Welcome to The Forum

Enregitrez vous maintenant pour disposer de toutes les fonctions du site comme créer un blog,un club,un mur comme les réseaux sociaux etc...

Une fois enregistré , vérifiez votre boite mail. Puis cliquez sur le lien pour confirmer votre inscription.

Ainsi vous pourrez vous connecter en tant que membre et profiter de toutes les fonctions

😆

 

Search the Community

Showing results for tags 'thermaltake'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Blogs

  • les News Geek
  • GOTHcraft

Categories

  • les catégories des articles
    • Videos
  • News du site et du forum
  • infos divers,buzz
  • News Windows 10
  • Logiciel Windows
  • Astuces windows 10
  • pilote/ divers
  • Matériel PC
  • Jeux Windows
  • consoles+jeux
  • Smartphone iPhone et Logiciels android News
  • News Linux
  • Les News Android

Categories

  • Sharwares Windows
  • games windows with online
  • games window whithout online
  • emulateur for Windows and games (roms)

Forums

  • forum home
    • Présentation
    • News et Infos du Site
    • demandes
    • old posts
    • coup de geule
  • les news geek's Bienvenue

Product Groups

There are no results to display.

Categories

  • Videos buzz
  • videos clips
  • stream de jeux
  • humour

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me

Found 5 results

  1. Annoncée en France en juillet dernier, la gamme de Watercooling ToughLiquid Ultra se compose de deux références, les éditions 240 et 360. Ce système de refroidissement liquide pour processeur est une solution clé en main. En clair, nous avons un ensemble prêt à l’emploi en sortie de carton. Tous les éléments sont présents et connectés au circuit dans une boucle fermée. Pour se démarquer, Thermaltake n’évoque pas que les performances puisqu’un écran LCD est de la partie. Présent sur le Waterblock, il propose différentes informations tout en étant personnalisable. Nous avons eu la chance de tester le ToughLiquid Ultra 240, la version équipée de deux ventilateurs ToughFan Turbo de 120 mm. Cet AIO est-il capable de répondre aux besoins de notre « gourmand » Core i9-9900K ? A l’usage est-il silencieux ? Son écran est-il de qualité ? Enfin est-il à la hauteur de son positionnement haut de gamme ? ToughLiquid Ultra 240, présentation Thermaltake propose au travers de ce ToughLiquid Ultra 240 un Watercooling AIO de 140. Ce nombre fait référence à sa prise en charge de deux ventilateurs de 120 mm. Du coup, le modèle de 360 s’accompagne de son coté de trois ventilateurs de 120 mm. Nous avons affaire à un refroidissement liquide clé en main. Le circuit est monté et fermé en usage si bien qu’il est opérationnel dès la sortie de carton. Nous verrons que le montage est relativement simple. Sa robe opte pour de la sobriété avec pour cette gamme un recul face à la déferlante de RGB qui touche désormais quasiment tous les composants de nos PC. L’unique éclairage proposé concerne l’écran présent sur le Waterblock. La robe s’appuie sur un noir dominant et une touche de « gris » au niveau des pales des ventilateurs et des tampons amortisseurs de vibrations. L’ensemble respire la qualité avec des matériaux de qualité une conception soignée et le souci du détail. Il n’y a rien à redire. Les deux tuyaux s’accompagnent d’une finition tressée tandis que les deux faisceaux alimentions des ventilateurs s’accompagnent d’une gaine de protection. Le câble pompe est de son côté plus classique. Thermaltake met en avant l’écran. Il se positionne sur le Waterblock. Nous retrouvons une solution TFT-LCD de 2,1 pouces assurant une définition de 480 x 480 pixels. Une connexion à une en-tête USB de la carte mère est nécessaire pour