• Orange augmente le tarif de certains abonnés sans leur demander leur avis
    (0 reviews)
    0 comments
    17 views

    spacer.png 

    Orange a augmenté son tarif pour son abonnement à 16,99 euros, puisqu’il passe à 18,99 euros par mois. Une hausse automatique que les clients peuvent toutefois refuser, mais tout n’est pas si simple. Si cette pratique n’est pas illégale en soit, elle pose tout de même question. 

     

    Si vous êtes un abonné Orange et que vous avez vu votre facture augmenter, vous n’êtes pas le seul. Comme le rapporte Univers Freebox, l’opérateur a envoyé un mail à certains de ses clients pour les informer que leur abonnement allait grimper de deux euros.

    Cette hausse concerne les usagers d’un abonnement en particulier : celui à 16,99 euros par mois avec 2 heures d’appels et 5 Go de data (tarif après la première année). Les abonnés ont reçu un mail leur informant qu’ils bénéficiaient désormais de 20 Go de data, mais qu’en contrepartie, ils devraient payer 2 euros de plus par mois, soit 18,99 euros. Une pratique qui n’est pas illégale, mais qui interroge tout même, surtout que ces forfaits sont avec engagement.

    ORANGE LAISSE LE CHOIX DE REFUSER CETTE HAUSSE DE TARIF

    Le mail en question indique qu’il est possible de refuser cette hausse de tarif et rester sur l’ancienne offre. Pour cela, il faut suivre un lien dans le corps du texte, mais certains utilisateurs ont pointé du doigt qu’il ne fonctionnait pas. Il est toujours possible de le faire en passant directement par l’espace client, mais cette solution est moins pratique et pourrait donc en décourager certain. Dans les faits, tout est donc légal, puisque cette augmentation offre quelque chose en plus (15 Go de data) et peut se refuser, mais tout de même.

    A lire aussi – SFR : l’UFC-Que Choisir dénonce une nouvelle augmentation cachée de 3€ par mois

    Orange n’est pas le premier opérateur à faire ce genre de pratiques. En réalité, c’est même plutôt courant dans le milieu des télécoms, les entreprises prenant soin « d’ajuster » les vieilles offres pour les harmoniser avec les actuelles. Cependant, tout n’est pas permis, et heureusement. Par exemple, SFR a été épinglé par l’UFC-que choisir pour avoir augmenté ses tarif. La différence ici, c’est que SFR a mené une campagne de publicité agressive vantant ses prix très bas. Ces derniers, selon la campagne, n’allaient pas augmenter avec le temps. La promesse n’a pas été tenue.


    User Feedback

    There are no reviews to display.