• Articles

    Our website articles
    • pirate
      Selon certaines indiscrétions AMD travaille activement sur ses prochaines générations de processeurs exploitant la technologie « X3D Packing ». Ceci concerne en particulier les puces Milan-X.
      Nous savons depuis mars 2020 qu’AMD travaille sur la technologie « X3D Packing ». Son objectif est de poursuivre une conception dans l’espace des prochaines générations de processeur avec un empilement des « die ». Une fuite révèle que le nom de code de la première famille à profiter de ce nouveau design pourrait étre « Milan-X ». Il est probable que les cœurs utilisés soient issus de l’architecture Zen 3.
      Milan-S, que savons-nous ?
      Ce nom de code a été confirmé par une autre source toujours non officielle. Milan-X reste encore bien mystérieux.  Une feuille de route d’AMD avance que l’augmentation du nombre de cœurs ne serait pas la priorité contrairement à un « boost » du coté de la bande passante. Cette gamme viserait les centres de données.
      Pour le moment il est encore difficile d’entrevoir des solutions « grand public » exploitant cette technologie. Il est certain que si le succès est là elle débarquera un jour ou l’autre sur le marché “Mainstream”. Actuellement le focus est la conception MCM (Multi-Chip-Module) et surtout l’architecture hybride mariant différents types de cœurs.

    • AMD va probablement adopter la même approche que celle d’Intel avec l’adoption du format LGA. Nous savons depuis quelques jours que ce changement important est prévu dans les prochaines années. Le LGA change de manière importante le rendu du processeur. Les broches seront déportées au niveau du socket de la carte mère.
      Un premier cliché vient de faire son apparition. Il montre l’arrière de ce nouveau type de puce AMD. Nous pouvons observer que les 1 718 contacts s’étendent sur tout le substrat en fibre de verre du processeur. Il n’y a aucun composant électrique de visible. 
       
      Face arrière d’un processeur Raphael d’AMD (Plateforme AM5) au format LGA 1718
      Processeur AMD Raphael LGA 1718
      Nous retrouvons une flèche sur le côté droit indiquant l’orientation du processeur. L’ensemble affiche des dimensions de 40 x 40 mm. Du coup cette puce sera à peu près de la même taille que les actuels Ryzen au format AM4. A titre de comparaison, le LGA 1700 utilisé par Intel pour sa prochaine génération Core va donner naissance à une puce dont la base affiche des dimensions de 37,5 mm x 45 mm. Elle ne sera donc pas carrée mais rectangulaire.
      La plateforme AM5 va normalement prendre en charge la mémoire DDR5 mais sans rétrocompatibilité avec le DDR4. Il serait prévu un support du dual Channel et du PCIe 4.0 (28 lignes). Le chipset X670 successeur de l’actuel X570 donnera naissance aux cartes mères haut de gamme.

    • Gigabyte dévoile sa Radeon RX 6900 XT XTREME WATERFORCE WB 16G. Proposée au travers de sa marque gaming Aorus, la belle vise les configurations disposant d’un Watercooling DIY.
      En effet nous retrouvons vers version personnalisée de la carte de référence d’AMD. Son originalité est de s’équiper d’un système de refroidissement liquide demandant une connexion à une boucle existante.  Le constructeur annonce l’utilisation d’une technologie de « Détection des fuites ». Elle couvre l’ensemble des raccords et du bloc d’eau. En clas de signe d’une fuite, une alerte se met en place au travers d’un clignotement de la lumière
      Aorus Radeon RX 6900 XT XTREME WATERFORCE WB 16G, 4 ans de garantie 
       
      AORUS Radeon RX 6900 XT XTREME WATERFORCE WB 16G
      L’ensemble s’accompagne d’une robe personnalisable au travers d’un éclairage RGB Fusion 2.0. La carte profite également d’une plaque arrière en métal et d’une conception répondant aux critère de la charte qualité Ultra Durable.
      Cette AORUS Radeon RX 6900 XT XTREME WATERFORCE WB 16G est annoncée avec une garantie de 3 ans mais une année supplémentaire est offerte en cas d’inscription sur le site de la construction dans les 30 jours suivant l’achat.
      Le communiqué de presse de précise aucun tarif.

    • En ce moment chez la Fnac, vous pouvez profiter du Samsung Galaxy A12 128Go à prix mini ! Le smartphone passe même sous la barre des 190€. 
       
      https://www.fnac.com/Smartphone-Samsung-Galaxy-A12-6-5-Double-SIM-128-Go-Noir/a15674584/w-4?awc=12665_1622023349_b7328ae33317985a54f42872007653e2&ectrans=1&Origin=Awin284749
      Le smartphone Samsung Galaxy A12 128Go est à seulement 189€ au lieu de 229€. Mais attention, cette réduction exceptionnelle n'est valable que quelques jours. Alors pour en profiter, rendez-vous vite sur le site de la Fnac !
      LE SAMSUNG GALAXY A12 : UN SMARTPHONE D'ENTRÉE DE GAMME QUI A TOUT D'UN GRAND
      Sortis début 2021, le Samsung Galaxy A12 fait sensation depuis, et pour causes. Doté d'un SoC Mediatek couplé à 4Go de RAM et 128Go de stockage, il est plus que performant pour un smartphone à moins de 250€.
      Autre point fort du smartphone : sa batterie. Très puissante, elle propose pas moins de 5000 mAh et permet ainsi au smartphone de tenir plusieurs jours sans coupure.
      Côté photo, le Samsung Galaxy A12 séduit tout autant avec un module photo grand-angle à l'avant de 8Mpx et 4 modules photo arrières :
      Un grand-angle de 48Mpx. Un ultra grand-angle de 5 Mpx. Un capteur en profondeur f/2.4 de 2Mpx. Un capteur grand-angle f/2.4 de 8Mpx. Son écran de 6,5 pouces bénéficie d'une définition de 1600 x 720 px et d'une résolution de 264 ppp avec des images bien contrastées. Il permet des captations vidéo en Full HD et est compatible avec le Bluetooth 5.0.
      Avec de belles finitions, surtout pour son prix, et une autonomie à couper le souffle, le Samsung Galaxy A12 est finalement une pépite du constructeur coréen qu'il serait dommage de rater, surtout pour seulement 189€. Il est polyvalent, sobre, esthétique, endurant et performant. Que demander de plus ?
      En effectuant votre achat dès maintenant sur le site de la Fnac, vous bénéficiez des frais de livraison gratuits, de 4 mois d'abonnement offerts pour la plateforme de streaming musical Deezer Premium et d'un mois d'abonnement offert pour la nouvelle plateforme de streaming de documentaires BrutX.

    • Avis aux fans des aventures du célèbre homme-araignée ! Les jeux Marvel's Spider-Man sur PS4 et Marvel's Spider-Man Miles Morales sur PS5 font l'objet d'offres intéressantes chez Amazon. Le premier jeu cité est affiché à moins de 15 euros alors que le deuxième affiche une réduction de 27%. 
      https://www.amazon.fr/dp/B01H1M8PYC?tag=phonandroidwp-21
      https://www.amazon.fr/Marvels-Spider-Man-Miles-Morales-PlayStation/dp/B089X9PTFD?tag=phonandroidwp-21
      Alors que l'édition 2021 des Days of Play a officiellement démarré ce mercredi 26 mai, il est possible de faire de bonnes affaires sur des titres PS4 et PS5.
      En ce moment, Amazon permet à ses membres d'acquérir Marvel's Spider-Man sur PS4 à seulement 14,99 euros au lieu de 39,99 euros (soit 25 euros de remise immédiate). Quant à Marvel's Spider-Man Miles Morales sur PS5, il est à 43,99 euros au lieu de 59,99 euros (ce qui correspond à 16 euros de réduction).
      Sorti en 2018, Marvel's Spider-Man sur PS4 donne la possibilité au joueur d'incarner Peter Parker dans la ville de New-York qui fait face à une menace emmenée par des “super vilains”. De son côté, comme son nom l'indique, Marvel's Spider-Man Miles Morales invite le joueur à se mettre dans la peau de Miles Morales. Le personnage reprend le rôle de Spider-Man qui est vêtu d'un costume noir et sera confronté à des aptitudes inédites comme la bio-électricité et la bio-invisibilité. 
      Alors que l'édition 2021 des Days of Play a officiellement démarré ce mercredi 26 mai, il est possible de faire de bonnes affaires sur des titres PS4 et PS5.
      En ce moment, Amazon permet à ses membres d'acquérir Marvel's Spider-Man sur PS4 à seulement 14,99 euros au lieu de 39,99 euros (soit 25 euros de remise immédiate). Quant à Marvel's Spider-Man Miles Morales sur PS5, il est à 43,99 euros au lieu de 59,99 euros (ce qui correspond à 16 euros de réduction).
      Sorti en 2018, Marvel's Spider-Man sur PS4 donne la possibilité au joueur d'incarner Peter Parker dans la ville de New-York qui fait face à une menace emmenée par des “super vilains”. De son côté, comme son nom l'indique, Marvel's Spider-Man Miles Morales invite le joueur à se mettre dans la peau de Miles Morales. Le personnage reprend le rôle de Spider-Man qui est vêtu d'un costume noir et sera confronté à des aptitudes inédites comme la bio-électricité et la bio-invisibilité.
       

    • Microsoft semble décidé à apporter des changements majeurs à son système d’exploitation Windows 10. Le géant est à l’origine d’offres d’emplois laissant entendre certains changements importants et radicaux.
      Nous savons depuis plus mois que Microsoft va apporter des changements à l’interface de Windows 10. En début d’année une première offre d’emploi a confirmé le développement d’une mise à jour « revigorante » pour l’OS. Malheureusement les détails officiels s’arrêtent là. En clair nous n’avons pas beaucoup d’information concernant « Sun Valley ».
      Les fuites, les indiscrétions ou encore les indices trouvés au travers du programme Windows Insider annonce un nouveau look, de nouvelles icônes, un Fluent Design plus généralisé ou encore l’adoption de coins arrondis et des fenêtres dites flottantes. Certains ont même évoqué de nouvelles transitions.
      Windows 10, vers une transformation en profondeur
      Une nouvelle offre d’emploi (via WindowsLatest) publiée en début de mois confirme que Microsoft souhaite changer « radicalement » l’expérience utilisateur de sa plate-forme Windows. Cette transformation va se faire progressivement au cours des prochaines années.
      L’offre explique
      “Nous sommes maintenant sur un voyage de plusieurs années pour révolutionner la plate-forme Windows UX en offrant les meilleures expériences interactives, mettant en vedette du matériel de pointe.”
      Le poste est en relation avec l’équipe “Project Reunion“. Sa mission est de “définir, concevoir, planifier, construire des améliorations majeures à la plate-forme Windows UX“.
      En parallèle l’équipe en charge de l’expérience « Windows » est aussi sur un plan de plusieurs années “pour réimaginer cette plate-forme dans le but de permettre les meilleures expériences interactives sur Windows“. Elle travaille sur l’apparence et le rendu proposés par Windows.
      Au final Microsoft souhaite améliorer la cohérence globale de son OS. Les premiers pas dans cette direction sont prévus cette année lors du lancement de Windows 10 21H2. Normalement nous allons assister à l’implémentation des coins arrondis, des nouvelles icônes et d’une nouvelle police en plus de pleins d’autres changements. Cette mise à jour nommée Sun Valley va moderniser certains éléments majeurs de l’interface comme le centre de notification, le menu démarrer et la barre des tâches

    • Le connecteur USB-C va changer et se moderniser. La nouvelle version proposera une recharge plus puissante pour les PC portables et de nouvelles options de connexions. 
      En quelques années, l’USB-C s’est imposé comme le connecteur universel présent sur de plus en plus d’appareils. Aujourd’hui, on peut utiliser l’USB-C pour charger son smartphone sous Android ou son ultraportable, son casque Bluetooth, sa manette Xbox ou PS5 et beaucoup d’accessoires. Ce connecteur est cependant assez limité par son âge. Finalisé en 2019, l’USB-C avait bien besoin d’une mise à jour, ce que l’USB-IF, chargé du standard, apporte avec la version 2.1 de mai 2021.
      Voici les nouveautés de cette version 2.1.
      UNE CHARGE À 240 W POUR LES PC PORTABLES
      L’USB-C offre plusieurs modes de recharge et notamment le fameux 5 V/1,5 A qui permet de charger un smartphone à 7,5 W ou le mode 5V/3A pour le charger à 15 W. Avec le Power Delivery, la norme se permettait d’aller jusqu’à 20 V et 5 A de façon configurable, pour autoriser les systèmes de charge rapide sur les petits appareils, mais aussi et surtout une charge jusqu’à 100 W sur les PC portables. 
       
      Le port USB-C du Dell XPS 13 (2020)
      C’est ce qui permet un système de charge standard sur tous les ultraportables aujourd’hui. On peut, avec le même chargeur et le même câble, remplir la batterie d’un MacBook Air, d’un Dell XPS 13, d’un Asus ZenBook ou d’un Acer Swift pour ne citer qu’eux.
      Problèmes : les PC portables plus gourmands, notamment équipés d’une carte graphique, demandent souvent plus de puissance que 100 W. C’est ce que vient résoudre l’USB-C 2.1 en acceptant jusqu’à 48 V/5 A soit 240 W maximum. Pour cela, elle intègre la norme USB Power Delivery Extended Power Range, ou EPR.
      À titre d’exemple, cela permettrait de charger l’Asus Strix Scar 17 pouces en USB-C.
        ATTENTION, IL FAUT UN NOUVEAU CÂBLE ET UN NOUVEAU CHARGEUR
      Comme nous l’avons dit, ce mode de recharge utilise l’USB PD EPR qui est une nouvelle norme de recharge plus puissante. Pour fonctionner, le consortium demande explicitement que les câbles compatibles soient bien labellisés « EPR » et qu’ils soient compatibles avec la charge à 5 ampères et 50 volts.
      Il faudra donc bien faire attention d’acheter des câbles et des chargeurs certifiés EPR et USB-C 2.1. Ces nouveaux câbles devraient arriver sur le marché dans les mois à venir, plus probablement d’ici au début de l’année 2022.
      USB4 ET DISPLAYPORT 2.0
      La nouvelle version de l’USB-C trace aussi le chemin vers une adoption plus forte de l’USB4 et du DisplayPort 2.0. Le premier a déjà commencé à faire son apparition sur des PC, notamment ceux qui sont équipés de la technologie Thunderbolt 4.
      Mais la force de l’USB-C est sa gestion des « alt mode » qui permet d’utiliser des protocoles alternatifs à l’USB comme le DisplayPort. Ce dernier passe désormais à la version 2.0 qui promet en USB-C Alt Mode de gérer trois écrans 8K (7680 x 4320 pixels) à 120 Hz avec un encodage 10 bits (HDR) ou un écran 16K à 60 Hz avec encodage 10 bits.
      L’USB-C 2.1 devrait rapidement être adopté par l’industrie. On trouve parmi ses auteurs des firmes comme Intel, Apple, Microsoft, AMD, Dell, DJI, Foxconn, Google, ou encore Lenovo pour n’en citer que quelques-unes.
       

    • Sur Android 12, le Dual-SIM va être facilité avec l'intégration du Smart Forwading. Une interface cachée est déjà présente dans la bêta 1 de l'OS. 
       
      Le capteur d’empreintes au dos du Pixel 5 // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid
      Depuis 2019, Google travaille sur le Smart Forwarding, c’est-à-dire la capacité que possède un téléphone doté de deux cartes SIM de transmettre un appel arrivant dans une carte SIM vers l’autre, même si la carte SIM recevant l’appel ne capte pas.
      Google semble enfin décidé à passer à la vitesse supérieure sur cette fonctionnalité via Android 12. La nouveauté concernerait surtout les Pixel fabriqués par le géant américain.
      LE SMART FORWARDING DÉJÀ VISIBLE
      Le Smart Forwarding est d’ores et déjà présent dans les paramètres des applications de la nouvelle bêta d’Android sur le Pixel 5, selon le site Android Police. Cependant, il n’est pas encore visible. Le journaliste qui a déniché cette information est parvenu à accéder à cette fonctionnalité en utilisant l’application Activity Launcher, qui permet de lancer les activités cachées des apps. 
          
      Voici un aperçu de l’interface, assez simpliste, prévue pour le Smart Forwarding. Les seules informations visibles à l’écran sont la capacité d’activer ou non la fonctionnalité et les numéros des deux SIM du téléphone. Bien sûr, étant donné qu’il s’agit d’une interface invisible aux utilisateurs, il doit s’agir d’une version non prévue pour être montrée au public. Cela étant, cela confirme l’arrivée prochaine d’un vrai système de Smart Forwading.
      Aucune indication ne précise non plus pour quelles générations de Pixel la fonctionnalité est prévue, le jour où elle sortira. 
      Android 12 : nouveautés et smartphones compatibles avec la mise à jour Android 12 est d’ores et déjà disponible sur certains smartphones en bêta. Liste des nouveautés, smartphones compatibles… retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur cette nouvelle version de l’OS de Google.
      Lire la suite 
       
      GOOGLE PIXEL 5 Fiche produit Voir le test Disponible à 579 €

    • Le Galaxy A22 5G de Samsung n’est toujours pas officiel, pourtant, il n’a presque plus aucun secret. Aujourd’hui, c’est son prix qui fuite. Ce sera le smartphone 5G le moins cher de la marque coréenne, puisqu’il serait vendu un peu plus de 200 euros. 
       
