Welcome to The Forum

Enregitrez vous maintenant pour disposer de toutes les fonctions du site comme créer un blog,un club,un mur comme les réseaux sociaux etc...

Une fois enregistré , vérifiez votre boite mail. Puis cliquez sur le lien pour confirmer votre inscription.

Ainsi vous pourrez vous connecter en tant que membre et profiter de toutes les fonctions

😆

 

Search the Community

Showing results for tags 'éligibles'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Blogs

  • les News Geek
  • GOTHcraft

Categories

  • les catégories des articles
    • Videos
  • News du site et du forum
  • infos divers,buzz
  • News Windows 10
  • Logiciel Windows
  • Astuces windows 10
  • pilote/ divers
  • Matériel PC
  • Jeux Windows
  • consoles+jeux
  • Smartphone iPhone et Logiciels android News
  • News Linux
  • Les News Android

Categories

  • Sharwares Windows
  • games windows with online
  • games window whithout online
  • emulateur for Windows and games (roms)

Forums

  • forum home
    • Présentation
    • News et Infos du Site
    • demandes
    • old posts
    • coup de geule
  • les news geek's Bienvenue

Product Groups

There are no results to display.

Categories

  • Videos buzz
  • videos clips
  • stream de jeux
  • humour

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me

Found 4 results

  1. Nintendo propose trois consoles : la Switch Lite, la Switch et la Switch Oled. Laquelle acheter ?Chacune a ses arguments. Voici notre comparatif complet. La Switch Oled est disponible depuis le 8 octobre. Une déclinaison de la console de Nintendo qui s’accompagne parmi d’autres nouveautés, d’un écran plus grand et Oled. Son prix est en conséquence plus élevé que les Switch et Switch Lite : 319,99 €. Avec cette nouvelle console, la firme nippone s’adresse à un public à la recherche d’une expérience aussi bonne en nomade qu’en salon, quatre ans après la sortie de la première Switch. Mais chaque édition possède ses propres arguments. Quelles sont donc les différences entre les Switch, Switch Lite et Switch Oled ? Laquelle est faite pour vous ? Voici ce qu’il faut savoir à propos des consoles de Nintendo. Switch, Switch Lite et Switch Oled : trois tailles pour trois usages différents Nintendo pense ses Switch comme une gamme. Trois consoles pour répondre à trois usages différents. Switch > Salon 80% Nomade 20% Switch Lite > Salon 0% Nomade 100% Switch > Salon 50% Nomade 50% La Nintendo Switch s’adresse à un usage nomade occasionnel. Elle permet de jouer dans les meilleures conditions sur un téléviseur et de reprendre ses parties en déplacement avec l’écran LCD intégré de 6,2 pouces. Les Joy-Cons peuvent se détacher et permettent de jouer à l’ensemble du catalogue de jeux, contrairement à la Switch Lite. Nintendo Switch 269,90€ > Amazon La Switch Lite se destine à un usage 100% nomade. Sorte de renouvellement de l’expérience 2DS – dans le sens console pas cher et aux fonctions réduites – la console est compacte et ne peut être branchée à un téléviseur. Son écran LCD est plus petit avec une diagonale de 5,5 pouces. Nintendo Switch Lite 196,29€ > Amazon La Switch Oled embarque, quant à elle, un écran OLED de 7 pouces aux bordures affinées. Cette technologie permet l’affichage de couleurs vives et un contraste infini lors des sessions en nomade. Ajoutons qu’un pied ajustable plus grand est présent, facilitant son positionnement, manettes en mains loin du téléviseur. Comme la Switch, elle est livrée avec un dock pour être liée au téléviseur. Dans ce cas, elle se comporte comme son aînée avec un affichage en 1080p (et toujours 720p en nomade). Une console 50% à domicile, 50% en extérieur. Son poids est aussi supérieur de 24g à la console de base. Nintendo Switch Oled 319,99€ > Fnac Switch Switch Lite Switch Oled Dimensions 23,9 x 10,2 x 1,39 cm 20,8 x 9,11 x 1,39 cm 24,2 x 10,2 x 1,39 cm Poids 398 g 275 g 422 g Taille d’affichage 1 280 x 720 pixels 1 280 x 720 pixels 1 280 x 720 pixels Définition en mode portable 1 280 x 720 pixels 1 280 x 720 pixels 1 280 x 720 pixels Définition en mode docké 1920 x 1080 pixels Non supporté 1920 x 1080 pixels Contrôleurs Joy-Cons détachables Non supporté Joy-Cons détachables SoC Tegra X1 (Logan/Mariko) Tegra X1 (Mariko) Tegra X1 (Mariko) Processeur Proc20 nm / quad-core Cortex-A57 / quad-core Cortex-A53 à 2 GHz Proc20 nm / quad-core