l’alimenter et surtout permettre de changer l’affichage. Il est possible de le faire tourner sur 270° afin de l’orienter au mieux selon sa configuration. L’affichage est de qualité avec un joli rendu et des angles de vision confortables. De tous les écrans d’AIO que nous avons pu tester cette solution est la meilleure en termes de rendu et de lisibilité. Nous avons plusieurs informations en temps réel comme la température du processeur, celle du liquide de refroidissement ou encore le taux de charge du CPU et sa fréquence. Tout ceci se déroule au travers de l’application « TT RGB Plus Software ». L’affichage peut aussi se personnaliser avec son propre logo et GIF. Le radiateur présente une structure dense d’ailettes en aluminium de forme sinusoïdale. Si la documentation parle d’un radiateur de 240 mm ce n’est pas exact. Il prend en charge deux ventilateurs de 120 mm mais affiche des dimensions de 273 x 120 x 27 mm. Les deux ventilateurs sont des ToughFan 12 Turbo à forte pression statique. C’est une qualité indispensable pour ce type de refroidissement car la structure du radiateur ne favorise pas le passage de l’air. Il faut donc des ventilateurs capables de le pousser avec une certaine force. Ces 120 mm ToughFan 12 Turbo sont de type PWM avec une vitesse de rotation comprise entre 500 et 2500 rpm. A plein régime, chaque ventilateur assure un débit d’air de 72,69 CFM pour une pression statique de 3,78 mm H20 et des nuisances sonores de 28,1 dBA. Leur cadre est robuste et s’accompagne au niveau de chaque point de contact d’une protection en caoutchouc afin de limiter les transferts de vibrations. Les deux tuyaux sont en caoutchouc également. Leur longueur de 400 mm permet un montage de la majorité des boitiers. Ils sont connectés au Waterblock à l’aide de deux têtes pivotantes ce qui facilite le montage. Le bundle comprend un câble en Y pour unifier l’alimentation des deux ventilateurs et le câble Micro USB vers USB (9 pins) pour la connexion de l’écran. La pompe est de son côté non PWM. Logée au niveau du Waterblock, elle turbine à 3200 rpm. A tout ceci s’ajoutent une base rectangulaire en cuivre et la prise en charge d’une ribambelle de sockets. Chez Intel nous avons les LGA 2066/2011-3/2011/1366/1200/1156/1155/1151/1150 contre les AM4/AM3+/AM3/AM2+/AM2/FM2/FM1 chez AMD. ToughLiquid Ultra 240 Type de dissipateur thermique Watercooling AIO pour processeur Radiateur sans ventilateur 273 x 120 x 27 mm (Aluminium) Tuyaux 2 en caoutchouc gainé de 400 mm Waterblock Base en cuivre Pompe Non PWM (3200 rpm) Ventilateur 2 x 120 mm PWM 500 à 2500 rpm Socket Intel LGA 2066/2011-3/2011/1366/1200/1156/1155/1151/1150 AMD AM4/AM3+/AM3/AM2+/AM2/FM2/FM1 Bundle 1 x Pack de vis et supports de fixation 1 x Tube 0,8 gramme de pate thermique MX-4 Extra Ecran TFT-LCD de 2,1 pouces à la définition de 480 x 480 pixels ToughLiquid Ultra 240, installation Pour notre plateforme LGA 1151, il est nécessaire de préparer en amont la plaque arrière. L’opération consiste à placer dans le bon orifice les vis. L’ensemble prend place par l’arrière de la carte mère tandis que quatre rehausses en plastique sont utilisées pour accueillir le Waterblock. Ce dernier se place en dernier après avoir appliqué de la pâte thermique sur le processeur. Le serrage à l’aide de quatre vis cruciformes se fait progressivement et en croix. Les deux ventilateurs sont à fixer sur le radiateur et leur alimentation est unifiée à l’aide d’un câble en Y. Il faut également brancher la pompe (connecteur 3 broches) et l’écran à l’aide du câble micro USB vers USB 9 pin (en-tête USB sur la carte mère). Au final, la procédure est classique sans complexité particulière. Nous n’intégrons