      La 5G s’installe progressivement dans le paysage des télécoms en France et tous les constructeurs misent dessus. Au début réservé aux produits haut de gamme, la connectivité 5G s’est faite une place sur les téléphones moins chers et Samsung compte bien tirer son épingle du jeu avec le Galaxy A22 5G.
      Aujourd’hui, le site GSMArena nous donne le tarif du Galaxy A22 5G en Europe. Il serait vendu à 185 euros hors-taxes. En ajoutant lesdites taxes, le terminal grimperait au-delà des 200 euros. Le prix de 229 euros est ainsi évoqué par le journal. Ce serait le smartphone 5G le moins cher vendu par Samsung, se plaçant en dessous de l’A32 5G, qui lui dépasse les 250 euros.
      LE GALAXY A22, UN SMARTPHONE MODESTE
      Pour ce modèle, Samsung mise bien entendu sur la présence de la connectivité 5G. Pour le reste, nous aurions un produit très classique. Il serait ainsi équipé d’un écran LCD de 6,4 pouces en 1080p. Comme nous pouvons le voir sur les rendus, il ne disposerait pas de poinçon, mais d’une encoche à son sommet.
      A lire aussi – Test Galaxy A52 5G : un milieu de gamme des plus réussi, et pourtant…
      A l’intérieur, nous devrions trouver un processeur MetiaTek Dimensity 700, lui aussi modeste avec 64 Go de stockage extensible via microSD. A l’arrière, un module photo doté de trois capteurs : un de 48 mégapixels, un de 5 mégapixels et un de 2 mégapixels. Pour finir, le Galaxy A22 proposerait une batterie de 5000 mAh compatible avec une recharge de 15 Watts. Bref, un terminal modeste qui mise avant tout sur la 5G et qui remplacera le Galaxy A21s dans le catalogue Samsung.
      Pour le moment, le Galaxy A22 n’est pas officiel et nous devons nous contenter de fuites. Selon ces dernières, il devrait être présenté dans le courant de l’été, pourquoi pas en juillet. Ce n’est peut-être pas le produit le plus séduisant du constructeur, mais cela devrait être l’un des plus vendus.

    • Windows va bientôt recevoir l'une des plus importantes mises à jour de la dernière décennie, annonce fièrement Microsoft. Le géant de l'informatique a en effet profité de sa conférence annuelle dédiée aux développeurs pour teaser les prochaines nouveautés de son système d'exploitation. Microsoft fait probablement référence à la mise à jour Sun Valley de Windows 10, dont le déploiement est imminent.  
      Du 25 au 27 mai 2021, Microsoft organise une série de conférences pour les développeurs : BUILD 2021. Organisé depuis 2011, cet événement permet au groupe de lever le voile sur les prochaines améliorations de ses produits, comme Azure ou Windows.
      Lors de la conférence d'ouverture, Satya Nadella, l'actuel PDG de Microsoft, a d'ailleurs brièvement teasé les nouveautés qui seront bientôt apportés au système d'exploitation Windows. Le cadre ne mâche pas ses mots et promet l'une des plus importantes mises à jour de la décennie.
      Lire également : Windows 10 Sun Valley – les applications de Microsoft vont aussi avoir un nouveau design
      MICROSOFT TEASE LA MISE À JOUR SUN VALLEY DE WINDOWS 10
      “Bientôt, nous partagerons l'une des mises à jour les plus importantes de Windows de la dernière décennie afin de libérer de plus grandes opportunités économiques pour les développeurs et les créateurs” affirme Satya Nadella, soucieux de faire monter le suspense. Quelques semaines plus tôt, Panos Panay, chef de produit chez Microsoft, abondait dans le même sens et se disait “tellement excité” par la future mise à jour de Windows.
      “Je l'ai auto-hébergé au cours des derniers mois et je suis incroyablement excité par la prochaine génération de Windows. Notre promesse est la présente : nous créerons plus d'opportunités pour chaque développeur Windows aujourd'hui et accueillerons chaque créateur qui est à la recherche de la plateforme la plus innovante, nouvelle et ouverte pour construire, distribuer et monétiser des applications. Nous sommes impatients d'en partager d'autres très bientôt” détaille le dirigeant de Microsoft.
      Windows 10X ayant récemment été annulé, on imagine que Satya Nadella évoque la mise à jour Sun Valley (21H2) de Windows 10. La mise à jour devrait apporter plusieurs nouveautés de taille, comme une toute nouvelle fenêtre de l'Invite de commandes, un nouveau design pour les menus flottants ou encore un nouveau gestionnaire de batterie. Plus globalement, Microsoft a retravaillé tout le design de l'interface. La firme devrait dévoiler la version finale de la mise à jour Sun Valley lors d'une prochaine conférence en ligne.
       

    • Une fuite dévoile quelques informations autour de la prochaine plateforme AM5 d’AMD. Elle est censée accompagner la prochaine génération de processeurs  Zen 4. Elle sera en concurrence directe avec la plate-forme LGA 1700 basée sur les chipsets 600 series d’Intel.
      Que faut-il retenir ?
      La plateforme AMD AM5 sera en concurrence à la plateforme LGA 1700 d’Intel
      Prise en charge de la DDR5
      Socket passant du PGA ou LGA avec 1718 broches
      Le X670 sera le chipset « vitrine »
      Pas de PCIe 5.0 ?
      Il se dit que cette plateforme AM5 va incarner la plus grande avancée d’AMD depuis plusieurs années. Elle va succéder à l’AM4 qui est exploité depuis plusieurs générations de processeur Zen. L’introduction de l’architecture Zen 4 va s’accompagner de la plateforme AM5. Elle va proposer un important changement.
      AMD va suivre les pas d’Intel en abandonnant le PGA au profit du LGA. En clair les broches ne seront plus du coté processeur mais du coté carte mère. L’AM5 va donc prendre la forme d’un socket LGA 1718 soit 18 broches de plus que le LGA 1700 prévu par Intel pour sa prochaine génération Core, Alder Lake.
      Plateforme AM5 d’AMD, quelques détails
      La plate-forme AM5 va s’appuyer sur une nouvelle série de chipset (600 series). Le X670 est censé incarner l’offre vitrine en équipant les cartes mères haut de gamme. L’une des importantes nouveautés sera la prise en charge de la DDR5 à mode dual channel. Il est déjà annoncé le support de fréquence allant de 4800 MHz à 10 000 MHz.
      Par contre si Intel compte adopter le PCIe 5.0 l’affaire n’est pas très claire pour AMD. Il se dit que le support du PCIe 5.0 sera de la partie mais sans être activé…. 
       
      Feuille de route AMD autour de l’architecture Zen
      La génération de processeur Ryzen Zen 4 (Raphael) est censée offrir un gain de performance notable. Il est y attendu une hausse de l’IPC de +25% face à la génération actuelle ce qui est loin d’être négligeable.

    • Gigabyte propose au travers de sa gamme AORUS Gen4 7000s Prem, des SSD NVMe M.2 PCIe 4.0 imposants. Ils s’accompagnent d’un système de refroidissement musclé afin d’éviter toute baisse des débits en raison d’une température élevée.
      C’est au travers de sa marque gaming Aorus que Gigabyte dévoile d’impressionnant SSD NVMe M.2. Cette famille AORUS Gen4 7000s Prem s’équipe d’un système de refroidissement unique avec l’usage de deux caloducs en charge de transporter la chaleur vers un petit radiateur positionné en hauteur. 
       
      L’ensemble profite d’un revêtement en nanocarbone et demande de la prudence vise à vis à de son intégration. Par exemple il faut prévoir une hauteur minimale de 44.7 mm.
      AORUS Gen4 7000s Prem, détails
      Sous cette robe unique nous retrouvons des puces mémoire NAND Flash 3D TLC exploitées au travers d’un contrôleur Phison 5018-E18. La prise en charge du PCIe 4.0 x4 permet d’annoncer des débits musclés.  La gamme se compose de deux capacités avec du 1 et du 2 To. 
       
      La version 1 To (GP-AG70S1TB-P) est annoncé avec des débits de 7 Go/s et 5.5 Go/s en lecture et écriture séquentielles. Nous retrouvons une garantie de cinq ans et une endurance du 700 TBW. Les scores IOPS dans la manipulation de fichiers 4K sont de 350K et 700K en lecture et écriture aléatoires.
      L’édition 2 Ti GP-AG70S2TB-P s’accompagne de la même durée de garantie soit cinq ans mais son endurance est de 1400 TB. Le débit en écriture séquentielle grimpe à 6.85 Go/s tandis que les scores IOPS dans la manipulation de fichiers 4K sont de 652 et 700 K en lecture et écriture aléatoires.
      Nous n’avons pas d’information sur les tarifs.

    • Cooler Master annonce aujourd’hui le lancement de deux nouveaux châssis dans la gamme MasterBox Series : les modèles MasterBox 540 & MasterBox MB600L V2. La dualité de l’esthétique à l’œuvre sur ces modèles de châssis permet d’envisager des configurations mettant vraiment l’éclairage en valeur avec le modèle MasterBox 540 ou des systèmes plus minimalistes avec le châssis MasterBox MB600L V2.
      L’ADN de la gamme MasterBox Series profite d’une décennie d’évolution. Depuis le châssis MasterBox 5 jusqu’aux produits les plus récents annoncés aujourd’hui, chaque modèle profite toujours des dernières technologies disponibles. Les modèles MasterBox 540 et MasterBox MB600L V2 offrent toutes les innovations les plus récentes et répondent aux attentes de chacun en matière d’esthétique.
      MasterBox 540
      Un design vif et irisé recouvre l’ensemble de la façade du châssis MasterBox 540. Des bandeaux ARGB personnalisables rayonnent derrière la façade transparente pour une diffusion de lumière époustouflante. L’éclairage ARGB peut être paramétré pour correspondre à votre configuration via le contrôleur inclus et il peut également être synchronisé avec la carte mère pour une personnalisation encore plus poussée. 
       
      Boitier MasterBox 540 de Cooler Master
      La structure du châssis à la conception sans compromis permet le retrait de l’ensemble du panneau supérieur, ce qui facilite le passage de gros radiateurs, l’installation de ventilateurs et offre un meilleur accès général à l’intérieur du boîtier. De l’esthétique à la compatibilité des composants, le châssis MasterBox 540 étonne autant par son apparence que par son potentiel.
      MasterBox MB600L V2
      Chaque élément du MasterBox MB600L V2 a été créé à partir d’une palette élégante. Avec une finition brossée, une teinte subtile et l’hexagone minimaliste  Cooler Master, ce châssis PC ATX embellit votre configuration Gaming ou votre espace de travail et prend en charge les composants les plus performants. 
       
      Boitier MasterBox MB600L V2 de Cooler Master
       
      Le style est ici au service de l’évolutivité avec un système de ventilation avant, arrière et dans la zone supérieure qui offre de multiples options de montage pour l’installation de composants de refroidissement supplémentaires. L’hexagone Cooler Master en façade peut être éclairé via l’installation d’un ventilateur RGB ou ARGB optionnel. 6 ventilateurs peuvent être installés pour répondre au besoin des configurations les plus exigeantes.
      Des variantes du châssis MasterBox MB600L V2 sont disponibles avec un panneau latéral en verre trempé ou en acier, ainsi qu’avec l’option d’inclure une baie disponible pour l’installation d’un lecteur ODD.
      Disponibilité :
      Le châssis MasterBox 540 sera disponible au prix public conseillé de 114,99€.
      Le châssis MasterBox MB600L V2 sera disponible au prix public conseillé de 54,99€.

    • Le futur iPhone SE 2023 ferait l'impasse sur l'encoche. En lieu et place de cet élément distinctif, Apple miserait sur un écran troué similaire à celui qu'on trouve déjà chez la concurrence Android. Plusieurs années avant la sortie du téléphone compact, un talentueux graphiste a imaginé à quoi va ressembler ce futur iPhone.  
       
      Fort heureusement, Apple ne se contentera pas de reprendre chaque année la même recette. Dès 2023, la firme de Cupertino pourrait abandonner l'écran cerclé de grosses bordures pour proposer une dalle borderless, affirme Ross Young, PDG du cabinet d’analyse Display Supply Chain Consultants et source réputée du milieu.
      APPLE S'APPRÊTERAIT À BOULEVERSER LE DESIGN DE L'IPHONE SE
      Sur base de ces informations, un jeune graphiste appelé Apple Lab a mis au point de sublimes rendus montrant le design hypothétique de l'iPhone SE 2023. Comme l'affirme Ross Young, l'écran n'est plus gâché par des bordures épaisses comme des trottoirs. Apple loge discrètement la caméra frontale pour les selfies dans un minuscule poinçon centré sur la partie supérieure. De nombreux smartphones Android optent d'ores et déjà pour cette configuration.
      Ainsi, Apple aurait décidé de ne pas reprendre l'encoche présente sur les iPhone depuis l'iPhone X. De facto, on suppose que cet iPhone SE 2023 n'embarque pas la reconnaissance faciale Face ID, les capteurs TrueDepth étant logés dans l'encoche. Un capteur TouchID pourrait être placé sous l'écran voire sur le bouton d'alimentation, comme c'est le cas pour les derniers iPad Air.
      Sur la face arrière, on distingue un capteur photo unique dont le design rappelle beaucoup l'iPhone 6, l'iPhone 7 Plus ou encore l'iPhone 8 Plus. Evidemment, on vous invite à prendre ces rendus avec du recul. Plusieurs années avant la sortie, Apple peut encore changer son fusil d'épaule. On vous en dit plus dès que possible sur le futur iPhone SE. En attendant plus d'informations, n'hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires ci-dessous. 
       

       

    • Microsoft et Qualcomm annoncent l’arrivée d’un mini-PC qui a la particularité de tourner avec un processeur ARM. Il est destiné aux développeurs qui veulent créer des applications dédiées et sera vendu dans les Microsoft Store. C’est le premier produit conçu en partenariat entre les deux géants. 
       
      Microsoft vient d’annoncer la sortie prochaine d’un tout nouveau PC en collaboration avec Qualcomm. Cette petite boîte noire, qui rappelle le Mac Mini, est équipé d’un processeur ARM et de Windows 10. Il n’est pas destiné au grand public, puisqu’il veut avant tout séduire les développeurs. Ces derniers auront alors une machine pas chère pour tester leurs applications ARM64. Une manière de développer le marché des ordinateurs Windows tournant avec des processeur Snapdragon.
      Ce n’est pas la première machine développée par Microsoft avec un processeur ARM. En 2019, la firme de Redmond a sorti le Surface Pro X. Il s’agit d’un hybride avec clavier détachable équipée d’un SoC maison et dédié à la productivité. Il est vendu aux alentours des 1000 euros, ce qui n’est pas vraiment idéal pour les développeurs. Ce nouveau PC pallie donc ce problème, selon Miguel Nunes de Qualcomm :
      « Ce kit développeur apporte une alternative abordable par rapport aux autres terminaux. (…) ce kit donne aux développeurs plus de flexibilité qu’un notebook pour beaucoup moins cher. »
      MICROSOFT VEUT DÉVELOPPER LES PC AVEC SOC ARM
      Microsoft tente en effet d’être compétitif sur les configurations avec processeur ARM. L’enjeu n’est pas de concurrencer le M1 d’Apple, mais d'étendre le marché des PC à petit prix, un peu à la manière des Chromebook, mais sur Windows 10. Il y a peu, Windows 10X a été abandonné, mais ce n’est pas pour autant que la firme de Redmond ne va pas continuer dans cette voie. Ce Dev Kit permettra donc d’attirer les développeurs pour créer des applications et tester les émulations x64 sur Windows 10 pour prendre ainsi la relève de Windows 10X.
      Le PC de Microsoft et de Qualcomm ne sera pour l’instant destiné qu’au marché américain. Il sera vendu dans le courant de l’été dans les Microsoft Store. La firme de Redmond devrait en dévoiler un peu plus lors de sa fameuse conférence Build 2021 dédiée aux développeurs.

    • Le site de l’Autorité bancaire européenne héberge sans le vouloir des liens vers des sites de streaming malveillants. Des pirates sont en effet parvenus à installer une backdoor sur ce dernier pour y poster des fichiers PDF frauduleux. Cette attaque vient en réponse aux mesures de Google qui censurent les sites de téléchargement illégaux. 
       
      Cela fait plusieurs années que Google s’est engagé dans la lutte contre le téléchargement illégal. Pour ce faire, le moteur de recherche cache les résultats des requêtes clairement orientées pour les remplacer par des réponses conformes à la loi. Malgré un regain de la popularité des torrents lors du premier confinement de 2020, le dispositif semble porter ses fruits : le nombre de recherches vers des sites pirates a nettement baissé.
      Seulement voilà, Google est bien obligé d’afficher des réponses aux questions qui lui sont posées. Les pirates y voient là une opportunité de contourner la censure, tandis que d’autres payent le prix de la supposée légitimité de certains noms de domaines. C’est précisément ce qui s’est passé avec le site de l’Autorité bancaire européenne (EBA), qui se retrouve sans la savoir à faire la promotion de sites de streaming illégaux. 
       