Cortex-A57 / quad-core Cortex-A53 à 2 GHz Proc20 nm / quad-core Cortex-A57 / quad-core Cortex-A53 à 2 GHz RAM 4 Go 4 Go 4 Go Taille du stockage 32 Go 32 Go 64 Go Stockage externe microSD microSD microSD Jeux supportés Tous Jeux disposant d’un mode portable uniquement Tous Wi-Fi 802.11 ac 802.11 ac 802.11 ac Réseau filaire Adaptateur en option Adaptateur en option Port Ethernet Sortie vidéo dock avec sortie HDMI Non supporté dock avec sortie HDMI Batterie Lithium-ion 4310 mAh Lithium-ion 3570 mAh Lithium-ion 4310 mAh Autonomie de 2 à 6,5 heures de 3 à 7 heures de 4,5 à 9 heures Couleurs Gris/rouge ou Gris/bleu Turquoise, jaune, gris et cyan/magenta (édition Pokémon Epée et Bouclier) Néon (Bleu/rouge) ou Blanche Date de sortie 3 mars 2017 20 septembre 2019 8 octobre 2021 Prix 269,99 € 199,99 € 319,99 € Quelle est la Switch la plus puissante ? En termes de puissance, toutes les Switch embarquent la même fiche technique. A propos de l’Oled, on pourra préciser que Nintendo a réduit la taille de son système de refroidissement dans un souci de gain de place. Une opération indolore a priori, la Switch originale ayant un refroidissement surdimensionné. En 2017, la première Switch proposait un processeur Tegra X1 customisé par NVIDIA. Une gravure en 20 nm, quad-core ARM Cortex A57 couplé à un quad-core Cortex A53 cadencé à 2 GHz et circuit graphique Maxwell. Depuis septembre 2019, Nintendo embarque une évolution de cette puce sur sa Switch V2 : le Mariko. Il est gravé plus finement (16 nm) et offre des tensions de fonctionnement diminuées, ce qui améliore sensiblement l’autonomie. Sortie en 2019, la Switch Lite est pourvue de cette fameuse plateforme Mariko. Idem pour la Switch Oled, bien évidemment, à l’exception près que son superbe écran Oled lui permet de booster son autonomie encore un peu plus. Quelle Switch a la meilleure autonomie ? En 2019, la Switch Lite dépassait sa grande sœur en terme d’autonomie. Débarrassée des manettes amovibles, la console permettait de jouer de 3 à 7 heures contre 2 à 6h30 heures précédemment. En guise d’exemple, Zelda Breath of the Wild profitait d’une autonomie de 3 heures sur la Switch contre 4 heures pour la version Lite. Une réussite également possible grâce à une puce Nvidia Tegra X1 modifiée (le Mariko), plus économe. Et deux ans après ce gain d’autonomie, la Switch Oled va plus loin. Dotée d’une batterie de même capacité que la Switch, 4310 mAh, la console offre entre 4h30 et 9h de temps de jeu. Lors de notre test de la Switch Oled, Metroid Dread a tenu 5h30 en conditions réelles avec la luminosité automatique. Switch V1 Switch Lite Switch Oled Vidéo YouTube luminosité à 100% 4h52 3h24 3h17 Test d’autonomie des Nintendo Switch Comment expliquer ce bond d’autonomie sans changement de la batterie ? Par la technologie OLED, moins énergivore. Celle-ci est basée sur des pixels qui émettent leur propre lumière. Quand du noir est affiché, ils s’éteignent, tout simplement, et ne consomment donc plus d’énergie. En plus d’afficher une meilleure colorimétrie et une image plus contrastée, l’écran OLED permet de gagner en autonomie. LCD, Oled, 720p, quelle Switch a le meilleur écran ? La Switch traditionnelle possède un grand écran LCD 720p de 6,2 pouces. Accusant 4 années d’ancienneté, ne vous attendez pas à des miracles. La console possède de belles qualités, mais sa réflectance peut vite rebuter lors d’une utilisation nomade. Nous avons retesté sa dalle lors de notre essai de la Switch Oled. Le résultat est moyen. Les couleurs sont faussées, trop froides et le contraste est limite, mais passable. Sa luminosité est assez haute, mais le souci de réflectance nuit à son utilisation en extérieur. Bref, ce n’est pas un premier choix pour jouer en nomade. La Switch Lite est plus petite, sans surprise, avec un écran LCD 720p de 5,5 pouces. Cette taille réduite permet un affichage plus fin, le ratio définition/taille d’écran jouant pour elle. Nos mesures révèlent un écran amélioré. La colorimétrie est juste. En revanche, le contraste est moins bon que la Switch classique. Et les couleurs sont toujours un peu trop froides. Quant à la luminosité, c’est aussi moins bon. Difficile d’utiliser la Switch Lite en extérieur. La Switch Oled arrive, quant à elle, avec un nouvel écran. Un écran pensé pour un usage nomade avec des bordures plus fines de 5 mm et une confortable