Welcome to The Forum

Enregitrez vous maintenant pour disposer de toutes les fonctions du site comme créer un blog,un club,un mur comme les réseaux sociaux etc...

Une fois enregistré , vérifiez votre boite mail. Puis cliquez sur le lien pour confirmer votre inscription.

Ainsi vous pourrez vous connecter en tant que membre et profiter de toutes les fonctions

😆

 

Search the Community

Showing results for tags 'comment'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Blogs

  • les News Geek
  • GOTHcraft

Categories

  • les catégories des articles
    • Videos
  • News du site et du forum
  • infos divers,buzz
  • News Windows 10
  • Logiciel Windows
  • Astuces windows 10
  • pilote/ divers
  • Matériel PC
  • Jeux Windows
  • consoles+jeux
  • Smartphone iPhone et Logiciels android News
  • News Linux
  • Les News Android

Categories

  • Sharwares Windows
  • games windows with online
  • games window whithout online
  • emulateur for Windows and games (roms)

Forums

  • forum home
    • Présentation
    • News et Infos du Site
    • demandes
    • old posts
    • coup de geule
  • les news geek's Bienvenue

Product Groups

There are no results to display.

Categories

  • Videos buzz
  • videos clips
  • stream de jeux
  • humour

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me

  1. Dans ce tutoriel, on vous explique comment supprimer votre compte Google ou Gmail en quelques étapes. Mais aussi comment sauvegarder toutes les données liées, et éventuellement récupérer votre compte si vous l'avez supprimé par erreur. Le système d'exploitation Android est intimement lié à Google. Lui qui est pourtant open source manque en effet cruellement d'intérêt lorsque les services de ce dernier n'y sont pas installés et demande pas mal d'astuce pour pouvoir se défaire de son emprise. Nous vous proposions dans un tutoriel de vous séparer de Google sur votre téléphone Android, mais peut-être souhaitez-vous aller encore plus loin et lui dire tout simplement adieu ? Nous vous aidons à supprimer votre compte Google ou Gmail facilement, en vous guidant étape par étape. Lisez bien ceci avant de commencer La suppression de votre compte aura les effets suivants : Perte d'accès et de données de tous les services Google comme Gmail, Drive, Agenda, ainsi que toutes les données comme les photos sauvegardées sur le compte Pertes des abonnements, payants ou non, ou les contenus achetés sur YouTube ou le Play Store (applis, films, livres, musiques…) Informations de Chrome comme les favoris, mais aussi les applications du navigateur web Perte des contacts liés au compte sur votre téléphone Android Perte du nom d'utilisateur de ce compte, qui ne sera pas récupérable. Si votre compte est “[email protected]”, “machinchose” ne pourra pas être repris une fois la suppression effectuée Commencez par sauvegarder vos données Pour cela : Connectez-vous à votre compte et allez sur la page de gestion du compte Cliquez sur le lien Gérer les données et personnalisation sous votre avatar Descendez jusqu'à Télécharger, supprimer ou planifier l'avenir de vos données Allez dans Télécharger vos données Cochez les données à inclure et descendez en bas de la page pour pouvoir cliquer sur Suivant Cliquez sur Créer l'archive Google prépare vos données, vous recevrez un lien par mail pour les télécharger quand elles seront prêtes. N'allez pas plus loin avant d'avoir pu télécharger votre archive. Elle contient des données que vous regretteriez de perdre à jamais. Comment supprimer votre compte Gmail / Google ? Les précautions sont prises, les données ont été sauvegardées… Il ne reste plus qu'à passer à l'ultime étape ! Sachez toutefois que vous avez la possibilité de ne supprimer que certains produits plutôt que l'intégralité de votre compte, sachez bien cibler vos besoins avant toute chose. Vous pouvez par exemple tout à fait supprimer votre adresse Gmail tout en conservant un accès aux services Google – celui-ci vous demandera simplement de définirons devrez alors simplement lui donner une nouvelle adresse mail à utiliser. Pour cela : Connectez-vous à votre compte et accédez aux options de celui-ci Allez dans l'onglet Données et personnalisation Allez dans Télécharger, supprimer ou planifier l'avenir de vos données Cliquez sur Supprimer un service ou votre compte Allez dans Supprimer un service Cliquez sur l'icône en forme de corbeille à droite de la ligne Gmail Pour supprimer l'intégralité de votre compte Google : Connectez-vous à votre compte et accédez aux options de celui-ci Allez dans l'onglet Données et personnalisation Allez dans Télécharger, supprimer ou planifier l'avenir de vos données Comment récupérer un compte Google ? Par défaut, le compte sera définitivement supprimé. Toutefois, si vous regrettez instantanément votre choix, vous aurez une courte période pendant laquelle vous pourriez encore avoir des chances de récupérer votre compte. Le processus est incroyablement simple. Pour essayer de revenir en arrière, suivez cette méthode : Cliquez sur Supprimer un service ou votre compte Allez dans Supprimer votre compte Google Accédez à la page de récupération du compte Connectez-vous avec vos anciens identifiants Voilà, la connexion s'établit comme si de rien n'était et vous retrouvez immédiatement un usage normal ! Avez-vous réussi à supprimer ou récupérer votre compte ? Avez vous rencontré des difficultés ? Dites-nous tout dans les commentaires !
  2. Windows 11 propose de nouvelles fonctionnalités, un menu Démarrer et une barre des tâches repensés et des widgets. Nous avons aussi la prise en charge des applications Android et un environnement de bureau repensé et retravaillé. Tout ceci n’est cependant que la partie visible. Microsoft introduit beaucoup d’autres “raffinements” plus ou moins importants. Certains sont même susceptibles de passer inaperçus si l’utilisateur ne décide pas de consacrer un peu de temps à la découverte du système d’exploitation. Par exemple une « petite » avancée est proposée par Microsoft dans la dernière version « Preview » publiée sur le canal DEV du programme Insider. Elle a été présentée par un ingénieur de Microsoft, Jen Gentleman, sur Reddit. Elle touche à l’audio et plus précisément à la gestion du volume sonore. Le système d’exploitation introduit une nouvelle façon d’ajuster le volume audio sans même « cliquer » sur l’icône dans la barre d’état système. Windows 11 et le volume audio L’idée est d’automatiser la procédure en utilisant la molette de la souris. Plus précisément, un survole du curseur de la souris sur l’icône « audio » permet d’utiliser la molette de défilement pour augmenter ou diminuer le volume. https://www.ginjfo.com/wp-content/uploads/2021/10/Windows11_VA.mp4?_=1 Lecteur vidéo Aucun « clic » n’est requis. Windows 11 détecte ce qui est survolé et ajuste le volume en fonction de l’usage de la molette. Naturellement l’annonce s’accompagne de plusieurs réactions. Certains estiment qu’il est possible d’améliorer ce nouveau comportement. Microsoft est probablement à l’écoute. Par exemple est-il possible d’avoir une action rapide pour couper le son en un seul clic ? Cette manipulation sur l’icône en milieu de ligne centrale ne lance que l’interface de contrôle du volume. Cette nouvelle astuce pour gérer le volume audio est proposée au travers du canal DEV. Redmond a précisé à son sujet qu’il était un terrain d’expérimentation de nouvelles idées. En clair, cette astuce est seulement à l’étude et en test. Nous n’avons aucun calendrier précis autour de son deploiement dans une version « grand public » de Windows 11.
  3. Apple organise une seconde keynote ce lundi 18 octobre 2021 dès 19h. Lors de cette conférence très attendue, le géant de la Silicon Valley devrait annoncer une nouvelle génération de MacBook Pro. Il se pourrait aussi que les AirPods 3 soient dévoilés dans la foulée. On fait le point sur les annonces attendues lors de la présentation “Unleashed” de ce soir. Après la keynote consacrée aux iPhone 13, l'iPad mini et à l'Apple Watch Series 7, Apple est d'ores et déjà de retour sous les feux de la rampe. Le constructeur californien organise une nouvelle conférence ce lundi 18 octobre 2021. La keynote débutera à 19h, heure de Paris. Fidèle à ses habitudes depuis la pandémie, le géant de Cupertino se contentera d'une vidéo de présentation retransmise en ligne. Tournée depuis l'Apple Park, le campus d'Apple, la séquence sera diffusée sur le site web de la marque et sur YouTube. Les possesseurs d'une Apple TV pourront aussi regarder l'événement sur leur téléviseur par le biais d'une app dédiée. Nous serons évidemment au rendez-vous pour découvrir l'événement avec vous. QUAND ET COMMENT SUIVRE LA KEYNOTE APPLE DU 18 OCTOBRE 2021 ? Quand a lieu la keynote Apple? : lundi 18 octobre 2021 À quelle heure le live va-t-il commencer : à 19h (heure française) Comment suivre le live d'Apple : ici sur le site à l’aide de la vidéo YouTube juste au dessus Combien de temps va durer le live : plus ou moins une heure Que faut-il attendre de la keynote de ce soir ? La conférence Apple sera surtout consacrée aux nouveaux MacBook Pro. Cette nouvelle génération se distinguera d'abord grâce à sa puce M1X, un nouveau chipset mis au point par Apple Silicon. Avec cette nouvelle gamme, Apple inaugurerait aussi un nouveau design qui comprend une encoche sur l'écran. Parmi les nouveautés, on trouverait aussi l'écran mini-LED ProMotion, une webcam 1080p, 16 Go de RAM et 512 Go de mémoire par défaut. D'après certaines rumeurs, Apple profitera aussi de la conférence pour annoncer les AirPods 3. Le constructeur aurait complétment revu le design des AirPods avec notamment une tige plus courte. L'étui de recharge des accessoires serait ainsi plus petit et plus discret. Rendez-vous est donc pris à 19h00 pétantes ici même pour suivre avec nous la conférence d'Apple consacrée aux nouveaux MacBook. En attendant, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire ci-dessous pour nous dire ce que vous attendez cette conférence.
