• Fichiers

  • Pixel 6 Pro : Google mise sur un écran 120 Hz LTPO fourni par Samsung

    Le Pixel 6 Pro serait bien recouvert d'un écran 120 Hz LTPO. D'après un analyste réputé, Google se serait tourné vers Samsung pour obtenir de nouveaux écrans OLED E5 LTPO. Grâce à cette technologie, le smartphone offrira un affichage de haut vol et une consommation énergétique limitée. 
    Alors que la présentation officielle approche à grands pas, les Pixel 6 de Google continuent de se dévoiler sur la toile. Récemment, nous avons ainsi appris que le Pixel 6 Pro, l'édition premium de la gamme, serait recouvert d'un écran WQHD+ (3120 x 1440 pixels) avec un taux de rafraichissement de 120 Hz. Le smartphone bénéficierait d'une fonctionnalité très prisée des utilisateurs Android, l'écran always-on.
    Sur son compte Twitter, Ross Young, PDG du cabinet d’analyse Display Supply Chain Consultants et source réputée du milieu de la technologie, confirme la présence d'un écran 120 Hz sur le Pixel 6 Pro. L'analyste a souvent révélé des caractéristiques techniques clés de smartphones très attendus, comme les iPhone 13 ou les Galaxy Z Fold 3, des mois avant la sortie. On peut donc accorder un certain crédit à ses informations.
    Google opte pour un écran E5 LTPO de Samsung
    D'après Ross Young, Google mise sur un écran LTPO (low-temperature polycrystalline oxide thin-film transistor) pour équiper son nouveau fleuron haut de gamme. Cette technologie, déjà exploitée sur le Galaxy S21 Ultra, les iPhone 13 ou encore l'Apple Watch, permet d'adapter dynamiquement et intelligemment la fréquence dans la dalle afin de limiter sa consommation énergétique. Concrètement, l'affichage 120 Hz ne sera activé que lorsque l'utilisateur en a vraiment besoin, lors d'une session de gaming par exemple. Lorsque le 120 Hz n'est pas nécessaire, l'écran basculera à 10 ou 30 Hz.
    Sans surprise, Google va se tourner vers Samsung Display, le principal fournisseur d'écrans OLED LTPO, pour équiper son Pixel 6 Pro. Aux dires de Ross Young, le flagship sera recouvert du nouvel écran OLED E5 LTPO de Samsung. Déjà intégré aux iQOO 8 et l'iQOO 8 Pro, l'écran a obtenu la note de A+ au test DisplayMate. Le laboratoire a loué la précision des couleurs, l'excellente luminosité et le peu de reflets.
    Pour mémoire, Google devrait présenter les Pixel 6 dans le courant du mois d'octobre 2021. On vous en dit plus dès que possible sur les nouveaux Pixel. En attendant plus d'informations, n'hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires ci-dessous.
     

    DDR5, la liste des cartes mères Asus Z690 compatibles

    La gamme de carte mère Z690 du constructeur Asus fait son apparition dans la base de données de l’EEC. Cette fuite est intéressante car nous avons quelques informations concernant le support de la DDR5.
    Intel compte, avec le lancement d’ALder Lake-S, sa 12ième génération Core, proposer la prise en charge de deux nouvelles technologies, le PCIe 5.0 et la DDR5. Ces avancées seront disponibles au travers de nouvelles cartes mères architecturées autour du chipset Z690. Elles mettront également en vedette le nouveau socket LGA 1700 qui s’est fait flasher il y a peu.
    Liste des cartes mères Asus Z690
    Pour revenir à Asus, la liste de ses solutions Z690 est apparue dans la base de données de l’Eurasia Economic Commission également nommée EEC.  Cette gamme pour le lancement va proposer une prise en charge limitée de la DDR5. Elle ne sera acceptée qu’avec certaines cartes mères. L’essentielle de l’offre va se concentrer sur la DDR4. Nous apprenons également qu’Asus va apporter quelques modifications au “nommage” de ses solutions ROG Maximus. Les traditionnels chiffres romains devraient disparaitre au profil de l’appellation du chipset.
    La liste des solutions Z690 d’Asus fait référence à des solutions des gammes Prime, TUF Gaming et ROG Strix. Nous retrouvons une prise en charge de la DDR4 en raison d’un « D4 » dans leurs dénominations. Les références compatibles avec la DDR5 se composent de trois ROG Maximus, une version ProART et trois modèles Prime. A la vue de cette fuite aucun ROG Strix et TUF Gaming ne prendra en charge la DDR5.
    Cartes mères Z690 d’Asus
    Série Prime
    PRIME Z690-A, PRIME Z690-A D4, PRIME Z690M-PLUS D4, PRIME Z690-P, PRIME Z690-P D4, PRIME Z690-V, PRIME Z690-V D4, PRIME Z690-V-SI-D4 Série ProART
    ProART Z690-CREATOR 10G. Série ROG Maximus
    ROG MAXIMUS Z690 EXTREME, ROG MAXIMUS Z690 FORMULA, ROG MAXIMUS Z690 HERO. Série ROG Strix
    ROG STRIX Z690-A GAMING D4, ROG STRIX Z690-E GAMING D4, ROG STRIX Z690-F GAMING D4, Série TUF
    TUF GAMING Z690-PLUS D4.

    Optix MPG321UR-QD, MSI propose du 4K à 144 Hz G-Sync et Display HDR600

    MSI propose avec l’Optix MPG321UR-QD un moniteur gaming capable d’assurer du 4K en 144 Hz. L’engin débarque au Japon. Son arrivée sur le marché européen devrait avoir lieu dans les semaines qui arrivent.
    L’Optix MPG321UR-QD est un moniteur pour les joueurs. Annoncé en juin dernier au cotés d’autres références, sa particularité est d’assurer un rafraîchissement de 144 Hz en 4K. L’engin s’équipe d’une dalle IPS de 32 pouces capable de proposer une définition de 3840 x 2160 pixels.

    Moniteur Optix MPG321UR-QD de MSI
    Sa mécanique assure une couverture à 97% de l’espace couleur DCI-P3 et un temps de réponse de 1 ms (MPRT). Nous retrouvons une prise en charge la technologie G-Sync et la présence d’une certification Display HDR 600.
    Optix MPG321UR-QD, un moniteur gaming haut de gamme.
    Son équipement comprend deux ports HDMI 2.1, un DisplayPort 1.4a et un port USB-C. A noter que la fonction KVM permet de prendre en charge jusqu’à quatre ordinateurs grâce à un concentrateur USB 2.0. Il se dote de trois entrées et six sorties, la quatrième entrée étant via le port USB-C. A tout ceci s’ajoute également une gestion d’un casque audio.

    Le positionnement est cependant élitiste. Cet Optix MPG321UR-QD est positionné à 1 465 $ US sur le marché Japonais….
     
     
     