pas ici le radiateur dans une tour. Les tests sont menés à l’air libre. Protocole de test. Carte mère : Z390 Aorus XTREME de Gigabyte Processeur : Intel Core i9-9900K (TDP 95 Watts) Stockage : SSD Radeon R7 240 Go d’AMD Mémoire : 2 x 16 Go de DDR4-3600 CL18 Vengeance LPX de Corsair Carte graphique : Gigabyte GeForce 9800 GT Fanless Silentcell Alimentation : ION+ 860P de Fractal Design La température du processeur est relevée par voie logicielle via l’application HWMonitor 1.44 (valeur CPU Package). Les nuisances sonores sont mesurées par un sonomètre placé à 25 cm face au ventilateur. Les tests sont exécutés à l’air libre afin de faire abstraction des performances du boitier. Les mesures sont prises, processeur au repos avec les technologies d’économie d’énergie activée (CE1 par exemple) puis d’une sollicitation à 100% du processeur CPU Burn de 10 minutes. Nous sommes dans une situation où la valeur du Package TDP se situe aux alentours des 120 Watts sous l’utilitaire Extreme Tuning Utility d’Intel. Pour chaque test, la température de la pièce est relevée et nous calculons les Delta. Nous travaillons en mode PWM puis en +12V. Nous avons ensuite lancé notre configuration à son plein potentiel. La température processeur monte jusqu’à atteindre les 100°C (valeur CPU Package sous HWMonitor 1.44). Les deux ventilateurs sont alors mis en action en 12 Volts dès que le calibrage automatique de la fréquence du processeur atteint les 4.0 GHz (protection Thermal Throttling). Au bout de 30, 60, 90 et 120 secondes, les températures sont relevées. Cette méthode donne une bonne appréciation dans une situation urgente et critique. Les résultats du NH-D15 Chromax.black de Noctua sont présents. Il s’agit d’un ventirad très haut de gamme basé sur deux tours et équipé de deux ventilateurs. ToughLiquid 240 Pro, les performances. Tension fixe (+12V) Dans cet exercice, les deux ventilateurs turbinent au maximum tout le temps. Performances de refroidissement. ToughLiquid Ultra 240 – Performance de refroidissement en +12V Nous enregistrons un delta de température compris entre 6 et 38°C. Le Core i9-9900K est un processeur ayant de lourds besoins en refroidissement. Le bilan est positif avec une différence marquée face à un ventirad massif comme le NH-D15 Chromax.black de Noctua. Si au repos ce dernier est en tête, l’écart se creuse en burn au profiT du Watercooling. La différence est de 5°C entre les deux solutions. Nuisances sonores. ToughLiquid Ultra 240 – Nuisances sonores en +12V A plein régime, notre ToughLiquid Ultra 240 est bruyant. La raison est à chercher du coté de ses deux ventilateurs à 9 pales turbinant à 2500 rpm et de la structure très compacte du radiateur ne favorisant pas le passage de l’air. De son côté, le NH-D15 se situe à 43.1 dBA avec ses deux ventilateurs en action. Il se montre plus discret mais il n’est pas silencieux. PWM Nous avons confié la gestion PWM à notre carte mère Z390 Aorus XTREME. Nous avons au préalable lancé un calibrage des ventilateurs à l’aide de l’utilitaire Gigabyte SMART FAN 5. ToughLiquid Ultra 240 – Calibration PWM Il permet d’obtenir plusieurs profils de ventilation. Les tests ont été exécutés avec le profil standard. Refroidissement. ToughLiquid Ultra 240 – Performance de refroidissement en mode PWM La différence face au mode +12V est mimine avec un petit degré d’écart. Nous enregistrons un delta de température compris entre 6 et 39°C selon la charge du processeur. La différence est un peu moins marquée dans cet exercice face au NH-D15 dont le delta de température se situe entre 5 et 42°C. Nuisances sonores. ToughLiquid Ultra 240 – Nuisances sonores en mode PWM C’est sur ce critère que