  4. Pour bien commencer la semaine voici un nouveau jeu gratuit, PC Building Simulator. L’offre est signée par l’Epic Games Store. Vous avez jusqu’au 14 octobre prochain pour en profiter. Comme son nom le laisse deviner PC Building Simulator est un simulateur de montage PC. Signé The Irregular Corporation ce jeu a débarqué le 29 janvier 2019. Il est le fruit d’une collaboration avec plusieurs constructeur comme Antec , Artic ou encore be quiet !, Cooler Master et bien d’autres. Ce titre propre différentes approches autour du montage dont “DIRIGEZ VOTRE PROPRE ENTREPRISE Le mode Career de PC Building Simulator vous place aux commandes de votre propre entreprise de réparation de PC. Depuis le confort de votre atelier, exploitez toutes vos compétences techniques pour exécuter les différentes tâches qui se présentent. Les clients vous proposeront un large éventail de tâches ! En vrac : de simples améliorations, du SAV, ou encore des configurations complètes que vous devrez réaliser tout en équilibrant votre budget pour vous assurer des bénéfices ! CONSTRUISEZ LE PC DE VOS RÊVES Assemblez votre PC en commençant par le boîtier, ajoutez-y vos pièces préférées et exprimez votre sens de l’assemblage en sélectionnant vos couleurs de LED et de câble favorites pour vous distinguer véritablement. Choisissez parmi une gamme de solutions de refroidissement par air et par eau pour empêcher votre machine de surchauffer, ou sélectionnez des circuits de watercooling entièrement personnalisables ! Dès que votre PC est monté, mettez-le sous tension et découvrez ses performances. Les résultats vous laissent sur votre faim ? Accédez au BIOS et overclockez votre PC pour voir si vous pouvez obtenir de meilleurs résultats sans rien casser ! APPRENEZ À CONSTRUIRE UN PC La création de votre propre PC vous semble insurmontable ? PC Building Simulator vise à apprendre aux utilisateurs de PC (et même aux plus novices) l’art et la manière de créer un ordinateur, avec des instructions étape par étape expliquant l’ordre dans lequel assembler les différents composants et des informations précieuses sur toutes les pièces et leurs fonctionnalités.” PC Building Simulator, les recommandations matérielles. PC Building Simulator Le jeu demande au minimum un processeur Core i5-2500K ou un Athlon X4 740, 4 Go de RAM et une solution graphique de type GeForce GTX 660 ou Radeon R9 285. Pour du confort il est recommandé un Core i7-2600K ou Ryzen 3 1200 et 8 Go de mémoire vive. Dans les deux cas l’installation nécessite 30 Go d’espace de stockage. Pour profiter de cette opération, il faut se connecter à son compte sur le client Epic Games Store. Si vous n’avez pas de compte, il suffit d’en créer un. L’offre est accessible sur la page d’accueil. A noter qu’une fois téléchargé, le jeu reste accessible, à vie, dans votre bibliothèque. L’offre prend fin le 14 octobre prochain à 17h.
  5. Si le passage à Windows 11 à partir de Windows 10 n’est pas une réussite vous pouvez faire machine arrière. Microsoft propose une option afin de revenir à votre ancien Windows sans perdre tous vos fichiers et programmes. Attention l’opération est possible que durant une courte période. Le déploiement de Windows 11 a débuté depuis quelques jours. Doucement mais surement Microsoft va proposer son nouvel environnement à des millions d’ordinateurs. Ce grand lancement ne veut pas dire que Windows 10 est en fin de vie, abandonné ou jeté aux oubliettes. Cet OS a encore plusieurs années devant lui avec au programme de nouvelles mises à jour de fonctionnalités, des correctifs et des optimisations. La maintenance des PC Windows 10 est au minimum assurée jusqu’en 2025. Si l’installation de Windows 11 n’est pas une réussite sur votre machine il est possible de faire machine arrière. Durant 10 jours Microsoft vous autorise à désinstaller son nouvel OS afin de retrouver votre ancien environnement accompagné de vos fichiers et programmes. Par contre attention après ce délai, si vous choisissez de revenir à Windows 10, vous devrez le faire par une méthode « brutale ». Une installation à partir de zero sera obligatoire demandant de sauvegarder toutes vos données et de réinstaller tous vos logiciels, jeux ou encore de remettre en place tous vos paramètres (réseaux sociaux, clients de messagerie…). Microsoft ajoute “Après avoir installé la mise à niveau de Windows 11, il existe une période de 10 jours pendant laquelle vous pouvez revenir à Windows 10 tout en conservant les fichiers et les données que vous avez apportés avec vous.” Windows 11, comment revenir à Windows 10 ? L’opération est simple. Si vous souhaitez effectuer une restauration automatique, vous devez être dans cette période des 10 jours puis vous rendre à cette adresse. Paramètres (WIN+i)> Récupération Ensuite sélectionner l’option de récupération « Revenir en arrière » puis précisez la raison de ce choix. ’application vous demande de faire une recherche de mise à jour. L’idée est qu’il existe peut-être un “Update” qui puisse résoudre le problème rencontré. Vous pouvez cliquer directement sur « Non, merci. ». Enfin après quelques précisions il ne reste plus qu’à valider votre choix en sélectionnant « Revenir à Windows 10 ». Ce délai de 10 jours est par contre très court devant l’ampleur des changements proposés par Windows 11. De plus il faudra bien plus de temps à Microsoft pour apporter les ajustements nécessaires à une expérience encore plus percutante.
  6. L’arrivée de Windows 11 ne fait pas le bonheur de tous les utilisateurs PC. Les nouvelles recommandations matérielles imposées par Microsoft laissent sur le bord de la route des millions de machines. En clair beaucoup sont désormais coincés avec Windows 10. Lors de sa présentation, Windows 11 a introduit une configuration système requise bien plus exigeante que celle de Windows 10. Sans répondre à ces nouvelles conditions préalables (TPM 2.0 et CPU) vous ne pourrez normalement pas installer ce système d’exploitation. Du moins, c’est la posture officielle car il existe différents moyens d’installer Windows 11 sur un appareil non pris en charge. Mieux Microsoft a même partagé quelques conseils sur la façon de procéder en cas de problème. Dans un document de support technique le géant explique comment contourner la procédure de vérification autour du TPM 2.0 et du processeur afin d’installer Windows 11 sur un PC non éligible. Le géant rappelle avant toute chose qu’il ne recommande pas d’installer Windows 11 sur un appareil qui ne répond pas à la configuration minimale requise. Il ajoute ensuite “Si vous choisissez d’installer Windows 11 sur un appareil qui ne répond pas à ces exigences, et que vous reconnaissez et comprenez les risques, vous pouvez créer les valeurs de clé de Registre suivantes et contourner la vérification de TPM 2.0 (au moins TPM 1.2 est requis) et la famille et le modèle de processeur ». Comment contourner les exigeantes TPM et CPU de Windows 11 ? L’opération est assez simple. Elle se résume à ajouter une nouvelle clé dans le registre Windows. Par contre Microsoft se décharge de toute responsabilité en cas de problème. « Des problèmes graves peuvent se produire si vous modifiez le Registre de manière incorrecte à l’aide de l’Éditeur du Registre ou d’une autre méthode. Ces problèmes peuvent nécessiter la réinstallation du système d’exploitation. Microsoft ne peut pas garantir que ces problèmes peuvent être résolus. Modifiez le registre est à vos propres risques. » Il sera intéressant de savoir si beaucoup de PC non éligible finiront pas profiter de Windows 11. La situation est à surveiller car en dehors de souci de stabilité et de bug Microsoft a également annoncé que ces ordinateurs ne seront pas pris en charge. Ils ne seront pas le cible de mises à jour de sécurité. Windows 10 reste donc l’unique solution afin de profiter chaque mois du Patch Tuesday. La prise en charge de Windows 10 est assurée jusqu’en 2025. Voici la procédure en question. Avertissement: Microsoft déconseille d'installer Windows 11 sur un appareil qui ne répond pas à la configuration système minimale requise pour Windows 11. Si vous choisissez d'installer Windows 11 sur un appareil qui ne répond pas à ces exigences et que vous reconnaissez et comprenez les risques, vous pouvez créer les valeurs de clé de registre suivantes et contourner la vérification du TPM 2.0 (au moins TPM 1.2 est requis) et le Famille et modèle de CPU. Clé de registre : HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\Setup\MoSetup Nom : AllowUpgradesWithUnsupportedTPMOrCPU Tapez : REG_DWORD Valeur : 1 Remarque : de graves problèmes peuvent survenir si vous modifiez le Registre de manière incorrecte à l'aide de l'Éditeur du Registre ou en utilisant une autre méthode. Ces problèmes peuvent nécessiter la réinstallation du système d'exploitation. Microsoft ne peut pas garantir que ces problèmes peuvent être résolus. Modifiez le registre à vos risques et périls.
