Welcome to The Forum

Enregitrez vous maintenant pour disposer de toutes les fonctions du site comme créer un blog,un club,un mur comme les réseaux sociaux etc...

Une fois enregistré , vérifiez votre boite mail. Puis cliquez sur le lien pour confirmer votre inscription.

Ainsi vous pourrez vous connecter en tant que membre et profiter de toutes les fonctions

😆

 

Search the Community

Showing results for tags 'une'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Blogs

  • les News Geek
  • GOTHcraft

Categories

  • les catégories des articles
    • Videos
  • News du site et du forum
  • infos divers,buzz
  • News Windows 10
  • Logiciel Windows
  • Astuces windows 10
  • pilote/ divers
  • Matériel PC
  • Jeux Windows
  • consoles+jeux
  • Smartphone iPhone et Logiciels android News
  • News Linux
  • Les News Android

Categories

  • Sharwares Windows
  • games windows with online
  • games window whithout online
  • emulateur for Windows and games (roms)

Forums

  • forum home
    • Présentation
    • News et Infos du Site
    • demandes
    • old posts
    • coup de geule
  • les news geek's Bienvenue

Product Groups

There are no results to display.

Categories

  • Videos buzz
  • videos clips
  • stream de jeux
  • humour

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me

  1. Vous n'avez pas envie d'attendre le prochain Black Friday pour vous procurer un PC portable gaming ? En ce moment, le HP OMEN 15-en1026nf avec une RTX 3060 bénéficie d'une réduction de près de 245 euros en prenant en compte une offre de remboursement. Focus sur ce nouveau bon plan ! https://www.rueducommerce.fr/p-omen-15-en1026nf-noir-hp-3209502-28409.html?awc=6901_1634568213_588ce5eb7c6ff5b731fcda6f57bc90ec&utm_medium=affiliation&utm_source=GALAXIE+MEDIA+SAS+FR&utm_content=lien-profond&utm_campaign=Awin-public Vous avez exactement jusqu'à ce mardi 19 octobre 2021 à 10 heures précises pour profiter d'une vente flash sur un PC portable de type gaming chez Rue du Commerce. Au cours de cette vente flash, le HP OMEN 15-en1026nf est vendu par le site marchand français au prix de 1309,99 euros au lieu de 1399,99 euros ; soit une remise immédiate de 90 euros de la part de Rue du Commerce. Pour information, le produit est éligible à la livraison gratuite en point relais et à une offre de remboursement de 150 euros valable jusqu'au 7 novembre prochain (voir conditions). Grâce à cette ODR, le prix de revient du PC portable est de 1155,99 euros. Pour en revenir au PC portable, le HP OMEN 15-en1026nf possède un écran de 15,6 pouces (diagonale de 39,6 cm) avec une résolution en Full HD de 1920 x 1080 pixels et un taux de rafraîchissement de 144 Hz. Le laptop embarque aussi un processeur AMD Ryzen 7 5800H, une carte graphique Nvidia GeForce RTX 3060 6GB, une mémoire vive de 16 Go de RAM, un espace de stockage de 512 Go en SSD, une batterie lui permettant d'être autonome pendant une durée maximale de 8 heures et le système d'exploitation Windows 10. Concernant la connectique, on retrouvera la norme Wi-Fi 6, le Bluetooth, un port USB Type-C, trois ports USB Type-A, un port Mini DisplayPort, un port HDMI 2.1, un port RJ-45, une prise secteur Smart Pin et une prise combinée casque/microphone.
  2. La petite carte d’Asus adopte une conception à deux niveaux pour les emplacements M.2. Pour être parmi les premiers à profiter des processeurs Alder Lake-S d’Intel, a priori dès novembre, il faudra très certainement acquérir une carte mère sur chipset Z690. Les fabricants proposeront de nombreux modèles, certains prenant en charge la mémoire DDR4, d’autres DDR5. Le site VideoCardz a publié des clichés de trois références : Gigabyte AORUS Z690 Master et Z690 AORUS Elite AX DDR4, mais également Asus ROG Strix Z690-I Gaming Wi-Fi. Les deux cartes mère de Gigabyte sont au format ATX mais celle d’Asus est au format mini-ITX. Commençons par la Master. Elle met notamment à disposition quatre emplacements DIMM pour la mémoire DDR5, un slot PCIe 5.0 x16 et deux autres emplacements PCIe x16. Les VRM sont entièrement recouverts par un grand dissipateur thermique. Plus modeste, la carte mère Z690 AORUS Elite AX DDR4 conserve trois slots PCIe x16. En revanche, cette référence reste sur de la mémoire DDR4. Les prix des cartes mères Asus Z690 dévoilés Asus ROG Strix Z690-I Gaming Wi-Fi Comme indiqué ci-dessus, la carte d’Asus présentée ici est au format mini-ITX. Mais afin de ne pas la priver de trop de fonctionnalités en dépit de sa petite taille, la marque semble avoir opté pour une conception à deux niveaux dans la partie inférieure : en dessous, divers connecteurs, pour le RGB et les ventilateurs notamment, et à l’étage supérieur, tout l’attirail pour accueillir apparemment deux SSD SSD M.2-2280, y compris un dissipateur thermique. En revanche, il n’y aurait que deux ports SATA et non plus quatre comme sur la génération précédente. Par ailleurs, cette carte mère mini-ITX propose deux slots pour la mémoire DDR5 et un emplacement PCIe 5.0 x16 pour la carte graphique. Elle embarque aussi un module Wi-Fi 6E selon TH.US. Le tarif de ce modèle, listé chez un détaillant il y a quelques jours, avoisinerait les 360 euros hors taxe.
  3. Les cartes graphiques Arc Alchemist d’Intel ne disposeront pas d’une sécurité « anti-crypto ». En clair si les performances sont là le marché du mining peut engendrer une forte demande accompagnée d’une hausse des prix. L’information est tombée lors d’un entretien accordé à Gadgets 360. Roger Chandler directeur général des produits et solutions graphiques clients d’Intel, a confirmé que les solutions Arc Alchemist ne seront pas équipées d’une protection contre les usages en mining. Que ce soit logiciel ou matériel, rien n’est prévu pour abaisser les performances dans ce domaine. L’objectif d’une telle sécurité est de dissuader les potentiels acheteurs en rendant la carte peu rentable. Carte graphique Arc d’Intel Carte graphique gaming et le mining L’initiative a été signée Nvidia afin de tenter de soulager le marché d’une demande. Malheureusement la situation reste toujours problématique avec des tarifications élevées et des soucis d’approvisionnement. A noter que Roger Chandler n’a pas exclu cette possibilité dans l’avenir. Elle n’est cependant pas une priorité pour Intel actuellement. De son côté Raja Koduri directeur général des systèmes informatiques accélérés et des graphiques chez Intel a déjà annoncé la couleur. Il sera impossible de garantir un approvisionnement suffisant lors du lancement afin de répondre à la demande des consommateurs. Ces cartes graphiques ne sont pas attendues avant le deuxième trimestre 2022. Les déclinaisons « mobiles » seront peut-être dévoilées un peu plus tôt, durant le 1er trimestre.
  4. Les travaux autour du PCIe 6.0 ont débuté en juin 2019. Le PCI-SIG annonce que les spécifications de cette prochaine norme ont désormais atteint la version 0.9. Il s’agit d’une importante étape permet de verrouiller les spécifications. En clair les entreprises peuvent désormais travailler sur l’implémentation du PCIe 6.0 dans leurs futurs produits. En effet il n’y aura désormais plus aucun changement important et de nouvelles fonctionnalités hormis si un bug majeur est découvert. PCIe 6.0, quoi de neuf ? PCIe évolution de la bande passante au fil des versions Le PCIe 6.0 sera la première version du PCIe à utiliser la modulation d’impulsions en amplitude à 4 niveaux (PAM-4). Cette nouveauté va remplacer le NRZ 128b/130b utilisé depuis le PCIe 3.0. L’objectif est de transporter deux fois plus de données que le NRZ sans avoir besoin de doubler la bande passante. Le PAM 4 s’accompagne également du FEC alias la correction d’erreur directe afin de limiter l’impact sur la latence. Le PCIe 6.0 devrait être rétro compatible avec toutes les versions précédentes de PCIe. Les spécifications finales devraient être actées dans les prochains mois. Sur la question du débit en Full Duplux. 16 lignes PCIe 6.0 proposeront une bande passante de 128 Go/s contre 64 Go/s pour le future PCIe 5.0 introduit par Alder Lake-S et 32 Go/s pour l’actuel PCIe 4.0.
  5. Netflix vient d'annoncer le déploiement de la fonctionnalité “Lancer un titre” sur son application Android. Présentée en avril 2021, cette fonctionnalité permet aux utilisateurs indécis de laisser Netflix choisir pour eux le prochain contenu qu'ils vont regarder. Alors que les prix des abonnements Netflix viennent d'augmenter pour tout le monde ce 1er octobre 2021, Netflix vient d'arriver le déploiement d'une fonctionnalité inédite sur son application Android. En effet, la fonction “Lancer un titre” est enfin disponible sur mobile. Présentée en avril 2021, elle permet aux utilisateurs indécis de laisser Netflix choisir pour eux leur prochaine série, documentaire ou film à regarder. Bien entendu, la sélection effectuée s'appuie sur les algorithmes de la plateforme. En d'autres termes, Netflix fera en sorte de vous proposer des contenus susceptibles de vous plaire, en se basant notamment sur votre historique de visionnage. Testée depuis plusieurs mois sur la version Bureau de Netflix, la fonction “Lancer un titre” débarque donc sur Android. Netflix choisit pour vous sur l'appli Android D'après les dires du géant américain, la fonctionnalité devait arriver plus tôt sur mobile, mais les phases de test ont pris du retard. Notez que le déploiement de cette fonctionnalité sera progressif, il est donc possible que vous n'y ayez pas encore accès. Patience dans ce cas. Sur Android, vous pourrez accéder au bouton “Lancer un Titre” dans le coin inférieur droit de votre écran. En appuyant dessus, Netflix lancera un contenu aléatoire issu de son catalogue. Il s'agira soit d'un film ou d'une série que nous n'avez jamais vu, que vous n'avez pas terminé ou bien qui fait partie de votre liste de contenus à regarder. Si la proposition ne vous plaît pas, il suffit d'appuyer à nouveau sur le bouton pour découvrir une autre suggestion de Netflix. Comme l'entreprise sur ses pages d'assistance, les nouveaux abonnés au service ne pourront pas accéder à la fonction “Lancer un titre” avant un mois d'utilisation minimum. Logique, sans historique de visionnage suffisamment fourni, l'algorithme de Netflix peut difficilement vous proposer du contenus susceptible de vous plaire. Pour rappel, Netflix a ajouté récemment plusieurs fonctionnalités inédites sur son appli Android, comme la possibilité de regarder une série avant la fin du téléchargement, ou encore l'intégration de quelques jeux inspirés de certaines séries Netflix comme Strangers Things ou The Witcher.
  6. YouTube se dote d'une nouvelle fonctionnalité sur sa version Web. En effet, il est désormais plus facile de poursuivre sur la version Bureau la lecture d'une vidéo débutée sur votre smartphone. De quoi fluidifier le passage d'un support à l'autre. Nous sommes nombreux à regarder nos chaînes YouTube préférées sur notre smartphone, que ce soit dans les transports en commun en rentrant du boulot, dans la voiture, en pause au travail, etc. Et sauf si vous êtes un adepte des contenus courts, il n'est pas rare de ne pas avoir eu le temps de terminer sa vidéo. Et ce serait dommage de ne pas terminer cette vidéo passionnante sur le Pixel 6 sur la chaîne de Phonandroid. Généralement, une fois rentré à la maison, vous allumez votre PC ou votre Mac direction YouTube pour poursuivre la lecture. Il n'y a pas 36 solutions pour procéder, il faut faire un tour dans l'historique pour reprendre la vidéo là où vous l'avez laissé. Mais ça, c'était avant. En effet, YouTube a décidé de simplifier l'opération grâce à l'intégration d'une nouvelle fonctionnalité. La version Web de YouTube permet maintenant de poursuivre facilement la lecture d'une vidéo débutée sur votre smartphone. Si vous quittez l'application avec une vidéo en cours, un mini-lecteur vidéo apparaîtra dans le coin inférieur droit à l'ouverture de la version Web de YouTube. Vous y verrez le titre de la vidéo avec la mention “Continuez à regarder”. COMMENCEZ SUR ANDROID, TERMINEZ VOTRE VIDÉO SUR LA VERSION WEB DE YOUTUBE Cette toute nouvelle fonctionnalité a été repérée en début de semaine par nos confrères du site 9To5Google et il semble que Google ait d'ores et déjà commencé à la déployer auprès d'un nombre restreint d'utilisateurs. Bien entendu, la seule condition pour profiter de cette fonctionnalité est d'être connecté sur le même compte sur l'ensemble de vos appareils, ou à minima sur votre PC et votre smartphone. Attention toutefois, l'inverse n'est pas valable. En d'autres termes, cette fonctionnalité n'est pas disponible si vous démarrez une vidéo sur la version Desk et que vous souhaitez la poursuivre sur l'appli Android ou iOS. Dans ce cas-là, il faudra impérativement passer par votre bibliothèque, puis l'historique de visionnage. Pour rappel, YouTube s'est doté récemment de plusieurs fonctionnalités inédites, comme la possibilité de télécharger des vidéos sur votre ordinateur, ou encore un chapitrage des vidéos remanié.