      LES PIRATES DÉTOURNENT LES SITES OFFICIELS POUR ARNAQUER LEURS VICTIMES
      En tapant le nom d’un film suivi de celui d’un site de streaming connu, il arrive que le site de l’EBA apparaisse en haut des résultats. Les pirates ont infiltré ce dernier pour y intégrer des fichiers PDF remplis de contenus frauduleux. Malheureusement, le nom de domaine étant normalement sécurisé, les victimes tombent dans le panneau, pensant pouvoir lui faire confiance. Nombre de ces fichiers ont été supprimés au cours des derniers jours, mais de nouveaux sont régulièrement postés.
      Sur le même sujet : The Pirate Bay,… voici la liste des sites de téléchargement illégal censurés par Google
      Les PDF ciblent en priorité les films populaires du moment, notamment Army of the Dead ou encore Godzilla vs Kong, mais aussi certains films comme Fast and Furious 9, qui ne sont pas encore disponibles sur les plateformes de téléchargement. Une fois ouverts, les fichiers révèlent un lien vers des sites de streaming payants. En plus d’être illégaux, ces derniers donnent rarement accès au contenu promis. Notez que le site de EBA n’est pas le seul ciblé par ces attaques : celui du Département de la Sécurité Publique du Mississippi en a lui aussi été victime.
       
       

    • Chez Amazon, la Nvidia Shield TV Pro est actuellement à 199 € au lieu de 219 €.
      Le boîtier multimédia de Nvidia bénéficie actuellement d’une belle remise de 20 € chez Amazon. Il y a quelques semaines, la Nvidia Shield TV Pro était à prix cassé chez Cdiscount, si vous n’en aviez pas profité, c’est le moment car son prix passe de 219 € à 199,96 € chez Amazon. 
      Nvidia Shield TV Pro > 199 € chez Amazon 
      Nvidia Shield TV Pro est à petit prix chez Amazon
      Avec son design simple et épuré, la Nvidia Shield TV Pro se place partout sans encombrer votre intérieur. Avec ses dimensions de 15,9 x 9,8 x 2,6 cm pour un poids de 250 grammes, le boîtier saura se faire discret.
      La Nvidia Shield TV Pro est un boîtier multimédia très pratique. Grâce à ce seul support équipé du système d’exploitation Android, vous allez pouvoir y transférer tous vos films grâce à son système de stockage de 16 Go et son port USB capable d’accueillir un disque externe. Multifonction, la Shield pourra servir de NAS, de box de streaming ou de console via les jeux disponibles sur Google Play et GeForce NOW. La capacité de stockage est extensible avec une carte microSD. Le boîtier dispose de 3 Go de RAM et de la norme Dolby Vision HDR.
      Pour bénéficier de cette réduction de presque 20 €, il suffit d’ajouter le produit dans votre panier et de valider votre commande. La remise s’appliquera automatiquement. La livraison à votre domicile vous sera en plus offerte.

    • Le casque gaming Logitech G Pro bénéficie d’une réduction chez Amazon et passe de 99,99 € à 74,99 €.
      Pour ceux qui ne sont pas encore équipés ou qui veulent tout simplement investir dans une marque réputée et un produit de qualité, c’est le moment de passer votre commande. Le casque gaming Logitech G Pro est donc à 74,99 € au lieu de 99,99 €, soit une belle économie de 25 €. 
      Casque gaming Logitech G Pro > 74,99 € chez Amazon 

      Casque Logitech G Pro est à prix cassé chez Amazon
      Un son de qualité vous manque pour pouvoir vous plonger à 100 % dans vos univers lors de vos longues sessions de jeux vidéo ? Ce casque Logitech G Pro saura répondre à vos attentes, tout en tenant dans votre budget vu la promotion en cours chez Amazon.
      Grâce à son arceau en aluminium et à son bandeau en acier de haute qualité, le casque tiendra sans difficulté sur la durée et pourra être porté longtemps sans vous gêner. Avec ses transducteurs PRO-G de 50 mm, le produit offre un environnement sonore riche et clair. Avec son micro tige de 6 mm et sa large bande de fréquence, le rapport signal/bruit sera nettement amélioré pour une sensibilité plus élevée.
      Petit bémol concernant le son surround 7.1. Il est disponible sur le casque G Pro X, mais pas sur ce modèle en promotion. Il ne possède pas non plus les améliorations « Blue » associées à la filiale de Logitech, mais la voix sera tout de même nette. Toutefois pour le prix, on peut affirmer que ce casque Logitech G Pro haut de gamme sera idéal pour les gamers.

    • Roland Quandt a dévoilé l’intégralité de la fiche technique de la future tablette de Samsung, la Galaxy Tab S7 FE. Il semblerait que toutes les infos aient fuité sur le site officiel de Samsung en Allemagne.
      La Galaxy Tab S7 FE est une version beaucoup plus modeste des Galaxy Tab S7, mais elle conserve la même taille que le modèle le plus onéreux de la série, la Galaxy Tab S7+. 
      Le modèle de base de la Galaxy Tab S7 FE dispose d’un écran tactile LCD de 12,4 pouces avec une définition de 2560 x 1600 pixels et un taux de rafraîchissement de 60 Hz. Il ne s’agit donc pas d’un écran AMOLED, comme c’est le cas sur la Galaxy Tab S7+. D’ici quelques mois, on sait également que Samsung pourrait dévoiler des tablettes avec des écrans Mini-LED pour concurrencer le nouvel iPad Pro d’Apple.
      Elle est propulsée par le SoC Snapdragon 750G, qui est épaulé par 4 Go de RAM et 64 Go de stockage extensible jusqu’à 1 To avec une carte microSD. On s’attend également à l’arrivée de variantes qui proposeraient jusqu’à 6 Go de RAM et 128 Go de stockage.
      La Galaxy Tab S7 FE est compatible 5G
      Grâce à son processeur Snapdragon 750G, la Galaxy Tab S7 FE est compatible 5G, mais il s’agit d’une option payante. La tablette est alimentée par une grosse batterie de 10 090 mAh, compatible avec une recharge filaire maximale de 45 W (avec un chargeur de 45 W vendu séparément, elle passerait de 0 à 100 % en environ 190 minutes. Cette batterie offrirait jusqu’à 12 heures d’autonomie en 5G.
      La tablette dispose également de Samsung DeX, qui peut ajouter automatiquement des éléments d’interface similaires à ceux de Windows, comme une barre des tâches, des fenêtres et un « menu Démarrer », lorsque vous fixez un clavier. La tablette est également compatible avec le S Pen, le stylet de Samsung.
      Enfin, concernant le prix, Roland Quandt annonce que la Galaxy Tab S7 FE sera proposée à 649 euros dans sa version 5G de base. Deux coloris seront disponibles : « Mystic Black » et « Mystic Silver ». Il s’attend également à l’arrivée d’une version bleue et d’une version bronze plus tard dans l’année. En ce moment, si vous achetez une Samsung Galaxy Tab S7 ou S7+ sur le site officiel, vous recevrez un remboursement de 100 ou 150 €. 


    • Il sera possible de transférer ses appels d’une carte SIM à l’autre sur Android 12. Grâce à la fonctionnalité Smart Forwarding, l’utilisateur pourra choisir avec quelle carte SIM il veut décrocher. De cette manière, s’il dispose d’un abonnement chez deux opérateurs différents, il pourra bénéficier du meilleur réseau disponible. 
      Au-delà d’une profonde refonte de son design, Android 12 va également apporter son lot de nouvelles fonctionnalités qui promettent de faciliter la vie de l’utilisateur. On sent la volonté de Google de s’adapter aux besoins actuels, notamment en proposant App Pairs, qui va automatiser l’affichage de deux applications en même temps. On retrouve également la possibilité de mieux contrôler la collecte de données personnelles par les applications, grâce à un tout nouveau tableau de bord dédié.
      Ces dernières années, le marché des smartphones a vu arriver des appareils compatibles double SIM, pour les utilisateurs professionnels ou ceux qui souhaitent tout simplement avoir deux forfaits mobiles sans avoir à racheter un deuxième téléphone. Aussi, Google travaille depuis quelque temps sur une fonctionnalité permettant de transférer les appels entre deux cartes SIM. Cette dernière va finalement faire son apparition dans Android 12.
       
        CHOISISSEZ SUR QUELLE CARTE SIM RECEVOIR VOTRE APPEL AVEC ANDROID 12 Cette fonctionnalité, appelée “Smart Forwarding“, a été détectée au sein de la bêta du système d’exploitation, plus précisément sur le Pixel 5. Celle-ci se trouve dans les paramètres du smartphone, avec un simple bouton pour l’activer. Une fois chose faite, il est possible de configurer l’option pour décider d’avec quelle SIM l’appel sera reçu.
      Cela peut s’avérer extrêmement pratique dans les zones au réseau capricieux. Les opérateurs ne sont en effet pas tous égaux en matière de couverture. Il suffira donc aux utilisateurs d’opter pour celui qui propose le meilleur signal avant prendre leur appel, qui sera de facto de bien meilleure qualité.
      Sur le même sujet : Grâce à Apple et Google, il y aura 3,4 milliards d’eSIM dans les smartphones en 2025
      On ne sait pas encore si cette fonctionnalité sera disponible dès le déploiement officiel d’Android 12, ou si elle fera son arrivée dans une future mise à jour. Il n’est également pas impossible qu’elle soit uniquement réservée aux smartphones Pixel. Il faudra attendre le lancement d’Android 12 pour en avoir le cœur net.
       

    • Intel vient de confirmer que tout se déroule comme prévu afin que le 7 nm soit aux cœurs de son offre en 2023. Tout est au vert concernant Meteor Lake.
      La déclaration est rapide mais prometteuse. Le développement de Meteor Lake ne rencontre aucun problème jusqu’à maintenant. L’adoption du 7 nm suit son cours et une nouvelle étape vient d’être franchit. Désormais les équipes de développement se concentre sur la conception intégrale des processeurs Meteor Lake.
      Meteor Lake, rendez-vous en 2023
      Cette architecture va donner naissance normalement aux processeurs Core de 14ième génération. Il s’agira de la première génération à profiter du 7 nm. Le lancement « grand public » est programmé pour 2023. Ils profiteront d’une approche hybride. Ces processeurs seront pris en charge par les chipsets 600 series attendue dès cette année.
      Elle va accompagner le lancement d’Alder Lake, les Core de 12e génération prévue pour le quatrième trimestre 2021. Il va s’agir la aussi d’une première avec un important changements architectural. Intel va inaugurer sa conception hybride avec le mariage de gros cœurs « Golden Cove » visant les performances et de plus petits cœurs efficients appelés “Gracemont”.
      Tout ce petit monde va être proposé au travers d’un nouveau format obligeant un changement de carte mère. Ces processeurs exploiteront un socket LGA 1700.  Cette plateforme est également censée introduire une autre nouveauté, la prise en charge de la DDR5 !

    • Microsoft a commencé le déploiement mondial de Windows 10 21H1. Comme le veut la tradition l’approche est dite « par étape ». De manière contrôlée le système d’exploitation est proposé progressivement aux utilisateurs.
      Cette démarche permet à Microsoft de contrôler les installations. Elle permet de limiter le nombre de victimes en cas de graves problèmes.  Tout ceci veut dire que tout le monde ne peut pas encore récupérer 21H1 aussi nommé May 2021 Update a partir du Windows update.  A ce sujet Redmond explique
      “Nous allons limiter la disponibilité au cours des prochaines semaines pour nous assurer que l’expérience de téléchargement et d’installation soit fiable pour tous. […] En outre, sur les appareils pouvant rencontrer des problèmes de compatibilité nous ne proposerons pas la mise à jour tant que nous ne serons pas convaincus que l’expérience proposée par la mise à jour soit excellente. “
      Windows 10 May 2021 Update 
       
      Windows 10 21H1 alias May 2021 Update
      Cette première mise à jour de fonctionnalités 2021 est cependant disponible au travers de plusieurs canaux de distribution. Microsoft propose d’autres moyens pour récupérer et installer cette nouvelle version de Windows 10. La firme ne recommande pas forcement ces méthodes surtout si la mise à jour n’apparait pas automatiquement dans Windows Update.
      L’une de ces méthodes passe par l’outil de création de supports. Il vient d’être mis à jour pour prendre en charge 21H1. Cela veut dire que si l’impatience est « insupportable » vous pouvez vous tourner vers cet outil.
      Télécharger : Outil de création de support de Microsoft
      Il prend la forme d’un assistant qui vous guide afin de procéder à une mise à jour de votre appareil. L’opération peut prendre du temps en fonction des performances de la connexion internet et du PC. A noter que Microsoft promet que les appareils exécutant Windows 10 version 2004 ou 20H2 auront une expérience de mise à jour plus rapide.

    • Microsoft a pris la décision de faire évoluer la barre des tâches de Windows 10 avec l’arrivée d’un Widget. Nommé « Météo et actualité » il propose des prévisions météorologiques et un flux d’actualité issu de MSN.
      Son activation et son déploiement ont été confiés à la mise à jour cumulative KB5003173. Elle a visé les PC sous Windows 10 20H1 et 20H2. Cette démarche de Microsoft est une solution afin de proposer une sorte de version « Windows 10 » de l’application Google Discover disponible sous Android et iOS. Nous retrouvons des actualités qui apparaissent au-dessus de la barre des tâches, des options d’interaction et un contenu personnalisé répondant aux intérêts de l’utilisateur. C’est aussi un service permettant de proposer des articles MSN sans que l’utilisateur n’ait à le demander. Les sujets abordés sont divers allant de la politique aux divertissements en passant par la technologie.
      Windows 10 et le Widget “Météo et actualité” 
       
      Windows 10 et le Widget Actualités et météo de la barre des tâches
      Microsoft a déclaré que cette nouveauté allait se déployer de manière progressive. En clair si le coup d’envoi est donné du temps va être nécessaire pour que tout le monde puisse en profiter.
      Officiellement elle est ajoutée aux possibilités de Windows 10 lors de l’installation d’une mise à jour particulière KB5003173. Elle s’adresse uniquement aux ordinateurs sous Windows 10 20H1 ou 20H2. Normalement si aucun souci de compatibilité est présent le Widget fait son apparition immédiatement avec l’installation du KB.
      Cependant, tout n’est pas parfait. Des problèmes sont rencontrés. De manière général nous avons trois « grands » retours négatifs. Certains utilisateurs signalent que l’icône météo épinglée à la barre des tâches est floue. D’autres ont remarqué que le flux ne fonctionne plus si l’emplacement de la barre des tâches est modifié. Enfin le dernier souci est un arrêt du fonctionnement du Widget. Dans ce cas une fenêtre vide ou une animation de chargement apparait. A noter que pour ce dernier problème une solution existe. Il suffit de relancer « Explorer » à partir du gestionnaire des tâches.

    • "Pendant tout ce temps, nous ne sommes jamais intervenus. Jusqu'à aujourd'hui." Découvrez la première bande-annonce du film Les Éternels en VF. Les Éternels, en novembre au cinéma. Retrouvez toute l'actualité du Studio Marvel : - sur Facebook : http://facebook.com/MarvelFR - sur Twitter : http://twitter.com/MarvelFR - sur Instagram : https://www.instagram.com/marvelfr/ #LesEternels #Marvel

    • Un bon plan du coté de l'enseigne Auchan permet de bénéficier d'une tablette Samsung Galaxy Tab A8 offerte pour l'achat d'une tablette Samsung Tab S7 (128 Go, Wifi) avec en plus 100 euros de cagnotte reversés sur le compte fidélité et 100 euros d'ODR sur la S7. 
      https://www.auchan.fr/samsung-tablette-tactile-tab-s7-128go-wifi-noir/p-c1329847?
      Profitez de cette offre sur la Samsung Galaxy Tab S7 pour avoir en plus une Galaxy Tab A8 gratuitement. Auchan propose la tablette premium Wifi 128 Go à 719 €. De plus, une ODR de 100 euros permet de faire chuter son prix à 619 €. Pour bénéficier du remboursement différé, vous devez constituer votre dossier en suivant les instructions présentes dans les conditions de l'offre.
      Ce n'est pas tout puisque pour l'achat de la Galaxy Tab S7, Samsung vous offre également une tablette Galaxy Tab A8 (d'une valeur de 169,99 €).  L'offre est valable jusqu'au 31 mai 2021 inclus. La remise se fait immédiatement au panier et il suffit d'ajouter la Tab S7 et la Tab A8 dans ce dernier pour en bénéficier. Enfin, pour finir, vous avez aussi 100 euros crédités sur votre compte fidélité.
      Concernant la fiche technique de la Galaxy Tab S7, la tablette de Samsung est équipée d'un écran tactile de 11 pouces avec une résolution de 2560 x 1600 pixels, d'un processeur Qualcomm Snapdragon 865 Pro, d'un espace de stockage de 128 Go (extensible jusqu'à 1 To via carte microSD), d'une mémoire vive de 6 Go de RAM, d'une batterie de 8000 mAh et du système d'exploitation mobile Android. Pour la partie photo/vidéo, on retrouve une webcam arrière de 13 + 5 MP et une webcam frontale de 8 MP.
      Litre également : Meilleures tablettes tactiles en 2021 : notre sélection à ne pas rater !