  7. Malgré les restrictions imposées par Microsoft, un petit utilitaire permet d'installer Windows 11 sur tout type de PC, même ceux qui sont dépourvus d'un TPM 2.0. Rapide, efficace, ce script permet donc de profiter de Windows 11 sur une ancienne machine, alors que Microsoft a tout fait pour bloquer ce type d'installation. Voici comme faire. Windows 11 est sorti dans sa version définitive, ça c'est fait. Le nouveau système d'exploitation est donc disponible depuis ce mardi 5 octobre 2021, avec un déploiement progressif qui s'étalera jusqu'en 2022. Reste malgré tout un problème, et pas des moindres : Windows 11 montre certaines exigences au niveau matériel. Une carte mère disposant d'un module TPM 2.0, la prise en charge du démarrage sécurisé et un processeur suffisamment récent. Pour vérifier que toutes ces conditions sont bien remplies, Microsoft a mis à disposition un petit outil baptisé PC Health Check. Si le logiciel retourne un message d'erreur, point de salut : Windows 11 ne s'installera pas sur votre PC. À moins de passer par l'image ISO de Windows 11 et de partir sur une réinstallation complète du système d'exploitation, ce qui signifie qu'il va falloir effacer le disque dur ou la partition d'installation de Windows 10. UN OUTIL PERMET DE FORCER L'INSTALLATION DE WINDOWS 11 SUR LES PC SANS PUCE TPM 2.0 Si votre PC est déclaré comme étant incompatible par PC Health Check, pas de panique : un petit logiciel, simple et rapide à utiliser, devrait résoudre tous vos ennuis. Il s'agit en fait d'un petit script que vous connaissez peut-être déjà si vous avez jeté un oeil à notre guide d'installation de Windows 10. MediaCreation Tool, le logiciel en question, vient tout juste d'être mis à jour et permet de télécharger un fichier ISO de Windows 11. Il suffit de le lancer pour récupérer une image complète de Windows 11, image qu'il est possible de monter virtuellement sous Windows 10, ou que l'on peut copier sur une clé USB bootable. Dans sa dernière mise à jour, MediaCreation Tool propose un second script, en plus de celui permettant de télécharger Windows 11. Répondant au nom de Skip_TPM_Check_on_Dynamic_Update.cmd, cette petite commande permet de patcher la base de registre au moment de l'installation de Windows 11. Une astuce que l'on connaissait déjà, mais qui est désormais intégrée dans un “pack tout-en-un”. Cet outil permet d'installer Windows 11 sur tout type de PC, même s'il ne remplit pas les conditions exigées par Microsoft. Grâce à lui, il est alors possible de mettre à jour un PC équipé de Windows 10 (sans passer par une réinstallation complète, donc). Il est aussi envisageable d'installer Windows 11 sur un disque dur ou une partition vierges, mais également de mettre en place l'OS dans une machine virtuelle comme VMware ou VirtualBox. Une petite mise en garde s'impose néanmoins : rien ne garantit que cette façon de procéder permette de profiter des futures mises à jour de Windows 11. Une fois le système d'exploitation installé sur un PC qui ne dispose pas des prérequis en matière de sécurité, pourra-t-on continuer à bénéficier des mises à jour du système d'exploitation ? Il semble que les anciens PC n'auront pas droit aux futures mises à jour, même si le géant de Redmond n'a pas officiellement communiqué sur le sujet. Par ailleurs, on ignore pour le moment quand prendra effet cet “arrêt” de prise en charge des PC non compatibles. Cela pourrait être aussi bien d'ici la fin de l'année, comme d'ici 2 ou 3 ans, rien n'a été annoncé de la part de Microsoft. La politique de Microsoft concernant les prochaines mises à jour de Windows 11 à l'égard des PC non compatibles n'est pas encore très claire. COMMENT INSTALLER WINDOWS 11 SUR UN PC NON COMPATIBLE Avant tout, gardez en tête que la version de Windows 11 officiellement disponible pour le moment n'est pas encore définitive. Mais il s'agit d'une édition vraiment très proche de la RTM (Release to manufacturing), qui ne devrait pas poser de problèmes majeurs de compatibilité ou d'instabilité. Comme évoqué plus haut, le petit script est relativement simple à utiliser. Voici la procédure à suivre : Rendez-vous sur le site Github pour télécharger le MediaCreationTool.bat. Tout en haut à droite de la page qui s'affiche, cliquez sur Download ZIP. Décompressez l'archive que vous venez de récupérer sur une partition du disque dur ou directement sur le Bureau. Doublez-cliquez sur Skip_TPM_Check_on_Dynamic_Update.cmd. Double-cliquez sur MediaCreationTool.bat. Là, le script vous propose de télécharger différentes versions de Windows. Sélectionnez celle qui se trouve tout en bas et qui correspond à Windows 11. Le script vous permet de télécharger Windows 11 sous différentes formes : via des fichiers qui vous s'exécuter automatiquement, via une image ISO, ou directement sur une clé USB. Une fois téléchargé le nécessaire à l'installation de Windows 11, il est préférable de se déconnecter du Web (temporairement). Désactivez votre connexion au Wi-Fi ou en Ethernet. Il se peut que le logiciel lance alors l'outil de “Création d'un média Windows 10”. Rassurez-vous, rien d'anormal à cela et c'est bien Windows 11 qui va se mettre en place. À partir du moment où la procédure d'installation de Windows 11 se lance (comme sur la capture ci-dessous), vous pouvez réactiver votre connexion au Web. L'installation de Windows 11 peut se révéler assez longue en fonction de votre configuration. Sur notre machine de test, dotée d'un Core i7 3770K, de 16 Go de RAM et d'un SSD de 512 Go, il nous a fallu près de 45 minutes avant que l'OS ne se mette en place. Mais l'opération a fonctionné sans aucun souci et nous avons pu récupérer toutes les applications précédemment installées sous Windows 10, nos préférences, ainsi que tous nos documents. Pas besoin d'installer le système sur une partition vierge, en somme. Notez que pour le moment, cette procédure n'empêche pas l'accès aux mises à jour de Windows 11 via le Windows Update, comme le montre la capture ci-dessous. En revanche, sur le long terme, Microsoft aurait visiblement prévu de bloquer l'installation des mises à jour importantes et celles dédiés à la sécurité de l'OS. Reste à savoir quand exactement cette interdiction sera appliquée. Enfin, notez que Microsoft donne aussi officiellement sa propre méthode pour installer Windows 11 sur un PC non compatible. Cela revient au même que celle décrite ci-dessus, mais nécessite d'éditer la base de registre. La voici donc : Ouvrez la base de registre en entrant Regedit dans le champ de recherche de Windows 10. Rendez-vous sur HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\Setup\MoSetup Créez la valeur DWORD 32 bits suivante : AllowUpgradesWithUnsupportedTPMOrCPU Son type doit être REG_DWORD Attribuez-lui la valeur 1
  8. Ça y est, Windows 11 est de sortie ! Si le système d’exploitation est destiné à officiellement succéder à Windows 10, certains PC qui tournent sur l’actuel OS de Microsoft ne seront pas éligibles à la nouvelle version. Le principal problème venant de la présence (ou non) de la puce TPM 2.0 sur la carte mère du PC. On vous explique tout ce qu'il y a à savoir sur le fameux module qui fait tant parler de lui depuis quelque temps. Dès son annonce en juin 2021, Windows 11 a essuyé un torrent de critiques concernant sa compatibilité. Pour faire fonctionner le nouveau système d’exploitation, le PC doit disposer d’une puce TPM 2.0 (Trusted Platform Module), un dispositif mis en place par les constructeurs il y a de nombreuses années déjà. Encore faut-il que la puce en question soit de dernière génération : car selon Microsoft, les premiers modèles ne sont pas pris en charge par Windows 11. Mais au fait, à quoi ça sert, une puce TPM 2.0 ? À partir de quelle génération de carte mère la trouve-t-on ? Faut-il tout changer ou peut-on l'ajouter sur un PC sans devoir racheter une nouvelle configuration ? Et pourquoi certaines configurations pourtant récentes semblent de ne pas en disposer ? Pas simple de s'y retrouver en somme, c’est pourquoi nous avons entrepris de vous aider à y voir plus clair à l’aide de ce petit tutoriel. QUELLE EST LA CONFIGURATION MINIMALE RECOMMANDÉE POUR INSTALLER WINDOWS 11 ? Selon Microsoft, voici la liste nécessaire des composants nécessaires à l’installation de Windows 11 sur PC : Processeur 64 bits à 1 GHz avec au moins 2 cœurs 4 Go de RAM 64 Go d’espace de stockage Firmware compatible UEFI avec démarrage sécurisé Composant TPM 2.0 Carte graphique compatible DirectX 12 avec pilote WDDM 2.0 Écran haute définition en 720p avec une diagonale supérieure à 9″ Connexion internet et compte Microsoft obligatoires pour l’édition Windows 11 Famille UNE PUCE TPM, C’EST QUOI ET À QUOI ÇA SERT ? Le rôle d'une puce TPM consiste principalement à stocker des clés de chiffrement. Il s'agit d'un composant totalement indépendant du reste de la machine. À l'origine, il s'agissait d'une petite puce qui devait être l'origine ajoutée à la carte mère d'un PC. Aujourd'hui, le TPM est un composant qui est directement intégré à celle-ci. En clair, si le TPM se présentait à la base sous la forme d’une puce distincte, il est désormais directement intégré au firmware de la carte mère. La commercialisation des premiers composants TPM remonte à 2006, mais seuls quelques ordinateurs portables et destinés aux professionnels en ont bénéficié à l’époque. En réalité, il faudra attendre la standardisation de l’ISO/IEC 11889 en 2009 pour que les PC commencent réellement à profiter de cette technologie. Le module s’est démocratisé au fil des années, pour devenir aujourd’hui un standard disponible sur l’ensemble des PC, qu’il s’agisse d’une machine de bureau comme d’un PC portable. QUELS SONT LES PC QUI PROFITENT D'UNE PUCE TPM INTÉGRÉE ? Il y a eu différentes itérations du composant TPM. La dernière en date est la version 2.0. Si sa validation remonte à 2014, il faudra attendre 2016 pour voir apparaître TPM 2.0 à grande échelle sur les cartes mères. En résumé : si votre PC date d’avant 2016, il y a de fortes chances pour qu’il soit considéré comme obsolète par Windows 11. Quelques modèles de cartes mères commercialisées entre 2014 et 2016 sont néanmoins