  7. Razer vient de présenter une toute nouvelle webcam pour les streamers à moins de 100€. Alors que le confinement a fait naître la vocation de streamer chez beaucoup de personnes, s’équiper afin de produire un contenu de bonne qualité qui soit susceptible de plaire aux autres peut parfois coûter très cher. Grande marque du monde de l’informatique, la société Razer cherche à rendre toujours plus accessibles ces produits, en proposant des entrées de gamme à moins de 100 €. Ainsi la webcam USB Kiyo X est disponible sur le site de la marque pour 80 $ seulement. Cette caméra permet de choisir le flux de la webcam pour donner plus ou moins d’importance à la fréquence d’images. Il est ainsi possible de filmer en 1080 p et 30 IPS ou alors d’avoir une qualité légèrement moindre, mais un taux d’images par seconde supérieure (720p 60 ips). La webcam dispose également de la mise au point automatique ce qui signifie que le focus suivra le visage de la personne filme même quand cette dernière se met à bouger. Ces paramètres peuvent toutefois être réglés de manière manuelle pour avoir une meilleure gestion de l’image finale et réaliser des flous artistiques par exemple. Une carte de capture à 140 $ La carte de capture Ripsaw X est également nouvelle. Il peut capturer des images jusqu’à 30 images par seconde en 4K. Razer affirme que l’appareil offre une « latence proche de zéro » grâce à sa connectivité HDMI 2.0 et USB 3.0. Elle peut être connectée à une caméra haut de gamme pour avoir un rendu encore meilleur et diffuser le flux. Il s’agit de versions plus économiques d’autres appareils Razer, telles que la webcam Kiyo, qui possède un anneau lumineux intégré, ou la carte de capture Ripsaw HD qui permet de son côté d’avoir jusqu’à 60 images par seconde. Comme dit plus haut, la webcam Kiyo X de Razer coûte 80 $, tandis que la Ripsaw X, un peu plus chère est au prix de 140 $. Les deux produits sont d’ores et déjà disponibles sur la boutique officielle de la marque.
  8. Le lancement de Windows 11 est imminent et les tests ont commencé. Une fonction de sécurité est mis en cause par plusieurs benchmarks : la baisse de performance irait jusqu'à 30 %. La sortie de Windows 11 est la bonne occasion de tester le nouveau système avec son prédécesseur pour répondre à la question : faut-il mettre à jour sa machine ? Grâce à plusieurs changements apportés par Microsoft, les performances du nouveau système devraient être en hausse, notamment sur les machines modernes. Pourtant, dans les faits, plusieurs acteurs de la tech ont observé une baisse de performances, et pas des moindres. JUSQU’À -30 % DE PERFORMANCE EN JEU Trois acteurs ont confirmé la baisse de performances par leurs propres méthodes. D’abord la firme UL Benchmark, éditeur des logiciels 3DMark et PCMark notamment, qui a relevé une baisse de performances confirmée par les sites Computer Base et PC Gamer avec des mesures plus précises. Sur le jeu Shadow of The Tomb Raider, PC Gamer tombe sur une baisse de 28 % de performances, passant de 107 images par seconde en moyenne à 77. Même constat sur le jeu Horizon Zero Dawn qui passe de 87 images par seconde en moyenne à 65 images par seconde. Les trois sources mettent en cause la même fonction : VBS, ou Virtualization-based Security. En français : sécurité basée sur la virtualisation. UNE FONCTION DE SÉCURITÉ PARFOIS ACTIVÉE PAR DÉFAUT VBS est une fonction de sécurité mise au point pour Windows 10 qui permet d’utiliser les capacités du processeur en virtualisation pour isoler une partie de la mémoire vive du fonctionnement normal du système d’exploitation. Cette partie isolée sera ainsi protégée des vulnérabilités. Microsoft utilise cette méthode pour créer une session sécurisée où seront stockées les données d’authentification de l’utilisateur dans la partie isolée de la mémoire. Cela permet aussi de vérifier la légitimité du code à exécuter, notamment quand il s’agit de programmes affectant le noyau Windows comme certains pilotes. Si un de ces logiciels venait à être un malware, il ne serait pas en mesure d’accéder à cette partie isolée. La fonction VBS pourra notamment être activée par défaut par les fabricants de PC quand ils commercialisent une machine pour Windows 11 pour renforcer la sécurité. Sur les PC mis à jour depuis Windows 10, VBS devrait être désactivé par défaut. Il est possible que les fabricants de PC de jeux décident de désactiver cette fonction, qui n’est pas une obligation de la part de Microsoft, pour garantir un haut niveau de performances. UNE OPTION PAS SI SIMPLE À ACTIVER ET DÉSACTIVER Comme nous l’avons dit, VBS est une fonction optionnelle. Il est possible en principe à tout moment de l’activer ou de la désactiver. Pour vérifier son état, il faut faire un tour dans l’application « informations système » de Windows et vérifier la ligne « sécurité basée sur la virtualisation » pour voir si la fonction est « en cours d’exécution » ou non. Malheureusement, son activation ou sa désactivation ne passe pas par une simple option. En principe, le paramètre se trouve dans « sécurité Windows » puis « Sécurité des appareils » et enfin « Isolation du noyau », mais dans notre cas, les options étaient désactivées sur cette fenêtre alors que VBS était bien activé. D’après PC Gamer, il faut passer par l’éditeur de registre et des changements de paramètres dans le BIOS. Des méthodes qui sont pour le moins déconseillées, sauf si vous savez précisément ce que vous faites. Espérons que Microsoft proposera rapidement une méthode plus fiable pour laisser ce paramètre au choix de l’utilisateur. La fonction VBS semble intéressante sur le papier et nous n’avons pas eu de mal à jouer à des jeux vidéo sur machine avec le VBS activé. Il ne faut donc pas forcément le désactiver, mais le choix devrait être laissé plus facilement.
  9. Les prix des cartes graphiques et des cartes mères vont probablement augmenter dans les prochaines semaines et les prochains mois. La situation ne s’améliore pas. La production rencontre de multiples difficultés tandis que le prix de certains matériaux explose. Depuis plus d’une année maintenant le marché de la carte graphique rencontre de grandes difficultés. Elles sont à l’origine d’une cassure entre l’offre et la demande, de rupture de stock à répétition et surtout d’une envolé des prix. Si un « petit espoir » a été observé durant l’été il fut de courte durée. Depuis la rentrée les tarifs sont repartis à la hausse tandis que les mauvaises nouvelles s’accumulent. Selon un récent rapport de Digitimes cette situation déjà peut réjouissante et susceptible de s’aggraver dans les prochains mois. La production des composants de nos PC affronte de multiples problèmes. Les plus importants concernent l’apport énergétique et le prix des matériaux. La Chine n’arrive pas à assurer une production d’électricité stable si bien que les coupures se multiplient. Du coup les usines fonctionnent au ralentis ce qui engendre une chute de la production. A cela s’ajoute des prix en hausse pour certains matériaux. Carte mère et carte graphiques, le prix du cuivre augmente La production de PCB (circuit électronique) à la base de la fabrication des cartes graphiques et des cartes mères est désormais victime d’une envolée du prix de laminé plaqué en cuivre (CCL). En l’espace de quelques mois, les tarifs ont bondi de 35%. Cette hausse a un impact direct sur la tarification de certains composants. Il n’est donc pas impossible que les constructeurs de cartes mères et de cartes graphiques comme Asus, Gigabyte, AsRock ou encore MSI se retrouvent dans l’obligation de rehausser le positionnement de leur produits. Tout ceci n’est guère réjouissant et rien n’indique pour le moment que la situation va s’arranger. A ce sujet AMD a déclaré qu’un léger mieux est possible l’année prochaine mais pas avant le deuxième semestre. A noter que selon nos propres sources un troisième problème tout aussi important est d’actualité. Le prix du transport à aussi explosé en l’espace de quelques mois.
  10. Chrome de Google et Edge de Microsoft sont la cible d’un correctif de sécurité. Il vient colmater une faille zero-day présente dans Chromium. Ce moteur est utilisé par ces deux navigateurs. Google indique que ce problème de sécurité est d’une gravité importante. Il s’agit d’une défaillance de type « use-after-free ». La situation est préoccupante car des attaques informatiques l’exploitant ont déjà été observées. C’est du moins ce qu’affirme Google. L’annonce de ce correctif date du 24 septembre 2021. Il vise la faille CVE-2021-37973. Son exploitation permet l’exécution d’un code malveillant sur l’ordinateur cible avec tous les risques que cela engendre. Google précise avoir des preuves de son exploitation mais n’entre pas dans les détails. Chrome et Edge, une mise à jour de sécurité en urgence En parallèle Microsoft suit les pas du géant de la recherche. La démarche n’est pas étonnante sachant qu’Edge et Chrome sont deux navigateurs basés sur le même moteur (Chromium). La solution de Redmond est donc aussi concernée par cette situation problématique. A noter que ladite mise à jour se fait automatiquement. Elle se déroule au démarrage des navigateurs. Une fois la correctif installé Chrome évolue en version 94.0.4606.61 ou plus récent et Edge en version 94.0.992.31 ou plus récent. Ces deux nombres sont importants car ils permettent de s’assurer que les navigateurs sont à jour et que les installations se sont déroulées avec succès.
  11. Decathlon n'offre pas de carte cadeau allant jusqu'à 1000 euros sur Facebook. Afin de récupérer les données personnelles des utilisateurs, des pirates ont en effet mis sur pied une campagne de phishing. On vous explique comment fonctionne cette arnaque. Une nouvelle arnaque se répand actuellement sur Facebook, rapporte l'UFC-Que Choisir ce vendredi 24 septembre 2021. D'après l’association de défense des consommateurs, des pirates tentent de piéger les utilisateurs du réseau social avec un faux concours Decathlon. Les escrocs affirment que l'enseigne d'articles de sport offre des cartes cadeau allant jusqu'à 10000 euros pour fêter son anniversaire des 50 ans. Notez que Decathlon n'a encore que 45 ans. Les pirates entrent en contact avec leurs cibles directement sur Messenger en utilisant des comptes Facebook piratés. Le message va relayer les internautes sur un site web de phishing. Cet site est uniquement conçu pour collecter les données personnelles des utilisateurs. Pour obtenir leur carte cadeau fictive, les internautes seront invités à répondre à une série de questions, portant à la fois sur Decathlon et sur eux-mêmes. Une énième attaque phishing se répand sur Facebook Une fois ces étapes passées, un message apparait à l'écran : “vous avez gagné une carte cadeau d’une valeur de 1 000 euros”. Pour réclamer votre lot, vous devrez cependant partager cette offre promotionnelle auprès de 20 amis ou 5 groupes de contacts. Si vous ne vous exécutez pas, les pirates empêchent l'internaute de réclamer la carte cadeau. Ce processus permet aux escrocs d'attirer d'autres cibles dans leurs filets. Les données récupérées par les pirates peuvent ensuite être revendues sur des marchés noirs du dark web ou exploitées pour déployer des attaques informatiques. “Il est fortement déconseillé de diffuser des contenus émanant de personnes que vous ne connaissez pas et encore plus de transmettre vos données personnelles sur des sites Internet inconnus”, met en garde l'UFC-Que Choisir. C'est loin d'être la première fois qu'une arnaque de ce genre se propage en ligne. Il y a quelques années, un faux concours Ikea promettait des bons de 500 euros aux usagers WhatsApp afin de voler leurs données. De son côté, Decathlon confirme que cette opération n'a rien à voir avec ses services : “il s’agit de tentatives d’arnaque totalement extérieures à Decathlon, que nous ne pouvons pas anticiper. Nous surveillons les réseaux sociaux et Internet. Dès que nous détectons [une arnaque], nous agissons le plus rapidement possible pour la rendre inaccessible, afin d’éviter le nombre de clics (plaintes aux réseaux sociaux, mises en demeure auprès des opérateurs techniques responsables de la mise en ligne des contenus).