    Windows 10 21H2, derniers tests avant le lancement

    Windows 10 21H2 franchit une nouvelle étape. Microsoft propose son système d’exploitation aux administrateurs informatiques. Cette dernière étape avant le coup d’envoi permet de télécharger et d’exécuter cette mise à jour afin de s’assurer que tout fonctionne bien.
    Le lancement de Windows 10 21H2 devrait avoir lieu dans quelques semaines. Selon les habitudes de Microsoft le rendez-vous est fixé en octobre. Il va s’agir de la deuxième mise à jour de fonctionnalités Windows 10 de l’année. Au travers de son programme de test commercial, Microsoft pousse cette mise à jour via tous les canaux dont Windows Update (si l’organisation est inscrite au programme Insider), Windows Server Update Services (WSUS) et Azure Marketplace. En parallèle nous avons eu la publication de nouvelles images ISO.
    Cette démarche a pour objectif de donner la possibilité aux responsables informatiques de tester la nouvelle version de Windows 10 sur leur matériel existant afin de configurer de nouvelles politiques de gestion avant le déploiement automatique.
    Windows 10 21H2 sera proposé comme une « mise à jour facultative » via Windows Update. Si la configuration répond aux minimum requis pour Windows 11, une notification le dira. En effet un message spécial dans Windows Update est prévu pour les ordinateurs éligibles. Il informera l’utilisateur qu’une mise à niveau gratuite vers Windows 11 est possible. Le message en question indiquera
    Microsoft a confirmé que Windows 11 sera disponible à partir de l’automne. Une date officielle est désormais avancée. Le rendez-vous est fixé au 5 octobre prochain.
    Windows 10 21H2, quoi de neuf ?
    Concernant Windows 10 21H2 il va s’agir d’une mise à jour mineure sans grande nouveauté à la clé. Nous avons tout de même des améliorations dites de “qualité” et quelques “plus” pour les entreprises.
    Microsoft propose la prise en charge de la norme WPA3 H2E. Windows 10 renforce ainsi sa sécurité Wi-Fi. De son côté Windows Hello Entreprise permet d’activer le “sans mot de passe” grâce à l’approbation cloud. Nous avons également la prise en charge du calcul GPU dans le sous-système Windows pour Linux (WSL). En théorie, cette avancée améliore les performances dans des nombreux contextes comme les travaux d’intelligence artificielle (IA) et d’apprentissage automatique (ML). Le WSL va également profiter de mises à jour via Windows Update et d’autres fonctionnalités sont attendues dans les prochains mois.
    A tout ceci va s’ajouter quelques corrections de bugs. Cela va concerner des problèmes
    de luminosité de contenu de plage dynamique standard au travers d’un moniteur avec une plage dynamique élevée (HDR), De moniteur externe affichant un écran noir après la mise en veille prolongée en raison d’une station d’accueil, et des soucis de fuites de mémoire à l’origine d’une baisse de performance.

    La sortie de Battlefield 2042 est repoussée, mais le jeu arrive toujours en 2021

    Battlefield 2042 ne sortira pas le 22 octobre 2021. Le développeur Dice a en effet annoncé que son bébé serait finalement décalé d’un mois. La nouvelle date de sortie est prévue pour le 19 novembre 2021. Ce retard est du au coronavirus et aux difficultés rencontrées par les développeurs en télétravail.
     
    La rumeur enflait depuis quelques jours et la voilà maintenant confirmée : Battlefield 2042 ne sortira pas le 22 octobre prochain. Une déception pour les fans qui ne devront toutefois pas attendre longtemps avant de poser leur main dessus.
    En effet, Dice a annoncé le report de son bébé jeu via un message sur Twitter. Heureusement pour les joueurs, il est toujours prévu pour 2021, puisqu’il arrivera le 19 novembre prochain. Il sortira donc après son concurrent direct, Call of Duty Vanguard, prévu lui pour le 5 novembre.
    Battlefield 2042 a vu son développement perturbé par la pandémie
    Ce décalage d’un mois permettra aux équipes de peaufiner les derniers détails de leur jeu. Dans son message, le studio indique que ce retard est imputable à la pandémie. Créer un jeu dans ces conditions est un défi et il a dû s’adapter, notamment au niveau du télétravail. Un rab de temps était donc nécessaire pour offrir le meilleur produit final possible. Dice en profite pour remercier les fans de leur patience et leur donne donc rendez-vous dans la deuxième moitié du mois de novembre.
    A lire aussi – Test de Mass Effect Legendary Edition : un remaster parfait pour (re)découvrir la saga culte
    Pour rappel, Battlefield 2042 prendra pour thème la guerre moderne et sera entièrement consacré au multijoueur (pas de campagne solo, donc). Sorte de best of de tout ce qui se fait de mieux dans la franchise, le jeu proposera des énormes batailles avec des équipes de 128 joueurs. La particularité du titre est de perturber les escarmouches avec des événements météo aléatoires comme des tornades. De quoi pimenter toutes vos parties.
     
    Le titre sortira donc le 19 novembre prochain sur PC, Xbox One, PS4, Xbox Series X et PS5. Chez PhonAndroid, nous l’avions classé parmi les 5 jeux à surveiller pour cette fin d’année 2021. Sa nouvelle date de sortie ne change rien à l’affaire. Rendez-vous donc fin novembre pour des nuits endiablées sur le champ de bataille.
     

    iPhone 13 Pro : la fonctionnalité ProRes 4K est réservée aux modèles les plus chers

    Les iPhone 13 Pro et 13 Pro Max d’Apple disposent d’une nouvelle fonctionnalité nommée ProRes, qui vous permet de retoucher vos vidéos à votre guise. Le problème, c’est que cette fonctionnalité est réservée aux modèles Pro ayant au moins 256 Go de stockage.
     
       
    Avec les nouveaux iPhone 13 Pro et 13 Pro Max qu’Apple a présenté il y a quelques jours, les cinéastes bénéficieront d’une nouvelle fonctionnalité très attendue : ProRes. ProRes est le codec vidéo professionnel d'Apple utilisé dans les caméras professionnelles haut de gamme et dans certains logiciels de montage, notamment dans Final Cut Pro. ProRes est essentiellement la version vidéo de ProRaw.
    Cette technologie permet de conserver un maximum d’informations des images enregistrées, de sorte que vous puissiez retravailler très facilement les vidéos en postproduction. Les iPhone 13 Pro et 13 Pro Max seront capables d’enregistrer en mode ProRes jusqu’en 4K à 30 images par seconde, à moins que vous n’utilisiez un iPhone 13 Pro avec seulement 128 Go de stockage. En effet, les modèles Pro les moins chers sont limités en 1080p à 30 images par seconde.
    À lire également : L’iPhone 13 n’affiche toujours pas le pourcentage de batterie, les utilisateurs Android rigolent
    Pourquoi Apple a-t-il limité l’utilisation de la 4K avec la technologie ProRes aux smartphones ayant plus de stockage ?
    Apple pourrait avoir choisi de limiter la captation en 4K avec ProRes à ses modèles les plus onéreux à cause du faible stockage des versions de base. En conservant l’ensemble des informations, les fichiers vidéo sont beaucoup plus lourds. Dans le secteur professionnel, des fichiers similaires peuvent atteindre jusqu’à 100 Go de stockage pour seulement 10 minutes de vidéo en 4K. Bien qu’on imagine que l’iPhone 13 ne capturera pas des vidéos de qualité professionnelle pour faire un compromis entre la qualité et la taille des fichiers, ceux-ci risquent tout de même d’être très imposants.
    En utilisant le mode ProRes avec un iPhone 13 Pro disposant de 128 Go de stockage, un utilisateur ne pourrait donc enregistrer que quelques dizaines de minutes de vidéo avant de remplir l’espace disponible sur son smartphone.
    Il est également possible qu’Apple ait tout simplement voulu que les utilisateurs qui souhaitent les meilleures fonctionnalités que l’entreprise puisse offrir déboursent une centaine d’euros supplémentaires pour acquérir la version 256 Go.
    Quoi qu’il en soit, nous aurions préférés qu’Apple laisse le choix aux utilisateurs en offrant la fonctionnalité ProRes sur tous ces modèles, quitte à ce que les utilisateurs d’iPhone 13 Pro avec 128 Go de stockage ne puissent enregistrer que quelques minutes dans ce mode. Les vidéastes et photographes qui utilisent des iPhone 13 Pro avec seulement 128 Go pourront se consoler avec le nouveau mode Cinématique qui permet de tourner de véritables métrages de qualité professionnelle.
     
         
     

    Windows 10 et KB5005565, quoi de neuf ?