susceptibles de profiter du module, mais elles sont plutôt rares. Vous ne pourrez pas faire installer le nouveau système d’exploitation en passant par Windows Update. En revanche, vous pourrez réaliser une installation complète de Windows 11 à l’aide du fichier ISO et en le copiant sur une clé USB bootable. si votre PC date d'après 2016, vous devriez pouvoir installer Windows 11 sans trop de difficulté. En revanche, il se peut qu'il faille activer le TPM 2.0, comme nous allons le voir un peu plus tard, car le module n'est pas nécessairement activé par défaut. POURQUOI FAUT-IL UNE PUCE TPM POUR INSTALLER WINDOWS 11 ? Le module TPM permet de stocker des clés de chiffrement. Concrètement, cette fonctionnalité offre la possibilité de gérer “matériellement” la clé de chiffrement des données. Dans le cas de Windows, elle peut être utilisée par Bitlocker. A quoi cela sert il ? Introduit avec Windows Vista, Bitlocker permet de sécuriser l'intégralité d'un disque dur. Dans le cas où Bitlocker ne serait pas mis en place sur un PC, et si ce même PC venait à être volé, il suffirait de retirer le disque dur et de le brancher sur un autre PC pour en lire le contenu. En revanche, dès lors que la technologie Bitlocker est activée sur un PC, il est impossible d'exploiter les données qui y sont enregistrées. Bitlocker prenant en charge les clés XTS-AES 128 et 256 bits (un système de protection très fort), les données sont considérées comme inviolables. Dans ses premières versions, Bitlocker stockait sa clé de déchiffrement sur une clé USB. Aujourd'hui, celle-ci est stockée sur la fameuse TPM dont il est question ici. Cela confère au système une sécurité bien plus importante. Pour s'identifier, l'utilisateur peut toujours faire appel à une clé USB ou à un dispositif comme un capteur d'empreinte digital. Microsoft est totalement conscient du fait que la nécessité d'avoir une puce TPM 2.0 va obliger une certaine partie des utilisateurs à rester sur Windows 10. Une position clairement assumée par la firme de Redmond. David Weston, en charge du développement de l'OS, a ainsi indiqué dans les colonnes de CRN : « Beaucoup de choses autour de cette sortie initiale de Windows 11 n’est pas l’objectif, mais simplement la première étape du voyage. Nous disons « nous pouvons maintenant garantir que vous avez une puce TPM. Cela signifie que je suis sûr que les développeurs stockent les informations sensibles concernant l’identification dans le matériel ». Nous ne pouvions pas garantir ça sur Windows 10 quand juste un petit pourcentage des utilisateurs en était équipé. (…) Plus d’applications n’auront plus besoins de mots de passe par défaut. Plus pourront chiffrer leurs données. » En clair, no TPM no party. L'objectif de Microsoft est de créer un parc informatique ultra sécurisé et Windows 11 devrait grandement contribuer à cette tâche. COMMENT VÉRIFIER LA PRÉSENCE DE LA PUCE TPM 2.0 SUR SON PC ? Pour vérifier que votre PC dispose bien d’un composant TPM 2.0 et que celui-ci a été activé, deux solutions s’offrent à vous depuis Windows 10. La première consiste à se reporter aux indications de l’application Sécurité Windows. Procédez comme suit : Lancez le module des Paramètres en pressant simultanément les touches [Windows] + [I]. Rendez-vous ensuite sur Mise à jour et sécurité. Cliquez sur Sécurité Windows. Sélectionnez l’option Sécurité de l’appareil. Dans la section Processeur de sécurité, cliquez sur Détails du processeur de sécurité. Vous devriez y voir la version du module TPM de votre PC. S’il s’agit de l’édition 2.0, votre configuration est éligible à Windows 11. Si la version de la puce TPM est inférieure 2.0 ou si vous n'en avez pas du tout, vous pourrez quand même prétendre à Windows 11. Il faudra installer le système à l’aide des ISO. Mais prenez garde : à terme, vous ne disposerez plus des mises à jour du système d'exploitation. Votre PC risque donc de se retrouver démuni dans les prochains mois et il vous faudra alors réinstaller Windows 10 ou un OS alternatif. Dans le cas où votre machine ne serait du tout compatible avec Windows 11, mieux vaut envisager un changement de configuration matérielle (c'est sûr, ça fait mal au portefeuille). Si vous souhaitez vérifier la présence et l’activation du composant TPM 2.0 sur votre ordinateur, il existe une autre façon de procéder. Voici comment faire : Dans le champ de recherche de Windows 10, entrez le terme msc. Lancez l’application qui s’affiche dans les résultats. S’ouvre alors l’outil de Gestion de module de plateforme sécurisée sur l’ordinateur local. La puce TPM ainsi que son numéro de version devraient alors apparaître, comme sur la capture d’écran ci-dessous. COMMENT ACTIVER LA PUCE TPM 2.0 ? En fonction du modèle et du fabricant de votre carte mère, il se peut que la puce TPM ne soit pas activée. En conséquence de quoi votre configuration peut paraître inéligible, alors que ça devrait pourtant être le cas. Rassurez-vous, l’activation du ce petit composant est finalement assez simple. Commencez par accéder à l’UEFI de votre machine. Pour cela, vous avez le choix : Depuis Windows 10, rendez-vous le module des paramètres (touches [Windows] + [I]), puis cliquez sur Mise à jour et sécurité > Récupération > Démarrage avancé > Redémarrer maintenant. Cliquez sur Dépannage, puis sur Options avancées. Sélectionnez finalement l’option Changer les paramètres du microprogramme UEFI. Sinon, vous pouvez également accédez au BIOS ou à l’UEFI de votre machine en pressant l’une des touches suivantes dès le démarrage de votre PC (tout dépend du constructeur de votre carte mère) : [F1], [F2], [F8], [F10], [F12] ou [Suppr]. Sur les tablettes Microsoft Surface, il faut presser simultanément le bouton de volume [+] et le bouton [Marche/arrêt]. Après accéder à l’UEFI de votre PC, vous devriez pouvoir accéder aux réglages TPM. Celle-ci se trouve généralement dans la partie Sécurité. Elle peut s’intituler tout bonnement TPM (TCM) comme sur la capture ci-dessous, ou bien Intel PTT, Intel Platform Trust Technology, AMD FTPM, AMD PSP TPM… Pour activer la prise en charge du TPM, tout dépend en fin de compte du fabricant de votre appareil. Voici des liens vers les constructeurs les plus courants : Asus Dell HP Lenovo Microsoft Surface PEUT-ON AJOUTER UNE PUCE TPM 2.0 SUR SON PC QUI N'EN A PAS ? Sur un ordinateur de bureau, il est tout à fait possible d'ajouter une puce TPM 2.0 sur une carte mère qui est en dépourvu. Il y a une dizaine d'années, les constructeurs avaient prévu le coup en intégrant à leur carte mère un petit slot d'extension permettant de connecter une puce TPM 2.0. L'opération s'effectue en une poignée de secondes et se révèle encore plus simple que d'ajouter de la RAM ou de changer la carte graphique. Mais il y a quand même deux gros hics : d'une part, les prix des puces TPM 2.0 ont flambé depuis que Microsoft a annoncé la nécessité d'un tel composant pour faire fonctionner Windows 11. Alors qu'on en trouvait pour une dizaine d'euros début 2021, la puce TPM 2.0 a vu son prix quintupler depuis juin. Une opération pas franchement rentable : à moins de posséder une carte mère et un processeur de très haut de gamme datant d'avant 2016 (et encore…), mieux vaut opter se tourner vers une configuration un peu plus récente. d'autre part, et c'est le principal problème : trop peu de modèles de cartes mères sont capables d'accueillir une puce TPM 2.0. Avant 2016, les cartes les plus onéreuses en étaient équipées. AVEC WINDOWS 11, PEUT-ON TRICHER ET SE PASSER DE PUCE TPM 2.0 ? Il y a moyen de contourner cette limitation en installant le système d’exploitation à l’aide du fichier ISO et non en passant par le Windows Update. Donc d’installer Windows 11 sur un PC équipé d’une ancienne puce TPM. Pour savoir comment faire, n'hésitez pas à consulter notre tutoriel permettant d'installer Windows 11 sur un PC non compatible et sans puce TPM 2.0. Néanmoins, les utilisateurs qui tenteront l'aventure ne bénéficieront plus des prochaines mises à jour du système d'exploitation. Si nous avons installé l'OS sur plusieurs PC pourtant non éligibles et avons pu bénéficier de deux mises à jour de l'OS, on ignore cependant quand Microsoft coupera les ponts. Il est possible que d'ici quelques mois, il ne soit plus possible de maintenir à jour son système d'exploitation. Ce qui posera problème, puisqu'il ne sera plus possible non plus de faire machine arrière et de revenir à Windows 10… À moins de tout réinstaller, ce qui n'est guère pratique.