prend tout son sens l’utilisation du mode PWM. La carte mère va chercher un profil de ventilation au ratio performance / bruit optimisé. Nous enregistrons des nuisances sonores entre 36,1 et 40,1 dBA selon la charge du processeur. Le NH-D15 reste plus discret avec un bilan se situant entre 34,8 et 39.1 dBA. A l’usage en PWM, ce ToughLiquid Ultra 240 se montre discret mais reste une solution de refroidissement audible. Au repos, la source principale du bruit se situe au niveau de la pompe. Non PWM, elle turbine toujours à 100% de ses capacités soit 3200 rpm. Situation d’urgence. Face à notre précédent protocole de test, nous avons rendu cet exercice encore plus difficile. Nous sommes avec un processeur Core i9-9900K dans une situation d’urgence puisque la protection Thermal Throttling est active depuis un petit moment. Core i9-9900K en situation critique Elle abaisse progressivement la fréquence à 4 GHz tandis que le processeur affiche 100°C sous HWMonitor et sous Extreme Tuning Utility (Intel XTU). ToughLiquid Ultra 240 – Performance en situation critique L’action du ToughLiquid Ultra 240 est rapide. Le delta de température chute de 80°C à 65°C au bout de 30 secondes puis à 52°C à une minute pour arriver à 43°C après 120 secondes. En deux minutes nous enregistrons une chute du delta de 22°C. ToughLiquid Ultra 240, conclusion Bilan Nuisances sonores (PWM) Performance de refroidissement (PWM) Prestation / Prix Résumé Thermaltake signe avec ce ToughLiquid Ultra 240 un Watercooling AIO performant. Sa mécanique permet de refroidir sans problème notre Core i9-9900K. Le mode PWM offre le meilleur environnement pour profiter de son potentiel tout en protégeant ses oreilles. Il n’est cependant pas inaudible lorsque le processeur est à plein régime. Ses deux ventilateurs sont à l’origine d’un flux d’air dynamique au travers du radiateur. L’un de ses points forts est son écran. L’affichage est agréable avec un rendu de qualité. Les options de personnalisation sont un vrai plus mais l’application TT TGB Plus Software mériterait quelques retouches. La possibilité d’utiliser des GIF offre un vaste champ de possibilités. A utiliser sans modération et surtout avec un boitier fenêtré. A tout ceci s’ajoutent une conception travaillée, des matériaux rassurants et une belle finition. Par contre, son positionnement est haut de gamme.
  2. En début d’année Thermaltake a inauguré une nouvelle famille d’alimentations, les ToughPower GF2 aRGB Gold. Le positionnement est haut de gamme avec des fonctionnalités évaluées, une mécanique « premium » et un look unique. Ces solutions répondent aux contraintes du label 80Plus Gold, offrent une gestion 100% modulaire des câbles et s’arment d’un rétroéclairage évolué, personnalisable et « synchronisable ». Nous avons mis à l’épreuve la version 750 Watts afin de connaitre ses prestations. A l’usage est-elle silencieuse ? Les tensions sont-elles stables ? Est-elle à la hauteur de son tarif aux alentours des 140 € ? Peut-elle prendre place dans une configuration gaming ? ToughPower GF2 aRGB Gold, présentation. La ToughPower GF2 aRGB Gold est une alimentation de dernière génération signée Thermaltake. Elle se décline en plusieurs puissances. Nous retrouvons du 650, 750 et 850 Watts au travers d’un châssis relativement compact. Il n’est pas carré mais reste de taille modeste avec des dimensions de 160 x 150 mm pour une hauteur de 86 mm. Le look est orienté « gaming » avec une robe noire racée au travers d’une structure en acier disposant de nombreux orifices assurant la circulation de l’air. L’ensemble respire la qualité. La prise en main est réconfortante tandis que le revêtement au toucher est agréable