    A l’occasion du Patch Tuesday du mois de septembre 2021, Microsoft publie la mise à jour cumulative Windows 10 KB5005565. Elle s’adresse aux PC sous20H1, 20H2 ou 21H1.
    Son installation permet au système d’exploitation d’évoluer en version 19041.1237, 19042.1237 et 19043.1237. Ces numéros sont importants. Ils permettent de s’assurer que le processus s’est déroulé sans problèmes. Pour les dénicher il suffit de lancer winver.exe dans Exécuter (WIN+R).
    Cette mise à jour apporte des améliorations de qualité à la pile de maintenance. Il s’agit du composant qui installe les mises à jour Windows. Il est également nommé « Servicing stack updates » alias le SSU. Elle corrige également un bug à l’origine sous PowerShell de la création d’un nombre infini de répertoires enfants. La défaillance apparait si la commande Move-Item est utilisée pour déplacer un répertoire vers l’un de ses enfants. Le volume se met alors à se remplir et le système cesse de répondre.
    Windows 10 et KB5005565, focus sur la sécurité
    En parallèle le focus reste la sécurité avec la résolution de 32 vulnérabilités dont 30 sont jugées importantes et deux critiques. Il s’agit de vulnérabilités affectant le moteur de script Windows et le service Windows WLAN AutoConfig. Dans le premier car elle permet une corruption de mémoire et dans le second cas il est possible d’exécuter du code à distances. Elles sont identifiées sous les références CVE-2021-26435 et CVE-2021-36965.
    Enfin deux problèmes connus et sans correctif sont de la partie. Après avec installé la mise à jour cumulative KB003690 du 21 juin 2021, certains PC peuvent ne plus être en mesure d’installer de nouvelles mises à jour. L’opération se solde par l’erreur « PSFX_E_MATCHING_BINARY_MISSING ». Ensuite l’utilisation d’une image ISO personnalisée pour installer Windows 10 peut supprimer Microsoft Edge Legacy, mais sans le remplacer par Microsoft Edge basé sur Chromium. Dans ce cas il faut procéder manuellement à son installation.
    KB5005565 est normalement distribuée automatiquement par les services Windows Update et WSUS. Vous pouvez aussi procéder à son téléchargement manuel pour une installation « hors ligne ». Elle est disponible sur le service en ligneMicrosoft Update Catalog.

    Les Xiaomi Mi 11i et Mi 11 Lite à prix cassé chez Bouygues Telecom

    En ce moment chez Bouygues Telecom, vous pouvez profiter des smartphones Xiaomi Mi 11i et Xiaomi Mi 11 Lite à prix mini pour seulement 1€ + 5€/mois pendant 24 mois. Découvrez tous les détails des offres dans l'article ci-dessous.

    Découvrir le Xiaomi Mi 11i chez Bouygues Telecom
    Bouygues Telecom a décidé de faire plaisir à ses clients en proposant des offres exceptionnelles sur de nombreux smartphones. Ainsi, jusqu'au 19 septembre prochain (inclus), l'opérateur vous propose le Xiaomi Mi 11i à seulement 1€ + 5€/mois pendant 24 mois avec le forfait Sensation Avantages Smartphone 90Go.
    Pour profiter du modèle Xiaomi Mi 11i à seulement 1€ + 5€/mois pendant 24 mois (au lieu de 699€ sans forfait), Bouygues Telecom vous fait passer par 2 étapes :
    Souscrire au forfait Sensation avec Avantages Smartphone 90Go pour faire baisser le prix du smartphone à 71€ + 5€/mois.
    Puis, après avoir souscrit votre offre et payé pour votre smartphone 71€ lors de votre commande, Bouygues Telecom vous propose un remboursement de 70€ (sur demande).
    Le forfait Sensation Avantages Smartphone 90Go est à 33,99€/mois pendant 12 mois, puis 48,99€/mois (engagement 24 mois). Si vous êtes déjà client bbox, celui-ci ne vous coûtera que 26,99€/mois la première année, et 41,99€/mois ensuite. Il inclut :
    Les appels et SMS/MMS illimités en France et depuis l'Europe, les DOM et la Suisse.
    Les appels illimités vers les mobiles des Etats-Unis, du Canada et de la Chine + vers les fixes de 120 destinations.
    90Go d'Internet mobile en 4G et 5G dont 35Go utilisables en Europe, dans les DOM et la Suisse.
    L'Internet mobile illimité le week-end en France métropolitaine.
    LE XIAOMI MI 11 LITE À 1€ + 5€/MOIS PENDANT 24 MOIS
    Jusqu'au 19 septembre prochain (inclus), vous pouvez également profiter du Xiaomi Mi 11 Lite à seulement 1€ + 5€/mois pendant 24 mois grâce au forfait Sensation Avantages Smartphone 60Go.
    Découvrir le Xiaomi Mi 11 Lite chez Bouygues Telecom
    Pour pouvoir vous offrir ce smartphone à 1€ + 5€/mois pendant 24 mois, Bouygues Telecom vous propose de suivre les mêmes étapes que précédemment, à savoir :
    La souscription du forfait Sensation Avantages Smartphone 60Go pour faire descendre le prix du smartphone à 51€ + 5€/mois.
    Profiter de l’offre de remboursement proposée par Bouygues Telecom de 50€ après achat (sur demande).
    Le forfait Sensation Avantages Smartphone 60Go est à 26,99€/mois pendant 12 mois, puis 41,99€/mois (engagement 24 mois). En étant déjà client bbox, une remise de 5€ s’applique sur le prix mensuel de votre forfait. Il inclut :
    Les appels et SMS/MMS illimités en France et depuis l'Europe, les DOM et la Suisse.
    60Go d'Internet mobile en 4G et 5G dont 25Go utilisables en Europe, dans les DOM et la Suisse.
    L'Internet mobile illimité le week-end en France métropolitaine.

    La Nintendo Switch permet enfin de connecter des écouteurs Bluetooth, voici comment

    La Nintendo Switch accueille aujourd’hui une toute nouvelle mise à jour. Celle-ci permet de connecter un casque ou des écouteurs sans fil à votre console, et ce grâce à la magie du Bluetooth. Une fonctionnalité attendue de longue date par les utilisateurs. Nous allons vous expliquer comment faire. Pas de panique, l'opération est très simple.
    Jusqu’à aujourd’hui, si vous vouliez profiter de votre Switch avec un casque, il fallait le connecter en filaire. La console ne prenait pas en charge les casques en Bluetooth, au grand dam des joueurs. Jusqu'à aujourd'hui…
    Nintendo a en effet publié une nouvelle mise à jour pour sa console, la 13.0.0. Celle-ci est disponible pour tout le monde et vous pouvez donc la télécharger dès à présent. Une fois fait, vous pouvez connecter votre casque sans fil sur votre console. Il est même possible d’y connecter vos écouteurs True Wireless. Nous avons essayé avec des Galaxy Buds Pro de Samsung, et ça fonctionne bien.
    COMMENT CONNECTER SON CASQUE SANS FIL À SA SWITCH
    Voici les étapes à suivre pour connecter votre casque Bluetooth à votre Nintendo Switch :
    Allumez votre console et allez dans les paramètres (la petite roue dentée en bas à droite).
    Dans le menu latéral gauche, allez tout en bas dans l'onglet console.

    Appuyez sur Mise à jour de la console et laissez vous guider.
    Une fois la Switch mise à jour, retournez dans les paramètres.
    Dans le menu latéral à gauche, descendez pour trouver l’onglet Audio Bluetooth


    Appuyez sur Ajouter un appareil.
    La console va alors rechercher les appareils Bluetooth à proximité. Il faut activer la connexion de votre casque (en règle générale, un bouton sur lequel il faut rester appuyer, mais cela dépend des modèles).
    Le nom de votre casque apparaît alors sur la console. Il suffit d’appuyer dessus.
    Votre casque est connecté.

    Votre casque est connecté.

    A noter qu’une fois que vous avez connecté votre casque à votre console, il restera en mémoire. Il ne sera pas nécessaire de réitérer l’opération.
    A lire aussi – Nintendo Switch vs Nintendo Switch Lite : laquelle choisir ?
     
    La Switch se dote donc enfin de cette fonctionnalité tant attendue qui manquait cruellement en mode portable. Notons qu’il y a tout de même quelques limites. Une fois un casque connecté, vous ne pouvez lier que deux manettes à la machine. De même, un seul casque peut être relié à la console. Les microphones intégrés sont également ignorés. Enfin, il faut signaler que la latence en Bluetooth se montre un peu plus élevé qu’en filaire. Une donnée à prendre en compte si vous êtes sensible à ce genre de détails.
    Cette fonctionnalité est logicielle, ce qui signifie que la Switch OLED, prévue pour sortir dans quelques semaines, bénéficiera aussi de la connexion Bluetooth. La Switch Lite est aussi concernée.
     