  9. Ah, la belle époque des démos. Il n’y a pas si longtemps, la plupart des gros jeux proposaient une version test, le plus souvent limitée dans le temps et l’espace, afin que le joueur puisse se faire une idée de ce qui l’attend. Beaucoup d’entre eux ont ainsi passé des heures et des heures dans la même zone à répéter les mêmes actions, dans l’attente d’enfin pouvoir s’acheter le titre en question. Si la pratique n’a pas totalement disparu, force est de constater que les gros studios de développement ont quelque peu lâché l’affaire. Pourtant, visiblement empreint de nostalgie, Sony a décidé de la remettre au goût du jour. En effet, en se rendant dans le PS Store depuis la PS5, on peut désormais voir apparaître le bouton « Télécharger la démo » juste à côté du bouton d’achat. Sur le même sujet : PS5 : le premier jeu en 8K est là… mais il y a un problème SONY TESTE LES DÉMOS DE JEUX SUR PS5 Pour l’heure, la fonctionnalité est uniquement disponible sur la dernière console de Sony et seulement au Royaume-Uni. Le constructeur est visiblement encore en phase de test, car il ne propose pour l’instant que deux jeux : Death Stranding Director’s Cut et Sackboy : A Big Adventure. Le premier propose six heures de jeux gratuits, tandis que le second en propose cinq. Il y a toutefois un hic, et pas des moindres. En effet, le compte à rebours démarre dès lors que l’on clique sur le bouton de téléchargement. Sachant que certains téléchargements peuvent prendre jusqu’à plusieurs heures, le temps de jeu de l’utilisateur s’en retrouve grandement amputé. De plus, il n’est possible de tester le jeu en question que depuis un seul compte de sa PS5. Enfin, les DLC et contenus achetés in-game ne seront activés que lorsque la version complète sera acquise. Sur le même sujet : PS5 : Sony peut faire trembler Microsoft avec cette nouvelle fonction du PS Now Il existe néanmoins une méthode pour contourner le problème de temps lié au téléchargement, comme le note un membre de Reddit, si vous vous trouvez actuellement au Royaume-Uni. Voici comme il faut s’y prendre : Créez un nouveau compte dans la même région que votre compte principal Rendez-vous dans le PS Store jusqu’à la page du jeu concerné Cliquez sur le bouton Download Trial Une fois le téléchargement terminer, retournez sur votre compte principal et recommencez l’opération à l’étape 2 Le jeu étant déjà téléchargé, il devrait se lancer directement, le compte à rebours au maximum.
  10. Il est possible de récupérer une image ISO de Windows 11. L’astuce permet de tester le système d’exploitation sans être inscrit au programme Insider. Il suffit d’utiliser le script MediaCreationTool. MediaCreationTool est un script très pratique afin de télécharger des images ISO de Windows à partir des serveurs de Microsoft. La dernière mise à jour introduit la prise en charge de Windows 11. De son côté Microsoft mettra à jour son outil de création de médias lorsque Windows 11 sera officiellement publié. Le rendez-vous est fixé au 5 octobre prochain. Pour revenir à MediaCreationTool.bat il s’agit d’un script open source prenant en charge le téléchargement de Windows 11 et de la plupart des versions de Windows 10 dont Windows 10 21H2. MediaCreationTool.bat, notre pas à pas. Voici comment récupérer et utiliser ce script. La première chose à faire est de le télécharger. Il faut sur rendre sur sa page dédiée sur GitHub et sélectionner « Download ZIP ». Une fois récupérer il est nécessaire d’extraire l’archive. Ensuite cliquez avec le bouton droit sur le fichier nommé MediaCreationTool.bat et sélectionnez “Exécuter en tant qu’administrateur” dans le menu contextuel. L’application ouvre normalement deux fenêtres. La principale propose différentes versions de Windows dont Windows 11 et Windows 10 21H2. Il suffit de faire son choix en cliquant sur la version souhaitée. La fenêtre suivante s’accompagne de plusieurs options comme Create USB ou Create ISO. Les appellations sont assez explicites. Dans le premier cas les fichiers sont copiés sur une clé USB. Dans le second cas ils sont enregistrés au travers d’une image ISO. La récupération des fichiers est simple. Même si l’interface évoque Windows 10, dans le cas de Windows 11 il s’agit bien de ce dernier. L’image ISO est enregistrée automatique dans le répertoire du script. A noter que Skip_TPM_Check_on_Dynamic_Update.cmd a pour objectif de configurer le système afin que la vérification du module TMP lors de l’installation de Windows 11 soit oubliée.
  11. A l’approche du Week End, l’Epic Games Store offre le jeu The Escapists à ses utilisateurs. L’opération ne dure qu’une semaine. Elle prend fin le 30 septembre prochain à 17H00. Développé par Mouldy Toof Studios et édité par Team17 Digital Limited The Escapists a débarqué sur PC le 13 février 2015. Il s’agit d’un jeu solo d’action et de stratégie. “Vous vous retrouvez à nouveau derrière les barreaux, et votre seule chance est de planifier votre évasion par tous les moyens possibles. C’est à vous de décider comment vous allez procéder ! Pourquoi ne pas provoquer une émeute ? Ou creuser un tunnel directement sous la prison ? Ou encore subtiliser l’uniforme d’un gardien pour vous fondre dans la masse ? The Escapists présente une expérience carcérale sandbox unique, regorgeant d’objets à fabriquer et à combiner dans une grande quête pour la liberté. Pour enfreindre les règles draconiennes de la vie carcérale, il est primordial de rester sur le qui-vive. Les gardiens sont là pour empêcher toute tentative d’évasion. Il vous faudra donc éviter tout comportement suspect en vous présentant à l’appel, en travaillant pour la prison et en dissimulant vos objets volés. L’évasion est votre spécialité, vous devrez démontrer vos talents et relever le défi dans plusieurs prisons à travers le monde.” A l’approche du Week End, l’Epic Games Store offre le jeu The Escapists à ses utilisateurs. L’opération ne dure qu’une semaine. Elle prend fin le 30 septembre prochain à 17H00. Développé par Mouldy Toof Studios et édité par Team17 Digital Limited The Escapists a débarqué sur PC le 13 février 2015. Il s’agit d’un jeu solo d’action et de stratégie. “Vous vous retrouvez à nouveau derrière les barreaux, et votre seule chance est de planifier votre évasion par tous les moyens possibles. C’est à vous de décider comment vous allez procéder ! Pourquoi ne pas provoquer une émeute ? Ou creuser un tunnel directement sous la prison ? Ou encore subtiliser l’uniforme d’un gardien pour vous fondre dans la masse ? The Escapists présente une expérience carcérale sandbox unique, regorgeant d’objets à fabriquer et à combiner dans une grande quête pour la liberté. Pour enfreindre les règles draconiennes de la vie carcérale, il est primordial de rester sur le qui-vive. Les gardiens sont là pour empêcher toute tentative d’évasion. Il vous faudra donc éviter tout comportement suspect en vous présentant à l’appel, en travaillant pour la prison et en dissimulant vos objets volés. L’évasion est votre spécialité, vous devrez démontrer vos talents et relever le défi dans plusieurs prisons à travers le monde.” The Escapists, configuration PC. The Escapists Ce jeu n’est pas gourmand. La configuration recommandée demande un processeur double cœurs propulsé à 2.4 GHz, 2 Go de mémoire vive et une solution graphique de type iGPU (Intel HD Graphics 4000) ou GPU comme une GeForce 8000 ou encore Radeon HD 4800. Le jeu necessite 2 Go de stockage pour son installation. Pour profiter de cette opération, il faut se connecter à son compte sur le client Epic Games Store. Si vous n’avez pas de compte, il suffit d’en créer un. L’offre est accessible sur la page d’accueil. A noter qu’une fois téléchargé, le jeu reste accessible, à vie, dans votre bibliothèque. L’offre prend fin le 30 septembre prochain à 17h.
  12. La Nintendo Switch accueille aujourd’hui une toute nouvelle mise à jour. Celle-ci permet de connecter un casque ou des écouteurs sans fil à votre console, et ce grâce à la magie du Bluetooth. Une fonctionnalité attendue de longue date par les utilisateurs. Nous allons vous expliquer comment faire. Pas de panique, l'opération est très simple. Jusqu’à aujourd’hui, si vous vouliez profiter de votre Switch avec un casque, il fallait le connecter en filaire. La console ne prenait pas en charge les casques en Bluetooth, au grand dam des joueurs. Jusqu'à aujourd'hui… Nintendo a en effet publié une nouvelle mise à jour pour sa console, la 13.0.0. Celle-ci est disponible pour tout le monde et vous pouvez donc la télécharger dès à présent. Une fois fait, vous pouvez connecter votre casque sans fil sur votre console. Il est même possible d’y connecter vos écouteurs True Wireless. Nous avons essayé avec des Galaxy Buds Pro de Samsung, et ça fonctionne bien. COMMENT CONNECTER SON CASQUE SANS FIL À SA SWITCH Voici les étapes à suivre pour connecter votre casque Bluetooth à votre Nintendo Switch : Allumez votre console et allez dans les paramètres (la petite roue dentée en bas à droite). Dans le menu latéral gauche, allez tout en bas dans l'onglet console. Appuyez sur Mise à jour de la console et laissez vous guider. Une fois la Switch mise à jour, retournez dans les paramètres. Dans le menu latéral à gauche, descendez pour trouver l’onglet Audio Bluetooth Appuyez sur Ajouter un appareil. La console va alors rechercher les appareils Bluetooth à proximité. Il faut activer la connexion de votre casque (en règle générale, un bouton sur lequel il faut rester appuyer, mais cela dépend des modèles). Le nom de votre casque apparaît alors sur la console. Il suffit d’appuyer dessus. Votre casque est connecté. Votre casque est connecté. A noter qu’une fois que vous avez connecté votre casque à votre console, il restera en mémoire. Il ne sera pas nécessaire de réitérer l’opération. A lire aussi – Nintendo Switch vs Nintendo Switch Lite : laquelle choisir ? La Switch se dote donc enfin de cette fonctionnalité tant attendue qui manquait cruellement en mode portable. Notons qu’il y a tout de même quelques limites. Une fois un casque connecté, vous ne pouvez lier que deux manettes à la machine. De même, un seul casque peut être relié à la console. Les microphones intégrés sont également ignorés. Enfin, il faut signaler que la latence en Bluetooth se montre un peu plus élevé qu’en filaire. Une donnée à prendre en compte si vous êtes sensible à ce genre de détails. Cette fonctionnalité est logicielle, ce qui signifie que la Switch OLED, prévue pour sortir dans quelques semaines, bénéficiera aussi de la connexion Bluetooth. La Switch Lite est aussi concernée.