  12. L’espace de stockage des Xbox Series X et S pourrait bientôt être augmenté avec une carte d’extension moins chère que la seule option du moment qui est une carte Seagate de 1 To. Seagate serait en train de préparer une carte de 512 Go. Depuis la sortie des Xbox Series X et S l’année dernière, les joueurs ont une seule option à leur disposition s’ils souhaitent étendre l’espace de stockage disponible. La seule manière d’installer plus de jeux sur sa console next-gen signée Microsoft est de se procurer une carte d’extension de stockage Seagate. À l’heure actuelle, un seul modèle est proposé. Il s’agit de la carte 1 To qui offre les mêmes performances que le SSD à l’intérieur de la console pour 249,99 €. Carte d’extension de stockage Seagate de 1 To pour les Xbox Series X/S – Crédit : Microsoft Un nouveau modèle moins cher de la carte d’extension de stockage Seagate serait en préparation pour les Xbox Series X et S. Il offrirait 512 Go d’espace de stockage supplémentaire. Selon le référencement de Micromania qui a été découvert, la carte 512 Go de Seagate serait vendue à 154,99 €. D’ailleurs, Microsoft aurait prévu des Xbox Series X et S plus puissantes dès 2022. Une carte d’extension Seagate de 512 Go à 154,99 € pour les Xbox Series X/S Les Xbox Series X et S accueillent respectivement 1 To et 500 Go de SSD. Leur espace de stockage est donc correct, mais les jeux next-gen prennent de plus en plus de place comme Microsoft Flight Simulator et ses 150 Go requis pour l’installation. Nous vous avions d’ailleurs partagé une astuce pour libérer du stockage sur votre Xbox Series X et S si vous utilisez un disque dur externe. L’arrivée d’une nouvelle carte d’extension Seagate de 512 Go serait une aubaine pour de nombreux joueurs à la recherche d’une solution plus abordable. Néanmoins, la différence entre les deux modèles de 512 Go et 1 To serait de 100 € si les informations en fuite sont correctes. La nouvelle carte proposerait donc deux fois moins de stockage que l’actuelle, mais elle ne serait pas deux fois moins chère. Du côté de Sony et de la PlayStation 5, les joueurs ont plus de liberté. Depuis la prise en charge des SSD M.2 au mois de juillet, les joueurs peuvent acheter n’importe quel SSD interne compatible. Plusieurs modèles sont disponibles. Les joueurs peuvent aussi faire des économies en achetant un SSD M.2 sans dissipateur thermique d’origine, à condition d’acheter ce composant séparément.
  13. Corsair complète sa gamme de souris pour les joueurs avec l’annonce de la Sabre RGB Pro Wireless. Elle se positionne aux côtés de son ainée la Sabre RGB Pro. La belle promet une conception légère et ergonomique afin de s’adresser aux adeptes de l’e-sport et du sans fil. La souris s’équipe de la technologie « maison » SLIPSTREAM WIRELESS et affiche un poids de 79 grammes. Corsair précise que la conception est le fruit d’un partenariat avec certains professionnels de l’e-sport venant d’équipes telles que Team Secret, Team Vitality et Team Envy. Sabre RGB Pro Wireless, détails Sa robe propose une conception sobre au travers d’une forme ergonomique qui répondant aux différents styles de prise en main. Sa mécanique s’appuie un capteur optique Corsair Marksman capable d’assurer du 26 000 DPI. L’équipement comprend un bouton DPI dédié afin de profiter à la volée de cinq préréglages DPI. De coté du sans fil nous avons une latence inférieure à 1 ms tandis que l’autonomie de la batterie peut atteindre les 90 heures. A tout ceci s’ajoute un ensemble hautement personnalisable. Cela concerne le rétroéclairage RGB, les boutons, l’implantation de macros et l’ajustement des modes DPI, le tout stocké en interne au travers de trois profils. Cette Sabre RGB Pro Wireless est disponible dès maintenant. Elle se positionne sur le haut de gamme. Son tarif conseillé est de 99 €.
  14. La X570S AERO G est une plateforme haut de gamme pour les processeurs AMD. Signée Gigabyte, cette carte mère fait partie d’une nouvelle famille visant en priorité les créateurs. Son équipement se veut « premium » tandis que sa robe bien que sophistiquée joue la carte de la sobriété. Nous retrouvons un ensemble jouant sur un contraste marqué tout en mettant en avant le signe d’instinctif de cette famille X570S. Le chipset s’accompagne d’un refroidissement fanless. Nous n’avons plus de ventilateur ce qui rend la carte inaudible à l’usage tout en renforçant sa robustesse sur le long terme. Elle est capable d’accueillir plusieurs générations de Ryzen et s’arme pour l’utilisation d’une carte graphiques haut de gamme. Sa connectique est censée répondre aux dernières grandes tendances. Nous l’avions mise à l’épreuve équipée d’une Ryzen 9 5900X et d’une GeForce RTX 3080 Ti. X570S AERO G de Gigabyte. Annoncée durant l’été 2021, cette X570S AERO G complète la gamme de carte mère pour les créateurs de Gigabyte. La belle accueille un processeur AM4 d’AMD et se distingue comme étant la première référence d’une nouvelle marque sur le segment des composants pour PC, Aero. Jusqu’à présent, elle ne concernait que le monde des ordinateurs portables de la marque. Comme nous allons le voir, son style n’est pas vraiment une nouveauté puisque l’esprit Vision est là. Le look joue sur le contraste entre le noir et le blanc tandis qu’une zone bleue souligne l’absence de ventilateur au niveau du chipset. Ce dernier est refroidi de manière totalement passive. Cette plateforme haut de gamme est capable d’accueillir une configuration très musclée. Elle peut sans problème prendre place dans un PC gaming mais ce n’est pas son objectif premier. Son équipement est pensé pour répondre aux besoins des créateurs. Nous retrouvons un focus sur le stockage avec six SATA, cinq emplacements M.2 NVMe Gen 4 et de l’USB 3.2 Gen 2×2 20 Gbps, deux connecteurs PCI-Express 4.0 x16 et du réseau filaire avec le support du 2,5 GbE et sans-fil avec du Wi-Fi 6E. Dans le détail, nous avons une carte mère au format ATX équipée d’une robe sophistiquée mais relativement sobre. Gigabyte joue sur le contraste avec un PCB noir et plusieurs composants blancs. Cette couleur concerne certains radiateurs SSD M.2, le carter de protection de la connectique arrière, un pont de protection du câblage EPS ou encore une partie des radiateurs entourant le socket AM4. Le plus imposant est incurvé. Il opte pour une belle finition aluminium brossé ce qui ajoute une petite touche industrielle. Le plus marquant est probablement le look du radiateur du chipset avec des reflets marqués soulignant l’abandon d’un ventilateur. Gigabyte propose une approche fanless et donc inaudible. Cependant, la dissipation de la chaleur est assurée par plusieurs éléments connectés au chipset. Cela inclut l’un des radiateurs SSD M.2 (le noir). Il se retrouve du coup à dissiper de la chaleur ce qui n’est pas un contexte idéal pour les SSD en dessous. La carte est équipée d’un socket AM4. Elle gère de nombreuses générations de Ryzen. Cela va des Ryzen 2000 series aux Rysen 5000 series en passant par les 3000, 4000 series et les variantes 2000-G, 3000-G et 4000-G. Nous retrouvons cependant le meilleur équipement avec les Ryzen 5000 series. Les quatre emplacements mémoire prennent en charge un maximum de 128 Go de DDR4. La partie réseau se compose d’une solution filaire signée Intel (2,5 GbE) et sans fil également assurée par Intel (Wi-Fi 6 AX200 et Bluetooth 5.1). Les trois slots PCIe sont au format x16. Deux d’entre eux ont une structure renforcée afin d’être mieux armée face à la présence d’une imposante carte graphique. Le premier prend en charge du PCIe 4.0 x16 contre du PCIe 4.0 x8 pour le second et du PCIe 4.0/3.0 x4 pour le troisième. Ce dernier se partage la bande passante avec le connecteur M2C_SB. En clair, si un périphérique est connecté via ce connecteur, ce slot PCIe x15 devient inactif. L’ensemble est annoncé compatible avec du Quad-GPU CrossFire et du 2-Way CrossFire. Le stockage profite de six ports SATA 6 Gb/s avec une prise en charge des mode RAID 0, 1 et 10. Ils se complète par quatre ports M.2. Les trois premiers aux formats 2242, 2280 ou 22110 sont câblés en PCIe 4.0 x4, PCIe 4.0/3.0 x4 et PCIe 4.0/3.0 x4 contre du PCIe 4.0/3.0 x4 pour le dernier uniquement compatible avec une unité NVMe 2280 ou 22100. Ces nombres représentent des dimensions, par exemple 2280 indique une unité flash de 22 mm de largeur contre 80 mm de longueur. Pour l’ensemble de ces SSD NVMe, nous avons des radiateurs dédiés avec pad thermique afin d’améliorer les transferts de chaleur. Une solution Realtek ALC1220-VB assure l’audio avec un support du DTS :X Ultra et du 7.1. A tout ceci s’ajoutent de nombreux ports USB. Le processeur gère un port USB Type C compatible avec l’USB 3.2 Gen 1, un port USB 3.2 Gen 2 Type A et deux ports USB 3.2 Gen 1. Le chipset X570 et une solution ASMedia permettent de proposer un port USB Type C à la norme USB 3.2 Gen 2×2 ou encore un port USB 3.2 Gen 2 Type C, trois USB 3.2 Gen 2 Type A quatre USB 3.2 Gen 1 et six ports USB 2.0. Tout ce petit monde est réparti entre la connectique arrière de la carte et plusieurs en-tête USB sur le PCB. Ce dernier est bien pensé dans l’ensemble. Les ports SATA sont positionnés à 90° pour ne pas entrer en conflit avec la carte graphique. La carte est capable de surveiller les nuisances sonores de la configuration. Elles sont mesurées en dB. Ceci passe par une en-tête dédiée et un câble. Il est proposé en bundle. Un jumper « Clear CMOS » est de la partie en cas de paramétrage trop agressif du BIOS. Nous avons également quatre en-têtes RGB dont deux à la norme aRGB (RGB adressable) et la prise en charge de quatre ventilateurs boitiers PWM en complément d’un CPU FAN, WaterCooling Fan et deux FAN/Watercooling pump. La carte est aussi capable de surveiller la température de zones distinctes d’un boitier (les sondes sont disponibles en bundle). Son équipement est du coup très complet. Il comprend aussi du VisionLink via la connectique USB Type-C. Elle permet au travers d’un câble USB Type C de véhiculer de la vidéo, de la data ou encore de procéder aux rechargements d’un appareils mobiles (20V et 3A). X570S AERO G de Gigabyte – Technologie VisionLink Le constructeur explique également que cette technologie peut être utilisée avec un écran à stylet. « Vous êtes-vous déjà demandé si vous pouvez avoir des performances graphiques haut de gamme sur votre écran à stylet ? La conception DisplayPort _In Desogm offre des performances graphiques externes et une capacité GPU supérieure pour que votre écran à stylet l’utilise. Il apporte à votre création un réalisme et des performances incroyables. » Si l’un des focus