    Windows 10, le Patch Tuesday du mois de septembre corrige 32 failles de sécurité

    Le Patch Tuesday du mois de septembre 2021 a débuté. Microsoft propose de nouvelles mises à jour cumulatives Windows 10. Le focus est la sécurité mais pas seulement. Nous avons également quelques corrections de bugs.
    Cette grande maintenance mensuelle donne naissance à de nouvelles mises à jour cumulatives. Elles visent le système d’exploitation Windows mais également d’autres logiciels de l’entreprise.  Concernant la sécurité Microsoft corrige 32 vulnérabilités dans Windows 10 v1903 et 1909.  Nous avons deux failles critiques et 30 failles jugées importantes.
    Le même bilan est annoncé pour Windows 10 20H1, 20H2 et 21H1. Les deux failles critiques concernent des vulnérabilités affectant le moteur de script Windows et le service Windows WLAN AutoConfig. La première permet une corruption de mémoire et la deuxième l’exécution de code à distances. Elles sont identifiées sous les références CVE-2021-26435 et CVE-2021-36965.
    Windows 10 et le Patch Thusday
    En parallèle à la sécurité Redmond s’attaque aussi à quelques bugs. Sous Windows 10 « toutes versions » nous avons la résolution d’un problème affectant PowerShell. Il engendre la création d’un nombre infini de répertoires enfants. La défaillance apparait si la commande Move-Item est utilisée pour déplacer un répertoire vers l’un de ses enfants. Le volume se met alors à se remplir et le système cesse de répondre.
    Microsoft précise que deux problèmes persistent sous Windows 10 2004, 20H2 et 21H1. Après avoir installé la mise à jour cumulative KB003690 du 21 juin 2021, certains PC peuvent ne plus être en mesure d’installer de nouvelle mise à jour. L’opération se solde par l’erreur « PSFX_E_MATCHING_BINARY_MISSING ». Ensuite l’utilisation d’une image ISO personnalisée pour installer Windows 10 peut supprimer Microsoft Edge Legacy, mais sans le remplacer par Microsoft Edge basé sur Chromium. Dans ce cas il faut procéder manuellement à son installation.

    Fin de vie pour plusieurs contrôleurs Wi-Fi Intel, la date est fixée au 31 décembre 2021

    Intel va mettre fin au support de plusieurs de ses contrôleurs Wi-Fi. La date est fixée au 31 décembre prochain. En 2022 ils ne seront plus concernés par une maintenance et des mises à jour de pilotes.
    Repoussé de 6 mois cette fin de support est désormais fixé au 31 décembre 2021. Il va concerner comme nous l’avons souligné en introduction plusieurs contrôleurs Wi-Fi. Il s’agit naturellement de solutions accusant un certain Age. Ils ont été lancés entre 2013 et 2014 et appartiennent aux gammes 3160, 7260 et 7265. Il s’agit de solution Wi-Fi N ou Wi-Fi AC.
    Contrôleurs Intel Wi-Fi en fin de vie
    Après cette date du 31 décembre 2021 ces solutions réseaux sans fil ne seront plus concernées par des mises à jour de pilotes et des corrections de sécurité. De plus Intel n’assurera plus aucun support technique à leur sujet. En clair et en cas de problème il faudra se tourner vers les forums d’entraide.
    Voici la liste des contrôleurs Wi-Fi concernés
    Dual Band Wireless-AC 3160
    Dual Band Wireless-AC 7260
    Dual Band Wireless-AC 7260 for Desktop
    Dual Band Wireless-AC 7265 (Rev C)
    Dual Band Wireless-N 3160
    Dual Band Wireless-N 7260
    Dual Band Wireless-N 7265 (Rev C)
    Wireless-N 3160
    Wireless-N 7260
    Wireless-N 7265 (Rev C)

    Twitter va simplifier l’identification des bots sur sa plate-forme

    Twitter va simplifier l'identification des bots sur sa plate-forme, notamment avec un tag dédié dans les posts. Une première phase de test a déjà démarré.
    Dans ce monde numérique ultra-connecté qui est le nôtre, il y a évidemment les comptes humains – avec des personnes physiques aux commandes -, mais on dénombre aussi beaucoup de robots, de bots. Ceux-ci existent pour tout un tas de raisons, certains très utiles, d’autres totalement inutiles. Un certain nombre d’entre eux sont tout simplement néfastes. On en trouve partout. Y compris sur Twitter, qui veut permettre de les identifier plus facilement.
    Twitter va simplifier l’identification des bots sur sa plate-forme
    Les bots ne sont pas nécessairement une mauvaise chose. Ils peuvent être très utiles et offrir par exemple des informations pendant une diffusion en direct sur Twitch lorsque le créateur est occupé ailleurs. Ils peuvent aussi automatiser certains processus sur les salons Discord ou identifier les liens dans les posts sur Reddit, etc. Cependant, ils ont parfois une bien mauvaise réputation dans la mesure où certains les utilisent pour spammer, propager de fausses informations et autre.
    Il peut parfois être difficile de savoir si un post provient d’un bot ou d’une personne bien réelle sur les réseaux sociaux mais c’est un souci que Twitter veut résoudre. La plate-forme a annoncé qu’elle allait bientôt démarrer le test d’une nouvelle fonctionnalité permettant d’identifier visuellement les comptes opérés par des bots.
    Une première phase de test a déjà démarré
    Les posts publiés par des bots disposeront par ailleurs d’un tag “Automated” pour que les utilisateurs puissent savoir que ce n’est pas une personne réelle qui l’a publié. Comme dit, tous les bots ne sont pas mauvais, certains peuvent être utiles mais dans le même temps, pouvoir savoir si un compte avec lequel on interagit est un bot ou non permet d’offrir un contexte important pour les utilisateurs.
    Cela pourrait aussi, à terme, permettre d’augmenter la confiance dans les bots en montrant que tous les contenus automatisés ne sont pas nécessairement une mauvaise chose. La fonctionnalité est dans un premier temps déployée à un peu plus de 500 comptes développeur. Elle sera disponible à tous les développeurs d’ici à la fin de l’année.