  13. Windows 11 s’accompagne d’exigences matérielles particulières si bien que de nombreux PC, pas forcément vieux, sont incompatibles. L’utilitaire Windows 11 Requirements Check propose des explications à ce sujet. Il dresse un bilan de ce qui ne va pas si votre ordinateur ne répond pas aux demandes de Microsoft. L’application fonctionne sous Windows 8.1 et Windows 10. Elle compare le matériel présent avec les exigences de Microsoft concernant Windows 11. L’opération est rapide afin de s’assurer que son PC est apte à faire tourner le dernier OS de Redmond. Ce qui le distingue des autres outils de même type est sa capacité à proposer des informations détaillées en cas de problème. Nous avons des informations sur les incompatibilités présentes. Ces données sont précieuses car elles permettent dans certains cas d’apporter des modifications afin de rendre sa machine opérationnelle pour ce nouvel environnement de travail et de jeu. Windows 11 Requirements Check, détails et lien Dans le détail l’application va plus loin que de s’assurer d’une compatibilité processeur (AMD, Intel ou ARM). Nous avons une vérification des exigences réelles du CPU avec une remontée de résultats à l’utilisateur. Le processus vérifie des fonctionnalités et des instructions suivantes tout en prenant en compte la fréquence et le nombre de cœurs PAE (Physical Address Extension) NX (No-eXecute) SSE4.1 (Streaming SIMD Extensions 4.1) CMPXCHG16B LAHF (Load AH from Flags) SAHF (Store AH into Flags) PrefetchW Virtualization-Based Security (VBS) En parallèle nous avons une vérification d’une prise en charge et de l’activation du TPM 2.0 et d’un démarrage sécurisé. Le logiciel propose un bilan autour de la prise en charge ou non de l’HDR par les moniteurs connectés. Windows 11 s’accompagne de l’AutoHDR afin d’améliorer la qualité graphique des jeux. Enfin un second test est mené au niveau du contrôleur de stockage et de la solution graphique afin de s’assurer que l’ensemble répond aux exigences du DirectStorage. Cette technologie vise les joueurs avec la promesse de réduire les temps de chargement des jeux. InformationNote de version Téléchargement Windows 11 Requirements Check Nom : Windows 11 Requirements Check Tool Version : 1.0.0 Poids : 644 KB Date de publication : le 1 septembre 2021 Utilitaire Windows 11 Requirements Check
  14. A l’approche du lancement de Far Cry 6, Ubisoft propose aux joueurs de découvrir cette licence au travers du troisième Opus, Far Cry 3. Le jeu est offert. L’opération ne dure qu’une semaine. Cette semaine Ubisoft se fait remarquer en proposant un nouveau jeu gratuit intéressant. Il s’agit de Far Cry 3. Jusqu’au 11 septembre prochain toute personne disposant d’un compte Ubisoft Connect peut réclamer une copie gratuite du titre sur PC. Far Cry 3 est sorti en 2012. Le titre est considéré comme l’un des opus les plus réussi de la série en raison de son méchant Vaas Montenegro. Il s’agit d’un chef mercenaire qui contrôle les îles tropicales Rook. À ce jour, Vaas est probablement le méchant le plus populaire de Far Cry. Il est même prévu un DLC concentré autour de lui pour Far Cry 6. Far Cry 3, comment le récupérer ? Pour récupérer sa copie gratuite de Far Cry 3 il faut se rendre sur Ubisoft Connect, créer ou se connecter à son compte et réclamer la version PC entre le 7 septembre à 14h et le 11 septembre à 7h30. Une fois récupéré, le jeu est à vous pour toujours. A noter qu’il est également proposé à 0 € sur l’Ubisoft Store. Far Cry 3 est gratuit sur l’Ubisoft Store Le jeu demande au minimum un processeur Core 2 Duo E6700 ou un Athlon 64 X2 6000+, 4 Go de mémoire vive et une solution graphique compatible Shader Model 4.0 (512 Mo de VRAM). Cependant pour un gameplay optimal il est conseillé un processeur Core i3-530 ou un Phenom II X2, 4 Go de mémoire vive et une solution graphique compatible DirectX 11 épaulée de 1 Go de mémoire vidéo.
  15. Une nouvelle fois à l’approche du Week End, L’Epic Games Store propose un nouveau jeu gratuit, Saints Row: The Third Remastered. L’opération dure une semaine. Elle prend fin le 2 septembre prochain à 17h. Saints Row: The Third Remastered a débarqué sur PC le 22 mai dernier. Comme le nom le laisse deviner il s’agit d’une version « reboostée » avec des graphismes et des éclairages améliorés, des environnements et des effets visuels retravaillés. Développé par Deep Silver Volition et Sperasoft et édité par Deep Silver ce titre est un jeu d’action et aventure. « Les Saints de 3rd Street, des années après s’être emparés de Stilwater, sont passés de gang urbain à marque reconnue : on trouve dans chaque magasin les mêmes baskets des Saints, les mêmes boissons énergisantes des Saints et les mêmes figurines miniatures de Johnny Gat. Les Saints sont les rois de Stilwater, mais leur renommée ne passe pas inaperçue. Le Syndicat, un conglomérat de gangs légendaire présent aux quatre coins du monde, a désormais le doigt pointé sur les Saints et exige son tribut. Refusant de vous soumettre, vous arrivez dans Steelport, une métropole jadis fière qui a aujourd’hui sombré dans le péché sous le joug du Syndicat. Découvrez les scénarios de jeu les plus déjantés qui soient : balancez un char d’assaut dans les airs, ordonnez une frappe aérienne par satellite sur un gang de lutteurs mexicains et défendez-vous contre une brigade militaire tout entière. » Saints Row: The Third Remastered, les configurations matérielles Saints Row: The Third Remastered Ce titre demande au minimum un processeur de type Core i5-3000 series ou une puce FX 6000, 8 Go de mémoire vive et une carte graphique de la gamme des Radeon 500 series ou GeForce GTX 660. Pour du confort un Core i5-4000 series recommandé (FX 8000 chez AMD) ainsi que 16 Go de RAM. La partie partie graphique passe à une Radeon RX 5700 series ou une GeForce GTX 1000 series. Dans les deux cas l’installation nécessite 25 Go d’espace disque. Pour profiter de cette opération, il faut se connecter à son compte sur le client Epic Games Store. Si vous n’avez pas de compte, il suffit d’en créer un. L’offre est accessible sur la page d’accueil. A noter qu’une fois téléchargé, le jeu reste accessible, à vie, dans votre bibliothèque. L’offre prend fin le 2 septembre prochain à 17h.
  16. Microsoft a mis en ligne, il y a quelques jours les premières images ISO de Windows 11. Le système d’exploitation est toujours en développement mais la version finale est proche. Selon les indiscrétions, nous sommes à environ deux mois de son lancement « grand public ». Microsoft s’active pour apporter les dernières retouches. Le canal Bêta du programme Windows Insider est désormais dédié à cette première version. Le canal DEV va de son coté être le terrain d’expérimentation de nouvelles idées. Il y a quelques jours, Microsoft a publié les toutes premières images ISO de Windows 11. Leur arrivée est la bienvenue puisqu’elles permettent de découvrir l’OS au travers d’une machine virtuelle ou de procéder à une installation à partir de zéro. Par contre ces ISO ne sont pas accessibles à tout le monde. Elles font partie du programme Windows Insider. En clair ils installent des versions en cours de développement et non des versions finales. Nous avons droit à l’une des dernières builds publiées. Microsoft propose plusieurs éditions de Windows 11 build 22000.132, à savoir Canal Dev Windows 11 Insider Preview, Windows 11 Insider Preview Enterprise, Windows 11 Insider Preview Home China. Canal Bêta Windows 11 Insider Preview, Windows 11 Insider Preview Enterprise, Windows 11 Insider Preview Home China. Windows 11, comment télécharger ces images ISO ? Le téléchargement de l’une de ces images est rapide et facile. Il suffit de se rendre sur la page dédiée de Microsoft. Si vous souhaitez découvrir ce système d’exploitation, la version classique proposée sur le canal Bêta est conseillée. A noter que le canal Bêta propose les versions les plus stables de l’OS. Une fois l’ISO récupéré vous pouvez vous construire une clé USB d’installation à l’aide de l’utilitaire Rufus. Nous avons publié à son sujet un pas à pas. La procédure n’est pas compliquée. Windows 11, comment créer une clé USB d’installation ?
  17. Durant une semaine le jeu Minit est offert par l’Epic Games Store. L’opération se termine le 12 /08/2021 à 17H. Développé par JW, Kitty, Jukio et Dom et édité par Devolver Digital, Minit a débarqué sur PC le 3 avril 2018. Le titre propose une petite aventure insolite. Elle se joue par tranche de 60 secondes. « Quittez le confort de votre maison pour venir en aide à toutes sortes d’individus étranges, découvrir d’innombrables secrets et combattre de dangereux ennemis, dans l’espoir de lever cette improbable malédiction qui veut que chaque journée ne dure qu’une minute. Minit est le fruit de la collaboration de Kitty Calis, Jan Willem Nijman, Jukio Kallio et Dominik Johann.» Minit, les recommandations matérielles. Minit Le jeu n’est pas gourmand. La configuration minimale repose un processeur Intel Pentium D 830 (Athlon 64 4000+), 1 Go de RAM et une GeForce 7600 GS (256 Mo) ou une Radeon HD 2400 Pro (256 Mo). Le jeu nécessite 200 Mo d’espace de stockage pour son installation. Pour profiter de cette opération, il faut se connecter à son compte sur le client Epic Games Store. Si vous n’avez pas de compte, il suffit d’en créer un. L’offre est accessible sur la page d’accueil. A noter qu’une fois téléchargé, le jeu reste accessible, à vie, dans votre bibliothèque. L’offre prend fin le 12 aout prochain à 17h.