et peu granuleux. Sa partie supérieure met en avant le logo Thermaltake. Positionné au centre, il se détache par sa finition « chrome » tout en mettant en avant un imposant ventilateur de 140 mm. Il s’agit d’un Riing Duo 14 RGB. Cette appellation indique la présence de deux anneaux comptant 18 LED adressables. A cela s’ajoutent 6 LED aRGB sur chaque côté illuminant la puissance du bloc, le logo et le nom Thermaltake. Une fois en fonctionnement, cette ToughPower GF2 aRGB Gold ne fait pas dans la sobriété. Elle se montre au travers de multiples effets lumineux et de couleurs. Du coup, elle est conseillée avec un boitier fenêtré ou équipé d’un panneau en verre trempé. Il serait dommage de ne pas profiter de son éclairage sachant qu’il s’agit de l’un de ses arguments. Cet éclairage est personnalisable à l’aide de deux boutons placés à l’avant du bloc. Le premier permet de sélectionner un effet parmi 8 possibilités (Wave, Spiral, Flow, Hearbeat, Tipple, Full Lighted, Spectrum et Off) et le second de choisir la couleur. Le bloc peut également se connecter à une en-tête aRGB d’une carte mère Asus, Gigabyte, MSI ou ASRock pour offrir des possibilités d’éclairage bien plus évoluées. L’éclairage est de qualité avec une diffusion homogène de la lumière. Les effets de base permettent quelques originalités dans sa tour. La possibilité d’une synchronisation offre cependant des possibilités bien plus riche. Par exemple, il est possible de choisir une couleur en fonction de certaines températures (CPU, GPU…). L’avant offre une grille perforée sur toute sa surface. La fiche secteur s’accompagne de deux boutons. Le premier permet de mettre sous tension le bloc et le deuxième d’activer ou non le mode Zero Fan. En clair, l’alimentation est capable de proposer un refroidissement fanless, c’est à dire sans ventilateur à faible charge. Ainsi, tant que la charge ne dépasse pas les 30% ou une certaine température critique le ventilateur de 140 mm est à l’arrêt. Les nuisances sonores sont donc nulles dans cette situation. A l’arrière, la gestion des câbles est 100% modulaire. Il est donc possible de ne brancher que le strict minimum afin de soulager son boitier d’un surplus de câbles. Ces derniers sont tous « plats » afin de faciliter le rangement, le cheminement et le câblage dans le boitier. Avec 750 Watts de puissance, la connectique est assez généreuse. Nous avons droit à quatre PCIe 6+2 broches, 9 SATA, 4 Molex, 2 EPS (4+4 et 8 broches), un ATX 24 broches et un floppy. Notre ToughPower GF2 aRGB 750W répond aux contraintes du label 80Plus Gold. Le rendement est ainsi maitrisé ce qui limite le gaspillage énergétique sous forme de chaleur. Nous avons aussi quelques euros d’économie à l’année sur la facture d’électricité. Du coté de la répartition de la puissance, nous retrouvons une distribution mono-rail avec un +12V capable de proposer jusqu’à 62,5A contre 22A pour le +3,3V et 22A pour le +5V. Enfin, nous avons le support des états C6 et C7 d’Intel lui assurant une compatibilité totale avec toutes les générations de processeurs Intel. Le design interne est sans câble tandis que plusieurs sécurités sont présentes. Nous retrouvons par exemple des protections contre les court-circuits, les surtensions ou encore les surcharges. Protocole de test. Configuration Intel socket LGA 2011 v3. Carte mère : Asus P9X79, Processeur : Core i7-3960x, Mémoire vive : Vengeance Pro DDR3-1866 MHz CL9 en mode dual channel (2 x 8 Go). Carte graphique : ROG STRIX GeForce RTX 2080 OC Edition, Dissipateur : Dark Rock SLIM, Stockage : HDD SCORPIO BLUE 1 To. Nous avons relevé plusieurs données : Les fluctuations du +12V et du +5 Volts à l’aide de deux voltmètres