    L’iPhone 13 est officiel : tout ce qu’il faut savoir

    L'iPhone 13 a été officialisé par Apple. Voici tout ce qu'il faut savoir en termes de design, de hardware, de fonctionnalités, de tarifs et de disponibilité.
    Cela fait maintenant un an que l’iPhone 12 a été lancé. Comme attendu, Apple revient avec un nouveau flagship, l’iPhone 13. La firme de Cupertino a repris, dans les grandes lignes, les mêmes déclinaisons avec, donc, un iPhone 13 mini, un iPhone 13, un iPhone 13 Pro et un iPhone 13 Pro Max.
    Il y a eu des rumeurs annonçant que, à compter de 2022, Apple pourrait se passer de l’iPhone mini, mais nous n’en sommes pas encore là. Aujourd’hui, concentrons-nous sur ces nouveaux modèles et sur ce qu’ils ont à offrir, tant au niveau matériel qu’au niveau des fonctionnalités.
    Design
    En ce qui concerne le design, Apple a décidé de ne pas s’éloigner de l’iPhone 12. L’entreprise a repris le même design que l’on connait depuis maintenant deux générations, au moins. L’iPhone 12 étant l’un des principaux changements de design de ces dernières années, nous ne sommes pas surpris de ne constater aucune modification avec l’iPhone 13.
    Cela signifie que l’on retrouve les mêmes bords plats avec l’excroissance pour la caméra à l’arrière, ainsi que le panneau en verre qui recouvre toute cette face arrière. La principale différence, c’est qu’Apple a introduit de nouveaux coloris, avec des iPhone 13 mini et iPhone 13 désormais disponibles en rose, bleu, minuit, lumière stellaire et (PRODUCT)RED. Les iPhone 13 Pro et Pro Max, quant à eux, existent en finition bleu alpin, argent, or et graphite.
    L’encoche est toujours là mais Apple affirme l’avoir réduite encore de 20 %.
    Écran
    Avec les modèles d’iPhone 13, Apple conserve la même taille d’écran. Cela signifie que l’iPhone 13 mini offre un écran de 5,3 pouces, les iPhone 13 et 13 Pro un écran de 6,1 pouces et l’iPhone 13 Pro Max un écran de 6,7 pouces.
    Cela étant dit, l’un des principaux changements avec les iPhone 13 Pro et Pro Max, c’est l’introduction de ProMotion sur l’iPhone. Le terme marketing pour indiquer un taux de rafraîchissement plus élevé. Celui-ci est désormais dynamique pour évoluer entre 10 et 120 Hz, selon les besoins.
    Apple affirme que la dalle est suffisamment intelligente pour pouvoir suivre la vitesse de balayage des doigts en passant d’une application à l’autre.
    Hardware
    C’est sous le capot que l’on trouve les principales nouveautés de cette génération. L’iPhone 12 de 2020 était propulsé par une puce A14 Bionic. Pour l’iPhone 13, on passe à une puce A15 Bionic.
    Celle-ci est gravée en 5 nm, comme l’A14 Bionic, et dispose d’un CPU à 6 cœurs qui, selon Apple, est 50 % plus rapide que les “meilleurs concurrents”. Il y a aussi un processeur neuronal à 6 cœurs qui, combiné à la gestion de l’énergie et au moteur du nouvel écran, permet d’améliorer l’autonomie globale.
    Selon Apple, l’iPhone 13 mini dispose désormais d’une autonomie étendue de 1,5 heure et l’iPhone 13 de 2,5 heures par rapport à leurs prédécesseurs. Les chiffres restent identiques pour l’iPhone 13 Pro et l’iPhone 13 Pro Max par rapport aux iPhone 12 Pro et Pro Max.
    Les différences entre les iPhone 13 mini, iPhone 13, 13 Pro et 13 Pro Max sont minimes. Les cœurs des CPU restent identiques, la différence résidant dans le GPU. Les modèles Pro ont en effet un GPU à 5 cœurs, soit un de plus que les autres modèles.
    Caméra
    En ce qui concerne la caméra, Apple a décidé de ne pas ajouter de capteur à ses iPhone cette année. À la place, un certain nombre d’améliorations ont été effectuées pour rendre le système existant encore meilleur.
    Sur les iPhone 13 mini et iPhone, il y a une nouvelle lentille de 12 MP avec un capteur de 1,7 micron, une ouverture à f/1,6, permettant de collecter 47 % de lumière supplémentaire. Apple a par ailleurs réorganisé les capteurs sur l’iPhone 13 mini et l’iPhone 13. Ainsi, au lieu d’avoir deux capteurs à l’horizontale sur deux lignes, Apple a opté pour les diagonales.
    Les iPhone 13 Pro et 13 Pro Max, quant à eux, disposent d’un module triple capteur avec une lentille téléobjectif de 77 mm, compatible avec un zoom optique jusqu’à 6x. Les amateurs de macro seront intéressés d’apprendre qu’il est possible de faire de gros plans jusqu’à 2 cm.
    Il y a aussi une fonctionnalité exclusive, le Mode Cinéma, sur l’iPhone 13 et les modèles Pro. Vous pourrez profiter des techniques déjà bien connues sur la photo de mise au point mais pour la vidéo. Le système est suffisamment intelligent pour détecter les mouvements du sujet et gérer de lui-même la mise au point et le floutage.
    Tarifs et disponibilité


    Si vous pensez que ces fonctionnalités font de l’iPhone 13 un appareil qui vaut la peine d’investir, alors vous pourriez être intéressé(e) de savoir que, concernant les tarifs, l’iPhone 13 mini débute à 809 €, l’iPhone 13 à 909 €, l’iPhone 13 Pro à 1 159 € et l’iPhone 13 Pro Max à 1 259 €.
    Les modèles Pro disposent par ailleurs d’une option de stockage interne à 1 To. Autrement dit, cela fait quatre configurations différentes proposées à l’utilisateur. Comptez tout de même 1 839 € pour l’iPhone 13 Pro Max avec 1 To. Ces nouveaux iPhone 13 pourront être précommandés dès ce vendredi 17 septembre à 14 h. Les premières livraisons sont attendues le 24 septembre.
    En savoir plus
    DJI lance un nouveau cardan pour smartphone, le DJI OM 5
    Certains Google Pixel 3 deviennent inutilisables sans aucun avertissement
    IP67, IP68, IPX8, que signifient ces certifications pour nos smartphones ?

    Deathloop PS5 : 4K, ray-tracing, 60fps, les modes graphiques en détail

    La nouvelle exclusivité temporaire PS5 Deathloop propose trois modes graphiques différents.
    Deathloop, nouveau jeu signé Arkane Lyon, a reçu de nombreuses louanges de la part de la presse spécialisée. Réutilisant le concept de la boucle temporelle de façon originale, l’exclusivité temporaire PS4, PS5 et PC a surpris positivement de nombreux observateurs. Le jeu offre non pas deux, mais trois modes graphiques. Ces modes ont été testés par Digital Foundry qui nous en dit un peu plus sur les performances proposées sur PlayStation 5.

    Deathloop, exclusivité temporaire consoles PS4 et PS5, est aussi disponible sur PC. Crédit : bethesda.net
    Comme à l’accoutumée, Digital Foundry a testé les différents modes graphiques de Deathloop, avec son équipe spécialisée dans la technique. Ces modes ont donc été décortiqués méticuleusement par l’équipe, et l’un d’entre eux semble nettement se distinguer des autres. Le jeu propose trois modes : Qualité visuelle, Ray-Tracing et Performance. La vidéo est disponible sur YouTube.
    Deathloop PS5 : modes graphiques Qualité visuelle, Ray-Tracing et Performance pour un maximum de choix
    Le mode Qualité visuelle propose un compromis entre résolution et performances. Ainsi, le mode propose, d’après les tests de Digital Foundry, une résolution de 1836p quasiment constante. Les performances quant à elles sont constamment en dessous des 60fps, et descendent parfois en dessous de 50fps.
    Le mode Performance, de plus en plus apprécié par les joueurs, propose comme souvent un taux de rafraichissement à 60fps. D’après Digital Foundry, le 60fps est quasiment parfaitement constant. Une très bonne chose pour ceux qui apprécient la fluidité et le confort proposé par ce mode. Evidemment, la performance a un prix puisqu’en contrepartie, la résolution affichée n’est « que » de 1440p.
    Enfin, le mode Ray-Tracing propose la plus haute qualité visuelle, avec une résolution 4K dynamique de l’activation du ray-tracing. Sans surprise, les performances chutent ici à 30fps, tout en restant stables. Digital Foundry note une augmentation significative de la qualité d’image dans ce mode. L’équipe rapporte toutefois que ce mode leur est inconfortable visuellement à cause d’une irrégularité dans la transition entre les images.
    Après avoir testé les trois modes graphiques, Digital Foundry a tranché. La préférence de l’équipe se porte sur le mode Performance, qui propose selon elle le meilleur compromis entre qualité d’affichage et confort de jeu. Quoi qu’il en soit, chaque joueur aura la possibilité de choisir le mode qui lui sied le mieux. Une pratique très appréciée par les joueurs consoles, qui ont depuis un certain temps maintenant pris l’habitude d’utiliser le mode qu’ils préfèrent. Deathloop est disponible sur PS4, PS5 et PC depuis hier.
    PS5 Showcase : God of War, KOTOR, Uncharted sur PC… le résumé de l’évènement

    Prix des processeurs Alder Lake-S, AMD doit-il se préparer à une rude concurrence ?