    • Le logiciel malveillant Bizarro se répand par mail, via une campagne de phishing.
      Un nouveau virus fait des ravages sur Windows. Découvert par les chercheurs de la société de cybersécurité Kaspersky, le logiciel malveillant Bizarro se propage par le biais d’une campagne de phishing. Son objectif est simple : voler les identifiants bancaires de ses cibles, afin de vider leurs comptes en banque.
      Particulièrement actif au Brésil, le virus s’étend désormais en Amérique du Sud, mais également en Europe. Les chercheurs ont en effet repéré sa trace en Espagne, en France, au Portugal, mais également en Belgique et en Italie.
      Le logiciel malveillant se propage à travers des mails provenant soi-disant d’administration fiscale ou d’institutions bancaires et demande à ses cibles plusieurs informations personnelles afin de régler une situation urgente. Le mail renvoie alors ses cibles vers un lien pour avoir plus de détails.
      Malheureusement, ce lien entraine en réalité le téléchargement du logiciel malveillant qui se déploiera automatiquement une fois téléchargé. Le cheval de Troie va alors faire en sorte de clôturer l’ensemble des sessions de l’utilisateur sur Internet. Il va également afficher plusieurs messages alertant d’une menace virale imminente et/ou d’une mise à jour de sécurité de tel ou tel site, expliquant pourquoi l’utilisateur doit renseigner ses identifiants et mots de passe pour se reconnecter. Des indications qui sont malheureusement fausses et qui ont seulement pour objectif de permettre au logiciel malveillant de récupérer les identifiants de ses victimes.
      D’après les chercheurs de chez Kaspersky, les auteurs de Bizarro se contentent de récupérer les identifiants bancaires de leurs cibles et de les revendre sur le marché noir, afin que d’autres puissent vider les comptes des victimes. Ils peuvent ainsi se faire de l’argent sur votre dos sans pour autant être coupables de vol bancaire.
      Il est donc encore une fois question d’une campagne de phishing. Et bien que ce type d’arnaque soit plus que répandue et connue sur la toile, beaucoup d’internautes se font encore avoir aujourd’hui. Il faut dire que certaines campagnes sont bien ficelées. Elles exploitent les faiblesses humaines en jouant sur l’urgence et la menace pour endormir l’esprit critique de ses cibles et arriver à leurs fins.

    • Redmi serait en train de travailler sur un smartphone haut de gamme, notamment au niveau de la photo. En effet, le leaker Digital Chat Station a dévoilé sur Weibo qu’un des futurs appareils du fabricant utilisera un capteur de 50 MP.
      On retrouve généralement les capteurs de 50 MP sur les appareils haut de gamme, que ce soit les OnePlus 9, l’OPPO Find X3 Pro, les Huawei P40 Pro et Mate 40 Pro, ou encore le Xiaomi Mi 11 Ultra. 

      Cependant, tous les capteurs de 50 MP ne sont pas identiques, puisque certains sont plus gros que d’autres, ce qui leur permet de capter plus de lumière. Le plus grand à ce jour est le capteur Samsung ISOCELL GN2 de 50 MP du Xiaomi Mi 11 Ultra, avec une taille impressionnante de 1/1,12 pouce.
      D’après Digital Chat Station, un futur smartphone de Redmi devrait être équipé d’un capteur 50 MP d’une taille de 1/1,5. Cela correspond aux caractéristiques techniques du nouveau Omnivision OV50A, qui a été annoncé en février dernier. On sait également que les futurs Pixel 6 et 6 Pro pourraient aussi proposer un capteur principal de 50 MP, mais il serait signé Sony.
      Redmi pourrait enfin se concentrer sur la partie photo
      Jusqu’à présent, Redmi n’a jamais utilisé de capteurs haut de gamme sur ses smartphones. En effet, son smartphone le plus onéreux, le Redmi K40 Pro+, qui n’est pas disponible en France, est équipé d’un capteur milieu de gamme 108 MP HM2 de Samsung.
      En équipant un smartphone d’un capteur OV50A d’Omnisivision, Redmi pourrait significativement améliorer la partie photo. Le capteur d’Omnivision propose une couverture autofocus à détection de phase de 100 %, une taille de pixel d’un micron, un HDR échelonné et la possibilité de prendre des clichés de 12,5 MP grâce au pixel binning. D’après Digital Chat Station, le premier smartphone qui en bénéficiera ne sera pas le nouveau Redmi Note 10 Pro, qui sera dévoilé dans les prochains jours.
      Le Redmi Note 10 Pro chinois n’est pas le même que le modèle disponible en France. En effet, celui-ci n’utilisera que trois capteurs au dos, dont un principal de 64 MP. De plus, il offrirait un écran 6,6 pouces FHD+ LCD 120 Hz, et non OLED. Redmi aurait fait ce choix car l’écran LCD prendrait en charge un taux de rafraichissement adaptatif à six vitesses, ce qui n’est pas le cas des écrans OLED dans cette tranche de prix. 


    • Google Chrome est l'un des navigateurs Web les plus utilisés sur Windows, macOS, Android et d'autres plateformes, mais cela ne signifie pas nécessairement que le logiciel est exempt de bugs. Au cours du week-end, certains utilisateurs ont soudainement commencé à signaler des problèmes de plantage aléatoire de leur navigateur Chrome sur Windows 10 et Linux. 
      Depuis quelques jours, les réseaux sociaux et les forums sont remplis de plaintes au sujet du navigateur, qui a récemment reçu sa version 90. Pour certains, Chrome ne se lance plus, les pages Web plantent, les nouveaux onglets sont gelés, et ce même en essayant de charger les paramètres. D’autres utilisateurs ont également constaté que les extensions plantaient, ce qui a conduit certains à penser qu’il s’agissait de la raison du problème.
      Cependant, il semblerait que le véritable coupable soit Origin Trials. Il s’agit d’un système permettant de tester une nouvelle fonctionnalité et de donner un avis concernant sa convivialité, sa praticité et ses performances, avant que celle-ci ne soit mise à la disposition de tous les utilisateurs. Ces essais aident également les ingénieurs de Chrome à comprendre comment les nouvelles fonctionnalités sont utilisées et comment elles peuvent interagir avec d'autres technologies déjà implémentées.
      COMMENT RÉSOUDRE LES PLANTAGES SUR WINDOWS 10 ET LINUX ?
      Il semblerait que seuls les utilisateurs de Windows 10 et Linux soient impactés. Les plantages auraient été plus longs à détecter sur Linux, puisqu’une bonne partie de ses utilisateurs naviguent sur le Web en utilisant des logiciels open source tels que Mozilla Firefox. Google a officiellement reconnu le problème et a fourni une série d'étapes à suivre par les utilisateurs de Windows 10 et de Linux pour corriger le problème sur le navigateur. Les utilisateurs de Windows 10 impactés doivent suivre les étapes suivantes :
      Quittez toutes les fenêtres Chrome ouvertes. Rouvrez Chrome. Vous devriez toujours voir le dysfonctionnement. Laissez Chrome ouvert pendant environ 5 minutes. Après 5 minutes, quittez Chrome, puis relancez Chrome. Le problème devrait être résolu. Lire également : Chrome 92 va accélérer le chargement des pages web sur Windows, Linux et macOS
      Les utilisateurs de Linux doivent eux suivre les étapes suivantes :
      Accédez au répertoire contenant le profil utilisateur de Chrome : .config/google-chrome/. Supprimez le contenu du sous-répertoire [Profil utilisateur Chrome]\Origin Trials. Celui-ci doit inclure un répertoire “1.0.0.7”. Supprimez le fichier [Profil utilisateur Chrome]\Local State. Lancez Chrome, le problème devrait être résolu.

    • Windows 10 build 21237 s’accompagne d’un important changement. Microsoft accélère l’abandon d’Internet Explorer. Le navigateur est retiré du système d’exploitation. Explications.
      L’annonce a eu lieu cette semaine. Internet Explorer 11 va bientôt prendre sa retraite. Dans une année il deviendra une application obsolète. En clair la stratégie sur le long terme de Microsoft passe par la disparition d’Internet Explorer. Ce n’est pas vraiment surprenant sachant qu’une alternative est déjà disponible.
      Microsoft Edge (Chromium) propose un mode dédié. La présence d’Internet Explorer 11 dans Windows 10 n’a donc plus trop d’intérêt. Le choix est désormais de mettre un terme à l’application IE 11 tout en proposant le navigateur sous la forme d’un mode dans Microsoft Edge.
      Si plusieurs mois sont prévus pour ce passage de témoin, la transition s’est brutalement accélérée au travers du programme Windows Insider. La dernière build publiée (21237) et les prochaines ne propose plus le navigateur. Le géant précise qu’il a été retiré.  En réalité ce n’est pas tout à fait exacte.
      Windows 10 et IE 11 
       
      Microsoft Edge sous Windows 10 – Redirection dans Internet Explorer
      Les utilisateurs sont automatiquement redirigés vers Microsoft Edge (chromium) lorsqu’ils tentent de visiter des sites Web avec Internet Explorer 11. Cette redirection de trafic est donc en test. Son déploiement grand public devrait avoir lieu à l’automne prochain. Elle sera assurée par Windows 10 21H2 dont la publication est prévue en octobre ou novembre.
      Dans les anciennes versions, comme 20H1 ou 20H2, Internet Explorer sera abandonnée en juin 2022. En parallèle est progressivement Microsoft prévoit d’arrêter la prise en charge de ce navigateur par certains de ses services.
      Redmond continuera toutefois d’assurer la prise en charge de la version serveur d’Internet Explorer pendant plusieurs mois par contre les applications Microsoft 365 ne fonctionneront plus sous cet environnement.

    • Les utilisateurs du navigateur Chrome sont victimes d’un bug sous Windows 10. Il fait planter le navigateur régulièrement. Les rapports se multiplient.  Ce problème affecte la version Windows 10 de Chrome et pas les éditions macOS ou Linux.
      Le plantage se produit avec Chrome 90 de manière aléatoire. A première vue il n’y a pas de circonstance particulière ou de contexte particulier. Lors de l’arrêt  une invite système peut apparaître ou un retour sur le bureau peut avoir lieu. Dans certains cas, Chrome se lance mais les extensions se bloquent et les pages et les onglets ne fonctionnent pas correctement (pas de titre).
      Le redémarrage du PC ou celui du navigateur ne permet pas de résoudre la situation. Les premiers rapports évoquant ce bug ont fait leurs apparitions hier sur les forums Google. Le géant de recherche est informé de la situation. L’un de ses spécialises « Chrome » a déjà indiqué que la défaillance a été identifiée. Elle concerne l’annuaire des données utilisateur, qui est utilisé pour stocker des informations.
      Windows 10 et le plantage de Chrome, solution
      Voici une procédure pour tenter de corriger le problème. Il faut suivre les étapes suivantes
      Réparez l’installation Google Chrome en exécutant à nouveau le fichier d’installation.
      Activez la synchronisation dans Chrome concernant l’historique, les signets, les mots de passe, etc.
      Fermez le navigateur.
      Ouvrez l’explorateur de fichiers pour vous rendre à cette adresse : %LOCALAPPDATA%\Google\Chrome\User Data
      Supprimez le fichier « Local Stafe » après avoir fait une sauvegarde
      Si Chrome est plante toujours tentez la procédure suivante
      Ouvrez l’explorateur de fichiers pour vous rendre à cette adresse
      %LOCALAPPDATA%\Google\Chrome\User Data
      Sauvegardez le tout et stockez une copie sur un autre disque.
      Renommez le dossier « User Data » en quelque chose de complètement indépendant.
      Relancez Chrome.
      Si ces deux méthodes ne fonctionnent pas, il y a une troisième approche mais elle est plus délicate.
      Une intervention dans le registre est nécessaire. Nous ne la conseillons pas. En attendant l’arrivée d’un correctif vous pouvez utiliser un navigateur plus respectueux de vos données personnelles comme Firefox par exemple.
      Désinstallez Chrome
      Supprimez le dossier Google dans C:\Users\USERNAME\Appdata\local
      Supprimez le dossier Google dans C:\Program Files (x86)
      Ouvrez l’éditeur de registre et supprimez les éléments du registre suivants :
      Computer\HKEY_CURRENT_USER\SOFTWARE\Google
      Computer\HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Google
      Réinstallez Chrome.
      Il est probable que Google publie rapidement un correctif.

    • La prochaine Radeon RX 6600 a peut-être eu droit à son premier cliché. Nous retrouvons une carte OEM basée sur un GPU Navi 23.
      Cette solution n’est pas une nouveauté puisqu’elle a fait son apparition il y a déjà plusieurs semaines. Le cliché publié sur Twitter dévoile une Radeon RX 6600 de référence. En clair la carte graphique propose un design répondant aux recommandations d’AMD. Les rumeurs au sujet de cette carte graphique gaming évoque l’utilisation d’un GPU Navi 23 issu d’une gravure 7 nm et profitant de l’architecture RDNA 2. Cette puce est normalement au cœurs des prochaines Radeon RX 6600 XT et RX 6600.
      Radeon RX 6600 XT, un premier cliché 
       
      Carte graphique Radeon Navi23 XT 8 Go
      Pour revenir à notre image, nous n’avons qu’une partie de la carte.  Elle profite d’une plaque arrière. L’étiquette nomme cette solution Radeon Navi23 XT 8 Go GDDR6. Elle est signée « PC Partner connu pour étre à l’origine de la fabrications des Radeon de référence signées « MBA ». MBA est la contraction de Made by AMD. (
      Nous retrouvons une référence explicite au GPU « Navi 23 XT ». La carte est donc probablement une Radeon RX 6600 XT. Elle embarque 8 Go de GDDR6 et propose des sorties vidéo HDMI et DisplayPort. Enfin il est possible d’apercevoir une petite partie de son dissipateur thermique. Il occupe probablement tout la surface du PCB et se compose de multiples ailettes en aluminium.  Le GPU Navi 23 est censé d’équiper de 2.048 processeurs de flux et s’accompagner d’une interface mémoire 128-bit.

    • Microsoft a pris la décision de mettre fin à Internet Explorer 11. Il s’agit d’une importante décision car ce navigateur a encore ses adeptes en particulier dans le monde professionnel.
      L’annonce n’est pas une surprise aux regards des investissements autour de Microsoft Edge. Par contre bien qu’accusant de l’âge Internet Explorer 11 est encore utilisé. Ce navigateur fait toujours partie du paysage. Mieux sa communauté est quasiment trois fois plus importante que celle de Microsoft Edge Legacy (version avec le moteur EdgeHTML).
      C’est du moins que révèlent les derniers chiffres de StatCounter. La part de marché d’IE 11 est de 0,7% contre 0,25 % pour Edge Legacy. 
       
      Google Chrome est aujourd’hui le navigateur numéro 1. En avril 2021 sa popularité est de 64,47% contre 18,69% pour Safari et 3,59% pour Firefox.
      Internet Explorer 11 et Windows 10
      Internet Explorer 11 est depuis un moment une application abandonnée du coté de ses évolutions. Microsoft s’est principalement attaché à publier des correctifs de sécurité. Dans un tel contexte il est assez difficile de comprendre pourquoi certaines entreprises sont encore adepte de ce navigateur. Depuis le temps une transition vers un navigateur plus moderne et les standards d’aujourd’hui aurait pu avoir lieu. La principale raison est la nécessité de conserver une « compatibilité ».
      A ce sujet Microsoft a précisé concernent Edge
      “Nous annonçons que l’avenir d’Internet Explorer sous Windows 10 passera par Microsoft Edge. Non seulement Microsoft Edge propose une expérience de navigation plus rapide, plus sûre et plus moderne, mais en plus il est en mesure de répondre à une préoccupation clé : la compatibilité pour les sites Web et applications plus anciens et existants. Microsoft Edge dispose d’un mode Internet Explorer (« mode IE ») intégré, de sorte que vous pouvez accéder à ces sites Web et applications Internet Explorer Legacy directement à partir de Microsoft Edge.”
      Les versions bureautiques d’Internet Explorer seront officiellement abandonnées le 15 juin 2022. Par contre certaines versions Windows 10 recevront toujours des correctifs de sécurité dans le cadre du programme TLSC.

    • Jonsbo vient d’annoncer un nouveau ventirad tour, le HX6250. Visant le haut de gamme, l’engin est taillé pour répondre à de forts besoins en refroidissement.
      Sur ce point le constructeur annonce une architecture capable d’assurer jusqu’à 250W de dissipation thermique. Un tel chiffre lui assure la prise en charge de tous les processeurs grand public du marché. Sur ce point son système de fixation est compatible avec les sockets Intel LGA 2066, LGA 1200, LGA 115x et AMD AM4.
      Ventirad HX6250, détails 
       
       
       
      Il adopte une approche de type tour ou sa base en cuivre plaqué nickel évacue sa chaleur à l’aide de six caloducs en cuivre vers de multiples ailettes en aluminium. L’ensemble est imposant avec un poids de 1,15 kilogramme et des dimensions de 121 x 144 mm pour une hauteur de 162 mm. A noter que la finition profite d’un traitement de surface à base de graphène afin d’améliorer la dissipation de la chaleur.
      L’équipement comprend un ventilateur PWM de 140 mm. Sa vitesse varie entre 700 et 1800 rpm tandis qu’il assure un débit d’air compris entre 34,57 et 90,2 CFM. Un plein régime ses nuisances sonores sont de 38 dBA. Le bundle comprend un adaptateur permettant de limiter sa vitesse entre 400 à 1200 RPM. Ses nuisances sonores maximales chutent à 28 dBA mais son débit d’air se situe entre 17,68 à 57,81 CFM.

