la barre des tâches. La nouvelle approche est visible lorsque qu’une application sollicite une action. Lorsqu’une activité en arrière-plan nécessite une attention particulière, l’application clignote sur la barre des tâches. 
     
    Cette conception présente sous Windows 10 a été mise à jour afin qu’elle attire toujours l’attention mais de manière plus apaisante. Le clignotement devient subtil et finit par s’arrêter laissant la place à la couleur rouge. 

     
    Microsoft Store
    Le Microsoft Store profite également d’améliorations. La firme explique avoir amélioré la navigation. Le défilement est censé se montrer plus rapide et de nouvelles animations sont de la partie lors de l’ouverture d’une liste d’applications ou de films. 
     
    Windows 11 et le centre de notification
    Le centre de notification dispose désormais d’un raccourci pour accéder plus rapidement aux paramètres de « Focus assist ».
    Enfin comme promis l’intégration de Teams dans la barre des tâches se déploie doucement. Cette avancée propose un outil rapide pour se connecter gratuitement avec ses amis, sa famille. Cette intégration concerne l’application Chat basée sur Teams 2.0. Pour l’instant, il est seulement possible d’envoyer des messages et des images. L’arrivée de la vidéo et de l’audio est prévue dans les prochaines semaines.

    Windows 11 Preview Build 22000.71 est disponible, quoi de neuf ?

    Une nouvelle Preview de Windows 11, la Build 22000.71 débarque sur le canal DEV du programme Windows Insider. Elle est proposée au travers de la mise à jour KB5004252. Il s’agit de la troisième Preview proposée par Microsoft depuis l’annonce officielle de l’OS.
    Windows 11 build 22000.71 propose des nombreuses améliorations tout en dévoilant un nouveau widget. Nommé « Divertissement » il enrichit le panneau widgets du système d’exploitation. Ce dernier n’est plus uniquement un flux d’actualité et de champs d’Intérêts. Il peut s’enrichir avec de nouveaux modules comme le calendrier par exemple. 
     
    Windows 11 et le Widget Divertissement
    Pour revenir à Divertissement, il apporte un accès aux titres de films disponibles dans le Microsoft Store. Pour le moment sa disponibilité n’est pas généralisée. Dans certaines régions il peut ne pas apparaitre. Pour l’ajouter il suffit d’appuyer sur l’option « Ajouter des widgets » et de le sélectionner.
    Microsoft met également à jour quelques algorithme derrière tout ceci afin d’améliorer les performances. La synchronisation est normalement plus rapide avec le client Outlook, le calendrier et les widgets « to-do ». A noter la correction d’un bug à l’origine d’un plantage des widgets. Au sujet des corrections Microsoft corrige un souci avec l’application Explorateur.exe.
    Windows 11, l’interface poursuit sa transformation
    Nous avons également quelques nouveautés. Microsoft introduit la prise en charge du Fluent Design par le menu contextuel. L’effet “acrylic” (flou) est désormais disponible avec de nombreux menus par défaut. Les ombres sont également visibles. 
     
    Windows 11, effet Acrylic appliqué au menu contextuel
    A tout ceci s’ajoute une mise à jour des aperçus de la barre des tâches. Il s’agit des petites vignettes qui s’affichent lors du survol du curseur de la souris sur les applications. Il profite désormais de l’effet « flou » du Fluent Design. 
     