est le stockage, cette X570S Aero G est aussi capable de devenir le centre névralgique du PC avec la prise de contrôle de sa ventilation avec la technologie Fan Stop, de l’éclairage, une détection de bruit ou encore une surveillance de différentes températures. Nous avons également un port USB 3.2 Gen 2×2 disponible à l’arrière. Il permet de profiter de haut débit avec un disque Flash compatible. C’est un plus au regard de l’orientation « création » de la carte. Dans ce domaine, il n’est pas rare de manipuler des données volumineuses. Avec des débits solides en externe, le transfert de fichiers prend moins de temps ce qui améliore la productivité. Enfin, la carte s’équipe à l’arrière d’une sortie vidéo HDMI, d’une entrée DisplayPort, de deux ports USB 2.0 Type A, de deux ports USB Type C (USB 3.2 Gen 1 et Gen 2×2), de quatre ports USB 3.2 Gen 2 Type A, deux ports USB 3.2 Gen 1 de cinq jacks audio et sortie optique S/PDIF et de deux connecteurs d’Antenne. X570S Aero G, le BIOS. Gigabyte reprend le code couleur de la carte avec une interface blanche et grise. Il s’organise autour de deux approches. X570S AERO G de Gigabyte – le BIOS Le mode « Easy » propose une personnalisation rapide au travers d’une vue simple et assez « graphique ». Nous retrouvons quelques informations sur la configuration, un suivi en temps réel des fréquences (processeur et mémoire), des températures (processeur, PCH, system et VRM MOS) ou encore des différentes tensions (processeur et mémoire). La partie DRAM Status s’accompagne d’une option pour sélectionner rapidement un profil XMP et Boot Sequence permet de gérer le démarrage de son PC (unité de stockage). Nous avons aussi quelques informations sur la gestion de la ventilation et le choix d’activer ou non la prise en charge du RAID. A noter que Smart Fan 6 est une fonction dédiée au refroidissement. Elle analyse les différents ventilateurs connectés pour ensuite proposer des profils de ventilation. Le mode Advanced s’adresse aux utilisateurs avertis. Cette interface s’organise autour de six onglets. Tweaker rassemble des tas de paramètres afin de mettre en place un overclocking. Cela touche au processeur mais aussi à la mémoire vive. Les actions sont nombreuses et surtout variées en agissant sur les fréquences, les tensions ou encore les timings. Vous trouverez aussi AMD Overclocking dans l’onglet Setting avec des options autour de l’alimentation (choix du TDP), du refroidissement (mode LN2) et des fréquences CPU et mémoire. De manière globale, le BIOS regorge de possibilités. Il offre un riche terrain pour personnaliser sa configuration. Cela touche à tous les domaines (refroidissement, éclairage, ventilation) tout en assurant un monitoring poussé de la carte (température, tensions) et de hautes possibilités en overclocking. Par contre bizarrement, la touche ESC du clavier permet de revenir en arrière sauf dans l’onglet Tweaker où elle déclenche l’ouverture d’une fenêtre qui demande de quitter le BIOS sans sauvegarder les changements effectués. Protocole de test. Configuration Carte mère : X570S AERO G Processeur : Ryzen 9 5900X Mémoire : Kit 2x 16 Go DDR4-3200 MHZ CL16 (Vengeance RGB) Carte graphique : GeForce RTX 3080 Ti FE Unité de stockage : SSD Crucial MX100 de 512 Go + WD_Black SN850 1 To PCIe 4.0 X4 Alimentation : ION+ 860P de Fractal Design Le système d’exploitation est Windows 10 Pro 21H1 (64 bits). Nous avons effectué une batterie de benchmarks synthétiques et de mesures de performances sous différents logiciels. Voici une synthèse des applications utilisées. Benchmarks théoriques. PCMark 10, CrystalDiskMark 6.0.2 x64, AIDA64extreme, 3DMark Benchmarks réels. Cinebench R15, Cinebench R20, Compression : Z-ZIP (154 fichiers d’un poids total de 384 Mo), Corona Bench 1.3, Encodage vidéo HandBrake (Encodage d’un fichier vidéo d’environ 6.27 GB en 3840 x 1714, 73.4 Mbps, 24fps, H.264, .mov en un fichier video d’environ 1480 MB en 1920×858, ~17.1 Mbps, 24fps, H.264, .mp4), POV RAY 3.7, Compression audio avec iTunes 12.1.2 64 bits (10 fichiers MP3), X264 FHD. Les consommations électriques sont prises à l’aide d’un wattmètre. Elles correspondent à la demande globale de la plateforme. Nous avons également testé plusieurs jeux vidéo en 1440p et 4K en Full Option sans Ray Tracing et sans DLSS. Les titres sont: Far Cry 5 (Ultra), Total War : WarHammer (Ultra), Horizon Zero Dawn (Ultime), Shadow Of The Tomb Raider (Très haut), Watch_Dogs Legion (Ultra), Metro Exodus (Extreme). X570S AERO G, consommation et coûts Consommations électriques Nous avons fonctionné avec une machine au repos puis à 100% de ses capacités c’est-à-dire avec un processeur et la carte graphique à 100% et de multiples exercices de lecture et d’écriture sur les deux unités de stockage tout en sollicitant la mémoire vive. X570S AERO G – Consommations électriques Les besoins de notre plateforme se situe entre 61 et 562,4 Watts selon son niveau de sollicitation. Face à la X570S PG Riptide d’ASRock, le bilan est proche. La consommation est un peu plus importante au repos et légèrement moins haute en charge mais la différence reste minime. Dans les deux cas, nous avons un PC gourmand en énergie. Ceci s’explique par son processeur 12C/24T et sa carte graphique GeForce RTX 3080 Ti. Que nous parlions d’empreinte carbone ou de coût de fonctionnement, ils sont directement liés à la demande énergétique de notre plateforme. Les consommations au repos et en burn permettent de calculer le coût annuel de fonctionnement et son empreinte carbone de fonctionnement. Tarifs EDF au 1 février 2021 Notre base de travail est une utilisation quotidienne de 6 heures par jour, 365 jours par an avec un tarif de 0,1582 € le kWh facturé (tarifs réglementé métropole au 01/02/2021 d’EDF pour une puissance souscrite de 6 kVA). Indicateur mensuel d’émissions de gaz à effet de serre en 2019-2020 (en g équivalent CO2 par KWh) L’indicateur EDF, en gramme d’équivalent CO2 pour la production de 1 kWh, est fixé à 19.3 grammes (période de décembre 2019 à décembre 2020). Il est synonyme du taux de rejet de gaz à effet de serre induit par la production de l’électricité consommée. Il s’agit de la moyenne 2019/2020 de novembre à novembre. X570S AERO G – Couts financiers annuel de fonctionnement X570S AERO G – Empreinte carbone de fonctionnement Tout ceci se concrétise par un coût financier compris en 21 et 195 € à l’année et une empreinte carbone de fonctionnement comprise entre 2,59 et 23,77 kilogrammes d’équivalent CO2. Pour limiter le gaspillage énergétique et faire des économies sur sa facture d’électricité, nous vous conseillons avec une telle configuration d’opter pour une alimentation au label 80Plus Platinum ou Titanium. Son haut rendement limite les consommations inutiles ce qui réduit en parallèle la production de chaleur et donc les besoins en refroidissement. Températures de fonctionnement Voici différentes températures relevées après 10 minutes de tests intensifs. Notre pièce est à 26°C. X570S AERO G – Températures de fonctionnement Le processeur se stabilise à 83°C tandis que le PCH se situe à 55°C et les VRM MOS à 57°C. Le bilan est positif dans l’ensemble. Les différents radiateurs en aluminium font leur travail en particulier les solutions autour du socket AM4 en charge de refroidir l’étage d’alimentation. Du côté du chipset, Gigabyte utilise une astuce pour accroitre la surface d’échange thermique avec l’extérieur. Certains radiateurs dédiés aux SSD M.2 sont connectés au chipset. Leur structure en aluminium facilite les transferts de chaleur. X570S AERO G de Gigabyte – température radiateur SSD Par contre, ce choix comme le montre notre photographie, engendre une hausse de leurs températures ce qui rend plus difficile leur mission de refroidir un SSD M.2. L’usage d’une unité NVMe PCIe 3.0 ou SATA est conseillé dans ce cas afin de tenter de limiter les besoins. X570S AERO G – Noise La carte est capable de surveiller les nuisances sonores. Los de nos tests, elle situe le bruit de notre configuration entre 40 et 53 dB selon son niveau de sollicitation. X570S AERO G, les performances Performance gaming. Voici le framerate sous plusieurs jeux. Notre configuration s’appuie sur un Ryzen 9 5900X, une GeForce RTX 3080 Ti Founders Edition et 16 Go de DDR4-3200 CL16. Nous avons sélectionné deux définitions au regard du positionnement très haut de gamme de la configuration soit du 1440p et du 2160p (4K). Dans les deux cas, les options graphiques sont au maximum. Par contre, le Ray Tracing et la technologie DLSS sont désactivés. X570S AERO G de Gigabyte – lPerformances gaming Les deux plateformes sont très proches. L’écart est de 0,4% en moyenne en 1440p et 0,5% en 4K. Les performances restent solides pour répondre aux besoins des joueurs. Avec tout au maximum, le framerate en 1440p se situe entre 109 et 162 images par seconde ce qui est parfait. Nous considérons 90 images par seconde comme la limite supérieure pour du matériel haut de gamme. Le passage en 4K a des conséquences puisque le nombre d’images par seconde chute. Nous avons un framerate compris entre 76 et 113 fps. Le bilan reste toujours positif, nous sommes toujours au dessus des 60 images par seconde. Par contre, le titre Metro Exodus exploite un moteur très gourmand capable de mettre à rude épreuve nos configurations. Avec des options graphiques au maximum, le framerate est à 65 fps en 1440p et 39 fps en 4K. Le Ray Tracing n’est pas activé ici ! A 39 images par seconde, le titre est jouable sans souci mais le gameplay n’est pas optimal (> 60 images par seconde). X570S AERO G – 3DMark DirectX Ray Tracing Sous 3DMark au travers des tests DirectX Ray Tracing Feature Test, les deux cartes jouent à égalité. Sous CPU Profile, la X570S AERO G prend la main avec une petite avance de 0,6% sur l’ensemble du test. X570S AERO G – 3DMark CPU Profile CPU Profile est un benchmark qui évalue les prouesses du processeur en simple et multi-cœurs. Dans chaque cas, un score est attribué permettant de connaitre ses performances en fonction du nombre de cœurs utilisés. Information. Test Max-threads : le score Max-threads représente le potentiel de performances complet de votre processeur lors de l’utilisation de tous les threads disponibles. Test de 16 threads : le score de 16 threads est une bonne mesure des performances du processeur pour les tâches gourmandes en ressources de calcul, telles que la création de contenu numérique et le rendu 3D. Test à 8 threads : les performances des jeux DirectX 12 modernes sont généralement les plus étroitement corrélées avec le score à 8 threads. Test à 4 threads et test à 2 threads : les fréquences d’images des jeux plus anciens développés pour DirectX 9 sont généralement les plus étroitement corrélées avec les scores à 2 threads et 4 threads. Test de 1 thread – Le score de 1 thread est une mesure fondamentale des performances de votre processeur. Performances des Interfaces. Pour évaluer les débits des différentes connexions réseau, nous nous sommes placés dans un cas concret. Les transferts ont été réalisés à l’aide d’un fichier de 8.73 Go entre deux unités SSD sur deux ordinateurs différents d’un même réseau. Attention, notre infrastructure réseau ne nous permet pas de tester toutes les possibilités de l’interface filaire assurée par la puce Intel (2,5 GbE). Nous sommes par notre matériel limités à 1 Gbps. X570S AERO G – Débits réseaux Que ce soit en lecture ou en écriture les débits sont excellents avec des valeurs respectives de 106,3 Mo/s et 113,1 Mo/s. Dans les deux cas, nous sommes légèrement au dessus des prouesses de la X570S Riptide (Killer E3100G 2.5). En Wi-Fi, les débits sont moins importants mais offrent cependant de belles prestations face à d’autres solutions que nous avons testées dans les mêmes conditions. Le débit monte à 24,5 Mo/s en lecture et 39,5 Mo/s en écriture. A noter que ces mesures ne sont pas théoriques mais elles sont en relation à la configuration