diagonale de 7 pouces. L’OLED permet d’afficher une meilleure colorimétrie et un contraste infini pour des noirs vraiment noirs, le tout en 720p comme les Switch et Switch Lite. La colorimétrie de la Switch Oled s’avère impeccable, comme nous avons pu le vérifier dans notre test, mais demande au joueur d’aller dans les options (Paramètres > Console > Saturation de l’écran de la console > Couleur standard). Le réglage par défaut affiche des couleurs trop vives et saturées qui correspond aux palettes utilisées dans les jeux de Nintendo. Le rendu est vibrant, mais ne reflète pas la réalité. Pas gênant sur Super Mario Odyssey, moins aguicheur dans Skyrim. La Switch Oled gagne cette manche sur le terrain de la qualité d’écran en nomade. Les trois consoles fonctionnent en 1080p lorsqu’elles sont dockées. Enfin, la sortie HDMI du dock de la Switch Oled est compatible 4K, mais la fonction n’est pas activée. Compatibilité des jeux La Switch et la Switch Oled font tourner tous les jeux disponibles. En revanche, la Switch Lite tire un trait sur les jeux nécessitant de jouer Joy-Cons en main, à moins d’utiliser la console posée sur une table et d’y appairer une paire de manettes à 70 €… A priori, on dit au revoir aux party games tels que Super Mario Party. La console se destine à une utilisation solitaire, ou en réseau, mais pas pour du multi en local (bien que possible). Une signalétique, visible ci-dessus, permet de savoir si un jeu est compatible sur la console 100% nomade. Comment transférer ses sauvegardes d’une Switch à l’autre ? Si vous optez pour l’achat de deux consoles (ou des trois), le transfert de sauvegardes est disponible. Trois solutions s’offrent à vous. Le cloud du Switch Online La plus simple, via le cloud du Switch Online (abonnement payant à partir de 3,99 € par mois). Le transfert de compte En transférant le compte d’une Switch à l’autre comme ceci. Attention, cette opération supprime le compte de la console source. A utiliser pour un changement de console, par exemple. a) Sur la console source : Dans le menu HOME, Paramètres de la console > Utilisateur > Transférer un utilisateur Poursuivre et sélectionner Console source pour choisir le contenu transféré depuis la console Choisir Continuer pour commencer les préparatifs de transfert b) Sur la console cible : Dans le menu HOME, Paramètres de la console > Utilisateur > Transférer un utilisateur Poursuivre et sélectionner Console cible pour indiquer que le transfert a lieu sur cette console Choisir Se connecter et entrer l’adresse mail/identifiant du compte Nintendo, sélectionner Se connecter > Suite c) De nouveau sur la console source : Attendre que la console cible soit trouver puis sélectionner Transférer Le transfert débute, attendre la fin du processus Une fois le processus terminé, sélectionner Quitter Le transfert de sauvegardes Plutôt que transférer un compte, il est possible d’envoyer une sauvegarde d’une Switch à l’autre, de quoi poursuivre sa partie sur une Switch Lite, par exemple. Rappelons qu’il ne s’agit pas d’une copie : une fois le transfert effectué, le fichier sur la console source disparaît ! Cette fonctionnalité n’est disponible que pour les utilisateurs liés à un même compte Nintendo. Et précisons que l’on ne peut transférer qu’une sauvegarde à la fois. a) Sur la console source : Dans le menu HOME, Paramètres de la console > Gestion des données > Transférer des données de sauvegarde Sélectionner Envoyer des sauvegardes vers une autre console puis l’utilisateur cible Choisir le jeu dont vous souhaitez transférer la sauvegarde Sélection Envoyer les données de sauvegarde b) Sur la console cible : Dans le menu HOME, Paramètres de la console > Gestion des données > Transférer des données de sauvegarde Sélectionner Recevoir des sauvegardes puis rapprocher les Switch Lorsque le transfert est terminé, choisir OK. Quelle est la meilleure Switch pour jouer sur son téléviseur ? Écartons d’entrée de jeu la Switch Lite. La console 100% nomade n’ayant pas de dock, impossible de jouer sur téléviseur. Aucun hack n’est possible puisque la puce de sortie vidéo est absente de la console. Quant à savoir quelle console est la plus optimale pour jouer sur téléviseur entre la Switch et la Switch Oled, la réponse est simple : les deux. Les consoles disposent toutes deux d’un dock permettant de devenir une console de