    Windows 11, Aperçus de la barre des tâches
    Enfin Microsoft travaille sur un nouveau « SplitButton » pour l’Explorateur de fichiers. Il permettra de créer de nouveaux dossiers et fichiers directement à partir de la nouvelle barre de commandes. Enfin des optimisations sont apportées au mélangeur de volume dans l’application Paramètres censées le rendre plus réactif. Ce dernier permet de contrôler individuellement le volume sonore de chaque application. 
    Windows 11 Insider Preview Build 22000.71
    Fixes
    Barre des tâches :
    Nous avons résolu un problème où si vous faites glisser les icônes d'applications sur la barre des tâches pour les réorganiser, les applications se lançaient ou réduisaient lorsque vous relâchiez l'icône.
    L'utilisation d'un appui long en appuyant sur une icône d'application dans la barre des tâches pour ouvrir la liste de raccourcis devrait maintenant fonctionner.
    Après avoir cliqué avec le bouton droit sur l'icône Démarrer dans la barre des tâches, cliquer ailleurs devrait maintenant fermer le menu de manière plus fiable.
    Maj + clic droit sur l'icône d'une application dans la barre des tâches affichera désormais le menu de la fenêtre comme avant et non la liste de raccourcis.
    Nous avons résolu un problème qui faisait que votre souris se déplaçait lentement lorsque vous survoliez les aperçus de la barre des tâches.
    Nous avons inclus le correctif pour un problème lors de l'utilisation de plusieurs bureaux où une icône d'application dans la barre des tâches peut donner l'impression que plusieurs fenêtres sont ouvertes alors que ce n'était pas le cas sur ce bureau.
    Lorsque vous utilisez l'IME amharique, vous ne devriez plus voir un X inattendu à côté de l'icône IME dans la barre des tâches.
    Le problème où si vous cliquez sur l'indicateur d'entrée dans la barre des tâches et qu'il mettrait en évidence les paramètres rapides de manière inattendue, a été résolu.
    Lorsque vous survolez la vue des tâches, le menu déroulant d'aperçu de vos bureaux ne réapparaîtra plus après avoir utilisé Echap pour les fermer.
    Nous avons apporté un correctif pour résoudre un problème où explorer.exe pouvait se bloquer après avoir survolé l'icône Vue des tâches dans la barre des tâches.
    Nous avons corrigé un problème où la date sélectionnée dans le menu volant du calendrier n'était pas synchronisée avec la date dans la barre des tâches.
    Nous avons fait une mise à jour pour résoudre un scénario faisant que certains initiés ne voient pas le texte du calendrier lunaire dans le menu volant du calendrier lorsqu'il est activé dans les paramètres.
    Ce vol a résolu un problème qui pouvait rendre l'arrière-plan de la barre des tâches transparent de manière inattendue.
    Un clic droit sur l'icône d'aide à la mise au point dans la barre des tâches devrait maintenant afficher un menu contextuel.
    Le problème du vol précédent où les icônes dans le coin de la barre des tâches étaient écrasées contre le haut de la barre des tâches a été résolu.
    L'info-bulle de l'icône de l'emplacement en cours d'utilisation dans la barre des tâches ne devrait plus apparaître vide parfois.
    Paramètres:
    Nous avons corrigé un problème faisant planter les paramètres au lancement périodiquement.
    L'utilisation des curseurs du mélangeur de volume dans les paramètres du son devrait être plus réactive maintenant, ainsi que la réactivité de la page dans son ensemble.
    Nous avons corrigé un problème entraînant l'écrêtage de l'option de modification de la taille des paramètres de disque et de volume.
    Il y avait un lien de vérification non fonctionnel sous Paramètres de sauvegarde - cela a été corrigé.
    La page Paramètres d'alimentation et de batterie ne devrait plus signaler que l'économiseur de batterie est activé.
    La page Paramètres d'alimentation et de batterie ne devrait désormais plus planter lorsqu'elle est lancée à partir des paramètres rapides.
    Nous avons corrigé une erreur grammaticale dans le texte des paramètres de connexion.
    Le lien "J'ai oublié mon code PIN" manquait de manière inattendue dans les paramètres de connexion lorsqu'un code PIN a été configuré et a maintenant été renvoyé.
    Le problème où l'option Déplacer sous Applications et fonctionnalités dans Paramètres ne fonctionnait pas de manière fiable devrait être résolu dans cette version.
    Nous avons atténué un problème où certaines couleurs dans les paramètres n'étaient pas mises à jour après avoir basculé entre les modes sombre et clair, laissant du texte illisible.
    Nous avons effectué quelques travaux pour aider à améliorer les performances des paramètres lors du basculement entre les modes clair et sombre.