de notre laboratoire avec un routeur placé dans une autre pièce que les deux PC. Nous avons évalué les débits de différents périphériques de stockage à l’aide de l’utilitaire CrystalDiskMark 6.0.2 x64. Les scores SATA correspondent aux prouesses d’un SSD Crucial MX100 de 512 Go tandis que les interfaces USB 3.2 Gen 1, USB 3.2 Gen 2 et USB 3.2 Gen 2×2 sont évaluées avec un SSD Vision Drive 1 To de Gigabyte. Enfin, nous avons testé les ports M.2 PCIe 4.0 à l’aide d’un SSD WD_Black SN850 de 1 To. X570S AERO G – Débits des différentes interfaces Avec les bons périphériques de stockage, les performances s’envolent. Cette Z570S AERO G s’arme pour manipuler d’importantes quantités de données et des fichiers volumineux. Nous enregistrons des débits frôlant avec 6,9 Go/s en lecture séquentielle et dépassant 5 Go/s en écriture séquentielle. La présence d’une connectique USB 3.2 Gen 2×2 permet des échanges rapides avec un disque flash externe capable d’exploiter cette norme. Dans ce type d’exercice, nous enregistrons des débits aux alentours des 1,5 Go/s en lecture et écriture séquentielles. Au final pour des performances maximales, il est impératif d’utiliser un SSD NVMe PCIe 4.0 x4 de dernière génération et une unité flash externe capable d’exploiter l’USB 3.2 Gen 2×2. L’USB 3.2 Gen 2 assure aussi des transferts musclés frôlant avec 1 Go/s. Performances mémoire. Nous avons évalué la bande passante mémoire avec le benchmark AIDA64Extreme. Notre kit 2 x 16 Go de DDR4-3200 MHZ CL16 Vengeance RGB RGB est exploité à l’aide de son profil XMP 2.0. X570S AERO G – Bande passante mémoire Les deux plateformes assurent des débits en lecture et écriture quasi identiques. Ils se situent en lecture et écriture à 62,3 et 47.3 Go/s tandis que la latence est à 64,1 ns contre 63,6 ns avec la X570S PG Riptide. X570S AERO G – Latence mémoire Performances globales de la plateforme. Voici pour terminer les scores obtenus avec les benchmarks PCMark 10 et 3DMark. Ils accomplissent plusieurs tests différents pour évaluer les performances globales d’un PC dans différentes situations comme la bureautique, le gaming et le multimédia. Sous 3DMark, vous trouverez les scores avec le benchmark FireStrike (1080p, 1440p et 2160p). X570S AERO G – PCMark 10 PCMark 10, au travers de ses épreuves Essentials, Productivity et Digital Content Creation, positionne notre X570S AERO Go devant le X570S PG Riptide d’ASRock. L’écart se situe aux alentours des 2%. X570S AERO G – 3DMark Fire Strike Sous 3DMark, la différence est négligeable quel que soit la définition. Sur les trois exercices, nous avons un écart de seulement 0,02%. Voici d’autres résultats de tests. Ils concernent les performances en encodage audio et vidéo, en compression de fichiers en encore en 3D. X570S AERO G – POV RAY X570S AERO G – Encodage audio X570S AERO G – X264 FHD X570S AERO G – Encodage vidéo X570S AERO G – Cinebench R20 X570S AERO G – Compressions de fichiers Conclusion Bilan Performance Equipement Prestation / Prix Résumé Gigabyte signe au travers de cette X570S Aero G une carte mère AMD solide et riche. Son équipement propose un focus sur le stockage avec la présence d’interfaces rapides permettant de manipuler d’importantes quantités de données. Nous profitons des dernières tendances avec du PCIe 4.0 x4 et de l’USB 3.2 Gen 2x2 Type C et du VisionLink. La partie réseau est tout aussi intéressante avec de l’Intel 2,5 GbE et du Wi-Fi 6. La belle s’adresse avant tout aux créateurs. Elle ne se positionne pas sur le segment du gaming ou de l’overclocking. Sa finalité est différente avec un bilan parfaitement maitrisé pour proposer un stockage ultra-rapide et de multiples options de connectivité. L’objectif est d’avoir un environnement « optimisé » pour la création. Cela peut concerner la vidéo (entrée DisplayPort), la photographie, l’audio, la création 3D, le rendu, l’architecture etc. A la vue de nos tests cette mission est remplie avec de belles prestations sur ce segments (rendu 3D, encodage audio, encodage vidéo). Dans d’autres domaines, le bilan est dans la moyenne avec parfois un léger recul face la X570S PG Riptide d’ASRock ( Bande passante mémoire, latence mémoire, gaming). Nous avons également remarqué une consommation d’énergie au repos un peu plus importante. A l’usage les prestations sont là au travers d’un look et d’un l’équipement conséquent sans oublier une partie réseau intéressante mais sans Wi-Fi 6E. Cette technologie est cependant proposée par la révision 1.1 de la carte. Cette X570S Aero G se positionne sur le haut de gamme avec un tarif aux alentours des 359 €.
  15. La prochaine gamme de processeur Alder Lake-S fait son apparition dans la base de données d’un détaillant américain. Nous avons quelques informations intéressantes en particulier du côté des prix avec des tarifs pour les versions « boite » et « plateau ». Après des premiers prix repérés sur le marché européen, la 12ième génération Core fait son entrée sur le marché américain. Une nouvelle liste de tarifs fait son apparition. Il s’agit d’un nouveau positionnement tarifaire « précoce » puisque ces nouveautés n’ont pas encore été annoncées. En clair ils ne peuvent pas « refléter » les tarifs officiels conseillés par Intel. Nous aurons à ce sujet une réponse définitive dans quelques semaines. Par contre nous avons un positionnement lié à des précommandes pour les plus impatients. N’étant pas officiels, ils sont aussi tributaires d’autres paramètres ce qui explique les variations importantes entre chaque boutique. Nous avons des tarifs pour les trois puces déverrouillées dans les configurations « K » et « KF ». Ces puces sont répertoriées en édition « boite » et « plateau ». Cette dernière est censée être moins chère en raison d’un emballage inexistant et de l’absence d’un ventirad box. Alder Lake-S, une nouvelle liste de prix débarque Le Core i9-12900K est affiché à 604.89 $ en version boîte contre 605.92 $ en version plateau. Le Core i9-12900KF est de son coté proposé à 578,13 $ en version boîte contre 578,49 $ en version plateau. Pour une raison inconnue nous n’avons ici aucune différence entre les deux versions. De son côté le Core i7-12700K est annoncé à 422,17 $ en boîte et 420,26 $ en édition plateau et sa variante KF à 395,61 $ en version boîte contre 392,36 $ en version plateau. Enfin le Core i5-12600K est à 288.77 $ en version boîte contre 283.59 $ en version plateau tandis que le Core i5-12600KF est à 261.77 $ en version boîte et 263.15 $ en édition plateau. Bilan Référence Prix de la version boite Prix de la version plateau Différence Core i9-12900K 604,89 $ 605,92 $ -1% Core i9-12900KF 578,13 $ 578,49 $ -1% Core i7-12700K 422,17 $ 420,26 $ +1% Core i7-12700KF 395,61 $ 392,36 $ +1% Core i5-12600K 288,77 $ 283,59 $ +2% Core i5-12600KF 261,77 $ 263,15 $ -1% Encore une fois, cette liste de prix doit être considérée comme « préliminaire ». Elle laisse à penser qu’Intel va se positionner de manière intéressante face à AMD. Les dernières indiscrétions concernant cette fois les performances annonce un important gain face à la génération actuelle. Le Core i5-12600K se dessine comme probablement la référence la plus compétitive de la gamme capable de s’attaquer aux Ryzen 5 5600X et Ryzen 7 5800X tout en affichant une tarification inférieure.
  16. Microsoft s’apprêterait à dévoiler une version améliorée de la Xbox Series S dès l’année prochaine. Selon le Youtuber Moore’s Law is Dead, elle serait équipée d’un CPU AMD gravé en 6 nm, voire basé sur l’architecture RDNA 3. Elle coûterait 350 dollars, tandis que le modèle actuel serait rétrogradé à 250 dollars. La Xbox Series X aurait à son tour droit à son upgrade en 2023. Cela ne fait même pas un an que la PS5 et les Xbox Series X/S sont sorties et déjà, des rumeurs de nouvelles versions circulent. La console de Sony a bien eu droit récemment à un nouveau modèle plus léger, mais aucun changement au niveau hardware n’est à souligner. Pourtant, la firme japonaise a déjà fait part de sa volonté de modifier les composants de sa machine pour pallier à la pénurie qui sévit depuis l’année dernière. Son concurrent direct pourrait bien avoir la même idée. Dans une vidéo postée ce 8 septembre, le Youtubeur Moore’s Law is Dead révèle que Microsoft prévoit de sortir une nouvelle Xbox Series S en 2022. La principale amélioration se trouverait au niveau du CPU, cette fois gravé en 6 nm, contre 7 nm pour l’actuel. Plus puissant que ce dernier, il serait toujours basé sur l’architecture RDNA 2. Toutefois, il n’est pas impossible que le constructeur opte pour la RDNA 3, celle-ci étant en passe de se démocratiser. UNE NOUVELLE XBOX SERIES S PLUS PUISSANTE À 350 DOLLARS Ce n’est pas un hasard si Microsoft prévoit d’améliorer d’abord la Xbox Series S plutôt que sa grande sœur plus puissante. Depuis sa sortie, les développeurs se plaignent de soucis de performance, rendant très difficile l’optimisation des jeux sur les deux plateformes. Cette version pourrait ainsi résoudre ces problèmes. De là à dire que la console sera capable d’afficher la 4K, il y a un pas sûrement un peu trop ambitieux que l’on se tiendra de franchir. Selon Moore’s Law is Dead, cette Xbox Series S flambant neuve sera vendue au prix 350 dollars. Sur le même sujet : La Xbox Series S se transforme en console portable grâce à cet écran à 249 dollars Le modèle actuel subira ainsi un rabais conséquent en étant commercialisé à 250 dollars. De plus, le Youtubeur prévoit que la Xbox Series X aura également droit au même sort en 2023. Mais avant de se réjouir, mieux vaut prendre cette information avec des pincettes. Contrairement à Sony, Microsoft n’a donné aucun signe concernant sa volonté d’améliorer ses consoles next-gen. Quand bien même cela est dans ses projets, la pénurie de composants qui frappe durement les consoles pourrait bien l’obliger à revoir ses ambitions à la baisse.
  17. Google vient de mettre en ligne une première vidéo officielle des Pixel 6. La séquence montre pour la première fois le design des smartphones en conditions réelles. En parallèle, une publicité publiée par Google sur Instagram a subtilement teasé la date de lancement de la gamme. Lassé que ses smartphones n'apparaissent sur la toile des mois avant la sortie, Google a décidé de prendre le taureau par les cornes cette année. Dès l'été, la marque a dévoilé officiellement le design et une partie de la fiche technique de ses Pixel 6. Google a même confirmé l'existence d'une édition Pro. Cette année, le géant de Mountain View propose un design radicalement différent des précédentes générations. Les Pixel 6 se distinguent grâce à un look hors norme, avec bloc photo original et écran troué. Google place tous les capteurs photo dans une large bande métallique qui s'étend sur toute la face arrière du smartphone. GOOGLE VA-T-IL PRÉSENTER LES PIXEL 6 LE MARDI 19 OCTOBRE 2021 ? Poursuivant sur sa lancée, le groupe américain a mis en ligne une publicité qui montre les Pixel 6 en conditions réelles. Jusqu'ici, Google n'avait encore dévoilé que des rendus 3D des Pixel 6. La séquence met en scène plusieurs personnes qui utilisent des Pixel 6 dans leur vie quotidienne. Google en profite pour teaser les fonctionnalités de la gamme, dont l'appareil photo, qui s'annonce comme toujours de haut vol. “Et si votre téléphone vous voyait pour qui vous êtes ?”, déclare la marque dans la vidéo. En parallèle, Google a publié une publicité montrant des Pixel 6 sur son compte Instagram officiel. L'image met en avant l'interface Android 12, la nouvelle mise à jour du système d'exploitation. Si vous regardez de près, vous remarquez que la date du mardi s'affiche à l'écran des téléphones. On suppose que Google pourrait faire référence à la date de présentation des Pixel 6. Récemment, l'informateur Jon Prosser a assuré que Google comptait lancer les précommandes de ses nouveaux fleurons dès le 19 octobre 2021. Il s'agit justement d'un mardi. La marque pourrait-elle ouvrir les précommandes dans la foulée de la conférence de présentation ? On vous en dit plus dès que possible sur le sujet. En attendant plus d'informations, n'hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires ci-dessous.