digitaux à plusieurs endroits, Les valeurs du PFC, Les nuisances sonores, La consommation électrique globale de la configuration de test. Le PFC et la consommation électrique sont mesurés à l’aide d’un Wattmètre digital aux cours de plusieurs exercices. Au repos tout d’abord avec le système d’exploitation chargé, mais sans aucune activité, puis lors d’un test processeur et GPU à 100% de sa charge. Chaque test est répété trois fois et la moyenne est calculée. Nous utilisons l’utilitaire OCCT 5.5.1 (Test Power + Full HD). Vous trouverez aussi une évaluation du coût financier et environnemental sur une année de notre plateforme de test (processeur, carte mère, carte graphique…). ToughPower GF2 aRGB 750W, les performances. Fluctuation des tensions. ToughPower GF2 aRGB 750W – Stabilité des tensions La mécanique est solide sur cette question. Les tensions sont stables lors d’une forte montée en charge. Nous avons enregistré 0,6% pour le +5V et 0,24% sur le +12V ce qui est parfait. Nous sommes loin des maximales autorisées par la norme ATX. La moyenne de nos tests d’alimentations labélisées 80Plus Gold est de 0,49% sur le +5V et 0,53% sur le +12V. Valeurs du PFC. L’objectif du PFC est d’assurer une dépollution du réseau électrique en limitant le renvoi d’harmoniques. Plus l’alimentation assure un PFC proche de 1 et plus elle est considérée comme un bloc « propre ». ToughPower GF2 aRGB 750W – PFC Selon le niveau de charge de notre ToughPower GF2 aRGB 750W, le PFC varie entre 0,76 et 0,98. Le bilan est positif mais sans être une surprise. Cette caractéristique est encadrée par la certification 80Plus. La moyenne de nos tests d’alimentations labélisées 80Plus Gold positionne le PFC entre 0,76 et 0,97 selon le niveau de charge. ToughPower GF2 aRGB 750W, nuisances sonores ToughPower GF2 aRGB 750W – Nuisances sonores Le mode semi fanless du bloc est appréciable. A faible charge, son ventilateur est à l’arrêt et le bloc ne fait aucun bruit. Par contre en charge avec notre configuration, la vitesse du Riing Duo 140 mm augmente rapidement. Elle se stabilise à une valeur élevée se traduisant par des nuisances sonores importantes. Notre sonomètre enregistre plus de 45 dBA, nous sommes devant un bloc bruyant. En général, un bloc d’alimentation 80Plus Gold avec notre protocole ne dépasse pas les 37 dBA…bizarre. ToughPower GF2 aRGB 750W, consommation Consommation électrique. Voici la demande énergétique de notre plateforme de test selon son niveau de sollicitation. ToughPower GF2 aRGB 750W – Consommations électriques Aucune surprise ici. La label 80Plus Gold fait son effet au travers d’un rendement bien maitrisé. Nous retrouvons une consommation électrique dans la fourchette des blocs à la même certification. Elle se situe ici entre 68,6 et 509,1 Watts selon le niveau de charge de notre configuration. Nous sommes devant l’un des bloc 80Plus Gold les plus économes de nos tests. La moyenne de la consommation relevée lors de nos tests d’alimentations labellisées 80Plus Gold se situe entre 69 et 513 Watts. Que nous parlions d’empreinte carbone ou de coût de fonctionnement, ils sont directement liés à la demande énergétique de notre plateforme. Les consommations au repos et en burn permettent de calculer le coût annuel de fonctionnement et son empreinte carbone de fonctionnement. Tarifs EDF au 1 février 2021 Notre base de travail est une utilisation quotidienne de 6 heures par jour, 365 jours par an avec un tarif de 0,1582 € le kWh facturé (tarifs réglementé métropole au 01/02/2021 d’EDF pour une puissance souscrite de 6 kVA). Indicateur mensuel d’émissions de gaz à effet de serre en 2019-2020 (en g équivalent CO2 par KWh) L’indicateur EDF, en