    Nous avons résolu un problème où certains éléments de la page Thèmes dans Paramètres finissaient par s'entasser lorsque la taille de la fenêtre était petite.
    Nous avons résolu un problème où le basculement du menu du stylet sous Paramètres de la barre des tâches n'était pas synchronisé avec l'état réel de la fonctionnalité.
    Les modifications apportées à « Rejeter la notification après ce laps de temps » dans les paramètres d'accessibilité devraient maintenant persister.
    Certaines des icônes que vous pouviez activer dans les paramètres de la barre des tâches étaient étiquetées à tort Explorateur Windows même si ce n'était pas ce qu'elles étaient - cela devrait maintenant être corrigé.
    Le texte de connexion dans les paramètres rapides a été mis à jour pour indiquer Cast.
    File Explorer:
    Cliquer deux fois sur le bouton de la barre de commande devrait maintenant fermer toute liste déroulante qui s'est affichée.
    La nouvelle barre de commandes devrait maintenant apparaître lorsque « Ouvrir les dossiers dans un processus séparé » est activé sous Options de l'explorateur de fichiers > Affichage.
    Cette version résout un problème où cliquer avec le bouton droit sur un fichier et sélectionner Ouvrir avec > Choisir une autre application peut lancer le fichier dans l'application par défaut plutôt que d'ouvrir la boîte de dialogue Ouvrir avec.
    Correction d'un problème où le menu contextuel du bureau et de l'explorateur de fichiers cessait de se lancer.
    Rechercher:
    Nous avons résolu un problème où l'option de vérification de votre compte dans la recherche ne fonctionnait pas.
    Le survol de l'icône Rechercher sur un moniteur secondaire affichera désormais le menu volant sur le bon moniteur.
    La recherche devrait maintenant fonctionner si vous ouvrez Démarrer et commencez à taper après être allé dans la liste des applications et en revenir.
    Widgets :
    Lorsque vous utilisez le client Outlook avec un compte Microsoft, les mises à jour du calendrier et des tâches doivent se synchroniser plus rapidement avec les widgets.
    Nous avons résolu un problème où si vous ajoutiez rapidement plusieurs widgets à partir des paramètres des widgets, certains widgets pouvaient ne pas être visibles sur le tableau.
    Nous avons corrigé un bug où les widgets pouvaient tous rester bloqués dans un état de chargement (carrés vides dans la fenêtre).
    Le widget de trafic doit maintenant suivre le mode Windows (clair ou sombre).
    Le titre du widget sportif ne doit plus correspondre au contenu du widget.
    Autre:
    Cette version résout un problème où ALT + Tab restait ouvert parfois après avoir relâché les touches et devait être rejeté manuellement.
    Nous avons corrigé un problème où le focus du Narrateur ne se terminait pas sur le panneau emoji après avoir utilisé le raccourci clavier pour l'ouvrir.
    La vue de l'objectif de la loupe a été mise à jour afin que l'objectif ait désormais des coins arrondis.
    Nous avons trouvé un problème qui affectait sensiblement la fiabilité du lancement de Start pour certains Insiders, et nous l'avons résolu avec ce vol.
    Nous avons mis à jour le texte « Les plus utilisées » dans la liste des applications du menu Démarrer afin qu'il ne soit plus tronqué.
    L'utilisation du zoom sémantique dans la liste des applications de Start ne devrait plus entraîner le déplacement de la liste vers le bas et vers la droite du bord de la fenêtre.
    Nous avons résolu un problème où, si vous appuyiez sur WIN + Z, vous deviez appuyer sur Tab avant de pouvoir utiliser la touche fléchée pour naviguer dans les dispositions d'accrochage.
    Nous avons résolu un problème où une zone acrylique pouvait rester sur l'écran après avoir cliqué et décollé à plusieurs reprises une fenêtre avec le toucher.
    Nous avons effectué quelques travaux pour atténuer un flash inattendu lors du déplacement d'une fenêtre capturée avec le toucher.
    Nous avons apporté une modification pour aider les bordures de fenêtre à avoir un peu plus de contraste lorsque « Afficher la couleur d'accentuation sur les barres de titre et les bordures de fenêtre » était désactivé.
    Problèmes connus
    [RAPPEL]  Lors de la mise à niveau vers Windows 11 à partir de Windows 10 ou lors de l'installation d'une mise à jour vers Windows 11, certaines fonctionnalités peuvent être obsolètes ou supprimées. Voir les détails ici.
    Démarrer:
    Dans certains cas, vous ne pourrez peut-être pas saisir de texte lors de l'utilisation de la recherche à partir du début ou de la barre des tâches. Si vous rencontrez le problème, appuyez sur WIN + R sur le clavier pour lancer la boîte de dialogue Exécuter, puis fermez-la.