    • Les dates de disponibilité des prochaines GeForce RTX 3080 Ti et 3070 Ti viennent de faire leur apparition. Le lancement va se dérouler en deux temps.
      Nvidia a fixé la date de sa Keynote Computex 2021. Les fans ont rendez-vous les 31 mai. Il est désormais plus que probablement que cette conférence va être l’occasion de découvrir de nouvelles GeForce RTX 30 series. Nvidia est censé dévoiler ses nouvelles GeForce RTX 3080 Ti et 3070 Ti. Par contre il va s’agir d’une présentation seulement. En clair les cartes ne seront pas disponibles. Il va valoir patienter un peu.
      Justement sur cette question de la date de commercialisation un nouveau rapport affirme détenir l’information.
      GeForce RTX 3080 Ti en premier puis la RTX 3070 Ti en second.
      L’arrivée dans le commerce de ces deux nouveautés va se faire à une semaine d’intervalle. La GeForce RTX 3080 Ti sera normalement disponible le 3 juin 2021, un jour après la publication des tests indépendants. Ensuite la GeForce RTX 3070 Ti trouvera son chemin vers les boutiques le 10 juin 2021 soit un jour après la publication des tests indépendants.
      Si ce calendrier semble plausible et relativement logique, prudence tout de même, il n’a pas été confirmé par Nvidia.

    • Mauvaise nouvelle pour les utilisateurs de Google Photos : la fin du stockage illimité gratuit. © prima91 - stock.adobe.com
      Fin du stockage illimité gratuit le 1er juin 2021
      Google annonce par email la fin du stockage illimité gratuit sur Google Photos. Les utilisateurs l’ont appris ce matin. Voici les changements apportés par Google.
      À partir du 1er juin 2021, toutes les nouvelles photos et vidéos sauvegardées en haute qualité seront décomptées du stockage gratuit du compte Google. Chaque utilisateur dispose de 15 Go gratuits sur Gmail, Google Photos et Google Drive, par défaut.
      Les photos et vidéos concernées par la fin du stockage illimité gratuit
      Google précise donc deux éléments importants :
      La fin du stockage gratuit est fixée au 1er juin 2021. Vous pouvez donc continuer à sauvegarder vos photos gratuitement en haute qualité d’ici là.
      Seules les photos sauvegardées à partir du 1er juin 2021 sont concernées. Vous pourrez donc garder vos photos réalisées par le passé sur votre compte Google. Elles ne seront pas décomptées des 15 Go gratuits, même après le 1er juin 2021.
      À partir du 1er juin 2021, toutes les photos et vidéos sauvegardées dans Google Photos compteront dans les 15 Go de stockage gratuit. Auparavant, seules les photos en qualité d’origine étaient décomptées du stockage gratuit de Google (haute résolution). Google sauvegardait gratuitement les photos compressées à 16 mégapixels et les vidéos compressées en haute définition.
      Fin de la sauvegarde illimitée et gratuite des photos : que faire ?
      Google précise que pour le moment, « vous n’avez rien à faire. Vous pouvez continuer à utiliser Google Photos pour sauvegarder vos photos et vidéos ». Google enverra un email après le 1er juin 2021 pour rappeler ce changement important et « vous recevrez des rappels lorsque vous approcherez la limite de votre espace de stockage ».
      Google met à disposition cet outil pour estimer dans combien de temps vous n’aurez plus de place sur votre compte Google. Il indique également l’espace restant sur votre compte et la place occupée par chaque service de Google.
      À partir du 1er juin 2021, vous pourrez accéder à un service permettant de supprimer les photos les moins importantes de votre compte Google : photos flous, sombres… Et évidemment, Google conseille aux utilisateurs qui ont besoin d’espace disque d’opter pour un forfait Google One. Google propose des abonnements, à partir de 2 euros par mois pour 100 Go de stockage, et jusqu’à 10 euros par mois pour 2 To. À noter que ces forfaits peuvent être partagés avec plusieurs membres de la famille.
      Pourquoi Google arrête le stockage gratuit et illimité des photos
      Google justifie sa décision par le coût que représente pour lui le stockage illimité gratuit des photos. L’entreprise indique que Google Photos héberge plus de quatre mile milliards de photos et vidéos et que chaque semaine, 28 milliards de nouvelles photos et vidéos sont importées sur Google Photos.
       
      ce que dit google sur leurs site : 
      Avant le 1er juin 2021
      Les éléments suivants sont décomptés de votre quota de stockage :
      Photos et vidéos en qualité d'origine sauvegardées dans Google Photos
      Messages et pièces jointes Gmail, y compris les dossiers "Spam" et "Corbeille"
      La plupart des fichiers stockés dans Google Drive, y compris les documents PDF, les images et les vidéos
      Si vous dépassez votre quota de stockage
      Vous ne pouvez plus importer de nouveaux fichiers ni de nouvelles images dans Google Drive.
      Vous ne pouvez plus sauvegarder vos photos et vidéos en qualité d'origine dans Google Photos. 
      Vous risquez de ne plus pouvoir envoyer ni recevoir des e-mails dans Gmail.
      Vous pouvez toujours vous connecter à votre compte Google et y accéder.
      Après le 1er juin 2021
      Les éléments supplémentaires suivants sont décomptés de votre quota de stockage :
      Photos et vidéos sauvegardées dans Google Photos en haute qualité ou en qualité express après le 1er juin 2021. En savoir plus sur ce changement
      Fichiers créés ou modifiés dans des applications de création collaborative telles que Google Docs, Sheets, Slides, Drawings, Forms et Jamboard. 
      Seuls les fichiers créés ou modifiés après le 1er juin 2021 sont décomptés de votre quota. 
      Les fichiers importés ou modifiés pour la dernière fois avant le 1er juin 2021 ne sont pas décomptés de votre quota. 
      Qu'advient-il de vos données lorsque votre compte est inactif ?
      Si vous n'utilisez pas Gmail, Google Drive (y compris Google Docs, Sheets, Slides, Drawings, Forms ou Jamboard) ni Google Photos pendant deux ans, les contenus stockés dans les produits inactifs peuvent être supprimés (moyennant un avis préalable dans un délai raisonnable).
      Si vous dépassez votre quota de stockage
      Vous ne pouvez plus importer de nouveaux fichiers ni de nouvelles images dans Google Drive. 
      Vous ne pouvez plus sauvegarder de photos ni de vidéos dans Google Photos. 
      Vous risquez de ne plus pouvoir envoyer ni recevoir des e-mails dans Gmail. 
      Vous ne pouvez plus créer de fichiers dans des applications de création collaborative telles que Google Docs, Sheets, Slides, Drawings, Forms et Jamboard. Tant que vous n'avez pas libéré de l'espace de stockage, les fichiers concernés ne peuvent plus être modifiés ni copiés, par vous-même ou par un autre utilisateur.
      Vous pouvez toujours vous connecter à votre compte Google et y accéder.
      Si vous dépassez votre quota de stockage pendant plus de deux ans, les contenus que vous stockez dans Gmail, Google Drive (y compris dans les fichiers Google Docs, Sheets, Slides, Drawings, Forms et Jamboard) et dans Google Photos peuvent être supprimés.
       
      Que se passe-t-il lorsque vous dépassez le quota ?
      Votre quota est dépassé lorsque vos contenus occupent plus d'espace de stockage que ce dont vous disposez. Si vous avez dépassé le quota pendant deux ans ou plus, et que vous n'avez pas libéré ni acheté d'espace pour récupérer votre quota, tous vos contenus peuvent être supprimés de Gmail, Drive et Photos. Mais avant cela, nous effectuerons les actions suivantes :
      Nous vous avertirons par e-mail et par le biais de notifications dans les produits Google. Nous vous contacterons au moins trois mois avant que vos contenus soient susceptibles d'être supprimés. 
      Nous vous offrirons la possibilité d'éviter la suppression de vos contenus (en achetant de l'espace de stockage supplémentaire ou en supprimant des fichiers).
      Nous vous inviterons à télécharger les contenus que vous stockez dans nos services. Découvrez comment télécharger vos données Google.
      Comment repasser sous le quota ?
      Sur la page https://one.google.com/storage, nous mettons également à votre disposition différents outils qui vous aident à faire de la place. Pour libérer de l'espace, vous pouvez aussi télécharger vos fichiers sur votre appareil, puis les supprimer de votre espace de stockage dans le cloud.
      Si vous souhaitez augmenter votre espace de stockage pour Gmail, Drive et Photos, vous pouvez opter pour un forfait de stockage de plus grande capacité avec Google One.
      Que se passe-t-il lorsque votre compte est inactif ?
      Si vous avez été inactif pendant plus de deux ans dans Gmail, Google Drive (y compris Google Docs, Sheets, Slides, Drawings, Forms, Jamboard ou Sites) ou Google Photos, tous vos contenus peuvent être supprimés de ce produit. Mais avant cela, nous effectuerons les actions suivantes :
      Nous vous avertirons par e-mail et par le biais de notifications dans les produits Google. Nous vous contacterons au moins trois mois avant que vos contenus soient susceptibles d'être supprimés. 
      Nous vous offrirons la possibilité d'éviter la suppression (en utilisant activement le produit concerné).
      Nous vous inviterons à télécharger les contenus que vous stockez dans nos services. Découvrez comment télécharger vos données Google.
      Si vous êtes membre Google One, que vous n'avez aucun retard de paiement et que vous ne dépassez pas votre quota, vous êtes considéré comme actif.
      Important : À titre d'exemple, si vous n'avez pas utilisé Photos pendant deux ans, mais que vos comptes Drive et Gmail sont toujours actifs, seul votre contenu Google Photos sera supprimé. Les contenus présents dans Gmail et Google Drive (y compris les fichiers Google Docs, Sheets, Slides, Drawings, Forms et Jamboard) ne seront pas supprimés si vous utilisez activement ces produits. 

    • Bugatti en a visiblement assez de faire des courses de dragster contre d’autres voitures, et chercherait de nouveaux moyens pour démontrer les capacités du puissant moteur W16 de la Chiron. Alors, pourquoi ne pas affronter un avion de chasse ?
      Il y a quelques années en 2007, Top Gear avait fait s’affronter la Bugatti Veyron avec un Eurofighter Typhoon, mais ce dernier l’avait emporté sur l’hypercar. Bugatti n’a visiblement pas été satisfait des résultats, puisqu’aujourd’hui, 14 ans plus tard, c’est la Bugatti Chiron qui est confrontée à un avion de chasse français, le Rafale. 
      Il ne s’agirait pas de n’importe quelle Bugatti Chiron, mais de la Chiron Sport Les Légendes du Ciel, que le constructeur a dévoilé l’année dernière en édition très limitée. Elle aurait été nommée ainsi en hommage aux casse-cous du ciel français, et son gris mat s’inspirerait de l’extérieur métallique des avions du début du 20e siècle.
      La Bugatti Chiron accélère plus vite que le Rafale
      La Chiron Pur Sport est équipée d’un moteur W16 de 8,0 litres, capable de développer une puissance de 1 500 chevaux et un couple de 1 600 Nm. Face à elle se trouve un avion de chasse Dassault Rafale de la Marine française, qui est habitué à décoller des porte-avions. Les deux turboréacteurs de l’avion de combat seraient capables de produire près de 58 550 newtons de poussée, ce qui équivaut à environ 5 727 chevaux.
      Avec ses 16 cylindres, une Bugatti Chiron classique pourrait atteindre les 500 km/h. Cependant, elle évidemment est bien loin de l’avion de chasse Rafale de Dassault, qui peut lui atteindre une vitesse maximale de Mach 1,8, soit environ 1 912 km/h.
      Sur la vidéo ci-dessous, on peut voir que la Bugatti Chiron accélère beaucoup plus rapidement que l’avion de chasse. Elle aurait atteint les 100 km/h en seulement 2,4 secondes, les 200 km/h en 6,1 secondes. Elle dépasse ensuite la barre des 300 km/h en 13,1 secondes et les 400 km/h en 30 secondes. Il semble que celle-ci ait été débridée pour l’occasion, puisqu’une Bugatti Chiron Pur Sport ne dépasserait pas les 350 km/h. L’avion, quant à lui, a décollé à environ 260 km/h après avoir parcouru 450 mètres sur la piste.
      La vidéo n’annonce pas clairement qui a gagné la course, mais il semble que celle-ci ait été serrée. « Je me suis éloigné du Rafale pendant les premières centaines de mètres. », a expliqué Pierre-Henri Raphanel, qui pilotait l’hypercar de Bugatti. Cependant, « après quelques centaines de mètres supplémentaires, il était à environ 20 mètres au-dessus et à côté de moi dans les airs. Un spectacle incroyable et fantastique. » 
       

    • Les mises à jour commutatives du Patch Tuesday du mois de mai 2021 ne sont pas sans problème. Depuis le 12 mai dernier les rapports négatifs se sont multipliés. Les plus récents évoquent un bug avec plusieurs applications Microsoft 365.
      Ces mises à jour cumulatives s’attaquent principalement à des problèmes de sécurité. Nous avons également assisté au déploiement du widget « Météo et actualité ». Malheureusement, certains utilisateurs rencontrent des problèmes plus ou moins importants.
      Windows 10 et le Patch Tuesday du mois de mai 2021.
      Les derniers en date évoquent un bug affectant les applications Teams, Outlook et OneDrive for Business. Ce dysfonctionnement a été reconnu officiellement par Microsoft. La firme confirme que des problèmes de connexion sont possibles. Dans certains cas le message suivant fait son apparition « Nous sommes désolés, nous avons rencontré un problème » tandis que dans d’autres cas il s’agit de l’erreur « 80080300 ». Cette situation ne concerne que les appareils Windows 10 v1909 où KB5003169 a été installée.
      Microsoft ajoute
      « La télémétrie actuelle indique qu’un faible pourcentage d’utilisateurs est incapable de se connecter à divers clients de bureau Microsoft 365. »
      Si vous êtes concernés l’une des solutions est de redémarrer le PC. Malheureusement ce n’est pas une solution sur le long terme.
      A noter que KB5003173 visant Windows 10 20H2 et 2004 est aussi à l’origine d’une défaillance à l’origine de l’erreur 0x800f0922. Dans certains cas, les utilisateurs observent une installation qui se termine brusquement. Nous ne savons pas si Microsoft a reconnu ce bug.

    • Le Predator Triton 300 SE fait son entrée dans la gamme Acer. Ce PC portable gaming d’un nouveau genre réussit à regrouper puissance, productivité et usage nomade.
      Acer renouvelle sa gamme Predator avec le Triton 300 SE, un PC portable gaming qui allie puissance, productivité et usage nomade. Comme nous allons le voir dans la suite de cet article, l’appareil ne manque pas d’arguments pour convaincre les utilisateurs les plus exigeants. 
      Acheter le Predator Triton 300SE 
       
      Un écran de 14 pouces taillé pour le gaming
      Le Triton 300 SE est équipé d’une dalle de 14 pouces, ce qui constitue une première dans l’écosystème Acer Predator. Ce modèle permet de bénéficier d’une surface d’affichage confortable dans une machine compacte, facilement transportable.
      L’écran, de technologie IPS, affiche une définition Full HD 1080p et une fréquence de rafraîchissement 144 Hz offrant une grande fluidité en jeu. Le temps de réponse de seulement 3 ms permet une réactivité indispensable pour les jeux compétitifs.
      Avec la technologie BluelightShield™ d’Acer, le Predator Triton 300 SE dispose d’un filtre atténuant la lumière bleue émanant de l’écran, favorisant la réduction de la fatigue oculaire.
      Un design qui mise sur l’élégance
      L’un des problèmes rencontrés par les utilisateurs lorsqu’ils recherchent un PC portable gaming est le look souvent agressif, à base de rouge ou de RGB, qui caractérise ce type d’appareils très typés. Trop typés pour certains consommateurs, qui veulent pouvoir acquérir un ordinateur portable puissant pour jouer mais également qui soit élégant et discret pour pouvoir l’utiliser au travail ou dans le cadre de leurs études.
      C’est ce que propose le Predator Triton 300 SE avec son châssis en aluminium et son coloris argent minimaliste et épuré ainsi que son discret logo. Les distinctions “gaming” esthétiques restent sobres, on dirait presque un ordinateur portable dédié à la bureautique. Pour un usage hybride, son design est parfaitement maîtrisé. 
       
      Avec une épaisseur de 17,9 mm pour un poids de 1,7 kg, le PC portable est pensé pour les nomades qui doivent fréquemment se déplacer avec leur machine. L’autonomie, habituellement l’un des points faibles des portables gaming, peut atteindre 10h et renforce cet aspect d’usage mobile : pas besoin de chercher désespérément une prise de courant pour pouvoir profiter de son ordinateur où que l’on soit.
      Des composants dernière génération
      Le Predator Triton 300 SE est équipé d’un processeur et d’une carte graphique de nouvelle génération. Son processeur Intel® CoreTM i7-11370H cadencé à 3,3 GHz (jusqu’à 4,8 GHz en mode Turbo) saura faire tourner n’importe quel jeu et accomplir des tâches gourmandes telles que le montage vidéo. Le choix de ce CPU basé sur la nouvelle architecture Tiger Lake n’est pas anecdotique : il permet de couvrir aussi bien les besoins en termes de jeu vidéo que de productivité pour les professionnels. Avec une seule machine, travaillez le jour et jouez la nuit.
      La carte graphique est également de dernière génération. La toute récente NVIDIA® GeForce® RTX TM 3060 6GB GDDR6, basée sur l’architecture Ampere, offre d’excellentes performances en jeu. Vous pourrez sur presque tous les titres profiter de votre écran 144 Hz, même en augmentant la qualité graphique du jeu. Et vous bénéficierez bien entendu du très demandé ray-tracing sur les productions compatibles avec cette technologie. 
       