gramme d’équivalent CO2 pour la production de 1 kWh, est fixé à 19.3 grammes (période de décembre 2019 à décembre 2020). Il est synonyme du taux de rejet de gaz à effet de serre induit par la production de l’électricité consommée. Il s’agit de la moyenne 2019/2020 de novembre à novembre. ToughPower GF2 aRGB 750W – Couts financiers annuels de fonctionnement ToughPower GF2 aRGB 750W – Empreinte carbone de fonctionnement Notre plateforme a un coût d’exploitation annuel compris entre 23,8€ et 176,4€ à l’année contre une empreinte carbone de fonctionnement entre 2,9 et 21,5 kilogrammes d’équivalent CO2. Ces deux bilans sont parmi les meilleurs de nos tests d’alimentation 80Plus Gold puisqu’ils sont en relation direct avec la demande énergétique. ToughPower GF2 aRGB 750W, conclusion. Bilan Performance Nuisances sonores Prestation / Prix Résumé Thermaltake signe une alimentation solide et performante. La puissance de cette ToughPower GF2 aRGB 750W permet d’alimenter une configuration musclée utilisant une carte graphique haut de gamme. A l’usage, son rendement limite le gaspillage énergétique et la production de chaleur dans le boitier. Son équipement est complet avec une gestion 100% modulaire des câbles facilitant le câblage. De plus, le design plat de tous les faisceaux facilite l’organisation dans le boitier et le rangement. Sa mécanique assure de belles prestations avec des tensions stables et un mode demi fanless agréable. Elle permet de stopper le ventilateur à faible charge ce qui rend le bloc inaudible. A tous ceci s’ajoute un look « premium » avec un éclairage aRGB complet, sophistiqué et personnalisable. Le bloc dispose de boutons dédiés tandis qu’une synchronisation avec une carte mère compatible est possible. Affichée à 140 € avec une garantie de 10 ans, les prestations et l’équipement sont là. Nous n’avons qu’un reproche. En charge, le ventilateur de 140 mm tourne trop vite ce qui malheureusement se traduit par des nuisances sonores trop importante
  3. Thermaltake enrichit sa gamme de boitier Divider avec l’annonce de la serie Divider 500. Disponibles en noir ou en blanc nous retrouvons des boitiers orientés flux d’air ou équipés d’un panneau en verre trempé à l’avant. Ce Divider 500 est un boitier moyen tour original. Son équipement comprend en latéral une approche unique. L’un de ses deux panneaux se compose de deux parties distinctes et amovibles. Le constructeur a prévu des versions noires ou blanches orientées flux d’air (Divider 500 TG Air) ou non (Divider 500 TG aRGB Edition). Du coup cette série se compose de quatre références. Pour revenir à l’original panneau latéral scindé en deux, Thermaltake propose de la modularité et de la personnalisation. De base nous avons deux parties de forme triangulaire, l’une est en verre trempé et l’autre en acier (avec ou sans grille d’aération). Il est possible d’opter pour du 100% verre trempé ou du 100% acier avec grille d’aération. Divider 500 TG ARGB Divider 500 TG Snow ARGB Divider 500 TG Air Snow Divider 500 TG Air Le Divider 500 TG Air est livré avec deux ventilateurs de 120 mm préinstallés et un panneau avant perforé (découpes en forme de T). Le Divider 500 TG aRGB s’accompagne de quatre ventilateurs aRVB de 120 mm et d’un panneau avant en verre trempé. Dans les deux cas nous retrouvons une architecture compartimentée avec filtres à poussière et support vertical pour installer sa carte graphique dans la même orientation. Divider 500, les détails Le châssis propose trois emplacements de 140/120 mm à l’avant, deux emplacements de 140/120 mm sur le haut et deux emplacements de 120 mm en latéral contre un emplacement de 120 mm à l’arrière. Tout ceci permet