  18. Depuis quelques semaines, les rumeurs évoquent une nouvelle vitrine au catalogue Nvidia, la GeForce RTX 3080 Ti. Les indices se multiplient concernant sa réelle existence. Des cartes ont déjà trouvé leur chemin vers certains consommateurs. Depuis sa découverte cette GeForce RTX 3080 Ti est apparue en deux versions, l’une avec 12 Go de VRAM et l’autre avec 20 Go GDDR6X. C’est par exemple la cas chez Gigabyte au travers de la GeForce RTX 3080 Ti Gaming OC équipée de 20 Go de GDDR6X. GeForce RTX 3080 Ti Gaming OC avec 20 Go de VRAM (source) Ce modèle est une approche personnalisée de la carte de référence. Elle s’équipe d’un GPU GA102 et d’un bus mémoire 320-bit. l existe également des variantes AORUS Xtreme et AORUS Master équipées de 20 Go de VRAM. GeForce RTX 3080 Ti Tout porte à croire à la vue de certaines captures d’écran que cette carte (20 Go de VRAM) sont équipées d’un GPU Ampere sans aucune protection anti-crypto. GeForce RTX 3080 Ti Gaming OC – Performance en mining Certains benchmarks de minage dévoilent une puissance de traitement de 86 MH / s en fréquence usine et 100 MH / s en overclocking. La carte fonctionne avec les pilotes graphiques GeForce 457.71. A titre de comparaison une GeForce RTX 3080 Ti classique avec une protection anti-crypto délivre une puissance entre 60-65 MH / s dans le même type d’exercice de minage (Ethereum). Enfin il est important de souligner que cette carte graphique n’est pas une version finale de production. Elle a fait partie d’un certain lot expédiés à des détaillants. Elle permet seulement de confirmer que la GeForce RTX 3080 Ti existe.
  19. En parallèle à la build 22000.17 (canal bêta), Microsoft a également publié la build 22449 de Windows 11. Elle vise uniquement les PC inscrits sur le canal DEV du programme Insider. La mise en ligne de Windows 11 build 22449 permet de découvrir quelques nouveautés et changements. Par contre le canal DEV est devenu il y a peu un terrain d’expérimentation. Microsoft teste des idées et il n’est pas certain qu’elles prendront toute forme dans une future version de l’OS. L’un des faits les plus marquants de cette construction est l’introduction d’une nouvelle animation de chargement. Elle vient prendre la place de l’actuel visuel basé sur un cerclé animé de point. Microsoft explique que ce changement devrait progressivement se généraliser à tout le système d’exploitation. Par contre soulignons une nouvelle fois que les actuelles mises à jour testées au travers du canal Dev ne feront pas nécessairement partie de Windows 11 lors son lancement. Pour avoir une idée plus exacte des nouveautés prévues, il faut regarder du coté des buils du canal Bêta. Windows 11 build 22449, interface et corrections de bugs Pour revenir à Windows 11 build 22449 l’effet « acrylic» est proposé au niveau des notifications. Nous avons une mise à jour de l’animation dans la notification présentant Windows Hello. Le comportement par défaut du son de démarrage évolue. Il n’est plus joué lors d’une mise à jour sans surveillance. A tout ceci s’ajoute quelques retouches au niveau de la conception du centre de notification. Elles sont censées améliorer la lecture des noms des applications. La boite de dialogue lors de la fermeture de Windows Sandbox profite de son coté de coins arrondis. Enfin nous avons des améliorations pour l’Explorateur de fichiers afin de corriger des soucis de performance. La firme explique « Nous avons travaillé afin de résoudre un problème de déplacement très lent de certaines fenêtres d’application si une fenêtre de l’Explorateur de fichiers est également visible à l’écran. La barre de commandes devrait maintenant être correctement mise en miroir en arabe et en hébreu. Nous avons aussi corrigé un souci de positionnement lors de l’utilisation des menus volants de la barre de commandes dans ces langues d’affichage. » Windows 11 build 22449, note de version Quoi de neuf dans la Build 22449 Changement de comportement de compression SMB Nous avons d'abord introduit la compression SMB dans Windows Server 2022 et Windows 11. La compression SMB permet à un administrateur, un utilisateur ou une application de demander la compression de fichiers lors de leur transfert sur le réseau. Cela élimine le besoin de dégonfler d'abord un fichier manuellement avec une application, de le copier, puis de le gonfler sur le PC de destination. Les fichiers compressés consommeront moins de bande passante réseau et prendront moins de temps à transférer, au prix d'une utilisation légèrement accrue du processeur pendant les transferts. Sur la base de tests et d'analyses, nous avons modifié le comportement par défaut de la compression. Auparavant, l'algorithme de décision de compression SMB tentait de compresser les 524 288 000 premiers octets (500 Mo) d'un fichier pendant le transfert et suivait au moins 104 857 600 octets (100 Mo) compressés dans cette plage de 500 Mo. Si moins de 100 Mio étaient compressibles, la compression SMB arrêtait d'essayer de compresser le reste du fichier. Si au moins 100 Mio compressés, la compression SMB a tenté de compresser le reste du fichier. Cela signifiait que de très gros fichiers contenant des données compressibles - par exemple, un disque de machine virtuelle de plusieurs gigaoctets - étaient susceptibles d'être compressés, mais qu'un fichier relativement petit - même très compressible - ne le serait pas. À partir de la build 22449, nous n'utiliserons plus cet algorithme de décision par défaut. Au lieu de cela, si la compression est demandée, nous essaierons toujours de compresser. Si vous souhaitez modifier ce nouveau comportement pour revenir à un algorithme de décision, veuillez consulter cet article : Comprendre et contrôler les comportements de compression. Veuillez utiliser le hub de commentaires pour faire part de vos commentaires ou signaler des problèmes avec la compression SMB, en utilisant la catégorie Fichiers, dossiers et stockage en ligne > Partage de fichiers. Changements et améliorations L'écran de démarrage affiche désormais une animation en anneau progressive pour le chargement du système d'exploitation au lieu d'un cercle animé de points. Nous travaillons pour remplacer ce cercle animé de points dans d'autres zones du système d'exploitation au fil du temps. Progressive ring animation Cliquez avec le bouton droit sur l'entrée Bluetooth dans Paramètres rapides et sélectionnez Paramètres pour ouvrir la page principale Bluetooth et appareils dans Paramètres. Le son de démarrage de Windows ne jouera plus après une mise à jour sans surveillance (c'est-à-dire une mise à jour Windows programmée lorsque vous n'êtes pas sur votre PC). Ajout d'un lien vers les paramètres de personnalisation du clavier tactile à partir de Saisie > Clavier tactile pour aider à améliorer la découvrabilité. Les notifications ont maintenant un fond acrylique. Animation mise à jour utilisée dans la notification vous présentant Windows Hello si elle n'a pas été configurée. Mise à jour de la boîte de dialogue lors de la fermeture de Windows Sandbox afin qu'elle ait des visuels arrondis. Ajustement de la conception du Centre de notifications pour séparer plus visiblement les noms des applications des notifications. Corrections [Barre des tâches] Si votre barre des tâches est configurée pour se masquer automatiquement, le survol du coin de la barre des tâches ou du bas des moniteurs secondaires devrait désormais appeler correctement la barre des tâches. Correction d'un problème qui pouvait rendre le menu volant du calendrier dans un état où seuls les noms de semaine se chargeaient et non la partie calendrier. Résolution d'un problème de désynchronisation du calendrier lunaire avec la date réelle dans le menu volant du calendrier. Si vous avez mis à jour votre format d'heure, les horloges supplémentaires ajoutées au menu contextuel du calendrier seront désormais mises à jour pour refléter cela. Le survol de l'un des bureaux dans le menu déroulant Vue des tâches ne devrait plus modifier de manière inattendue votre bureau actif. Le bouton Focus Assist dans Notification Center a désormais un nom accessible pour les lecteurs d'écran. Correction d'un problème sous-jacent qui faisait que la police dans les aperçus de la barre des tâches n'était pas correcte. A fait du travail pour aider à rendre explorer.exe plus fiable lors de l'utilisation de la barre des tâches sur plusieurs moniteurs. [Saisir] Nous avons atténué un problème qui empêchait parfois l'application Mail d'accepter la saisie au clavier dans les lignes d'adresse/objet d'un nouvel e-mail. Correction d'un blocage lié à l'entrée qui empêchait certaines fenêtres de répondre à l'entrée de la souris, notamment Rechercher, Démarrer et le panneau emoji. Si vous utilisez une tablette ou un appareil 2 en 1 en position tablette, le clavier tactile doit maintenant être invoqué lorsque vous appuyez sur l'invite de commande pour saisir du texte sans avoir à appuyer sur le bouton du clavier tactile. Le nom du clavier N'Ko devrait désormais s'afficher correctement dans le menu déroulant d'entrée lorsqu'il est ajouté à la liste d'entrée. Nous avons travaillé pour résoudre un problème d'animation avec l'ombre lors de l'ouverture du panneau emoji ou de la saisie vocale. Quelques améliorations de performances ont été apportées pour aider à résoudre un problème où l'IME Pinyin prendrait beaucoup de temps à démarrer. Résolution d'un problème où l'IME Pinyin se bloquait et restait bloqué dans un état cassé qui pouvait entraîner l'impossibilité de saisir quoi que ce soit. Nous avons corrigé un problème où l'IME japonais ne verrouillait pas le mode de saisie Kana et le rétablissait en mode de saisie Romaji après avoir saisi un seul caractère alors que l'UAC était désactivé ou en utilisant Windows Sandbox. Merci à tous ceux qui ont partagé des commentaires jusqu'à présent, nous l'apprécions vraiment. Nous avons résolu un problème selon lequel lorsque vous insérez plusieurs sons prolongés d'affilée avec l'IME japonais, le premier et les autres étaient insérés avec un code de caractère différent. Nous avons résolu certains cas où vous ne voyiez rien lorsque vous essayez de lancer le sélecteur d'entrée (Win + Space), y compris lors de l'utilisation de Windows Sandbox. Nous avons corrigé un problème où un emoji à l'air colérique était renvoyé si vous recherchiez "triste" dans le panneau des emoji. Quelques ajustements ont été apportés pour corriger le rendu de certains caractères lors de l'écriture verticale, par exemple en écrivant le japonais verticalement avec l'interface utilisateur Meiryo. A fait du travail pour résoudre un problème qui pourrait bloquer le bouton gauche de la souris sur les pavés tactiles de précision et cesser de fonctionner. La saisie des codes de touche ALT sur le pavé numérique lors de l'utilisation de l'IME japonais devrait fonctionner maintenant. Résolution d'un problème qui faisait que Alt-Gr était parfois ignoré lorsqu'une fenêtre RDP cliente était active. Modification apportée pour aider à résoudre un problème pouvant entraîner la suppression de caractères lors de la saisie avec l'IME coréen dans certaines zones de texte win32. [File Explorer] Nous avons travaillé pour résoudre un problème sous-jacent où le déplacement de certaines fenêtres d'applications serait très lent si une fenêtre de l'explorateur de fichiers était également visible à l'écran. La barre de commandes devrait maintenant être correctement reflétée en arabe et en hébreu et certains positionnements corrigés lors de l'utilisation des menus volants de la barre de commandes dans ces langues d'affichage. Atténué un problème affectant la fiabilité de explorer.exe. Correction d'un problème de