      Un système de refroidissement innovant
      Mais avec tant de puissance à bord, l’ordinateur ne risque-t-il pas de chauffer ? Non, grâce au ventilateur Predator Aeroblade de 5e génération qui s’assure de garder la température sous contrôle, et ce même en usage intensif. Le ventilateur est doté de pales en métal, qui évitent les distorsions dans la durée pour une admission d’air optimale. S’y ajoute un élément qui redirige le flux d’air vers les composants critiques. Un design innovant qui se traduit par une augmentation des performances de refroidissement de 10% par rapport à la génération précédente.
      Un SSD, comme sur les consoles de dernière génération
      Acer n’a pas attendu les PS5 et Xbox Series pour intégrer un SSD à ses ordinateurs orientés gaming. Le SSD PCIe NVMe de 512 Go est particulièrement performant et va changer vos habitudes : la vitesse du système, des applications, des jeux et des transferts de fichiers va s’en trouver décuplée.
      Côté mémoire vive, c’est la bagatelle de 16 Go de RAM DDR4 3200 MHz qui nous est offert sur ce modèle. Encore une proposition confortable afin de booster et d’optimiser les performances de la machine.
      Pensé pour le jeu en ligne
      Les composants sont résolument haut de gamme jusqu’à la carte Wi-Fi intégrée, une Killer AX1650 compatible Wi-Fi 6 qui supporte les canaux 160 MHz et le Bluetooth 5.1 et délivre des débits jusqu’à 2,4 Gb/s. Celle-ci s’assure que la bande passante soit distribuée de manière optimale pour les activités prioritaires et participe également à réduire la latence pour le jeu en ligne. 
       
      Une connectique à la hauteur
      La connectique se montre généreuse également avec la présence d’un port USB Type-C 3.2 Gen 2 (jusqu’à 10 Gb/s), d’un port USB 3.2 Gen 2 avec fonction de charge power-off et d’un port USB 3.2 Gen 2 standard. On retrouve aussi une prise HDMI 2.0 pour connecter l’ordinateur avec un écran externe.
      Une connexion par empreinte digitale
      Le Predator Triton 300 SE est équipé d’un lecteur d’empreintes digitales bien pratique pour une authentification rapide et sécurisée. Une fonctionnalité qui n’est d’habitude pas offerte sur les PC portables gaming mais plutôt sur les appareils dédiés à la productivité, prouvant une fois de plus que la proposition d’Acer est une solution hybride des plus intéressantes.
      Le clavier est rétroéclairé RGB 4 Zones avec de nombreux effets et couleurs personnalisables. Le pavé tactile est, quant à lui, particulièrement réactif et agréable au toucher, si bien qu’il constitue une alternative de choix pour ceux qui ne souhaitent pas s’encombrer d’une souris.
      Un son immersif
      L’appareil est équipé de deux haut-parleurs stéréo et d’un port jack 3.5mm pour brancher un micro-casque. On relève une compatibilité DTS® X:Ultra pour une immersion sonore accrue, un système audio à 360° et une grande précision de la direction et de l’origine des sons.
      Un prix compétitif
      Le Predator Triton 300 SE d’Acer est disponible à 1899€. Un tarif compétitif en pleine situation de pénurie de composants informatiques et notamment de cartes graphiques. Étant donné les prix auxquels s’écoulent les GPU actuellement, le fait que ce PC portable embarque la toute nouvelle NVIDIA® GeForce® RTX™ 3060, plus un processeur puissant, un écran 144 Hz, un SSD NVMe et un tel système de refroidissement, le Predator Triton 300 SE représente la solution idéale pour jouer de façon optimale en mobilité. 
      Acheter le Predator Triton 300SE 
      A noter que 30 jours d’essai au Xbox Game Pass PC sont offerts avec l’achat de ce PC. Difficile de résister ! 
       
       
       
       

    • Envie de vous équiper d'une TV OLED pas chère ? En ce moment, et pour une durée indéterminée, Rue du Commerce propose une promotion sur le modèle LG? Il est possible de s'en équiper à moins de 1 000 euros, pour très exactement 999,99 euros.  
      CLIQUEZ ICI POUR PROFITER DE CE BON PLAN 
       
      Bon plan à saisir sur la TV LG OLED55BX3 du coté de Rue du Commerce. Il est possible de l'acquérir pour la première fois sous la barre des 1 000 euros à très précisément 999,99 euros. A ce prix très avantageux, nous vous conseillons de ne pas trop tarder si cette offre vous intéresse, puisque les stocks risquent de s'écouler très vite.
      Cette TV OLED 4K LG OLED55BX6, comme son nom l'indique, elle est équipée d'un écran OLED de 55″, une diagonale confortable pour tout usage. Elle est compatible 4K HDR et profite de la technologie ThinQ qui fait la part belle à l'intelligence artificielle pour une expérience interactive naturelle via des commandes vocales.
      Au coeur de cette Smart TV, on retrouve le processeur Alpha7 Gen3 de LG, le cerveau du téléviseur qui lui offre des couleurs vives et uniques pour vos divertissements multimédias, mais aussi pour le gaming. La LG OLED55 BX6 est une TV compatible G-Sync, FreeSync et VRR, des technologies qui réduisent au maximum les latences.
      À cela s'ajoute son taux de rafraichissement de 100 Hz pour une expérience gaming fluide, en plus de ses ports HDMI 2.1. Bien sûr, la TV est animée par le système WebOS, avec Alexa et Google Assistant intégrés. Elle est par ailleurs compatible Dolby Atmos et Dolby Vision.
      Lire également : Meilleures TV LED, OLED et QLED 2021 : quel modèle acheter ?

    • Google a profité de la conférence d’ouverture de l’I/O 2021 pour dévoiler la nouvelle version de sa plateforme : Android 12. Très différente de la précédente, elle apporte plusieurs nouveautés notables, comme une partition chiffrée pour stocker les données sensibles ou encore une interface plus épurée et totalement personnalisable.
      Toutefois, il semblerait que la firme n’ait pas abattu toutes ses cartes et nous venons ainsi d’apprendre l’existence d’une autre fonction intéressante. 

      Une fonction permettant d’utiliser son smartphone comme clé de déverrouillage pour sa voiture.
      Notre smartphone comme clé de voiture grâce à Android 12
      Il est possible que ces quelques lignes vous rappellent vaguement quelque chose et c’est tout à fait normal. Google n’est en effet pas le premier à s’intéresser à ce genre de fonctions. Apple a en effet dévoilé une option similaire l’année dernière.
      Google a d’ailleurs opté pour un système assez proche. Pour pouvoir utiliser son smartphone comme clé, il suffira d’activer le NFC (ou l’UWB) et d’approcher ensuite le terminal de la portière de sa voiture. Une fois la connexion établie, le véhicule déverrouillera la porte et l’utilisateur pourra alors s’installer à bord de l’habitacle sans avoir besoin de ses clés.
      En revanche et sans grande surprise, cette fonction ne sera pas disponible sur tous les appareils et sur tous les véhicules. Dans un premier temps, elle devrait ainsi se limiter aux appareils de la gamme Pixel et à certains smartphones proposés par Samsung. Google n’a malheureusement pas donné plus de détails.
      Une fonction limitée à certains appareils et certains véhicules
      De même, pour permettre à Android 12 de déverrouiller votre véhicule, il faudra aussi disposer d’une voiture compatible avec cette fonction. Et là encore, la liste est plutôt courte. Google n’a mentionné qu’un seul constructeur à ce stade, BMW. Et pour le moment, aucun modèle de voiture n’est compatible avec ce système de déverrouillage.
      Reste que cela devrait rapidement changer dans les années à venir.
      BMW a en effet rejoint la UWB Alliance (Ultra Wide Band), mais il n’est pas le seul à l’avoir fait. Hyundai et Kia en font également partie. A terme, cette technologie devrait donc être implémentée sur les véhicules de ces marques, ce qui leur permettra de proposer un système de déverrouillage par smartphone. Système qui pourrait donc être pris en charge par les iPhone, mais aussi par les smartphones sous Android 12.

    • Google Reader va bientôt faire son grand retour, mais pas de la manière dont vous pensez. Chrome va en effet intégrer son propre lecteur RSS, un lecteur qui vous permettra de suivre tous vos sites préférés en quelques clics et sans avoir besoin de vous inscrire sur un autre service.
      Google Reader a régné pendant des années sur le marché des lecteurs RSS, avant de disparaître subitement, sans la moindre explication. 
      Enfin, ce n’est pas tout à fait exact. A l’époque, pour justifier l’injustifiable, Google avait en effet expliqué qu’il ne croyait pas en l’avenir du RSS.
      Google Reader, toujours dans les mémoires
      La mort du service a donc été proclamée en 2013. Et 8 ans plus tard, Google semble vouloir revenir sur sa décision. Du moins dans une certaine mesure.
      Si vous rêvez de voir réapparaître Google Reader, vous risquez en effet d’être déçus. Son éditeur n’a pas l’intention de ressusciter le service. En tout cas pas sous la forme que nous connaissions. En effet, Google semble avoir opté pour une formule un peu différente cette fois.
      Plutôt que de lancer une plateforme consacrée à la chose, la firme a ainsi préféré intégrer directement cette fonction à Chrome.
      Un lecteur de RSS directement intégré à Chrome
      Google a ainsi annoncé par la voie officielle l’arrivée prochaine d’un lecteur de flux RSS directement intégré à son navigateur. Proposé d’abord sur la version Android de Canary, il fera l’objet de tests poussés auprès d’une poignée d’utilisateurs américains avant d’être déployé à travers le monde. En supposant bien entendu que ce premier test soit concluant, ce qui n’est absolument pas garanti.
      Sur le papier, la solution semble en tout cas assez convaincante.
      Ce lecteur ne nécessitera en effet aucune manoeuvre compliquée et vous n’aurez donc pas besoin d’ajouter manuellement l’adresse du flux RSS de chaque site. En réalité, tout ce que vous aurez à faire, ce sera de vous rendre sur le site de votre choix, d’ouvrir le menu des options et de cliquer sur le bouton “+ Follow” situé à côté du nom du site.
      Un système de suivi et une présentation à la Discover
      Une fois que ce sera fait, il ne vous restera plus qu’à ouvrir un nouvel onglet dans le navigateur. Par défaut, ce dernier continuera d’afficher du contenu issu de Google Discover, mais vous trouverez en plus un deuxième onglet consacré aux sites que vous suivez, un onglet dans lequel les articles de vos sites préférés apparaîtront sous la forme de cartes similaires à celles que nous trouvons déjà dans Discover.
      Il reste maintenant une grande question ; pourra-t-on importer des listes de flux RSS dans la solution ? Pour l’instant, Google ne le dit pas, mais la firme promet “davantage de conseils” aux éditeurs web à mesure que le test se déroulera. La firme explique également vouloir renforcer l’engagement entre les utilisateurs et les éditeurs web. 


    • De nouveaux rendus dévoilés par le célèbre @OnLeaks viennent apporter un nouvel aperçu du smartphone phare de Google en 2021, le Pixel 6 Pro. Celui-ci devrait être dévoilé au deuxième semestre, probablement aux alentours du mois d’octobre.
      Il y a quelques jours, Jon Prosser avait présenté le nouveau design atypique des Google Pixel 6 et 6 Pro. Bien que ceux-ci se rapprocheraient beaucoup du véritable design des smartphones, ils comportaient visiblement quelques erreurs. OnLeaks a donc dévoilé ses propres rendus du Pixel 6 Pro, sur lesquels on peut constater quelques différences par rapport aux précédents. 
      Selon les informations de OnLeaks, le Google Pixel 6 Pro serait équipé d’un écran AMOLED de 6,67 pouces. On se doute que celui-ci sera compatible avec un taux de rafraichissement élevé, mais il est pour l’instant impossible de dire si ce sera 90 Hz ou 120 Hz. De plus, l’écran serait beaucoup plus incurvé sur les côtés que sur les rendus de Jon Prosser. Enfin, il ne serait pas aussi borderless que le prétendait le rendu de Prosser, puisqu’il comporte tout de même des bordures inférieures et supérieures assez importantes. On apprend également que le smartphone mesurerait 163.9 x 75.8 x 8.9 mm.
      Google va tout miser sur la photo pour son Pixel 6 Pro
      Cette année, Google semble avoir revu en profondeur la partie photo de son flagship. En effet, les caméras à l’arrière sont désormais placées sur une ligne horizontale, et seraient au nombre de trois. Contrairement aux rendus de Jon Prosser, ceux de OnLeaks dévoilent un capteur périscope qui devrait offrir un zoom optique important. Cela confirme l’information qu’avait reçue le leaker @heyitsyogesh, qui annonçait la présence d’un périscope plutôt qu’un téléobjectif.
      Ce périscope serait accompagné par un capteur principal d’environ 50 MP, et d’un capteur ultra grand-angle. On retrouverait également sur le côté un flash LED et un capteur dédié à la correction des couleurs. Si ces informations se confirment, Google corrigerait cette année l’un des plus gros défauts de ses Pixel ces dernières années : leurs capteurs photo vieillissants.
      En effet, bien que l’algorithme photo de Google soit considéré comme l’un des meilleurs de l’industrie, les capteurs utilisés par Google ont toujours freiné le fabricant dans sa quête de l’excellence. Depuis le Pixel 3 sorti en 2018, Google utilisait un capteur 1/2,55 IMX363 de Sony. À cause de sa petite taille, il était compliqué pour lui de rivaliser avec des capteurs comme l’énorme Samsung ISOCELL GN2 du nouveau Xiaomi Mi 11 Ultra.

    • Ampere Computing, une startup qui vise à faire une brèche dans la domination d'Intel sur le marché lucratif des puces pour serveurs, a déclaré qu'elle avait signé avec de gros clients, dont Microsoft et Tencent Holdings. L'entreprise a annoncé publiquement qu'elle développait désormais ses propres architectures pour ses processeurs pour les serveurs. 
      Ampere a été fondée en 2018 par James, un ancien cadre d'Intel, avec l'ambition de surpasser son ancien employeur sur un de ses domaines de prédilection : les processeurs pour les data centers. Cette nouvelle entreprise s’est rapidement fait une place, et pourrait bien secouer le marché avec ses prochaines puces.
      Le processeur actuel d’Ampere, l’Altra, possède 80 cœurs et a besoin de beaucoup moins d’énergie par cœur que ses concurrents chez AMD et Intel. Ampere s’apprêterait à dévoiler un processeur encore plus impressionnant plus tard cette année.
      L’ALTRA MAX ARRIVE EN 2021 AVEC 128 CŒURS
      Ampere va frapper fort sur le marché, puisque son nouveau processeur Altra Max disposera de pas moins de 128 cœurs. La société promet une puce qui utilise 50 % d'énergie en moins par cœur par rapport à un CPU Rome d'AMD et des gains de performance de 1,6 fois pour l'exécution du serveur web NGINX. Puisque cette puce est capable de battre les meilleurs processeurs d’AMD, elle écrase également sur son passage les processeurs Intel Cascade Lake Refresh dans les benchmarks. Les deux processeurs Altra tournent tous deux à une fréquence fixe de 3,0 GHz. Il ne serait pas possible de les overclocker.
      Selon la feuille de route d’Ampere, la société ne compte pas s’arrêter là, puisqu’elle dévoilera à partir de 2022 une nouvelle génération de processeurs gravée en 5 nm, contre 7 nm actuellement. Ce processeur sera basé sur des cœurs conçus par Ampere elle-même, tout comme une autre puce de nouvelle génération prévue pour 2023.
      À lire également : Intel dévoile les processeurs Tiger Lake-H avec un boost de 19% des performances sur PC portable
      Ampere serait en mesure de concevoir ses propres cœurs de CPU compatibles ARM grâce à une nouvelle architecture ARM qu'elle a acquise auprès d'AppliedMicro et du projet X-Gene de cette société. L’entreprise détiendrait désormais plus de 100 brevets depuis sa création il y a quelques années.

    • Nvidia a officialisé il y a quelques jours de nouvelles GeForce RTX 30 series avec l’annonce des éditions LHR. LHR est la contraction de Low Hash Rate. Ces versions sont équipées de nouveaux GPU permettant de limiter les performances en mining.
      Ce traitement spécial ne sera cependant pas appliqué aux cartes « custum » de Nvidia, les Founders Edition.
      GeForce RTX 30 Founders Edition, pas de variante LHR
      A la question de savoir pourquoi Nvidia décide de ne pas proposer cette avancée, une explication a été donnée. Un porte-parole de la marque a souligné que toutes les GeForce RTX 30 Founders Edition sont des produits proposés en quantité limitée conçus pour être vendu aux prix de référence. Du coup des versions LHR n’ont pas d’intérêt particulier.
      Actuellement, cette gamme LHR se compose de quatre références. Nous retrouvons les GeForce RTX 3060, 3060 Ti, 3070 et 3080. Il est prévu d’ajouter dans un avenir proche d’autres solutions dont les GeForce RTX 3070 Ti, 3080 Ti ou encore la GeForce RTX 3050. Il semble à la vue de son tarif que l’actuelle vitrine, la GeForce RTX 3090, n’aura pas de variante LHR.
      Il n’est pas impossible que ce choix de ne pas proposer de version LHR est un signe que cette gamme va bientôt s’arrêter. Sachant que la production est limitée cette hypothèse est plausible. Dans ce cas la stratégie de Nvidia serait de concentrer sa production sur les expéditions de GPU à ses partenaires.