salon en 1080p. Mais la Switch Oled pourrait prendre de l’avance dans le futur. Un youtubeur a découvert que la console est équipée d’un port HDMI 2.0, voir HDMI 2.1, offrant au dock une sortie vidéo en 4K à 60 FPS. De plus, la Switch Oled est la seule de la gamme à disposer nativement d’un port Ethernet. De quoi stabiliser sa connexion pour le jeu en ligne. A noter que tous les docks sont interchangeables. L’une des théories veut que Nintendo conserve le dock de la Switch Oled pour une future… Switch Pro, même si son existence est fermement démentie par la firme nippone. Quelle est la meilleure Switch pour jouer à plusieurs en nomade ? Toutes les consoles peuvent se connecter à des manettes supplémentaires et profiter du multijoueur en nomade. Mais la plus apte est la Switch Oled. Elle profite du plus grand écran en plus d’un pied plus solide permettant d’adopter plusieurs positions. Avec sa dalle de meilleure qualité, elle permet de discerner plus d’éléments lors d’une partie impliquant d’autres joueurs (comme lors d’une partie nerveuse de Super Smash Bros. Ultimate). Sans oublier qu’elle souffre moins des reflets que la Switch. 9/ Les accessoires de la Switch sont-ils compatibles avec les Switch Lite ou Oled ? La Switch Oled est compatible avec l’ensemble des accessoires de la Switch. Avec des dimensions similaires, vous pouvez réutiliser vos housses de transport. Ce n’est pas le cas d’une Switch Lite qui a des Joy-Cons attachés et offre des mensurations bien plus petites. En outre, la Switch Lite n’a pas de dock comme les Switch et Switch Oled et ne peut pas profiter du Nintendo Lab. En revanche, vous pouvez connecter des manettes à la Switch Lite, même des Joy-Cons. D’autres accessoires fonctionnent comme les adaptateurs pour des ports USB supplémentaire
  2. Le Patch Tuesday d’octobre 2021 a donné naissance à la toute première mise à jour cumulative Windows 11. Visant la sécurité, elle apporte des dizaines de corrections. Normalement elle ne devait pas concerner les PC Windows 11 non éligibles. En réalité les choses sont différentes. Windows 11 s’accompagne d’une configuration minimale plus exigeante que celle de Windows 10. Ce choix a fait couler beaucoup d’encre car des dizaines de millions d’ordinateurs se retrouvent abandonnés. Normalement sur le papier ils ne sont pas autorisés à profiter de ce nouvel environnement de Microsoft. Leur unique possibilité est de rester ou d’adopter Windows 10 dont la maintenance est assurée au moins jusqu’en 2025. Ce choix de Microsoft n’est cependant pas très clair car Windows 11 s’installe sans problème sur du matériel normalement incompatible. Le géant est allé jusqu’à donner une solution pour contourner ses propres restrictions. II n’est donc plus surprenant que l’OS fonctionne actuellement sur du matériel non pris en charge. Windows 11, une première maintenance pour tout le monde Officiellement Microsoft déconseille la manœuvre. De plus la firme a annoncé que la maintenance de ces ordinateurs ne sera pas assurée. Il s’avère que la toute première mise à jour cumulative Windows 11 s’installe sur ces machines. Ces configurations censées ne pas pouvoir profiter de ces correctifs en profitent en réalité. C’est une bonne nouvelle. Est-ce un indice pouvant indiquer que les PC ne répondant pas au minimum requis pour installer Windows 11 peuvent tout de même profiter de l’OS avec sérénité ? Difficile de se prononcer pour le moment. Les différents retours sur reddit indiquent que ladite mise à jour cumulative a été déployée sur leurs ordinateurs comme toute autre mise à jour. Microsoft a expliqué qu’installer Windows 11 sur du matériel non pris en charge pouvait engendrer des problèmes. “Sur les machines Windows Insider, celles qui ne répondaient pas à la configuration minimale requise avaient 52 % plus de plantages en mode noyau (écrans bleus) que celles qui répondaient aux exigences. Les machines qui répondaient aux exigences ont fourni une expérience sans incident à 99,8 % qui est gérée efficacement par les OEM et les IHV grâce à une gestion moderne des mises à jour des pilotes.” Pour le moment nous n’avons pas encore de chiffre concernant la présence de Windows 11 sur des PC non pris en charge. Les retours parlent d’un téléchargement et d’une installation sans problème sur des PC équipé d’un Core i7-6700K, d’un Core i5-7400, de processeurs AMD non pris en charge, d’un A8-7600