  18. Le titre A Plague Tale: Innocence est offert durant une semaine. L’opération est signée Epic Games Store. Elle se termine le 12 /08/2021 à 17H. Développé par Asobo Studio et édité par Focus Home Interactive, A Plague Tale: Innocence est un jeu solo d’aventure et d’action. Le joueur est plongé dans une aventure se déroulant au Moyen-Age. Le jeu a débarqué le 14 mai 2019 sur PC “Vivez le récit déchirant d’Amicia et de son petit frère Hugo, livrés à eux-mêmes au cœur des heures les plus sombres de l’Histoire. Pourchassés par l’Inquisition et cernés par l’avancée inexorable des hordes de rats, Amicia et Hugo vont apprendre à se connaître et à compter l’un sur l’autre. Submergés par l’adversité, ils devront lutter pour survivre et trouver leur rôle dans ce monde impitoyable. 1349. La peste ravage le Royaume de France. A travers les champs de bataille et les villages dévastés par la maladie, Amicia et son petit frère Hugo sont poursuivis sans relâche par l’Inquisition. Sur leur chemin, ils uniront leurs forces avec d’autres enfants laissés orphelins par la guerre, et tenteront de repousser l’invasion des rats grâce au feu et la lumière. Dans leur lutte pour survivre, ils devront faire face à des horreurs sans nom, soutenus uniquement par le lien qui unit leur destin. Alors que leur aventure commence… le temps de l’innocence touche à sa fin” A Plague Tale: Innocence, les recommandations matérielles. Le titre A Plague Tale: Innocence est offert durant une semaine. L’opération est signée Epic Games Store. Elle se termine le 12 /08/2021 à 17H. Développé par Asobo Studio et édité par Focus Home Interactive, A Plague Tale: Innocence est un jeu solo d’aventure et d’action. Le joueur est plongé dans une aventure se déroulant au Moyen-Age. Le jeu a débarqué le 14 mai 2019 sur PC “Vivez le récit déchirant d’Amicia et de son petit frère Hugo, livrés à eux-mêmes au cœur des heures les plus sombres de l’Histoire. Pourchassés par l’Inquisition et cernés par l’avancée inexorable des hordes de rats, Amicia et Hugo vont apprendre à se connaître et à compter l’un sur l’autre. Submergés par l’adversité, ils devront lutter pour survivre et trouver leur rôle dans ce monde impitoyable. 1349. La peste ravage le Royaume de France. A travers les champs de bataille et les villages dévastés par la maladie, Amicia et son petit frère Hugo sont poursuivis sans relâche par l’Inquisition. Sur leur chemin, ils uniront leurs forces avec d’autres enfants laissés orphelins par la guerre, et tenteront de repousser l’invasion des rats grâce au feu et la lumière. Dans leur lutte pour survivre, ils devront faire face à des horreurs sans nom, soutenus uniquement par le lien qui unit leur destin. Alors que leur aventure commence… le temps de l’innocence touche à sa fin” La configuration minimale repose sur un processeur Core i3-2120 ou une puce FX-4100 X4, 8 Go de RAM et une GeForce GTX 660 (Radeon HD 7870). Pour du confort le passage à un Core i5-4690 ou un FX-8300, 16 Go de RAM et une GeForce GTX 970 (Radeon RX 480) est recommandé. Dans les deux cas le jeu nécessite 50 Go d’espace de stockage pour son installation. Pour profiter de cette opération, il faut se connecter à son compte sur le client Epic Games Store. Si vous n’avez pas de compte, il suffit d’en créer un. L’offre est accessible sur la page d’accueil. A noter qu’une fois téléchargé, le jeu reste accessible, à vie, dans votre bibliothèque. L’offre prend fin le 18 aout prochain à 17h.
  19. Sur Windows 10, comme sur les versions précédentes, il est possible de modifier le type de compte d'un utilisateur, y compris de lui accorder le rôle Administrateur. Voici comment procéder. Tout comme une entreprise, votre ordinateur dispose d’une hiérarchie dans ses utilisateurs. Selon les rôles, il est possible ou non de réaliser certaines fonctionnalités. Avec Microsoft Windows, le rôle le plus élevé, le plus puissant, si l’on peut dire, est le rôle administrateur. Il permet d’accéder à toutes les fonctionnalités de Windows, permettant notamment de modifier la manière dont le système d’exploitation tourne. Ceci est très important dans la mesure où cela peut aussi empêcher un compte standard de réaliser des modifications qui pourraient impacter négativement la machine, sa sécurité comme ses performances, par exemple. Choisir l’administrateur est très important. Voici justement comment changer l’administrateur sur Windows 10. Qu’est-ce qu’un compte Administrateur ? Un compte Administrateur, dans Windows 10, permet à l’utilisateur concerné de faire ce qu’il veut, ou presque, sur l’ordinateur. Il donne un accès total au système, y compris à la modification des paramètres globaux, l’installation des applications, la suppression des fichiers, les changements des paramètres de sécurité, etc. Quelle différence entre un compte Standard et un compte Administrateur ? Les comptes Administrateur ont un accès complet à Windows et ses paramètres. Les comptes Standard, eux, sont limités. Si vous partagez un ordinateur chez vous, à l’école ou au bureau, créer des comptes Standard est un bon moyen de vous assurer que la machine n’est pas trop impacté au quotidien. Si vous êtes seul(e) à utiliser la machine, vous passer Administrateur est probablement une bonne idée. Vous n’aurez pas à jongler à chaque fois que c’est nécessaire. Changer l’administrateur sur Windows 10 Méthode n°1 Cliquez sur le menu Démarrer puis Paramètres. Sélectionnez Comptes puis Famille et autres utilisateurs. Cliquez sur le compte à modifier puis Changer de type de compte. Dans la liste déroulante, sélectionnez Administrateur et cliquez sur OK. Méthode n°2 Cliquez sur le menu Démarrer, tapez Panneau de Configuration et Entrée. Dans Comptes utilisateurs, cliquez sur Changer de type de compte. Cliquez sur le compte à modifier puis Changer de type de compte. Sélectionnez Administrateur et cliquez sur Changer de type de compte. À noter, en donnant à quelqu’un le rôle Administrateur, ce dernier peut faire tout ce qu’il veut. Y compris impacter négativement la machine. Comme Microsoft l’avertit sur sa page : “Un utilisateur avec un compte administrateur peut accéder à tout sur le système, et les malwares que cet utilisateur rencontrerait pourraient utiliser les permissions Administrateur pour infecter ou endommager des fichiers sur le système. N’accordez ce niveau de privilèges que lorsque c’est absolument nécessaire et à des gens en qui vous avez confiance.” En savoir plus Comment savoir si son ordinateur est prêt pour Windows 11 Comment supprimer les anciens fichiers de mise à jour Windows Comment afficher les extensions de fichiers sur Windows 10
  20. A l’approche du Week End l’Epic Games Store propose un nouveau jeu gratuit, Mothergunship. L’offre ne dure qu’une semaine. Cette promotion se termine le 5 aout à 17h. Developpé par Terrible Posture Games et édité par Versus Evil, Mothergunship a débarqué sur PC le 17 juillet 2018. Il s’agit d’un FSP d’action et Roguelike de type Bullet Hell “MOTHERGUNSHIP est un mélange explosif de FPS et de bullet hell aux options de personnalisation d’armes délirantes. À vous de vous équiper de votre arsenal déjanté et de terrasser une armada de robot-aliens qui ont conquis la Terre. Fabriquez des guns monstrueux, affrontez des boss gigantesques et relevez les défis d’un chaos aléatoire en vous frayant un chemin jusqu’au cœur de l’armada ennemie pour atomiser le MOTHERGUNSHIP !” Mothergunship, les recommandations matérielles Mothergunship Le jeu demande au minimum un processeur Core i5-4430 ou une puce AMD FX-6300 couplé à 4 Go de mémoire vive. Du coté carte graphique, il est sollicité une GeForce GTX 750 Ti 2 Go ou une Radeon R7 265. Pour du confort il est recommandé un processeur Core i5-6600K ou une puce Ryzen 5 1600, 8 Go de RAM et une solution graphique de type GeForce GTX 1060 3 Go ou Radeon RX 580 4 Go. Dans les deux cas l’installation nécessite 5 Go d’espace disque. Pour profiter de cette opération, il faut se connecter à son compte sur le client Epic Games Store. Si vous n’avez pas de compte, il suffit d’en créer un. L’offre est accessible sur la page d’accueil. A noter qu’une fois téléchargé, le jeu reste accessible, à vie, dans votre bibliothèque. L’offre prend fin le 5 aout prochain à 17h.
  21. La première bêta de Windows 11 est arrivée. Après une présentation officielle il y a quelques jours, Microsoft livre la nouvelle version de son OS sur un plateau. Il s'agit pour le moment d'une préversion, mais qui s'avère pleinement fonctionnelle. Voici comment la télécharger. Les rumeurs disaient vrai : la première build de Windows 11 vient tout juste d'arriver en ce lundi 28 juin. Disponible en téléchargement libre, il suffit d'être un membre du programme Windows Insider pour y accéder. C'est assez simple et ouvert à tous. À l'heure où nous écrivons ces lignes, la build 22000.51 se présente sous la forme d'une mise à jour depuis Windows 10. Les fichiers ISO ne sont pas encore disponibles, mais il est fortement probable qu'ils le soient dans les prochains jours. La build en question permet de se familiariser avec certaines des principales nouveautés de Windows 11. On y retrouve le nouveau placement des boutons de la Barre des tâches, les bords arrondis des fenêtres ou encore les Widgets, qui permettent de consulter les actualités et la météo en un clin d'œil depuis une fenêtre qui s'affiche à gauche de l'écran. On y profite également d'autres nouveautés, qui n'étaient pas présentent dans la build qui a fuité plus tôt dans le mois. L'Explorateur de fichiers fait partiellement peau neuve, puisque le ruban s'allège et n'utilise plus le système d'onglets comme c'était le cas depuis Windows 8. Un nouveau menu contextuel fait également son apparition, avec des bords arrondis et affichant en priorité les tâches les plus courantes. En outre, le centre de notification et d'action est désormais divisé en deux sections. Enfin, dernières nouveautés et pas des moindres : Windows 11 dispose désormais d'une nouvelle application Paramètres qui a subi un énorme lifting, tout comme le Microsoft Store. COMMENT TÉLÉCHARGER LA BÊTA DE WINDOWS 11 ? Pour accéder au système d'exploitation, rien de plus simple : Rendez-vous sur le site Windows Insider afin de vous inscrire au programme de test et de mise à jour. Sinon, depuis Windows 10, vous pouvez aussi presser sur les touches [Windows] + [I] pour accéder à l'application Paramètres. Rendez-vous sur Mises à jour et sécurité, puis cliquez sur Programme Windows Insider Pressez le bouton Commencer, puis choisissez un compte Microsoft. Cliquez sur +. Vous voilà désormais membre du programme Windows Insider Après avoir redémarré votre PC, retournez sur l'application Paramètres, puis cliquez sur Mises à jour et sécurité. Restez cette fois sur l'onglet Windows Update. Cliquez sur Rechercher des mises à jour. Le téléchargement et l'installation de Windows 11 peuvent alors commencer. En revanche, ne perdez pas de vue qu'il s'agit d'une préversion. Elle n'est pas forcément très stable et certaines fonctions manquent encore à l'appel. Comme à l'accoutumée, nous vous conseillons fortement de l'installer sur un PC secondaire, ou sur un 2e disque dur ou une 2e partition de votre PC principal. Télécharger la première build de Windows 11 via le site Windows Insider