    Sur la base des commentaires, nous travaillons sur l'ajout de clés d'accès à WIN + X afin que vous puissiez faire des choses comme "WIN + XM" pour lancer le Gestionnaire de périphériques. Les initiés peuvent voir cette fonctionnalité dans cette version, mais nous étudions actuellement un problème dans lequel parfois l'option n'est pas disponible de manière inattendue.
    Barre des tâches :
    Il y a un problème dans cette version où Explorer.exe se bloque lorsque le bouton date et heure de la barre des tâches est cliqué pour accéder aux nouvelles notifications avec Focus Assist désactivé. La solution de contournement consiste à activer l'assistance à la mise au point en mode priorité ou alarmes. Notez que lorsque l'assistance à la mise au point est activée, les fenêtres contextuelles de notification n'apparaissent pas, mais elles seront dans le centre de notification lorsqu'elles seront ouvertes.
    La barre des tâches clignotera parfois lors du changement de méthode de saisie.
    Les aperçus de la barre des tâches peuvent s'afficher partiellement hors de l'écran.
    Paramètres:
    Lors du lancement de l'application Paramètres, un bref clignotement vert peut apparaître.
    Lorsque vous utilisez les paramètres rapides pour modifier les paramètres d'accessibilité, l'interface utilisateur des paramètres peut ne pas enregistrer l'état sélectionné.
    Le bouton pour renommer votre PC ne fonctionne pas dans cette version. Si nécessaire, cela peut être fait en utilisant sysdm.cpl.
    Les paramètres se bloquent lorsque vous cliquez sur « Reconnaissance faciale (Windows Hello) » sous Paramètres de connexion si Windows Hello est déjà configuré.
    Les boutons Réinitialiser ce PC et Retour dans Paramètres > Système > Récupération ne fonctionnent pas. La réinitialisation et la restauration sont accessibles à partir de l'environnement de récupération Windows en sélectionnant Système > Récupération > Démarrage avancé et en appuyant sur Redémarrer maintenant. Une fois dans la récupération de Windows, choisissez Dépannage.
    Choisissez Réinitialiser ce PC pour effectuer une réinitialisation.
    Choisissez Options avancées > Désinstaller les mises à jour > Désinstaller la dernière mise à jour des fonctionnalités pour effectuer une restauration.
    File Explorer:
    Explorer.exe se bloque dans une boucle pour les initiés utilisant la langue d'affichage turque lorsque la charge de la batterie est à 100%.
    Lorsque vous cliquez avec le bouton droit sur le bureau ou l'explorateur de fichiers, le menu contextuel et les sous-menus résultants peuvent apparaître partiellement hors de l'écran.
    Cliquer sur une icône du bureau ou une entrée du menu contextuel peut entraîner la sélection du mauvais élément.
    Rechercher:
    Après avoir cliqué sur l'icône Rechercher dans la barre des tâches, le panneau Rechercher peut ne pas s'ouvrir. Si cela se produit, redémarrez le processus « Windows Explorer » et ouvrez à nouveau le panneau de recherche.
    Lorsque vous passez votre souris sur l'icône Rechercher dans la barre des tâches, les recherches récentes peuvent ne pas s'afficher. Pour contourner le problème, redémarrez votre PC.
    Le panneau de recherche peut apparaître en noir et n'afficher aucun contenu sous la zone de recherche.
    Widgets :
    Le tableau des widgets peut sembler vide. Pour contourner le problème, vous pouvez vous déconnecter puis vous reconnecter.
    Le lancement de liens à partir du tableau des widgets peut ne pas appeler les applications au premier plan.
    Les widgets peuvent s'afficher dans la mauvaise taille sur les moniteurs externes. Si vous rencontrez cela, vous pouvez d'abord lancer les widgets via le toucher ou le raccourci WIN + W sur l'écran de votre PC, puis les lancer sur vos moniteurs secondaires.
    Magasin:
    Le bouton d'installation peut ne pas encore être fonctionnel dans certains scénarios limités.
    Les notes et les avis ne sont pas disponibles pour certaines applications.
    Windows Security:
    Device Security dit de manière inattendue « Sécurité matérielle standard non prise en charge » pour les initiés avec du matériel pris en charge.
    « Soumission automatique d'échantillons » est désactivé de manière inattendue lorsque vous redémarrez votre PC.
    Localisation:
    Il y a un problème où certains Insiders peuvent manquer certaines traductions de leur expérience utilisateur pour un petit sous-ensemble de langues exécutant les dernières versions Insider Preview. Pour confirmer si vous avez été affecté, veuillez visiter ce message du forum Answers et suivre les étapes de correction.
  • suite des articles :

    page 1   page 2  page 3