  3. Si vous souhaitez installer Windows 11 sur un PC non éligible, Rufus peut vous aider. Cet utilitaire populaire à pour objectif de créer à partir d’une image ISO un support d’installation. La dernière version bêta (3.16) s’accompagne d’une bonne nouvelle. Elle apporte la prise en charge de Windows 11. En clair Rufus peut désormais créer un support d’installation Windows 11 en ignorant certaines vérifications. Nous parlons ici des contraintes imposées par Microsoft concernant la mémoire vive, le TPM et le Secure Boot. Il est donc possible de se créer une petite clé USB pour installer l’OS sur n’importe quel ordinateur même ceux non pris en charge. C’est une bonne nouvelle pour d’innombrable ordinateurs. Leurs configurations sont capables de faire tourner Windows 11 mais elles ne sont pas autorisés à l’obtenir via Windows Update. Microsoft ne recommande pas de le faire. D’un autre coté la firme a donné une méthode pour y parvenir… bizarre. Windows 11 et les PC non éligibles Selon Microsoft, si vous installez Windows 11 sur un appareil non éligible, des problèmes sont possibles allant jusqu’à des plantages. Des BSOD seraient possibles en raison de vieux pilotes incompatibles et non mis à jour. Microsoft a expliqué “Sur les machines Windows Insider, celles qui ne répondaient pas à la configuration minimale requise avaient 52 % plus de plantages en mode noyau (BSOD) que celles qui répondaient aux exigences. Les machines qui répondaient aux exigences ont fourni une expérience sans incident de 99,8 % qui est gérée efficacement par les OEM et les IHVs grâce à une gestion moderne des mises à jour des pilotes.” Si vous souhaitez savoir si votre appareil est « éligible » à la mise à niveau gratuite, vous pouvez utiliser l’application Contrôle d’intégrité du PC de Microsoft. Enfin la firme a indiqué que ces PC Windows 11 ne seront pas concernés par les mises à jour de sécurité. Leur maintenance ne sera pas assurée. Il faudra envisager un retour sous Windows 10 dont la prise en charge est prévue au moins jusqu’en 2025.
  4. L’utilitaire « Windows 11 Upgrade » permet d’installer le nouveau Windows sur n’importe quel PC. Que votre ordinateur soit éligible ou non à la mise à jour gratuite, l’application propose trois installations différentes. Windows 11 s’accompagne de beaucoup de changement mais sa configuration minimale requise est source de polémique. Les restrictions mises à en place par Microsoft empêchent des millions de PC d’adopter ce nouvel environnement. Dans la réalité les choses sont différentes puisqu’une configuration normalement incompatible est parfaitement capable d’accueillir le nouveau système d’exploitation du géant. Il n’est donc pas étonnant que certains utilitaires voient le jour afin de faciliter le travail aux utilisateurs. C’est le cas de « Windows 11 Upgrade ». Gratuite, cette application permet d’installer Windows 11 sur un ordinateur non pris en charge. Son point fort est de proposer trois approches différentes pour le faire. Cela va d’une simple mise à niveau en conservant fichiers et programmes, une mise à niveau en conservant que les fichiers ou une installation à partir de zéros à l’aide de l’image ISO téléchargée. La vérification de la configuration système requise est contournée ce qui permet de profiter de l’OS sur un ordinateur normalement non éligible. Windows 11 et les PC non éligible Du coté de Microsoft le discourt est bizarre. Elle indique qu’il n’est pas recommandé d’installer Windows 11 sur un ordinateur non pris en charge. Cependant en parallèle nous avons droit à une solution pour contourner ses propres restrictions. La situation est donc bizarre, étrange pour ne pas dire loufoque. “Microsoft recommande de ne pas installer Windows 11 sur un appareil qui ne répond pas à la configuration minimale requise pour Windows 11. Si vous choisissez d’installer Windows 11 sur un appareil qui ne répond pas à ces exigences, et que vous reconnaissez et comprenez les risques, vous pouvez créer les valeurs de clé de Registre suivantes et contourner la vérification de TPM 2.0 (au moins TPM 1.2 est requis) et la famille et le modèle de processeur.” Le déploiement de Windows 11 est débuté depuis quelques jours. Le calendrier prévoit que la mise à niveau gratuite sera proposée à l’ensemble des PC éligible d’ici l’été 2022.