  22. Windows 11 sera disponible à la fin de l’année pour tout le monde. Pour l’installer, il faudra disposer d’une puce TPM 1.2 ou 2.0, présente sur tous les PC aujourd’hui. S’il est ancien, votre ordinateur pourrait ne pas en disposer, mais ce n’est pas une fatalité. Windows 11 a été présenté en grandes pompes par Microsoft la semaine dernière. Si la firme de Redmond a volontiers dévoilé les nouveautés de son OS, elle est restée évasive sur beaucoup de points. Heureusement pour nous, elle les a éclaircies après coup. C’est le cas pour la configuration minimale. A lire aussi – Windows 11 : nouveautés, date de sortie, tout savoir sur le nouvel OS de Microsoft Microsoft a donné une configuration minimale pour l’installation de Windows 11. Parmi les exigences requises, la présence d’une puce TPM (2.0 recommandée). Cette puce dédiée à la sécurité est présente sur tous les PC récents, mais il se pourrait que votre vieille machine n’en dispose pas. Théoriquement, vous ne pourrez donc pas installer le système d’exploitation. Comme l’indique Windows Latest, il existe cependant deux moyens de contourner le problème. WINDOWS 11 PEUT S’INSTALLER GRÂCE À DEUX MÉTHODES La première est simple. Lorsque vous lancerez l’installation, une fenêtre s’affichera vous indiquant que votre ordinateur ne peut faire tourner Window 11. Il faut alors modifier le registre en tapant Shift+F10. Il faut alors lancer regedit.exe et créer une nouvelle entrée « LabConfig » sous la mention HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\Setup. Dans LabConfig, il faut ensuite créer deux entrées : BypassTPMCheck=dword:00000001 BypassSecureBootCheck=dword:00000001 Cela permettra à l’installation de passer outre la nécessité d’avoir une puce TPM. Windows Latest décrit également une autre méthode utilisant cette fois le fichier ISO. Lorsque celui-ci sera disponible, il faudra aller dans le dossier d’installation et remplacer le fichier appraiserres.dll par le même, mais cette fois issu du fichier ISO de Windows 10. Il faudra ensuite créer une image disque en utilisant un logiciel comme Rufus ou Anyburn. Dans tous les cas, si vous avez un PC qui n’est pas préhistorique, vous devriez pouvoir lancer Windows 11 sans souci. Dans le cas contraire, ces deux méthodes pourraient vous aider. Le système d’exploitation devrait arriver dans les mois qui viennent, puisque Microsoft vise la fin de l’année pour son déploiement. Pour rappel, Windows 11 ne veut pas changer drastiquement l’expérience Windows 10, mais apporte tout de même son lot de nouveautés, notamment une refonte visuelle, ou encore la compatibilité avec les applications Android.
  23. Les icônes présentes sur le bureau de Windows 10 s’accompagnent d’un petit texte. Une astuce assez simple permet de le supprimer. Une icône est parfois par très explicite ce qui explique la présence d’un petit texte. Généralement il s’agit d’un nom de l’application s’il s’agit d’un raccourci, du nom du fichier en cas de document ou de la nature d’un contenu dans le cas d’un dossier. Ce petit texte est personnalisable. L’opération passe par un clic droit sur l’icône afin de sélectionner « renommer ». Si aucun texte n’est précisé la validation n’engendre pas la suppression de nom. Il est obligatoirement conservé. A première vue il n’est donc pas possible d’effacer le nom d’une icône sur le bureau. Windows 10, il est possible de supprimer le nom d’une icône Windows 10 – Icône sans nom sur le bureau En réalité c’est possible à l’aide d’une petite astuce. Une fois l’icône sélectionnée, appuyer sur F2 (raccourci pour le fonction « Renommer »), Effacez le texte présent, En maintenant la touche Alt du clavier tapez 255 puis validez. Et voila l’icône a perdu son texte.
  24. La grande promesse d’iOS 14.5 était la possibilité de permettre aux utilisateurs de reprendre le contrôle de leurs données, en empêchant les applications de suivre tous leurs mouvements. Cependant, des applications comme Facebook ont toujours accès à certaines de vos données. Après avoir installé la nouvelle mise à jour iOS 14.5 sur leurs iPhone, les utilisateurs ont été accueillis sur leurs applications par l’App Tracking Transparency (ATT), la nouvelle fonction anti-pistage d’Apple. En effet, les applications sont désormais obligées de vous demander la permission avant de suivre votre activité, ce qui n’a évidemment pas plu aux réseaux sociaux tels que Facebook. Agacé par les nouvelles restrictions d'Apple pour protéger la vie privée, le réseau social américain avait menacé les utilisateurs d’iPhone de devenir payant. Même si Facebook ne peut plus voir tout ce que vous faites si vous n’acceptez pas l’option, ce n’est pas pour ça que l’application arrêtera totalement de vous pister. COMMENT L’IMITER LE SUIVI DE FACEBOOK ? Si vous avez installé la nouvelle mise à jour iOS 14.5, Facebook a sûrement déjà dû vous demander d’accepter ou non le pistage publicitaire. Si ce n’est pas le cas, suivez la manipulation ci-dessous : Rendez-vous dans les Réglages de votre iPhone Allez dans Confidentialité Cliquez sur Suivi Décochez Autoriser les demandes de suivi des apps Confirmez en choisissant Demander aux apps d'arrêter le suivi Facebook devrait à présent vous demander votre accord pour activer le pistage publicitaire. Refuser va déjà vous permettre de retirer un grand nombre d’options surveillant votre utilisation, mais Facebook continuera toujours secrètement de vous espionner. Heureusement, il est possible de limiter manuellement le suivi de Facebook en fouillant dans les paramètres. À lire également – iPhone : comment empêcher Facebook de vous pister avec iOS 14.5 ? Pour cela, rendez-vous dans le menu de Facebook puis dans « Paramètres et confidentialité » et dans « Paramètres ». En descendant, vous trouverez plusieurs options relatives à votre confidentialité. Si vous désirez protéger votre vie privée, il est recommandé de désactiver les services de localisation dans l’option du même nom. Il vous faudra également désactiver l’option de reconnaissance faciale, qui vous permet de taguer facilement des amis et des connaissances sur des photos et des vidéos. N’hésitez pas non plus à modifier les paramètres dans « profil et identification », vous aurez donc par exemple le choix de définir qui peut voir les publications dans lesquelles vous êtes mentionnés.
  25. Microsoft a officiellement commencé le déploiement de Windows 10 May 2021 Update. Une première vague d’ordinateurs est concernée. A l’image des précédentes mises à jour de fonctionnalités Windows 10, la procédure d’installation de 21H1 est simple. Elle se résume à quelques clics de souris. Microsoft propose en parallèle d’autres méthodes. Il est par exemple possible de télécharger les ISOs d’installation. Si votre ordinateur est éligible le plus simple cependant est de se diriger vers Windows Update afin de lancer une recherche des mises à jour. Windows 10 May 2021 Update, rendez-vous dans Windows Update Le service Windows Update de Windows 10 Dans l’hypothèse ou tout au vert May 2021 Update devrait faire son apparition. Par contre le déploiement vient seulement de commencer, la disponibilité est encore limitée. A cela s’ajoute des sécurités de la part de Microsoft. Si l’OS rencontre un problème, son déploiement est automatiquement mis en pause sur l’ensemble des configurations susceptibles de rencontrer la même défaillance. Microsoft explique cette approche en soulignant « Dans le contexte actuel, nous savons que vous comptez plus que jamais sur vos PC. Par conséquent, nous prenons une approche mesurée pour le déploiement de May 2021 Update. Nous limitons sa disponibilité au cours des prochaines semaines pour nous assurer une expérience de téléchargement fiable pour tous. […] En outre, certains appareils peuvent avoir un problème de compatibilité […] Dans ces cas, nous n’offrirons pas cette mise à jour tant que nous ne serons pas convaincus que vous aurez une bonne expérience de mise à jour. » A noter que les appareils sous Windows 10 20H1 ou 20H1 sont visés par une mise à jour mensuelle de qualité. La procédure d’installation est normalement rapide. Le système d’exploitation s’accompagne de deux problèmes connus. Le premier concerne le son. Il est possible dans certaines situations qu’un problème de bruit aigu soit constater. Ce bug affecte également Windows 10 2004 et 20H2. Une solution existe en attendant la publication d’un correctif. La deuxième défaillance concerne l’IME (Input Method Editor) avec la langue Japonaise et l’obtentions des bons caractères Furigana. Microsoft confirme que ce bug affecte également les versions précédentes de Windows 10, à savoir 2004 et 20H2.