    • GeIL annonce des kits DDR5 capables de proposer une fréquence de 7200 MHz avec des timings CL36. De plus ces modules s’accompagnent d’un rétroéclairage RGB.
      La situation autour de la DDR5 est intéressante. Cette nouvelle génération de mémoire vive pour nos PC n’est pas encore officielle cependant la course à la fréquence est déjà lancée. En l’espace de quelques semaines nous avons assisté à une monté des MHz pour atteindre désormais les 7200 MHz chez GeIL.
      Le constructeur a annoncé via un communiqué de presse ses barrettes mémoire Polaris mettant en avant de la DDR5. Ces modules sont équipés d’un imposant dissipateur thermique en aluminium prenant  en sandwich le PCB. Il profite également sur le haut d’une barre translucide mettent en avant un rétroéclairage RGB. La disponibilité est promise pour le quatrième trimestre.
      Les capacités prévues vont de 16 Go (16 Go x1) à 128 Go (32 Go x4). GeIL stipule différentes fréquences dont du 4800 MHz en CL40 sous une tension de 1.1V. Le plus prometteur est cependant une sorte de réponse aux dernières déclarations de Corsair annonçant à son catalogue de la DDR5 calibrée à 6400 MHz.
      DDR5 Polaris, GeIL promet déja du 7200 MHz CL36 
       
        

      Module DDR5 Polaris de GeIL
      Les kits Polaris DDR5 seront disponibles en 6000 MHz CL32-36-36, 6400 MHz CL-32-36-36, 6800 MHz CL36-44-44 et 7200 MHz CL36-44-44. GeIL a prévu deux éditions avec du RGB et du non RGB. A noter que ces barrettes proposent un PCB noir et exploitent 8 modules DRAM. Nous retrouvons également un Power Mangement IC intégré afin d’améliorer l’efficacité énergétique face à l’actuelle DDR4.
      Enfin si du 7200 MHz est prometteur il va s’agir que d’une étape. Les différents fabricants tablent déjà sur la barre des 10 000 MHz dans un avenir proche. Dans l’immédiat il faut s’attende à des capacités de 32, 64 et jusqu’à 128 Go avec des fréquences allant de 4800 MHz à 5600 MHz.
      DDR5 – Wikipedia
      La Double Data Rate 5 Synchronous Dynamic Random-Access Memory ou DDR5 SDRAM, est un type de barrette mémoire dont les spécifications faites par le JEDEC ont été finalisées en 2020. Elles sont prévues pour diminuer la consommation électrique par rapport aux DDR4 SDRAM, tout en doublant la bande passante. La société coréenne SK Hynix a produit les premières DDR5 16 Go fin 2018. Samsung a annoncé la disponibilité des DDR5 pour la fin de l’année 2019 et présente le Samsung Galaxy S20 le 11 février 2020, premier smartphone possédant de la mémoire LPDDR5.

    • Le rendez-vous est pris avec Nvidia. La firme annonce sa Keynote Computex 2021. Elle va se dérouler le 31 mai prochain. Le programme exact n’est pas connu mais de nouvelles GeForce RTX 30 series sont espérées.
      Les prochaines GeForce RTX 3080 Ti et 3070 Ti ont fait beaucoup parler d’elles depuis quelques jours. Nvidia vient de remettre de l’huile sur le feu en annonçant la date de sa Keynote Computex 2021. Le rendez-vous est fixé le 1er juin. Si le géant n’a pas donné de détail précis sur le contenu beaucoup espèrent que cette conférence va officialiser ces deux nouveautés.
      La situation est intéressante car Nvidia n’arrive toujours pas à résoudre ses problèmes de production. La demande est donc plus importante que l’offre ce qui engendre une situation ubuesque avec des hausses de tarifs ayant atteints des records (+300%). Du coup certains se posent la question de savoir s’il est judicieux de lancer des nouveautés actuellement.
      Les rapports concernant ces nouvelles GeForce RTX 3080 Ti et RTX 3070 Ti ont tablé sur une présentation en fin de moi. Le « timing » est donc vérifié avec cette annonce de Nvidia. La commercialisation devrait de son côté avoir lieu quelques jours après l’évènement.
      GeForce RTX 3080 Ti et GeForce RTX 3070 Ti
      GeForce RTX 3090    GeForce RTX 3080 Ti    GeForce RTX 3080    GeForce RTX 3070 Ti    GeForce RTX 3070
      GPU    GA102-300    GA102-225    GA102-200    GA104-400    GA104-300
      Cœurs CUDA    10496    ~10240    8704    6144    5888
      Cœurs RT    82    80    68    48    46
      Cœurs Tensors    328    320    272    192    184
      ROPs    112    112    96    96    96
      Fréquence de base    1395 MHz    1365 MHz    1440 MHz    À confirmer    1500 MHz
      Fréquence boost    1695 MHz    1665 MHz    1710 MHz    À confirmer    1725 MHz
      Mémoire    GDDR6X de 24 Go    GDDR6X de 12 Go    GDDR6X de 10 Go    GDDR6X 8 Go    8 Go GDDR6
      Bus mémoire    384 bits    384 bits    320 bits    256 bits    256 bits
      Fréquence    19,5 Gbps    19 Gbps ~    19 Gbps    19 Gbps    14 Gbps
      bande passante    936 Go/s    912 Go/s    760 Go/s    608 Go/s    448 Go/s
      TDP
      350W    320W    320W (320W)    À confirmer    220W
      Prix    1 499 $    999$    699 $    À confirmer    499 $
      Date de sortie    24 septembre 2020    2 juin 2021 ?    17 septembre 2020    9 juin 2021 ?    Le 29 octobre 2020
      Selon les toutes dernières informations la GeForce RTX 3080 Ti va s’équiper d’un GPU GA102-225. Il dispose de 10 240 cœurs CUDA, 80 cœurs RT, 320 TMUs, 320 cœurs Tensors et 112 ROPs. Tout ce petit monde est censé turbiner à 1365 MHz de base contre 1665 MHz en mode boost. La carte s’équipe de 12 Go de GDDR6X à 19 Gbps exploités par un bus mémoire 384-bit soit de quoi assurer une bande passante de 912 Go/s. La belle devrait débarquer à un tarif de 999 $.
      Les informations sur la GeForce RTX 3070 Ti avancent 8 Go de GDDR6X à 19 Gbps exploités au travers d’un bus mémoire 256-bit. La belle proposera un GPU GA104-400 donnant vie à 6 144 cœurs CUDA, 48 cœurs RT, 192 Tensors/TMUs et 96 ROPs. Nous n’avons aucune donnée sur les fréquences.

    • Microsoft a officiellement commencé le déploiement de Windows 10 May 2021 Update. Une première vague d’ordinateurs est concernée.
      A l’image des précédentes mises à jour de fonctionnalités Windows 10, la procédure d’installation de 21H1 est simple. Elle se résume à quelques clics de souris. Microsoft propose en parallèle d’autres méthodes. Il est par exemple possible de télécharger les ISOs d’installation. Si votre ordinateur est éligible le plus simple cependant est de se diriger vers Windows Update afin de lancer une recherche des mises à jour.
      Windows 10 May 2021 Update, rendez-vous dans Windows Update 
       
      Le service Windows Update de Windows 10
      Dans l’hypothèse ou tout au vert May 2021 Update devrait faire son apparition. Par contre le déploiement vient seulement de commencer, la disponibilité est encore limitée.  A cela s’ajoute des sécurités de la part de Microsoft. Si l’OS rencontre un problème, son déploiement est automatiquement mis en pause sur l’ensemble des configurations susceptibles de rencontrer la même défaillance. Microsoft explique cette approche en soulignant
      « Dans le contexte actuel, nous savons que vous comptez plus que jamais sur vos PC. Par conséquent, nous prenons une approche mesurée pour le déploiement de May 2021 Update. Nous limitons sa disponibilité au cours des prochaines semaines pour nous assurer une expérience de téléchargement fiable pour tous. […] En outre, certains appareils peuvent avoir un problème de compatibilité […] Dans ces cas, nous n’offrirons pas cette mise à jour tant que nous ne serons pas convaincus que vous aurez une bonne expérience de mise à jour. »
      A noter que les appareils sous Windows 10 20H1 ou 20H1 sont visés par une mise à jour mensuelle de qualité. La procédure d’installation est normalement rapide.
      Le système d’exploitation s’accompagne de deux problèmes connus. Le premier concerne le son. Il est possible dans certaines situations qu’un problème de bruit aigu soit constater. Ce bug affecte également Windows 10 2004 et 20H2. Une solution existe en attendant la publication d’un correctif.
      La deuxième défaillance concerne l’IME (Input Method Editor) avec la langue Japonaise et l’obtentions des bons caractères Furigana. Microsoft confirme que ce bug affecte également les versions précédentes de Windows 10, à savoir 2004 et 20H2.

    • Nvidia officialise sur son blog ses nouvelles versions des GeForce RTX 30 series. L’objectif est d’abaisser fortement leurs performances en « mining » afin de décourager leur achat sur ce segment.
      Ce n’est pas vraiment une surprise. Depuis quelques jours plusieurs constructeurs ont commencé à mettre à jour leur gamme. Sur son blog Nvidia a pris la plume (enfin les touches) pour officialiser tout ceci.
      Cette nouvelle génération de GeForce RTX 30 series n’apporte aucun changement pour les joueurs. Elles profitent d’une légère révision de leur GPU. La numérotation gagne le chiffre 2 . Ainsi nous retrouvons des puces GA102-202, GA04-302, etc. Ces éditions dites « LHR » s’arment d’une protection anti-crypto. Elle abaisse de manière importante (-50%) les performances dans ce type d’usage (l’exploitation minière Ethereum). A noter que LHR est la contraction de Lite Hash Rate
      GeForce RTX 30 series LHR 
       
      ROG STRIX GeForce RTX 3090 White édition
      Nvidia répond également à l’une de nos interrogations. Ces versions “LHR” seront clairement identifiables. La mention LHR sera présente sur la boite et sur la carte.
      Désormais il reste à attendre la tarification de ces versions. En sachant qu’elles ne sont plus interressantes aux mineurs, leurs tarifications devraient être différentes de celle des modèles actuels. Allons-nous assister à un effondrement des prix ? Les boutiques en ligne françaises vont-elles jouer le jeu ? La réponse dans les prochaines semaines.

    • Un ordinateur de bureau à la fois performant, compact et robuste pour tous types d’utilisation notamment dans les commerces, les cliniques, les banques, l’affichage dynamique, etc.
      POINTS CLÉS
      La performance au cœur de sa fabrication : processeur Intel Core i7 65 W de 11e génération avec mémoire DDR4 de 3200 Mhz, Intel Optane H20 et Windows 10 Pro
      Robustesse militaire : standard MIL-810H certifiant la qualité et la fiabilité du Mini PC PB62 quel que soit le scénario d’utilisation envisagé
      Châssis contemporain : Boîtier blanc adapté à un usage en milieu hospitalier ou dans des points de vente haut de gamme ; Coloris noir également disponible
      Connectivité complète : sélection de ports d’E/S dont huit ports USB, un port configurable et le Wi-Fi convenant à de nombreux scénarios d’utilisation
      Visuels en Ultra Haute Définition : carte graphique intégrée Intel UHD 630 avec résolution 4K Ultra HD affichée sur jusqu’à trois écrans simultanément
      ASUS a présenté le Mini PC PB62, un ordinateur de bureau durable aux performances puissantes dont la polyvalence le rend adapté à diverses utilisations professionnelles, qu’il s’agisse d’affichage dynamique, de terminaux de point de vente, de kiosques ou encore de distributeurs intelligents.  Le Mini PC PB62 intègre un processeur Intel® Core™ de 11e génération et une mémoire DDR4 ultrarapide de 3200 Mhz.
      La performance au cœur de sa fabrication : Intel Core 11e gén., DDR4 3200 Mhz et Intel Optane 
       
      Mini PC PB62 d’Asus
      Supportant les processeurs Intel Core i7 de 11e génération (de 35 W ou 65 W), le Mini PC PB62 peut être configuré pour offrir une efficience énergétique imparable ou des performances absolument redoutables. Il prend également en charge la mémoire Intel Optane™ H20, une technologie qui améliore considérablement les vitesses de stockage tout en accélérant et facilitant l’accès aux documents, vidéos et applications fréquemment utilisés. Les performances générales du système profitent également d’une amélioration significative afin que l’utilisateur gagne en productivité sur un PC peu énergivore.
      La mémoire DDR4 3200 Mhz allant jusqu’à 64 Go booste les performances multitâches du Mini PC PB62 tandis que son triple espace de stockage comprenant un SSD M.2 PCIe 4.0 x4, un SSD M.2 PCIe 3.0 x4 et un disque dur de 2,5 pouces, offre l’équilibre parfait entre transferts de données rapides et grande capacité de stockage.
      Robustesse militaire : Standard MIL-810H attestant de sa qualité exceptionnelle
      De fabrication solide, le Mini PC PB62 est à l’épreuve du temps. Testé d’après les critères rigoureux du standard MIL-STD-810H , le PB62 a en effet été soumis à des températures extrêmes, une altitude élevée et un taux d’humidité important. Il a également été soumis à des simulations de chutes et de vibrations sévères. Avec ses résultats plus que probants, le Mini PC PB62 convient à une utilisation dans des conditions difficiles.
      Châssis contemporain : Nouveau coloris blanc qui se fond facilement dans tout type d’environnement
      Avec son format compact et son support VESA pour fixation murale, le Mini PC PB62 convient parfaitement à une utilisation dans les bureaux, les hôpitaux ou encore les magasins. Pour la première fois sur la série des ASUS Mini PC, le PB62 est disponible en deux coloris différents (Classic Black ou Stunning White) afin que l’utilisateur puisse l’intégrer plus facilement à son environnement, quel qu’il soit. Le châssis est également doté d’un emplacement Kensington afin de sécuriser son installation. 
       
      Connectivité complète : Sélection de ports d’E/S adaptés à tous les usages 
       
      Mini PC PB62 d’Asus
      Le ASUS Mini PC PB62 offre une connectivité rapide et simple d’utilisation avec notamment quatre ports USB 3.2 Gén.2 Type-A et un port USB 3.2 Gén.1 Type-C® à l’avant ainsi qu’un port USB 3.2 Gén.1 et deux ports USB 2.0 à l’arrière. En outre, le port configurable  permet à l’utilisateur d’ajouter les fonctionnalités HDMI 2.0, VGA, COM, DisplayPort ou LAN afin que le Mini PC PB62 réponde parfaitement aux besoins précis de l’utilisateur, qu’il s’agisse d’affichage dynamique, de terminaux de points de vente, de kiosques ou encore de distributeurs intelligents. Le Wi-Fi 6 et le Bluetooth® 5.2 sont intégrés au Mini PC PB62 pour proposer à l’utilisateur des connexions sans fil plus rapides, fluides et stables.
      Le Mini PC PB62 est équipé d’une carte graphique Intel UHD Graphics 630 capable d’afficher des vidéos et images en résolution 4K Ultra HD. Grâce à ses deux connecteurs DisplayPort et son port configurable, le PB62 propose une extension de l’affichage allant jusqu’à trois écrans supplémentaires.
      L’ASUS Mini PC PB62 sera disponible début juin.

    • C’est officiel, Microsoft annonce la fin de son projet Windows 10X. Plusieurs signaux ont été détectés ces derniers jours et le géant confirme les rumeurs.
      C’est désormais terminé. Le projet Windows 10X va s’arrêter là. Sur son blog à l’occasion de la sortie de Windows 10 21H1, Microsoft annonce que Windows 10X n’est plus d’actualité pour cette année. Si cette posture laisse entendre qu’un lancement en 2022 reste possible les précisions apportées ne sont pas de bon présage. La firme explique que la priorité désormais est d’intégrer certaines technologies « fondamentales » de Windows 10X dans d’autres parties de Windows.
      Windows 10X, une aventure de deux ans 
       
      Ce système d’exploitation a été présenté comme une version moderne de Windows 10. Elle a été pensée pour répondre aux besoins des appareils mobiles à double écran ou écran pliable. A l’époque en 2019 il devait accompagner la tablette Surface Neo qui depuis a été probablement abandonnée. Par la suite Microsoft a fait évoluer ses plans avec une sortie sur les PC à écran unique. Tout ceci n’est donc plus d’actualité. Dans son post Redmond précise
      « Après une année d’exploration et de conversations avec les clients, nous avons réalisé que la technologie de Windows 10X pouvait être utile de plus de façons et servir plus de clients que nous l’avions imaginé. […] Au lieu de mettre sur le marché un produit appelé Windows 10X en 2021, comme nous l’avions prévu à l’origine, nous tirons parti des enseignements de notre travail et accélérons l’intégration des technologies fondamentales de 10X dans d’autres parties de Windows, et dans d’autres produits de l’entreprise. »
      Les utilisateurs du programme Windows Insider peuvent déjà profiter de cette nouvelle direction. Les dernières builds Windows 10 proposent par exemple une technologie de conteneur d’applications (Microsoft Defender Application Guard), une expérience de frappe vocale améliorée et un clavier tactile plus moderne et accueillant.