    La prochaine gamme de processeur Alder Lake-S fait son apparition dans la base de données d’un détaillant américain. Nous avons quelques informations intéressantes en particulier du côté des prix avec des tarifs pour les versions « boite » et « plateau ».
    Après des premiers prix repérés sur le marché européen, la 12ième génération Core fait son entrée sur le marché américain. Une nouvelle liste de tarifs fait son apparition. Il s’agit d’un nouveau positionnement tarifaire « précoce » puisque ces nouveautés n’ont pas encore été annoncées. En clair ils ne peuvent pas « refléter »  les tarifs officiels conseillés par Intel. Nous aurons à ce sujet une réponse définitive dans quelques semaines. Par contre nous avons un positionnement lié à des précommandes pour les plus impatients. N’étant pas officiels, ils sont aussi tributaires d’autres paramètres ce qui explique les variations importantes entre chaque boutique.
    Nous avons des tarifs pour les trois puces déverrouillées dans les configurations « K » et « KF ». Ces puces sont répertoriées en édition « boite » et « plateau ». Cette dernière est censée être moins chère en raison d’un emballage inexistant et de l’absence d’un ventirad box.
    Alder Lake-S, une nouvelle liste de prix débarque
    Le Core i9-12900K est affiché à 604.89 $ en version boîte contre 605.92 $ en version plateau. Le Core i9-12900KF est de son coté proposé à 578,13 $ en version boîte contre 578,49 $ en version plateau. Pour une raison inconnue nous n’avons ici aucune différence entre les deux versions.
    De son côté le Core i7-12700K est annoncé à 422,17 $ en boîte et 420,26 $ en édition plateau et sa variante KF à 395,61 $ en version boîte contre 392,36 $ en version plateau. Enfin le Core i5-12600K est à 288.77 $ en version boîte contre 283.59 $ en version plateau tandis que le Core i5-12600KF est à 261.77 $ en version boîte et 263.15 $ en édition plateau.
    Bilan
    Référence    Prix de la version boite    Prix de la version plateau    Différence
    Core i9-12900K    604,89 $    605,92 $    -1%
    Core i9-12900KF    578,13 $    578,49 $    -1%
    Core i7-12700K    422,17 $    420,26 $    +1%
    Core i7-12700KF    395,61 $    392,36 $    +1%
    Core i5-12600K    288,77 $    283,59 $    +2%
    Core i5-12600KF    261,77 $    263,15 $    -1%
    Encore une fois, cette liste de prix doit être considérée comme « préliminaire ». Elle laisse à penser qu’Intel va se positionner de manière intéressante face à AMD. Les dernières indiscrétions concernant cette fois les performances annonce un important gain face à la génération actuelle.  Le Core i5-12600K se dessine comme probablement la référence la plus compétitive de la gamme capable de s’attaquer aux Ryzen 5 5600X et Ryzen 7 5800X tout en affichant une tarification inférieure.

    Les Radeon Software Adrenalin Edition 21.9.1 débarquent, quoi de neuf ?

    AMD a publié de nouveaux pilotes graphiques, les Radeon Software Adrenalin 21.9.1. Nous avons des optimisations pour certains jeux, une nouveauté et quelques corrections de bugs.
    Disponibles en téléchargement ces Radeon Software Adrenalin 21.9.1 sont proposés de manière facultative. AMD annonce des environnements optimisés pour les titres Deathloop et Call of Duty Vanguard Open Beta. En parallèle nous avons la prise en charge de la technologie Smart Access Memory (PCI Resizable BAR) pour les solutions graphiques Radeon RX 5000 series. A tout ceci s’ajoute le support de nouvelles extensions pour l’API Vulkan. Cela comprend VK_KHR_zero_initialize_workgroup_memory, VK_KHR_shader_integer_dot_product, VK_EXT_shader_atomic_float2 et VK_EXT_load_store_op_none.
    Nous avons également quelques corrections de bugs. Elles concernent les jeux PAYDAY 2 avec certaines cartes graphiques comme la Radeon RX 6800 XT et Assassin’s Creed Odyssey avec la Radeon RX 480. La note de version évoque la résolution de souci de connexion de deux écrans avec de grandes différences de résolution/taux de rafraîchissement et une Radeon RX Vega. Enfin les problèmes de fréquence et de consommation de la Radeon RX 5500 XT avec un affichage en 1080p à 60Hz sont de l’histoire ancienne.
    Ces pilotes introduisent également l’overclocking automatique. lSi vous disposez d’une carte graphique Radeon RX 6000 Series et d’un processeur Ryzen 5000 Series cette fonction est disponible. Elle propose un overclocking simplifié. Enfin nous retrouvons une compatibilité avec Windows 11. Le communiqué de presse précise
    “AMD apporte une optimisation des performances et des fonctionnalités puissantes comme Radeon Boost, Radeon Anti-Lag et Radeon Image Sharpening afin de réduire la latence et d’améliorer la qualité d’image des PC Windows 11”
    Attention ces pilotes graphiques ne sont pas parfaits. Nous avons plusieurs problèmes connus et non corrigés. Tous les détails sont disponibles en fin d’article.
    Radeon Software Adrenalin Edition 21.9.1, note de version et lien
    InformationContenuCompatibilitéLien de téléchargement
    Nom : Radeon Software Adrenalin
    Version : 21.9.1
    Développeur : AMD
    Systèmes d’exploitation : Windows 10 64-bit
    telegargement
    Radeon Software Adrenalin 21.9.1

    Ventirad AK620, du double tours imposant et lourd !


    Sur le segment des ventirads haut de gamme, DeepCool annoncé l’AK620. L’engin est imposant avec sa structure à double tours et ses deux ventilateurs.
    L’AK620 est un ventirad musclé signé DeepCool. Son architecture capable de dissiper 260W propose une structure à double tours. Elle demande de la prudence en raison de dimensions généreuses. Par exemple il faut prévoir un espace de 160 mm de hauteur dans le boitier pour le loger. L’engin est lourd puisque son poids atteint tout de même les 1,45 kg.
    AK620, de l’imposant.


    Sa base est en cuivre nickelé. La chaleur est transporter vers de multiples ailettes en aluminium à l’aide de six caloducs de 6 mm de diamètre. Le passage de l’air est entretenu par deux ventilateurs FT120 PWM de 120 mm montés en mode Push Pull. Leur vitesse de rotation est comprise entre 500 et 1850 rpm. A plein régime ils assurent un débit d’air de 68.99 CFM pour une pression statique de 2.19 mm H20.
    A noter que le design des ailettes permet de libérer de la place pour les modules de mémoire et les dissipateurs thermiques VRM de la carte mère.
    Le bundle comprend des fixations pour la majorité des sockets. Nous avons la prise en charge des Intel LGA 1200, 115x et 2066 contre de l’AM4 chez AMD. Par contre le prochain LGA 1700 qui permettra d’exploiter les puces Core de 12ième génération alias Alder Lake-S n’est pas mentionnée.
    Sa disponibilité est prévue pour le mois de septembre au prix de 59,99 €.

    Alimentation MegaMax V2, Zalman promet l’essentiel à petit prix ?

    MegaMax V2 est une nouvelle famille d’alimentation entrée de gamme signée Zalman. Elle se compose de différentes puissances et opte pour une mécanique proposant l’essentiel dont une certification 80Plus.
    La MegaMax V2 est un bloc d’alimentation ATX disponible en 500, 600 ou 700 Watts. Sa gestion des câbles est classique dans le sens où nous n’avons pas de solution modulaire. Sa mécanique s’appuie sur un unique rail +12V et du DC to DC. Elle répond aux critères du label 80Plus. Son rendement est donc certifié ce qui permet de limiter le gaspillage énergétique.
    MegaMax V2, détails mais pas de prix

    Alimentation MegaMax 700W V2 de Zalman
    Le refroidissement est confié à un ventilateur de 120 mm thermorégulé. Du coté équipement la version 500 W propose deux EPS 8 et 4 broches contre deux 8 broches pour les éditions 600 et 700 W. Dans tous les cas nous retrouvons au moins deux connecteurs PCIe 6 + 2 broches (quatre pour le modèle de 700 W).
    Le communiqué de presse ne précise aucun prix.