d’installer un radiateur de 360 ou 280 à l’avant, une solution de 280 ou 240 sur le haut et un 240 sur le côté droit. Il embarque sept slots d’extension tandis qu’un maximum de sept unités de stockage 2,5 pouces peut être installé. Il est possible d’opter pour une combinaison différente comme 2 disques durs 3,5 pouces et 5 unités 2,5 pouces. Nous avons la prise en charge des formats ATX, Mini-ITX et Micro ATX. La carte graphique profite de 390 mm pour sa longueur, le bloc d’alimentation de 220 mm et nous avons 170 mm pour loger le ventirad. Divider 300 TG aRGB, le test complet
  4. La première s’adresse à ceux qui favorisent le RGB, la seconde à ceux qui préfèrent optimiser le refroidissement. Après le Core P6 TG en juin, Thermaltake dévoile un nouveau boîtier mid-tower, le Divider 500. L’entreprise le propose en deux coloris, noir et blanc, et surtout en deux éditions, la TG ARGB et la TG Air. Comme leur nom l’explicite, la première met l’accent sur les effets RGB, la seconde sur la ventilation. En pratique, cela se matérialise par des différences au niveau des panneaux et de la façade. Afin de ne pas entraver les effets lumineux des diodes, le Divider 500 TG ARGB possède des panneaux latéraux, un top et une façade en verre trempé (épaisseur de 3 mm). Le Divider 500 TG Air ne conserve que les deux panneaux latéraux en verre trempé et adopte un top et une façade ajourés type mesh. En outre, les panneaux latéraux sont en fait constitués d’une paire de triangles ; pour chaque côté, il est possible de remplacer l’un d’eux par un triangle en acier. Guide d’achat : quel boîtier choisir pour son PC ? Jusqu’à 390 mm pour la carte graphique Hormis ces différences, les deux versions sont semblables. Le châssis a des dimensions de 530 x 230 x 466 mm et pèse 10,29 kg. Il peut héberger une carte mère au format Mini ITX, Micro ATX ou ATX ; offre suffisamment d’espace pour un ventirad de 170 mm (avec les deux panneaux en verre trempé), une alimentation longue de 220 mm (sans cage HDD) et une carte graphique longue de 390 mm (sans radiateur). Le boîtier propose 7 emplacements 2,5 pouces en tout, dont deux sont compatibles 3,5 pouces. Concernant les capacités de refroidissement, ce Divider 500 possède trois emplacements 120 / 140 mm en façade ; deux autres de 120 / 140 mm au niveau de la partie supérieure ; deux de 120 mm sur le panneau latéral droit ; un de 120 mm à l’arrière. Thermaltake fournit quatre ventilateurs de 120 mm dont trois ARGB pour le TG ARGB mais seulement de deux turbines de 120 mm pour le TG Air. Pour le watercooling, plusieurs configurations possibles avec une limite de 360 mm pour le radiateur. Le tarif semble être de 130 euros dans les deux cas.
  5. Thermaltake propose avec son Argent M5 RGB une souris filaire « ambidextre ». Sa robe profite d’une touche de RGB tandis que son équipement comprend un capteur optique PixArt 3389. A tout ceci s’ajoute huit boutons et des switches Omron. La belle se présente avec des dimensions de 128 x 64 x 37 mm pour un poids ne dépassant pas les 100 grammes. Annoncé à 79 €, est-elle à la hauteur de son positionnement haut de gamme ? Notre confrère Cowcotland l’a mise à l’épreuve. Thermaltake est un constructeur Hardware PC que l’on connait tous pour ses boitiers, alimentations et solutions de refroidissement. Mais il a aussi quelques périphériques dans son catalogue, comme cette souris principalement dédiée au gaming, la Argent M5 RGB. Une souris qui arbore un design original et surtout, une coque parfaitement symétrique avec des boutons latéraux aussi bien sur le côté gauche que sur le côté droit, la rendant entièrement exploitable aussi bien pour les droitiers que les gauchers.”