    • Le dissipateur passif de Noctua sera bientôt une réalité. Le constructeur vient d’indiquer que sa dernière feuille de route ne sera pas modifiée. Tout est au vert pour que la date de sortie prévue soit maintenue. En clair l’engin est attendu pour « bientôt ».
      L’information a été dénichée sur Twitter. Lors d’une réponse le constructeur a indiqué que ce dissipateur thermique fanless est prévu pour « bientôt ».
      Dévoilé lors du Computex 2019, ce dissipateur thermique sans ventilateur n’a pas manqué de se faire remarquer. A l’époque il s’est présenté avec un poids de 1,5 kg et une architecture capable de faire face à des processeurs au TDP de 120 Watts et 180 Watts avec un ventilateur silencieux.
      Passive CPU Cooler de Noctua 
       
      Fanless CPU Cooler – Noctua
      A l’origine la feuille de route de Noctua tablait sur une sortie au premier trimestre 2021. Cette échéance a cependant été modifiée et repoussée au deuxième trimestre. Ce nouveau calendrier semble le bon avec cette confirmation. L’engin est attendu car le prototype était capable de prendre en charge les sockets AM4 et LGA 115x tout en assurant sans aucune nuisance sonores le refroidissement d’un Core i9-9900K à 100% de ses capacités. 
        
      Feuille de route 2021 de Noctua
        
      Nouvelle feuille de route 2021 de Noctua 
      A noter que d’autres nouveautés sont attendues pour ce deuxième trimestre. Normalement Noctua va lancer par exemple des versions noires de ses NF-A12x25 et NH-U12A.
       

    • https://www.cdiscount.com/telephonie/telephone-mobile/xiaomi-poco-m3-64go-noir/f-1440402-xia6934177728112.html?awc=6948_1621499989_5a89508a413fb895c3aeff65a05b3244&cid=affil&cm_mmc=zanoxpb-_-284749 
      https://www.electrodepot.fr/mobile-xiaomi-poco-m3-64go-noir.html?utm_source=effiliation&utm_medium=affiliation&utm_campaign=43_1395046729&utm_content=generique&eff_cpt=21839142&eff_sub1=phonandroid
      Après la montre connectée Mi Watch et la pompe à air électrique portable Mi Portable Electric Air Pump, c'est au tour d'un autre produit de l'univers Xiaomi d'être victime d'un bon plan.
      Jusqu'au lundi 24 mai 2021 inclus, le smartphone Poco M3 proposé dans sa version 64 Go est vendu à un prix de revient de 109,90 euros au lieu de 139,90 euros sur les sites de Cdiscount et d'Electro Dépôt. Le tarif est obtenu grâce à une offre de remboursement dont les conditions sont consultables à cette adresse.
      Concernant ses principales caractéristiques, le Xiaomi Poco M3 est équipé d'un écran en Full HD+ de 6,53 pouces affichant une définition de 2340 x 1080 pixels, d'un processeur Snapdragon 662, d'une mémoire vive de 4 Go et d'une batterie d'une capacité de 6000 mAh compatible avec la charge rapide 18W. Du côté de la partie photo, le smartphone est dotée d'une triple caméra arrière de 48 + 2 + 2MP et d'une caméra frontale de 8 MP.

    • Votre budget pour l'achat d'un smartphone ne dépasse pas les 150 € ? Le bon plan Cdiscount qui suit pourrait vous intéresser. Le smartphone otorola Moto G9 Power y est actuellement proposé à petit prix :  129 € au lieu de 229 € en moyenne.   
      CLIQUEZ ICI POUR PROFITER DE CE BON PLAN
      https://www.cdiscount.com/telephonie/telephone-mobile/motorola-g9-power-128-go-vert-sauge/f-1440430-motog9pow128v.html?awc=6948_1621498862_950cc35d8ddf1840347337a95a28697b&cid=affil&cm_mmc=zanoxpb-_-284749
      Si vous êtes à la recherche d'un smartphone proposant une fiche technique équilibrée, qui plus est dispose d'un autonomie monstre, le Motorola G9 Power est fait pour vous. Habituellement commercialisé pour 229 €, il fait l'objet d'une réduction immédiate sur le site de l'enseigne Cdiscount. Vous pouvez donc l'acquérir dès à présent pour la modique somme de 129 €.
      Autant dire qu'il ne faut pas trop tergiverser si vous souhaitez en profiter. Avec les nombreux atouts qu'il propose, difficile de faire mieux en terme de rapport qualité -prix. Le terminal  embarque une batterie d'une capacité de 6 000 mAh, qui vous permettra de tenir facilement deux jours sans passer par la case recharge. On retrouve un écran LCD de 6,8 pouces de définition 1 640 x 720 pixels.
      Pour le reste, l'appareil est équipé du processeur Qualcomm Snapdragon 662 couplé à 4 Go de mémoire RAM et une mémoire de stockage de 128 Go. Lapartie photo est assurée par un capteur principal de 64 mégapixels. Le Motorola G9 Power à des dimensions de 172,14 x 76,79 x 9,66 mm pour un poids de 221 grammes et tourne sous Android 10.
      Lire également : Meilleur smartphone à moins de 200€ : lequel choisir en 2021 ?
      Si vous êtes à la recherche d'un smartphone proposant une fiche technique équilibrée, qui plus est dispose d'un autonomie monstre, le Motorola G9 Power est fait pour vous. Habituellement commercialisé pour 229 €, il fait l'objet d'une réduction immédiate sur le site de l'enseigne Cdiscount. Vous pouvez donc l'acquérir dès à présent pour la modique somme de 129 €.
      Autant dire qu'il ne faut pas trop tergiverser si vous souhaitez en profiter. Avec les nombreux atouts qu'il propose, difficile de faire mieux en terme de rapport qualité -prix. Le terminal  embarque une batterie d'une capacité de 6 000 mAh, qui vous permettra de tenir facilement deux jours sans passer par la case recharge. On retrouve un écran LCD de 6,8 pouces de définition 1 640 x 720 pixels.
      Pour le reste, l'appareil est équipé du processeur Qualcomm Snapdragon 662 couplé à 4 Go de mémoire RAM et une mémoire de stockage de 128 Go. Lapartie photo est assurée par un capteur principal de 64 mégapixels. Le Motorola G9 Power à des dimensions de 172,14 x 76,79 x 9,66 mm pour un poids de 221 grammes et tourne sous Android 10.
      Lire également : Meilleur smartphone à moins de 200€ : lequel choisir en 2021 ?

    • De nouveaux pilotes graphiques GeForce sont disponibles en téléchargement, les GeForce 466.47. Estampillés WHQL ils sont également Game Ready. Nous avons deux corrections de bugs et des environnements optimisés pour les titres Days Gone et Knockout City.
      A ce sujet Nvidia annonce des pilotes proposant pour Days Gone un niveau de détail accru, un rendu 4K natif, un champ de vision configurable ou encore une prise en charge des moniteurs ultra-large. De plus, cette version propose un support dit « optimal » pour le jeu Knockout City. La technologie DLSS est disponible sous No Man’s Sky, AMID EVIL et d’autres jeux dans les prochaines semaines.
      En parallèle ces drivers assurent la prise en charge des nouvelles versions (LHR) des GeForce RTX 3080, 3070 et 3060 Ti.  A tout ceci s’ajoute deux corrections de bugs. La première s’attaque à des problèmes de performance de Toms Clancy’s Ghost Recon Breakpoint et la seconde à un plantage du titre Starbase avec une GeForce RTX 20 series ou une GeForce GTX 16 series.
      Les GeForce 466.47 WHQL, note de version
      InformationProduit pris en chargeTéléchargement 
      Pilotes graphiques GeForce
      GeForce Game Ready Driver
      Game Ready for Days Gone. This new Game Ready Driver provides support for the launch of Days Gone on PC with increased levels of detail, higher foliage draw distances, native 4K rendering, a configurable field of view, ultra-wide monitor support, unlocked frame rates, and more. Additionally, this release also provides optimal support for Knockout City.
      New Features and Other Changes
      This driver version is required for GeForce RTX 3080, RTX 3070, and RTX 3060 TI graphics cards with LHR, which ship starting late May, 2021. Refer to the NVIDIA Blog for further details.
      Fixed Issues in this Release
      [Tom Clancy’s Ghost Recon Breakpoint]: The game experiences low performance / low framerate when launched with Bar1 enabled in the SBIOS. [200721940]
      [Starbase][GeForce RTX 20/GTX 16 Series]: The game may crash. [3293977]

    • Windows 10 21H1 alias May 2021 Update a été officiellement lancé. Microsoft a mis à jour tous ses canaux de distribution. Il est donc possible de mettre à jour ou d’installer cette nouvelle version de différentes manières. Par exemple de nouvelles images ISO sont disponibles en téléchargement via le site Web du géant. 
      Que faut-il retenir ?   
      Windows 10 21H1 « May 2021 Update » a débuté son déploiement grand public
      Des ISO d’installation 32 et 64-bit sont disponibles en téléchargement
      Pour les récupérer sur un PC Windows il est nécessaire de tromper la page Web de Microsoft
      Ces images ISO de 21H1 sont proposées en versions 32 et 64-bit.  Si vous ne savez pas quelle version est nécessaire pour votre PC, il suffit de se rendre à cette adresse 
      Paramètres > système > A propos de 
       
      Windows 10 et la page A propos de
      Il est important de souligner que May 2021 Update est proposé de manière progressive sous la forme d’une mise à jour via Windows Update. Ce déploiement par étape indique que toute le monde n’est pas concerné dans un premier temps. Dans certains cas, une attente est nécessaire.
      Windows 10 et les images ISO
      Si l’impatience est trop forte, il est possible de passer outre en utilisant des images ISO. Elles permettent de mettre à jour son PC ou d’effectuer une installation dite « propre ». Pour les récupérer vous avez deux options.
      Vous pouvez télécharger l’outil de création de support dont voici le lien de téléchargement : MediaCreationTool
      Ou vous pouvez agir manuellement en trompant les serveurs de Microsoft ce qui est plus ludique
      Le service de téléchargement de Microsoft est conçu pour proposer l’utilitaire MediaCreationTool à tous les internautes qui souhaitent récupérer des ISO sur un PC Windows. L’astuce est de faire croire qu’il ne s’agit pas d’un PC Windows.
      Voici comment procéder.
      La méthode est de tromper la page Web afin d’avoir accès aux ISO de Windows 10 21H1 et non à l’outil de création de Media. Pour y parvenir lancez le navigateur Microsoft Edge pour vous rendre à cette adresse
      https://www.microsoft.com/fr-fr/software-download/windows10 
       
      La page vous donne plusieurs méthodes pour obtenir Windows 10. Que ce soit l’option Mise à jour ou Installer, dans les deux cas, il ne s’agit pas d’un ISO mais de deux utilitaires.
      Nous allons faire « croire » à la page que nous ne sommes pas sous Windows. 
       
      Il suffit d’appuyer sur F12 pour lancer les outils dédiés aux développeurs. 
       
      Sur la droite dans « Personnaliser et contrôler DevTools » il faut sélectionner “Émulation d’appareil”. Vous pouvez également utiliser la combinaison de touches Ctrl + Shift +M. Ensuite rafraichissez la fenêtre pour recharger la page (F5). 
       
      Elle devrait proposer une liste déroulante afin fr sélectionner une édition de Windows 10. 
       
       
      Ensuite il faut choisir une langue.
      Il est important de noter que la taille d’une image ISO est importante (5.45 Go pour la version x64). Son téléchargement peut demander du temps selon les performances de votre connexion Internet.  
       
       
      Les liens proposés sont valables 24 heures.Les liens proposés sont valables 24 heures.

    • Le NR200P est un boitier tour visant les petites configurations. Prenant en charge le Mini-ITX, il se dote d’un look passe partout et d’une architecture généreuse allant jusqu’à proposer l’installation d’une carte graphique à l’horizontale. La nappe riser PCI-E 16x Gen3 est disponible en bundle.
      Positionné aux alentours des 100 €, ce NR200P semble avoir de beaux arguments sur le papier. A l’usage les promesses sont-elles tenues ? 
       
      Boitiers MasterBox NR200 et MasterBox NR200P de Cooler Master
      “Avec le MasterBox NR200P, Cooler Master fait un saut dans le petit monde des boitiers Mini-ITX relativement compacts. Il y a plus petit, certes, mais le boitier offre énormément de possibilités pour un tarif restreint de 100 € environ : watercooling ou aircooling, carte graphique verticale ou horizontale, panneau latéral en trempé supplémentaire de série, tout est là pour offrir de nombreuses options sur l’installation. Et il y a de quoi faire, comme vous allez le voir avec notre test.”

    • Sony a déposé un brevet dans lequel il imagine un système de paris en ligne dans les compétitions d’esport. Sa particularité, c’est que les joueurs pourront mettre en jeu de l’argent, mais aussi des bitcoins et même des items virtuels. Avec un tel brevet, impossible de ne pas penser à l’EVO, grand tournoi d’esport, qui a été récemment racheté par le fabricant japonais. 
       
      L’esport va-t-il être le prochain cheval de bataille de Sony ? En tout cas, la firme japonaise songe à différents usages autour du sujet, comme le montre ce brevet. Déposé en 2019, il vient seulement d’être publié et repéré par PatentScope. Il décrit un système de paris en ligne assez intriguant.
      Il décrit ainsi une plateforme qui permettrait de regarder des tournois en ligne sur n’importe quelle console (la machine de Microsoft et celle de Nintendo sont nommées, par exemple) et de miser en temps réel. Ce qui est intéressant ici, c’est que l’utilisateur peut miser de l’argent, mais aussi des bitcoin. Plus encore, il serait possible de miser des objets virtuels, comme des items en jeu voire même des fichiers NFT.
      SONY DÉPOSE UN BREVET QUI PEUT DEVENIR RÉALITÉ
      Plus encore, le brevet décrit des cotes ajustées en temps réel selon les performances des joueurs ainsi que leur historique. Bref, tout un système de paris en ligne fait pour inciter les spectateurs à donner leur argent en regardant les champions s’affronter… comme dans le sport « classique », en somme.
      A lire aussi – Test PS5 : temps de chargement de folie, performances de jeu inédites, Sony change la donne
      Ce brevet… n’est qu’un brevet, et rien ne dit qu’une telle plateforme verra le jour. Cependant, Sony semble miser sur l’esport, ces derniers temps. Par exemple, la firme japonaise a racheté l’EVO, grande compétition américaine. Il n’est donc pas incohérent de penser que cette transaction pourrait un jour mener à l’éclosion de plateforme de paris en ligne.
      Certains brevets déposés par Sony ont fait leur chemin vers la PS5. Par exemple, quelques mois avant la sortie de la console, un document présentant un système de vidéos d’aide directement intégrées dans l’UI de la machine avait été repéré. Finalement, il s’est fait un chemin vers la console de Sony. Il est donc possible que le brevet d'aujourd'hui suive la même trajectoire.

    • Comme Nvidia, AMD décline progressivement ses cartes Radeon RX 6000 dans l'entrée de gamme, en attendant l'arrivée de la nouvelle architecture Zen 3. Des captures écran GPU-Z de deux modèles inédits, les RX 6600 et 6600 XT viennent de faire surface, révélant au passage la fiche technique de ces cartes graphiques. 
      AMD a, vous le savez, lancé une nouvelle série de cartes graphiques (RX 6xxx) en réponse aux dernières cartes graphiques Nvidia RTX 30xx, avec des performances du même ordre pour une consommation énergétique réduite – et un prix inférieur. La sortie de ces nouvelles cartes est marquée depuis des mois par des pénuries chroniques et une demande soutenue.
      Pour tenter d'endiguer la situation, on a vu dans un premier temps Nvidia brider le minage de cryptomonnaies sur ses cartes, avant de teaser l'arrivée de cartes graphiques dédiée au cryptominage. Puis Nvidia a suivi son calendrier de lancement et continue de dévoiler des GPU de plus en plus entrée de gamme.
      LA FICHE TECHNIQUE DE DEUX NOUVELLES CARTES GRAPHIQUES AMD RX 6000 VIENT DE FAIRE SURFACE
      AMD préfère de son côté ne pas limiter les performances de ses cartes pour le cryptominage, mais suit globalement le même parcours que Nvidia, en lançant progressivement des cartes graphiques de plus en plus entrée de gamme, avant la présentation de la prochaine génération de cartes graphiques. C'est donc dans ce contexte qu'on découvre deux nouvelles captures de l'application GPU-Z.
      En regardant attentivement les données, on découvre que ces captures décrivent la fiche technique de deux cartes graphiques encore inédites, les AMD Radeon RX 6600 et 6600 XT. Les deux cartes sont construites autour d'un GPU Navi 23 gravé en 7nm avec une interface PCIe 4.0 8x. Elles ont toutes deux 8 Go de RAM GDDR6 (bus mémoire 128 bits).
      Du côté des enclaves de calcul, on a 1792 shaders unifiés pour le modèle 6600 et 2048 shaders unifiés pour le modèle 6600 XT. Seule les fréquences d'horloge du modèle XT sont disponibles. On a ainsi une fréquence base de 1689 MHz et jusqu'à 2679 MHz en Boost, ce qui semble plutôt performant. Enfin on peut voir que les deux modèles prennent en charge le Ray Tracing.
      Bien sûr, rien ne dit que l'approvisionnement sera cette-fois-ci suffisant. Néanmoins, on peut compter sur le fait que le plus gros de la demande se concentre autour des modèles de cartes les plus puissants. Dès lors, il semble raisonnable de penser que ces modèles entrée de gamme seront plus faciles à acheter.