rendu du texte avec l'apostrophe dans la boîte de dialogue Déplacer le dossier. En cliquant sur le message « La découverte du réseau est désactivée » dans l'explorateur de fichiers, vous accédez désormais à un emplacement plus pertinent au lieu de la page principale des paramètres réseau. Correction d'un problème sous-jacent qui serait à l'origine du plantage d'explorer.exe pour certaines personnes lors de l'utilisation du bouton Coller lors d'un clic droit dans l'Explorateur de fichiers. [Paramètres] Correction d'un bug qui faisait que le niveau de batterie affiché pour les appareils Bluetooth connectés dans les paramètres restait bloqué et apparaissait obsolète. Les problèmes de contraste dans les paramètres de son devraient être corrigés maintenant lors de l'utilisation du thème de contraste du désert. Résolution d'un problème où la sélection du type audio 5.1 dans les paramètres de son ne collait pas. Les curseurs du mélangeur de volume des paramètres sonores ne devraient plus être de longueurs différentes de manière inattendue. Le lien Recherche de Windows sur la page Autorisations de recherche dans les paramètres fonctionne désormais et ne devrait plus planter les paramètres si l'indexeur n'est pas en cours d'exécution. Quelques améliorations ont été apportées pour aider à résoudre un problème sous-jacent qui pourrait entraîner l'oubli inattendu des positions et des paramètres d'affichage. Correction d'un problème qui entraînait parfois une mauvaise mise à l'échelle de l'image de profil dans le coin supérieur des paramètres. Le format de l'heure dans les paramètres d'alimentation et de batterie devrait maintenant suivre vos préférences. Résolution d'un problème où le fait de cliquer sur l'avertissement de luminosité élevée dans les paramètres Powery & Battery ne réduisait pas la luminosité. La page de lecture vidéo dans les paramètres ne devrait plus afficher les options de batterie pour les appareils sans batterie. Correction d'une faute d'orthographe de Santali dans les paramètres de langue. Correction d'une faute d'orthographe Malaisie (TA-MY) dans les paramètres de langue lors de l'utilisation de la langue d'affichage tamoul. A fait du travail pour résoudre un problème où la navigation vers l'écran de verrouillage plantait parfois les paramètres. Le paramètre « autoriser uniquement la connexion Windows Hello pour les comptes Microsoft sur cet appareil » dans les paramètres de connexion ne s'affichera désormais que pour les comptes pour lesquels cette option est prise en charge. Vous pouvez maintenant sélectionner à nouveau le texte des noms de mise à jour dans l'historique des mises à jour Windows si vous souhaitez les copier. Résolution d'un problème qui serait à l'origine des plantages de certaines personnes en cliquant sur certains des liens de la page Options avancées des paramètres de Windows Update. L'historique des mises à jour de Windows devrait désormais afficher correctement le nombre de mises à jour dans chaque catégorie, au lieu d'afficher 0. Le lien BitLocker dans les paramètres ne plantera plus s'il est cliqué sur des appareils sur lesquels il n'est pas pris en charge. Correction de quelques endroits dans les paramètres où le narrateur ne lisait pas les éléments, notamment en faisant une mise à jour afin que le narrateur annonce désormais le succès après avoir couplé avec succès un appareil. Les options des paramètres de personnalisation qui ne sont pas prises en charge lorsqu'un thème de contraste a été sélectionné seront désormais désactivées. L'ouverture des paramètres de la barre des tâches dans Windows Sandbox ne fera plus planter les paramètres. Correction d'un blocage lié au menu volant d'entrée qui provoquait le blocage et le non lancement des paramètres rapides. A fait du travail pour résoudre un problème où le bouton d'édition dans les paramètres rapides manquait parfois. Correction d'un blocage qui entraînait des valeurs d'activation/désactivation des données cellulaires ne correspondant pas entre les pages Paramètres rapides et Paramètres cellulaires. Les paramètres rapides ne devraient plus être tronqués lors de l'utilisation de la loupe. Résolution d'un problème qui faisait que l'option Dupliquer sous le menu déroulant Projet dans les paramètres rapides ne fonctionnait pas dans certains cas. [Connexion et authentification] Les icônes utilisées dans le texte Windows Spotlight sur l'écran de verrouillage devraient s'afficher correctement maintenant et ne pas ressembler parfois à des boîtes. Le son de démarrage de Windows ne devrait plus être lu pendant les mises à jour. Ajustement des boutons de la boîte de dialogue UAC afin que l'état enfoncé soit plus cohérent avec les autres boutons. L'image dans la notification Windows Hello est désormais visible lors de l'utilisation du mode clair. Le texte « Préparer les choses pour vous » après une mise à jour doit maintenant être écrit dans la bonne police (Segoe UI Variable). A fait du travail pour aider à réduire les effets de bande potentiels sur l'écran "Préparer les choses" après la première configuration d'un appareil. Résolution d'un problème où l'état de verrouillage numérique ne persistait pas lors d'un redémarrage Fast Start. Correction d'un problème qui pouvait faire apparaître l'écran de verrouillage vide avec l'image de l'écran de verrouillage par défaut si le diaporama de l'écran de verrouillage était activé en combinaison avec « Choisir automatiquement la couleur d'accent de mon arrière-plan » dans les paramètres de personnalisation. [Bluetooth et appareils] Nous avons corrigé un problème pour les initiés avec des appareils Bluetooth LE couplés qui provoquait une augmentation des problèmes de fiabilité Bluetooth et des vérifications de bogues après la reprise de la mise en veille prolongée ou lorsque Bluetooth était désactivé. Correction d'un plantage avec certains appareils connectés qui pouvait entraîner l'impossibilité d'utiliser Bluetooth. Atténué un problème pour certains appareils connectés qui entraînait un bip inattendu, un volume maximal inférieur aux attentes, des blocages occasionnels du service audio Windows et un volume apparemment bloqué. Résolution d'un problème qui empêchait certains scanners de fonctionner. Correction d'un problème qui pouvait entraîner des changements de luminosité inattendus lors de l'ajout d'un moniteur, de la fermeture puis de l'ouverture d'un couvercle d'ordinateur portable, de la modification de la résolution ou de l'orientation (y compris l'autorotation) ou d'un paramètre de jeu ou d'un mode plein écran à une résolution différente. Un nouveau pilote d'affichage en cours d'installation ne devrait plus réactiver de manière inattendue les périphériques désactivés, y compris les cartes graphiques. [Fenêtre] Les boutons Min/Max de la barre de titre de certaines applications ne devraient plus être déformés après la désactivation d'un thème de contraste. Correction d'un plantage d'explorer.exe qui pouvait survenir lors de l'utilisation de ALT + Tab. Le focus du clavier dans ALT + Tab et la vue des tâches devrait être plus facile à voir maintenant. [Microsoft Store] Les problèmes suivants ont été résolus dans les dernières mises à jour du Store : Nous avons résolu le problème où le bouton d'installation pouvait ne pas être fonctionnel dans des scénarios limités. Nous avons également corrigé un problème où les évaluations et les avis n'étaient pas disponibles pour certaines applications. [Chat des équipes Microsoft] Les langues arabe et hébraïque permettront désormais de modifier les paramètres des équipes. Nous avons résolu le problème où, si vous passiez un appel sortant, il n'y avait pas de sonnerie, mais l'interface utilisateur montrait que l'appel était en cours de connexion. [Autre] Modification apportée pour aider à améliorer les performances de lancement du Gestionnaire des tâches dans certains scénarios où il était très lent de manière inattendue. Résolution d'un problème qui faisait que certaines applications obtenaient parfois le mauvais profil de couleur dans les scénarios multi-écrans. Correction d'un plantage sous-jacent qui entraînait la désactivation inattendue des options d'enregistrement et de capture d'écran dans la barre de jeu Xbox. Résolution d'un problème sous-jacent de déploiement d'applications considéré comme la cause principale du non-lancement de Windows Security sur un petit nombre d'appareils. Le texte du chargeur de démarrage Windows devrait maintenant indiquer correctement Windows 11. Correction du logo dans l'utilitaire de résolution des problèmes des applications Store. Nous avons travaillé sur WSL2 pour aider à améliorer les performances et la fiabilité du relais localhost. NOTE: Quelques corrections notées ici Insider Aperçu construit de la branche de développement actif peuvent faire leur chemin dans les mises à jour pour la version entretien publié de Windows 11 après la disponibilité générale le 5 Octobre e . Problèmes connus [Général] Les initiés Windows avec Windows Defender Application Guard (WDAG) activé ne recevront pas cette version. Il y a un problème dans cette version qui oblige les PC à vérifier les bogues en continu avec WDAG activé. Nous espérons que cela sera corrigé lors du prochain vol. Nous travaillons sur un correctif pour un problème qui provoque la vérification des bogues de certains appareils Surface Pro X avec un WHEA_UNCORRECTABLE_ERROR. [Début] Dans certains cas, vous ne pourrez peut-être pas saisir de texte lors de l'utilisation de la recherche à partir du début ou de la barre des tâches. Si vous rencontrez le problème, appuyez sur WIN + R sur le clavier pour lancer la boîte de dialogue Exécuter, puis fermez-la. Le système et le terminal Windows sont manquants lors d'un clic droit sur le bouton Démarrer (WIN + X). [Barre des tâches] La barre des tâches clignotera parfois lors du changement de méthode de saisie. [Chercher] Après avoir cliqué sur l'icône Rechercher dans la barre des tâches, le panneau Rechercher peut ne pas s'ouvrir. Si cela se produit, redémarrez le processus "Windows Explorer" et ouvrez à nouveau le panneau de recherche. Le panneau de recherche peut apparaître en noir et n'afficher aucun contenu sous la zone de recherche. [File Explorer] Si vous cliquez avec le bouton droit sur les fichiers dans les emplacements OneDrive dans l'Explorateur de fichiers, le menu contextuel se fermera de manière inattendue lorsque vous survolerez les entrées qui ouvrent des sous-menus, telles que « Ouvrir avec ». [Widget] Le tableau des widgets peut sembler vide. Pour contourner le problème, vous pouvez vous déconnecter puis vous reconnecter. Les widgets peuvent s'afficher dans la mauvaise taille sur les moniteurs externes. Si vous rencontrez cela, vous pouvez d'abord lancer les widgets via un raccourci tactile ou WIN + W sur l'écran de votre PC, puis les lancer sur vos moniteurs secondaires. [Windows Sandbox] Nous étudions un problème dans lequel Windows Sandbox peut ne pas se lancer pour certains Insiders après la mise à niveau vers cette version. [Microsoft Store] Nous continuons à travailler pour améliorer la pertinence des recherches dans le Store. [Localisation] Il y a un problème où certains Insiders peuvent avoir des traductions manquantes de leur expérience utilisateur pour un petit sous-ensemble de langues exécutant les dernières versions Insider Preview. Pour confirmer si vous avez été affecté, veuillez visiter ce message du forum Answers et suivre les étapes de correction.