    Windows 11, de nouveaux ISO sont disponibles en téléchargement

    Microsoft a publié de nouvelles images ISO de Windows 11. Disponibles en téléchargement, elles permettent de procéder à une installation à partir de zéro de l’OS. En clair le passage à Windows 11 en venant de Windows 10 ne passe pas par une mise à jour.
    Ces ISO sont proposés dans le cadre du programme Windows Insider. En complément d’une installation dite propre, ils permettent aussi de tester le système d’exploitation via une machine virtuelle. Dans tous les cas leur utilisation donne accès à la construction 22454. Elle n’est pas inconnue puisque Windows 11 build 22454 a été déployé au travers du canal DEV il y a quelques jours.
    Le géant propose une actualisation du menu contextuel lié à la Corbeille, une mise à jour de l’IME (Coréen) ou encore plusieurs correctifs. L’un d’eux s’attaque à un plantage du PC avec Windows Defender Application Guard .
    Windows 11, rendez-vous le 5 octobre prochain
    La version finale de Windows 11 est attendue dans les prochaines semaines. A ce sujet Microsoft a donné rendez-vous le 5 octobre prochain pour le coup d’envoi. A cette date le déploiement va débuter. Il sera assez timide dans un premier temps. Les PC Windows 10 éligibles seront progressivement concernés par une mise à niveau gratuite. De la patience sera nécessaire sachant que la disponibilité va se faire par étape. Si votre PC ne répond pas au minimum requis, vous n’aurez peut-être pas d’autre choix que de vous en tenir à Windows 10. Cet environnement a encore un avenir sachant que sa maintenance est assurée au minimum jusqu’en 2025.
    A ce sujet Microsoft déclare
    « La mise à niveau gratuite vers Windows 11 commencera le 5 octobre et sera progressive et mesurée en mettant l’accent sur la qualité. Suite aux formidables apprentissages de Windows 10, nous voulons nous assurer de vous offrir la meilleure expérience possible. Cela signifie que les nouveaux appareils éligibles se verront proposer la mise à niveau en premier.
    La mise à niveau sera ensuite déployée au fil du temps sur les appareils du marché en fonction de modèles d’intelligence qui tiennent compte de l’éligibilité du matériel, des mesures de fiabilité, de l’âge de l’appareil et d’autres facteurs ayant une incidence sur l’expérience de mise à niveau. Nous nous attendons à ce que tous les appareils éligibles se voient offrir la mise à niveau gratuite vers Windows 11 d’ici-là mi-2022. Si vous disposez d’un PC Windows 10 éligible à la mise à niveau, Windows Update vous informera lorsqu’il sera disponible. »

    Corsair annonce son SSD MP600 Pro XT (PCIe 4.0, 7 Go/s) : jusqu'à 4 To en M.2

    Les SSD MP600 de Corsair ne cessent de se décliner. Le constructeur vient en effet de mettre à jour le contrôleur et le firmware de la version haut de gamme, avec bien plus d'IOPS au programme.
    En 2019, Corsair dévoilait ses SSD MP600 M.2 exploitant la norme PCIe 4.0. Ils ont eu droit à de nouvelles déclinaisons en début d'année : Core, Pro et Hydro X. La première utilisait de la QLC plutôt que de la TLC 3D et était proposée entre 1 et 4 To, avec 2 à 5 Go/s de débit selon les cas. La deuxième grimpait entre 5,5 et 7 Go/s. Le modèle Hydo X n'était rien de plus qu'un Pro équipé d'un waterblock plutôt que d'un dissipateur classique.
    Une nouvelle version, toujours à base de TLC 3D, fait son apparition : les M600 Pro XT. Le constructeur ne l'évoque pas dans ses caractéristiques techniques, mais ils utilisent un contrôleur Phison E18 et un nouveau firmware plutôt que l'E16 des modèles précédents. De quoi permettre aux IOPS de s'envoler :
    M600 Pro XT 1 To (200 $):
    7 100 Mo/s en lecture, 5 800 Mo/s en écriture
    1,2M IOPS en lecture, 900k IOPS en écriture
    700 TBW d'endurance
    M600 Pro XT 2 To (400 $) :
    7 100 Mo/s en lecture, 6 800 Mo/s en écriture
    1,2M IOPS en lecture, 1M IOPS en écriture
    1 400 TBW d'endurance
    M600 Pro XT 4 To (990 $) :
    7 100 Mo/s en lecture, 6 800 Mo/s en écriture
    1,2M IOPS en lecture, 1M IOPS en écriture
    3 000 TBW d'endurance
    Pour rappel, le MP600 Pro de 4 To affichait 7 000 Mo/s en lecture et 6 850 Mo/s en écriture, mais seulement 700k/650k IOPS. Bien entendu, le fonctionnement du cache ou les performances une fois que celui-ci n'est plus actif ne sont pas évoquées. L'endurance est inchangée, le temps moyen entre deux pannes (MTBF) légèrement réduit : 1,6M d'heures contre 1,7M d'heures précédemment. La garantie est toujours assurée pendant 5 ans, un dissipateur est fourni.
    Pour ceux qui le souhaitent, une version Hydro X est là aussi annoncée (2 To et 4 To seulement). Elle est proposée pour 400 et 1 010 euros environ. La version classique de 1 To débute à 307 euros.


    AMD publie ses pilotes 21.9.1, Smart Access Memory accessible aux Radeon RX 5000

    En attendant le lancement de nouveaux GPU, AMD continue de peaufiner ses pilotes. Les Radeon RX 5000 peuvent ainsi profiter de SAM, alors des optimisations sont introduites pour de nouveaux jeux.
    AMD vient de publier ses premiers pilotes de septembre. Si l'on s'attendait à une compatibilité avec Windows 11, évoquée par certains confrères, il n'en est pas fait mention dans les notes de version. Il faudra donc encore attendre.
    On a tout de même droit à quelques nouveautés, comme le support du jeu Deathloop ou de la bêta ouverte de Call of Duty Vanguard. Quatre nouvelles extensions Vulkan sont également gérées désormais. Outre les habituels correctifs, une fonctionnalité s'étend : Smart Access Memory (SAM). Elle est accessible aux Radeon RX 5000 désormais.
    Pour rappel, il s'agit du nom donné par AMD au Resizable BAR du PCI Express. Introduit sur les Radeon RX 6000 et les processeurs Zen 3, il était au départ très contraignant. Mais face à Intel et NVIDIA qui avaient une approche plus ouverte, le constructeur a peu à peu relâché ses limitations. On peut ainsi profiter de SAM sur les Ryzen 3000 depuis mars et désormais sur les RX 5000. Rien n'a été précisé concernant les générations antérieures.
    telegargement
    https://www.amd.com/fr/support

    Firefox facilite le changement de navigateur par défaut sur Windows 10/11

    Mozilla a décidé de faciliter la tâche pour ce qui est de Firefox et de changer le navigateur par défaut sur Windows 10 et 11. Le problème vient du fait que Microsoft fait tout pour que les utilisateurs restent sur son navigateur, à savoir Edge.
    Changer le navigateur par défaut sur Windows 10/11 devient plus simple avec Firefox

    Depuis Firefox 91, Mozilla offre un réglage qui vient changer le navigateur par défaut de Windows 10 ou 11, et ce en tâche de fond. L’utilisateur n’a qu’à accepter l’option sur le pop-up. Il n’a rien d’autre à faire de particulier, alors que cette tâche est normalement réservée à Microsoft.
    Comment Mozilla a-t-il fait dans ce cas ? Le groupe a analysé en détail la façon dont Microsoft définit Edge par défaut et a ensuite utilisé la même méthode, mais pour Firefox. Il sera d’ailleurs intéressant de voir si Microsoft va réagir d’une façon ou d’une autre, comme mettre en place un quelconque blocage.
    « Les gens devraient avoir la possibilité de définir simplement et facilement les valeurs par défaut, mais ce n’est pas le cas », déclare un porte-parole de Mozilla à The Verge. « Tous les systèmes d’exploitation devraient offrir un support officiel aux développeurs pour le statut par défaut afin que les gens puissent facilement définir leurs applications par défaut. Puisque cela ne s’est pas produit sur Windows 10 et 11, Firefox s’appuie sur d’autres aspects de l’environnement de Windows pour offrir aux gens une expérience similaire à celle que Windows offre à Edge lorsque les utilisateurs choisissent Firefox comme navigateur par défaut ».
    Le vrai problème est surtout sur Windows 11. Comme nous l’avions expliqué dans cet article, Microsoft fait réellement tout pour que les utilisateurs restent sur Edge. Changer le navigateur par défaut requiert de modifier 11 éléments (!) dans les paramètres : HTML, PDF, SHTML, SVG, WEBP, XHT, XHTML, FTP, HTTP et HTTPS. Autant dire que le grand public n’a pas forcément connaissance de ces notions. C’est pour cela que Mozilla intervient avec sa méthode simplifiée.
    Il sera intéressant de voir si Google avec Chrome et d’autres vont suivre. C’est fort possible.

    NVIDIA relancerait la RTX 2060, mais en la dotant de 12 Go de GDDR6

    Déjà appelée à la rescousse en début d’année, la RTX 2060 reviendrait dans l’arène, cette fois avec plus de VRAM.
    Si elle est logiquement un peu moins performante que la GeForce RTX 3060, la GeForce RTX 2060, longtemps porte d’entrée du ray tracing et du DLSS, reste une excellente carte, encore très appréciée des joueurs. C’est en tout cas ce que pense NVIDIA qui envisagerait de relancer cette référence, mais en l’équipant de plus de VRAM.
    Selon les informations partagées par VideoCardz, NVIDIA dégainerait une GeForce RTX 2060 munie de 12 Go de VRAM de GDDR6 d’ici fin 2021 ou début 2022. Rappelons que la GeForce RTX 2060 telle que nous la connaissons possède 6 Go de GDDR6 et a un bus mémoire 192 bits ; la GeForce RTX 2060 Super embarque 8 Go de GDDR6 et a un bus mémoire de 256 bits. A priori, la « nouvelle » GeForce RTX 2060 embarquerait un GPU TU106-300, comme la version classique. Rappelons que les GPU Turing reposent sur une gravure en 12 nm (8 nm pour Ampere).
    NVIDIA : des RTX 3000 Super pour PC portables en janvier et des RTX 4000 en octobre 2022
     
    Une GeForce RTX 2060 12 Go à défaut de RTX 3050 desktop ?
    Ce ne serait pas la première fois que NVIDIA rappelle la GeForce RTX 2060 à la rescousse : en début d’année, elle avait fait un premier retour en compagnie de la GTX 1050 Ti pour tenter d’endiguer la pénurie.
    Concrètement, cette GeForce RTX 2060 12 Go pourrait prendre la place d’une RTX 3050 : si cette dernière existe en version mobile, NVIDIA ne propose pas ce modèle sur le marché desktop pour l’instant. Par ailleurs, outre les considérations relatives à la disponibilité, il n’est pas exclu que du côté des consommateurs, dans une même gamme de prix, certains préfèreraient acquérir une RTX 2060 12 Go plutôt qu’une RTX 3050 avec 6 voire 4 Go de VRAM par exemple. En revanche, si le lancement de cette carte venait à être confirmée, cela signifierait une chose : que NVIDIA n’est pas très optimiste quant à la disponibilité des GPU Ampere pour ces prochains mois.
    Carte    GeForce RTX 2060 SUPER    GeForce RTX 2060 12 Go    GeForce RTX 2060 6 Go
    Architecture    NVIDIA Turing    NVIDIA Turing    NVIDIA Turing
    Board    PG150    PG161    PG160
    GPU    12 nm TU106-410    12 nm TU106-300-KX    12 nm TU106-300
    Fréquence de base    1470 MHz    TBC    1365 MHz
    Fréquence Boost    1650 MHz    TBC    1680 MHz
    Cœurs CUDA / RT / Tensor    2176 / 64 / 136    1920 / 48 / 120    1920 / 48 / 120
    VRAM    8 Go GDDR6    12 Go GDDR6    6 Go GDDR6
    Vitesse mémoire    14 Gbit/s    TBC    14 Gbit/s
    Bus mémoire    256-bit    192-bit    192-bit
    Vitesse mémoire    448 Go/s    TBC    336 Go/s
    TGP    175 W    TBC    160 W

    Lian Li présente son boîtier O11 AIR MINI

    Un châssis compact qui mise sur sa modularité pour accueillir une carte mère E-ATX.
    Nouveau boîtier chez Lian Li, le O11 AIR MINI. Disponible en noir (modèle O11AMX) et blanc (O11AMW), il peut héberger une carte mère E-ATX (Max 280 mm) / ATX / Micro-ATX / Mini-ITX grâce à son panneau arrière modulaire. Le châssis bénéficie d’une conception à double compartiment. Il mesure 400 x 288 x 384 mm. Il arbore un panneau latéral en verre trempé de 4 mm d’épaisseur et une façade mesh de 0,8 mm. Les autres battants sont en aluminium et font également 4 mm d’épaisseur.


    Ce O11 AIR MINI est suffisamment spacieux pour un ventirad de 170 mm de haut, une carte graphique de 362 mm de long et une alimentation de 200 mm de profondeur. Pour le stockage, il propose 6 emplacements 2,5 pouces dont quatre sont convertibles en 3,5 pouces.
    Guide d’achat : quel boîtier choisir pour son PC ?
     
    Ventilateurs et radiateurs
    En matière de refroidissement, le châssis autorise une paire de ventilateurs de 120 mm ou de 140 mm en façade ; trois turbines de 120 mm ou deux de 140 mm au niveau du top ; une paire de ventilateurs 120 mm sur le côté ; deux ventilateurs de 120 mm ou 140 mm dans la partie inférieure ; un ventilateur de 120 mm à l’arrière. Lan Li livre le boîtier avec trois ventilateurs PWM préinstallés : une paire de 140 mm et une unique turbine de 120 mm. Le support radiateur se limite à des modèles de 280 mm au maximum. La connectique en façade se compose de deux ports USB 3.0, d’un port USB 3.1 Type-C, du jack audio.
    Lian Li vend son O11 AIR MINI version noire au prix de 109,99 dollars. La version blanche coûte un peu plus cher, 119,99 dollars. En outre, l’entreprise propose un accessoire pour panneau arrière permettant de positionner le GPU verticalement en noir, blanc, avec câble de montage PCIe 3.0 et PCIe 4.0.

    LG CX, la TV OLED idéale pour la PS5 et Xbox Series X est de retour à prix canon !

    Profitez vite de ce bon plan Cdiscount pour vous équiper du modèle LG 55CX6 au meilleur prix du marché. S'il faut généralement débourser 1699 € pour s'en équiper, l'enseigne en ligne française la propose en quantité limitée au prix canon de 1099,99 € grâce à un code promo.  
    https://www.phonandroid.com/lg-cx-la-tv-oled-ideale-pour-la-ps5-et-xbox-series-x-est-a-prix-canon.html#:~:text=CLIQUEZ ICI POUR PROFITER DE CE BON PLAN
    Vous avez une PS5 ou une Xbox Series X et vous souhaitez à présent acquérir une TV qui permet d'exploiter au maximum toutes les nouvelles fonctionnalités des deux consoles ? La TV LG CX est un excellent choix que nous ne pouvons que vous recommander, surtout lorsque celle-ci est en promotion comme c'est en ce moment le cas du coté de Cdiscount qui la propose à 1099,99 € au lieu de 1699 € en moyenne. Affichée à 1279,99 €, vous devez renseigner le code promo TV180 qui donne droit à 180 € de réduction immédiate pour l'avoir à ce tarif avantageux.
    Le LG CX est sans doute l'un des meilleurs téléviseurs OLED du marché. Ce modèle de 2020 dispose d'un diagonale de 55 pouces (139 cm) avec un design superbe. Très fluide dans la navigation des menus et applications grâce à son processeur A9 troisième génération, il tourne sous l'interface épurée LG WebOS 4.5. Le Dolby Atmos et Dolby Vision sont également de la partie pour une expérience audiovisuelle digne d'une salle de cinéma.
    Pour la connectivité sans fil, on retrouve le Wifi, DLNA, Miracast. Vous pourrez facilement y connecter vos autres périphériques tels qu'une console de jeu, un home cinéma, un lecteur Blu-Ray, un périphérique de stockage et des clés USB grâce à la présence de 4 ports HDMI certifiées 2.1, 3 ports USB 2.0, 2 prises d'antenne (RF et SAT), 1 port Ethernet, sortie audio numérique optique, prise casque.
    Meilleure TV pour PS5 et Xbox Series X : quel modèle choisir pour jouer
  • suite des articles :

    page 1   page 2  page 3