  20. Des références Velocita, Phantom Gaming, Steel Legend, Riptide… Un récent pilote d’Intel référençait un bon paquet de chipsets série 600 pour les processeurs Alder Lake : Q670, Z690, H670, B660, H610, W680, X699 et W685, mais aussi H610E, Q670E et R680E. Le site VideoCardz communique une liste cartes mères signées NZXT et ASRock. Ces références utilisent certains des chipsets grand public susmentionnés, en l’occurrence les chipsets Z690, H670, B660, H610. Le chipset Z690 cible le haut de gamme et l’overlocking. ASRock proposera des cartes mères Phantom Gaming, Steel Legend, Extreme et Riptide ; notez la présence d’un modèle ITX. Les chipsets H670 et B660 représentent le milieu de gamme, avec un mélange de cartes mères Steel Legend, Riptide et Pro. Enfin, le chipset H610 servira à des cartes mères d’entrée de gamme. La liste préliminaire de VideoCardz ne mentionne aucun modèle Taichi, Aqua et OC Formula ; de telles cartes arriveraient plus tardivement selon le site. Liste des cartes mères NZXT Z690 N7-Z69XT N5-Z69XT ASRock Z690 Z690 PG Velocita Z690 Phantom Gaming 4 Z690 Phantom Gaming 4/ax Z690M Phantom Gaming 4 Z690 PG Riptide Z690 Phantom Gaming-ITX/TB4 Z690 Extreme Z690 Extreme WiFi 6E Z690 Steel Legend Z690 Steel Legend WiFi 6E Z690 Pro RS/D5 Z690 Pro RS Z690 Pro4 Z690-C/ac Z690-C/ax Z690-C/D5 Z690M-ITX/ax ASRock H670 H670 PG Riptide H670 Steel Legend H670M Pro4 H670M-ITX/ax ASRock B660 B660 Pro4 B660 Steel Legend B660M Steel Legend B660 Pro RS B660M Pro RS B660M Pro RS/ac B660M Pro4 B660M Pro4/ac B660M-HDV B660M-C B660M-ITX/ac ASRock H610 H610M-HDV/M.2 H610M-HDV H610M-HVS H610M-ITX/ac Intel Architecture Day 2021 : les principales infos concernant les processeurs Alder Lake et Xeon Sapphire Rapids
  21. Au programme : 24,93 TFLOPS FP32 au lieu de 23,04 TFLOPS et une vitesse mémoire de 18 Gbit/s contre 16 Gbit/s pour la RX 6900 XT classique. AMD décline déjà son GPU Navi 21 dans trois références, les Radeon RX 6800, RX 6800 XT et RX 6900 XT, avec quelques nuances mais aussi la disponibilité qu’on connaît. L’entreprise pourrait bientôt dégainer une Radeon RX 6900 XTX à en croire une diapositive publiée sur Twitter par un certain CyberPunkCat et relayée par nos confrères de Tom’s Hardware US. Comme vous pouvez le lire dessus, elle mentionne une Radeon RX 6900 XTX apparemment armée de mémoire cadencée à 18 Gbit/s. Or, il existe déjà une Radeon RX 6900 XT avec une telle vitesse mémoire (celle du modèle de base est de 16 Gbit/s) : la Radeon RX 6900 XT Liquid Cooled, une référence lancée en juin dernier et réservée aux OEM. Cependant, sa puissance est moindre (24,01 TFLOPS FP32). Malheureusement, si la publication de CyberPunkCat est récente (hier), rien n’exclut qu’elle se réfère à une carte ancienne, en l’occurrence la Radeon RX 6900 XT Liquid Cooled. Bref, vous l’aurez compris, l’éventualité d’un lancement d’une Radeon RX 6900 XTX est à prendre avec beaucoup de prudence. Une AMD Radeon RX 6600 XT refroidie par air overclockée à 2,8 GHz Une carte mieux armée face à la RTX 3090 Comme indiqué ci-dessus, Navi 21, alias Big Navi, est bien exploité : Navi 21 XL pour la Radeon RX 6800, Navi XT pour la variante XT, Navi 21 XTX pour la Radeon RX 6900 XT, Navi 21 XTXH pour quelques modèles de Radeon RX 6900 XT plus puissants tels que la Radeon RX 6900 XT Red Devil Ultimate de PowerColor. Logiquement, cette hypothétique Radeon RX 6900 XTX hériterait elle aussi d’un GPU Navi 21 XTXH. Elle profiterait d’une vitesse mémoire plus élevée mais aussi de fréquences GPU en hausse à en croire les performances FP32 affichées sur la diapositive. En effet, celle-ci renseigne 24,93 TFLOPS contre 23,04 TFLOPS pour le modèle de base. Pour en revenir aux fréquences, 18 Gbit/s au lieu de 16 Gbit/s se traduit par une bande passante de 576 Go/s au lieu de 512 Go/s. Enfin, cette Radeon RX 6900 XTX aurait pour cible principale la GeForce RTX 3090 de NVIDIA.
  22. Le nouveau modèle de la PS5 en vente qui est soi-disant « amélioré » ne l’est finalement pas tant que ça. La nouvelle console next-gen est plus légère tout simplement parce que Sony a préféré réduire les coûts de production au détriment d’un composant spécifique. Les propriétaires de la PS5 d’origine lancée en novembre 2020 peuvent se rassurer. La semaine dernière, nous vous annoncions qu’une PS5 améliorée plus légère était déjà en vente en Australie. Au premier abord, cette nouvelle PS5 semblait effectivement être un modèle amélioré. Sony a changé la vis qui sert à visser le socle de la console pour la poser à la verticale. Cette vis peut se visser à la main et il n’y a plus besoin de prendre un tournevis ou une pièce de monnaie. Néanmoins, ce n’était pas la seule nouveauté de la PlayStation 5 vendue en Australie. La console a perdu 300 g par rapport au modèle d’origine. Ce n’est définitivement pas la nouvelle vis qui lui a fait perdre 300 g. Les joueurs se demandaient alors de quoi il pouvait s’agir. Certains ont même évoqué un nouveau module Wi-Fi plus performant. Finalement, cette fameuse nouvelle PS5 semble plus décevante qu’autre chose pour le moment. Un composant interne très important de la PS5 a été modifié par Sony Non, le nouveau modèle de la PlayStation 5 n’est pas la console plus puissante que Sony envisagerait de lancer en 2022 pour lutter contre la pénurie. Le youtubeur Austin Evans spécialisé dans l’high tech a disséqué la nouvelle PS5 Digital Edition avec le code modèle CFI-1100B en provenance du Japon. Il a ainsi découvert pourquoi ce modèle est 300 g plus léger que la PS5 Digital Edition originale qui a le code modèle CFI-1015B. La PS5 Digital Edition pèse 3 828 g tandis que la nouvelle version pèse seulement 3 541 g. Avant même de démonter la console, Austin Evans a comparé les températures entre les deux modèles. La PS5 originale est à 52 °C en plein jeu contre 55 °C pour la nouvelle console. Vous l’aurez compris, le changement effectué par Sony n’améliore pas les performances de la PS5. En effet, le dissipateur thermique sur la nouvelle PS5 est largement plus petit que sur le modèle original, comme vous pouvez le voir ci-dessous. Le nouveau pèse 1 368 g contre 1 639 g pour l’ancien. L’ancien dissipateur thermique à gauche et le nouveau dissipateur thermique de la PS5 à droite – Crédit : Austin Evans / YouTube De plus, Austin Evans a confirmé que quelque chose a été modifié au niveau du module Wi-Fi, mais il n’a pas encore effectué les tests nécessaires pour savoir de quoi il s’agit exactement. Quoi qu’il en soit, le nouveau modèle de la PS5 n’est pas du tout une bonne nouvelle pour les joueurs. La console va surchauffer plus facilement, ce qui pourrait engendrer une baisse des performances.
  23. Microsoft a publié une Preview de la mise à jour KB5005103. Elle s’adresse aux PC sous Windows 10 v1909. Son objectif n’est pas la sécurité mais la fiabilité. Elle corrige plusieurs bugs importants. Microsoft teste une série d’améliorations avant le lancement public prévu lors du prochain Patch Tuesday. La mise à jour cumulative Windows 10 KB5005103 propose plusieurs correctifs. L’un d’eux s’attaque à un bug à l’origine d’une réinitialisation de la synchronisation de OneDrive. Le problème est apparu après l’installation d’une mise à jour Windows. Nous avons aussi la résolution d’un souci empêchant l’application Films et TV de lire certains fichiers MP4. Windows 10 et KB5005103 Redmond s’attaque à un bug important affectant la création de comptes locaux lors d’une mise à niveau. L’apparition de compte en double devrait être de l’histoire ancienne. A ce sujet la firme précise « Nous avons résolu un problème à l’origine de la création de comptes locaux en double, tels qu’un compte administrateur ou invité, lors d’une mise à niveau sur place. Ce problème se produit si vous avez précédemment renommé ces comptes. Par conséquent, le composant logiciel enfichable MMC Utilisateurs et groupes locaux (lusrmgr.msc) apparaît vide sans compte après la mise à niveau. Cette mise à jour supprime les comptes en double de la base de données SAM (Security Account Manager) locale sur les ordinateurs concernés. Si le système a détecté et supprimé des comptes en double, il enregistre un événement Directory-Services-SAM, avec l’ID 16986, dans le journal des événements système. » Enfin KB5005103 propose une solution au bug de lancement de Microsoft Office bloqué par Windows Defender. Tout devrait être corrigé maintenant. Microsoft ajoute que le problème se produit que sur des appareils avec certains processeurs. Il s’agit des correctifs les plus marquants la liste est plus importante. A noter que pour le moment aucun problème connu n’est annoncé par Microsoft. Cette mise à jour est proposée en préversion. Son contenu fera partie du prochain Patch Tuesday. Vous pouvez la télécharger directement à partir du Catalogue Microsoft Update.
  24. Il n’est pas impossible que Nvidia envisage la sortie de nouvelle GeForce RTX 3000 series avec l’arrivée de déclinaison Super. Une première référence fait déjà parler d’elle, la GeForce RTX 3090 Super. A l’image de la précédente génération, les actuelles GeForce RTX 3000 sont susceptibles de profiter d’une sorte de Refresh avec l’annonce d’édition Super. Le lancement pourrait se faire pour les faires de fin d’année à l’approche des fêtes de fin d’année. Nous n’avons pas encore de détail précis concernant le nombre de références prévues mais un modèle est déjà au cœur de rumeurs. GeForce RTX 3090 Super, une nouvelle vitrine. Nvidia serait au travail autour d’une nouvelle vitrine sur le segment Mainstream avec la GeForce RTX 3090 Super. Il s’agirait d’un monstre de puissance à la gourmandise énergétique record. Sous sa robe se cacherait un GPU102 complet avec la mise en action de 10 752 cœurs CUDA. L’équipement comprendrait de la GDDR6X plus rapide le tout avec une enveloppe thermique dépassant les 400 Watts de l’actuelle GeForce RTX 3090. Si ce modèle voit le jour, il sera nécessaire de faire attention à son bloc d’alimentation. L’arrivée de modèle Super ne serait pas une surprise car le segment des cartes graphiques va bientôt accueillir un nouvel acteur. Intel est prêt à s’attaquer au duo AMD / nvidia avec ses solutions Arc. Le rendez-vous est fixé au début de l’année 2021.
  25. De récentes mises à jour cumulatives Windows 10 sont à l’origine d’un bug bloquant la maintenance de l’OS. Microsoft vient de publier un correctif pour résoudre le problème. Certains appareils qui ont installé les mises à jour Windows 10 du 25 mai 2021 (KB5003214) et du 21 juin 2021 (KB5003690) sont victimes d’une défaillance problématique. Un bug empêche l’installation de nouvelles mises à jour cumulatives. Microsoft a confirmé ce bug tout en précisant qu’il affectait Windows 10 v2004 et plus récent dont 21H1. Un correctif a vu le jour cette semaine afin de le résoudre. Par contre il demande une petite intervention de l’utilisateur. Microsoft précise que ce correctif a été pensé pour être aussi simple que possible. La firme explique “Ce problème se produit sur les appareils qui ont été nettoyés automatiquement afin de supprimer les enregistrements de ressources obsolètes. Lorsqu’un système est nettoyé, la dernière mise à jour cumulative (LCU) récemment installée est marquée comme permanente et les composants plus anciens sont supprimés du système. Une fois le nettoyage terminé et qu’un périphérique est dans cet état, vous ne pouvez pas désinstaller KB5003214 ou KB5003690, et vous ne pouvez pas installer de futures LCUs.” Windows 10 et le correctif Pour résoudre tout ceci il faut exécuter une invite de commande en tant qu’administrateur puis de lancer la commande suivante Reg.exe Add HKLM\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion /v AllowInplaceUpgrade /t REG_DWORD /f /d 1 La firme précise “Cette valeur de Registre sera supprimée une fois la mise à niveau sur place terminée. Il est possible d’attendre jusqu’à 48 heures pour que la mise à niveau sur place soit proposée à. Une fois offert, l’appareil sera mis à jour vers une version propre du système d’exploitation qui se trouve actuellement sur la machine. Il disposera également des dernières mises à jour mensuelles de qualité et de sécurité. Après la mise à niveau sur place, l’appareil pourra prendre de nouvelles mises à jour normalement.” Cette solution de contournement est disponible pour toutes les versions de Windows 10 concernées par le problème.